Orange et Wikipedia : la gratuité, ça paie !

Le 14 septembre 2009

Wikipedia (http://www.wikipedia.fr/) et ses 12,3 millions de visiteurs uniques en juillet dernier selon les chiffres communiqués par Nielsen//Netratings (l’audience des 30 premiers groupes français en juillet 2009) se donne à Orange. Fin juillet 2009, un partenariat était signé entre l’opérateur et l’encyclopédie libre. Accord funeste ? Mariage de raison ? Volonté de diffusion des savoirs ou volonté [...]

logo_orange_print

Wikipedia (http://www.wikipedia.fr/) et ses 12,3 millions de visiteurs uniques en juillet dernier selon les chiffres communiqués par Nielsen//Netratings (l’audience des 30 premiers groupes français en juillet 2009) se donne à Orange. Fin juillet 2009, un partenariat était signé entre l’opérateur et l’encyclopédie libre. Accord funeste ? Mariage de raison ? Volonté de diffusion des savoirs ou volonté de s’enrichir grâce aux contenus gratuitement produits par les participants ?

Si à l’origine ce puits de savoir multilingue et universel reste librement diffusable, les licences Creative Commons 3.0 permettent à qui le souhaite de les héberger et de s’enrichir, le cas échéant, grâce à la gratuité des contenus collaboratifs fournis par les internautes.

Gagner des sommes que l’on peut supposer conséquentes avec la pub du portail Orange cernant le savoir : une solution efficace à moindre coût !

La première version de l’intégration des contenus Wikipedia vient d’être lancée sur les portails Orange Wikipedia.orange.fr. Ensuite, considérée l’audience de l’encyclopédie, il sera facile aux régies Orange de commercialiser ses espaces pub. Les annonceurs y verront d’abord une réelle rentabilité, un nombre d’ODV potentiellement fort intéressant… et les coûts pour Orange sont réduits au minimum. Démarche pertinente commercialement parlant ou cynisme et arrogance totale à l’égard des producteurs de contenus de l’encyclopédie ?

Les auteurs de ce portail collaboratif n’ont en effet produit des contenus que parce que ceux-ci étaient essentiellement « donnés » aux internautes, tout comme ils sont libres et réutilisables. On peut être en droit de penser que, les contenus devenant monétisés, la philosophie de nombre d’auteurs pourrait varier. Dans la mesure où Orange va faire gonfler sa tirelire, la question de la rémunération des participants à l’aventure Wiki pourrait se poser… légitimement. On n’écrit pas de la même façon pour un site libre de pub ou pour un site gavé de bannières…. Mais les licences Creative Commons 3.0 en décident autrement.

Leur site est très clair à cet égard !

« Paternité : Vous devez citer le nom de l’auteur original de la manière indiquée par l’auteur de l’œuvre ou le titulaire des droits qui vous confère cette autorisation (mais pas d’une manière qui suggérerait qu’ils vous soutiennent ou approuvent votre utilisation de l’œuvre).

Partage des Conditions Initiales à l’Identique – Si vous transformez ou modifiez cette oeuvre pour en créer une nouvelle, vous devez la distribuer selon les termes du même contrat ou avec une licence similaire ou compatible. » (Plus d’infos sur http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr )

Dès lors, tout blog, site, portail, rempli ou non de pub, peut se faire plaisir et s’enrichir en réutilisant ce que la gratuité, la volonté de partage du savoir à mis à disposition de tous. La philosophie du 2.0 à du plomb dans l’aile. Adrienne Alix, présidente du Conseil d’Administration de Wikimedia est, elle aussi, très claire : « [...] N’importe quelle entreprise peut reprendre les contenus de Wikipedia et les commercialiser, c’est le propre de la licence Creative Commons 3.0 et la philosophie du projet Wikipedia que de favoriser la diffusion de ses contenus ».

orbiblio7

Ce n’est, en effet, pas une batterie de lien que l’on trouve sur le portail Orange -Wikipedia mais bel et bien les contenus tels qu’ils existent sur Wikipedia. C’est un hébergement. L’auberge espagnole du savoir se trouve donc associée à la pub, à la monétisation de contenus qui n’ont plus grand-chose à voir avec la neutralité du Web que nous appelons de nos vœux, et ce plus encore quand il s’agit de l’accès au savoir. Nul doute que l’on pourrait voir des annonceurs vouloir modifier des contenus, des articles (ce qu’ils peuvent librement faire sur Wikipedia) dans la mesure où les textes originaux ne leur conviennent pas. A l’inverse, des contenus produits par les annonceurs mais répondant à la charte de Wikimedia pourraient aussi voir le jour. N’est-ce pas un tantinet délicat ? Orange, qui plus est, permet la modification à partir de ses propres pages, nul besoin de retourner sur le site source. Pratique, tout de même.

Si l’on n’est pas cynique, on y verra une nouvelle source d’enrichissement de l’encyclopédie, si on l’est… on y verra une autre façon de faire coller des contenus aux desiderata des acheteurs d’espaces et de leurs clients.

La liberté de publication sur cette encyclopédie libre en faisait son unicité… La chose sera à surveiller de près pour qu’elle continue à être absolument garantie, à l’inverse de la presse papier et du poids phénoménal des annonceurs sur les lignes éditoriales. Wikipedia pourrait donc perdre de l’audience, Orange en gagner proportionnellement… sans bien sûr que Wikipedia en tire le moindre bénéfice. Si ce n’est de se retrouver propulsé sur les mobiles.

Adrienne Alix parle d’association à but « non lucratif »… si cela est sans aucun doute vrai sur les terres de Wikimedia, on peut à juste titre trouver cela curieux chez Orange qui développera des applis pour mobiles et permettra ainsi un accès à son portail Wikipedia sans aucune limite. Si ce n’est celle de devoir « bouffer » de la pub entre la biographie de Sade et la liste de ses œuvres. Ce pourrait être sympa de trouver une insertion de pub Madrange dans le Robert 1 à la page où se trouve la définition de « jambon »… ou Tampax quand le Robert définit le mot « menstruation ».

Les concurrents directs d’Orange sont en train assurément de se faire les dents puisque tout ce qu’Orange « offrira » à Wikipedia sera sous licence CC 3.0… de quoi aiguiser les appétits et mettre à bas un idéal de Web 2.0 participatif, altruiste, gratuit, libre de toute pub…

Les licences CC ne permettent pas toutes cet hébergement de contenus mais celle choisie par Wikipedia le permet….Elle est donc totalement différente de celle utilisée sur l’Owni où il ne sera en aucun cas question d’usage marchand des contenus. Les distinctions sont très claires sur cet article Wikipedia (http://fr.wikipedia.org/wiki/Licence_Creative_Commons )

Cependant, malgré ce cynisme latent, force est de constater qu’il s’agit là d’une évolution, d’une innovation majeure de la part d’Orange. Mettre à portée de mobile l’ensemble des contenus de Wikipedia, soit près de 850 000 articles en français (source wikipedia http://meta.wikimedia.org/wiki/List_of_Wikipedias ) risque de révolutionner la relation au savoir, son accessibilité et l’utilisation que l’on peut faire de ces contenus que nous aurons en permanence avec nous. Où que nous soyons.

Cette réelle innovation porte Orange loin devant ses concurrents qui n’auront plus qu’à lui emboîter le pas avec des applications rendues accessibles et diffusables. Orange nous donne là une première réponse sur la question épineuse du Duplicate Content…

L’accès aux contenus sera donc plus rapide et lorsque l’on sait que Orange reste leader européen des audiences web avec 55 millions de V.U. par mois (face aux 12,3 millions de Wikipedia), le partenariat avec l’encyclopédie libre peut se comprendre, son audience ne pourra que croître. Les français, les britanniques, les polonais et les espagnols auront accès à des chaînes spécifiques pour Wikipedia sur le web et les mobiles… les contenus rich média enrichiront d’autant plus le site source. De plus, nous l’avons dit, les widgets mobiles rendront l’encyclopédie encore plus « portable » transformant tout téléphone en Reader potentiel. Serait-ce une façon de séduire les plus jeunes des cible dans leurs recherches d’informations ?

« La Fondation Wikimedia s’est engagée à rendre le savoir accessible au plus grand nombre en multipliant ses canaux de diffusion » s’enthousiasme Sue Gardner, Directrice Générale de la Fondation Wikimedia.

L’accroissement toujours plus conséquent des usages de l’Internet mobile trouve une nouvelle réponse avec cet accès facilité à ce qui reste à ce jour la plus vaste entreprise wiki du Web, la plus vaste lieu de savoirs du Net.

Image Encyclopédie sur http://carnetsdudevoir.com/images/uploads/diderot11.jpg_.jpg

Laisser un commentaire

  • Benoit le 14 septembre 2009 - 23:55 Signaler un abus - Permalink

    Oser donner des leçons sur l’utilisation des CC sur un site qui les bafoue ouvertement et qui fait un grand mélange entre copyright et Creative Commons, n’hésitant pas à passer régulièrement des textes copyrithés en CC d’office, c’est un sommet de foutage de gueule.

    La paille dans l’œil du voisin et la poutre dans le votre, vous connaissez ?

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Nicolas Voisin le 15 septembre 2009 - 9:01 Signaler un abus - Permalink

    @Benoit > dit donc cher anonyme, je crois que tes allégations sont largement à côté de la plaque : tout contenu qui ne soit pas en “CC by nc” est présenté comme tel avec précision des droits relatifs…

    la paille, je crois que tu peux t’assoir dessus /-)

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • y!onel le 15 septembre 2009 - 9:49 Signaler un abus - Permalink

    hummm, c’est donc ça que l’on appelle “l’internet d’Orange”. C’est plus clair pour moi maintenant ! :p
    Sur l’approche passons, par contre, qui ira se perdre sur se site, désigné à la hâche, avec la pub mal intégrée, sachant qu’il y a la même chose mieux faite juste à coté.
    (en passant, le truc qui fait mal c’est qu’il n’y a aucun lien sur le wikipedia.org originel !!! même pas sur le logo. 0 reconnaissance… )
    “Mettre à portée de mobile l’ensemble des contenus de Wikipedia” . Euh j’ai pas saisi là. Ils y sont deja non ? wikipedia a fait une appli mobile sur iPhone, d’autres ont deja fait ce que Orange a fait (en mieux) en utilisant les contenus et en les mettant sous forme d’appli standalone sur le même device etc, je ne vois pas ce qu’Orange apporte là.
    Sur le fond, l’idée de la réutilisation des contenus est noble quand on y rajoute qque chose (par ex l’accès offline sur mobile, qui a des problématiques propres), mais là dans le cas du site web d’Orange, ils n’y ajoutent rien fonctionnellement (si on considère que la pub n’est pas une feature ;). Comme d’hab, Orange essaie de récupérer du buzz, avec une approche totalement à coté de la plaque. enfin bon, c’est surement ça l’”internet d’Orange”, désolé mais je préfère l’ Internet tout court.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Benoit le 15 septembre 2009 - 10:55 Signaler un abus - Permalink

    @nicolas

    nc ? Ca reste a voir, qui plus est, ce n’est pas là que le bât blesse. Une telle méconnaissance des CC est ahurissante, surtout quand l’on pense que parmi les fondateurs de ce site se trouve quelqu’un qui s’est auto proclamé évangéliste en chef des Creative Commons en France.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Stéphane Favereaux le 15 septembre 2009 - 11:14 Signaler un abus - Permalink

    @ y!onel en effet, l’I-phone comporte une appli permettant l’accès à wikipedia. En l’occurrence, dans le cas d’Orange, ce sera une appli permettant l’accès à Orange-wikipédia avec les contenus TV spécifiques produits par orange et consultables sur son portail mobile.
    quant à l’accès offline qui aurait rendu plus noble cette “migration” wiki monétisée, je crains qu’il ne soit un vœu pieux

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Angus Mc Kern le 16 septembre 2009 - 11:04 Signaler un abus - Permalink

    Je crois que vous êtes à coté de la plaque sur pas mal de trucs. La neutralité du net (et non pas du web) n’a rien à voir avec la monétisation des contenus, mais traite de l’indépendance du transport et du contenu. La « philosophie du web 2.0 » n’est pas anti-commerciale, mais aborde des nouveaux moyens de production de contenu. Et vous oubliez la communauté « libre » qui sous-tend le choix de la licence CC-BY-SA pour wikipédia, qui est tout sauf anti-commerciale à la base. D’où vous viens cette haine irrationnelle de l’argent ? Il faudrait critiquer correctement pour ne pas tomber dans les même travers que le camp que vous dénoncez… De même vous passez sous silence le fait que la Wikimedia Foundation a passé un accord avec Orange, en échange de monnaie sonnante et trébuchante.

    Orange ne s’est donc pas approprié Wikipédia pour rien, ils ont créé une nouvelle interface à son contenu, sans gagner aucun droit sur celui-ci. On peut critiquer le raisonnement d’Orange qui doit être qu’un poignée de personnes accepterons (ou ne saurons pas faire autrement) de subir de la publicité, mais le raisonnement de la WMF est bel et bien que si ces personnes ne seraient pas venu autrement, alors Wikipédia est gagnante.

    Bref, j’hésite entre vous accuser d’incompétence ou de mauvaise foi…

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Fabrice Epelboin le 16 septembre 2009 - 18:08 Signaler un abus - Permalink

    Ouille… J’arrive un peu tard…

    @Angus

    Oui, tout a fait, confusion totale. Aucune idée si on a à faire à une méconnaissance des concepts ou à de la récupération, je ne connais pas Stéphane, mais confondre ainsi Net Neutrality et internet non commercial ne peut que porter du tord à la défense de la net neutrality. Pour mémoire, le plus gros lobby défendant la Net Neutrality aux US et ayant obtenu plusieurs déclarations de principe d’Obama qui s’est engagé à la respecter n’est autre que le roi de la pub, Google.

    @Stéphane

    Tout le monde peut très facilement surfer sur un internet sans pub, ajoute le plugin AdBlock a ton navigateur, un peu de paramétrage, et c’est fait. Tu auras un internet sans pub, et beaucoup plus rapide. L’internet que tu appelle de tes voeux existe, et il est à la portée de tous. Ceux qui n’ont pas les compétences techniques pour installer en un clic un plugin et qui n’utilisent pas Firefox méritent un impôt sur la bétise, que celui ci soit payé sous forme de pub ne me dérange pas outre mesure.

    @Benoit

    Je ne me suis pas auto proclamé quoi que ce soit, et comme tu semble bien maitriser les problématiques des Creative Commons, le problème que tu soulève concernant owni est – pour le coup – une paille, il ne concerne qu’une double licence de certains contenus qui se retrouvent protégés à la fois par un copyright sur leur blog d’origine et par une CC ici. Cela ne porte un tord qu’aux auteurs et à personne d’autre et je doute que ceux ci portent plainte, ceci dit, ce n’est pas très rigoureux.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • fransk26 le 22 septembre 2009 - 9:33 Signaler un abus - Permalink

    Le risque est qu’Orange mette en avant sa copie de Wikipedia par des moyens qui ne seraient pas glorieux:
    - blocage des autres sites Wikipedia sur mobile 3G, et acces uniquement sur le Wikipedia Orange
    - QoS degrade des internautes ayant pour FAI Orange vers Wikipedia, et acces accelere vers le Wikipedia d’Orange
    - voire pire, DNS menteur redirigeant une requete Wikipedia vers le Wikipedia Orange

    Cela pourrait etre la prochaine etape.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • corrector le 29 avril 2013 - 18:19 Signaler un abus - Permalink

      C’est pour éviter ces dérives qu’il faut défendre la neutralité du net (et non du Web).

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
  • Adrienne Alix le 23 octobre 2009 - 22:03 Signaler un abus - Permalink

    Oh tiens, je tombe par hasard sur cet article et donc sur des propos que j’ai tenus pour une interview (si je me souviens bien) pour le Journal du Net.

    Je crois que la réaction cynique est la réaction « normale » qu’on a au départ face à une annonce de ce genre. Du côté des wikipédiens, il y a eu quelques grincements de dents, et nous nous sommes tous demandé quels sont les buts d’Orange et ce que ça pouvait changer pour nous.

    En réalité, cette reprise de Wikipédia par Orange nous force à nous reposer les questions qui sous-tendent notre engagement pour la culture libre et notre participation à Wikipédia. Est-ce que les wikipédiens écrivent pour « donner » leur savoir ? Oui, certainement. Est-ce que ce don implique un refus de la monétisation des contenus par un site « réutilisateur » ? Non. Pourquoi refuser la réutilisation commerciale ? En quoi est-ce moins acceptable ? À chaque validation de contribution sur Wikipédia, on a un rappel des implications de la licence CC-BY-SA. On clique sans faire attention, mais on accepte explicitement, et il est bon aussi de se souvenir parfois de ce que l’on fait.

    Si plus de gens peuvent lire Wikipédia, c’est bon. Je suis comme vous, je préfère Wikipédia « canal historique » et ne consulte pas sur Orange, mais Orange a le droit de réutiliser WP tant qu’elle respecte nos licences. Et n’oublions pas qu’en échange du droit à la réutilisation du logo Wikipédia (qui lui n’est pas libre), Orange s’est engagé à financer des développements portant sur l’adaptation de Wikipédia aux mobiles, et ce sans aucune clause d’exclusivité, ce qui n’est pas inintéressant.

    Je ne me fais aucune illusion sur les motivations marketing d’Orange, mais je ne vois aucune raison de condamner a priori une réutilisation commerciale. Nous n’en sommes qu’au début de ce type de réutilisation, certainement. Et Wikipédia n’y a pour l’instant pas perdu son âme…

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Egon V. le 22 septembre 2010 - 16:15 Signaler un abus - Permalink

    Est-ce que Orange avait réellement besoin de se discréditer davantage en se faisant transmetteur du contenu de cette prétendue encyclopédie et complice de cette forfaiture ? Y a-t-il des gens qui sachent lire chez Orange ? ou cette convention n’est-elle qu’un argument de vente parce que wikipédia paraît être à la mode ?

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • corrector le 29 avril 2013 - 17:44 Signaler un abus - Permalink

    un idéal de Web 2.0 participatif, altruiste, gratuit, libre de toute pub…
    Le Web 2.0 libre de toute pub???!!!!!

    Je ne sais pas ce que l’auteur fume, mais c’est VRAIMENT de la bonne….

    Retour au monde réel :
    - Wikipédia se définit comme un projet d’encyclopédie LIBRE
    - La philosophie du “libre” a toujours explicitement autorisé les réutilisations commerciales.

    C’est pareil pour linux, pour les outils GNU…

    Est-ce que GNU/linux n’est pas assez altruiste?

    Est-ce que l’utilisation commerciale de GNU/linux choque l’auteur de cette tribune grotesque?

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Oakley Outlet le 29 novembre 2014 - 2:59 Signaler un abus - Permalink

    ahead of when I discovered their grocer I looked the location making an effective mobile call to check on the unbooked time of a jacket I beloved.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
4 pings

Derniers articles publiés