Usbek et Rica:|| beau et bon à la fois

Le 28 mai 2010

La soucoupe est sous le charme d'un nouveau magazine papier. Usbek et Rica est un projet ambitieux qui dénote dans le paysage de la presse française. Présentation et article en exclusivité.

Chez OWNI, on n’a toujours pas de bouton “imprimer cet article”. Pourtant, il faut pas croire, on aime bien le papier. Quand il sent bon et qu’il est beau. C’est le cas d’Usbek & Rica, nouveau venu dans un paysage en recomposition. Nous avons et le privilège de recevoir par courrier le numéro 1 de ce magazine culturel trimestriel disponible à partir du 3 juin.

D’entrée d’yeux, la maquette a suscité un unanime “ça déchire” dans l’openspace. Le contenu est à la hauteur des attentes. Un sommaire touffu déroulé sur 200 pages sans publicité, voilà qui détonne agréablement. Le traitement, tout aussi riche, mélange magazine, bande-dessinée et nouvelle. Jeune sans faire de jeunisme, exigeant sans être ennuyeux, culturel sans être élitiste, U&R traite l’actualité du moment et celle du futur en prenant le temps.

Le magazine emprunte son nom aux deux protagonistes du roman de Montesquieu Les Lettres Persanes, deux Perses venus observer l’Europe d’un œil faussement naïf. Fil conducteur de la lecture, le duo modernisé débarque du futur, portant sur nous le même regard décalé que leurs inspirateurs.

La bande-dessinée dans laquelle ils interviennent sépare le magazine en deux parties :

Côté présent, l’article sur Google que vous pouvez lire en exclusivité sur OWNI aujourd’hui ainsi qu’un dossier sur les champions du monde de la dictature, un reportage photo sur “les casseurs de pierre” du Burkina-Faso ou encore un long texte de Salman Rushdie sur l’Inde intitulé “Des hommes du Sud”. La transition vers le futur se fait par une uchronie rigolote et joliment illustrée: “Et si Bobby Kennedy n’avais pas été assassiné?”

Côté futur, on tombe nez à nez avec un article sur le papier toilette, sobrement intitulé “Le cul des riches préfère l’épaisseur triple”, et dont l’introduction se termine par ces mots : “Depuis toujours et pour longtemps, l’hygiène anale après défécation est un incontestable marqueur social et culturel”. Si avec ça, on a pas envie d’aller plus loin… Vous trouverez aussi un dossier sur l’immortalité, un autre sur le Nigéria. On termine le voyage par une plongée dans le web, “Vers un cerveau planétaire !”, constitué d’un long entretien avec Joël de Rosnay.

Et ce n’est pas là le sommaire exhaustif.

Fondateur et directeur de la publication, Jérôme Ruskin revendique une ligne éditoriale engagée, à mille lieux de la news froide et distante : “C’est d’abord une démarche personnelle. C’est l’intime conviction que le monde des idées peut être utile à tous, utile à préparer le monde de demain”, explique-t-il. La profession de foi est de la même teneur :

“C’est quoi nos valeurs ? Nos idéaux sont à la fois raisonnables et exaltants : la démocratie et la liberté, la beauté et la culture, la vérité et la justice. Ils nous servent à comprendre aujourd’hui et inventer demain. Et comme nous souhaitons prolonger nos réflexions par une démarche concrète, nous reversons un pourcentage de nos bénéfices au monde associatif. Parce que le futur n’est pas mort !”

Esprit des Lumières, es-tu là ?

Au vu de la qualité de ce premier opus, les 15 euros à débourser tous les trois mois apparaissent un investissement tout à fait raisonnable. Beau et bon à la fois, il s’inscrit dans la veine de XXI, dont il reprend le circuit de distribution atypique (grandes surfaces culturelles -FNAC, Virgin, Cultura, etc.-, “belles librairies indépendantes”, Relay et Maisons de la Presse au rayon livres).

Nous lui souhaitons autant de succès que son grand frère !

Histoire de vous allécher un peu plus en attendant sa sortie, voici le teaser, et un article sur Google en exclusivité.

Sortie le 3 juin  > Sur le site, on vous indique où acheter Usbek et Rica

Laisser un commentaire

  • Media Hacker le 28 mai 2010 - 22:17 Signaler un abus - Permalink

    [espèce de disclaimer] je tenais à dire un truc tout con : nul dans la rédaction d’OWNI ne connait personnellement qui que ce soit de celle d’U&R – ce qui fait de ce véritable “ovni” reçu par courrier une véritable surprise. Nul lien de quelque nature que ce soit ne nous unis. Ou alors parlons de valeurs (et) de projets.

    C’est via un mail sur facebook que nous avons pris contact avec son fondateur. Que nous ne manquerons pas de rencontrer, pour le coup /-)

    /Nicolas/

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Pierre Cattan le 31 mai 2010 - 16:08 Signaler un abus - Permalink

    @nicolas, on se connait nous deux quand meme, et depuis belle lurette :)
    blogs papiers forever my friend

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Koustourika le 17 août 2010 - 22:08 Signaler un abus - Permalink

    Lecteur assidu de la revue XXI, la ressemblance est flagrante et évidente. Remarquez, ce n’est certainement pas pour me déplaire.
    Dès que j’ai aperçu Usbek & Rica chez mon gentil libraire, je me suis immédiatement jetté dessus pour juger l’objet de moi même: dans un style différent de XXI, c’est tout aussi agréable et interressant à lire. Mon côté geek techno à particulièrement apprécié la partie “futur”, tout comme l’article sur Google (même si on y apprend pas grand chose), le récit uchronique ou encore la (trôp) brève aventure d’Usbek et Rica dans leur passé (notre présent).

    Bref, c’est beau, c’est bon… Mangez en

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
4 pings

Derniers articles publiés