TV-B-Gone : “le pouvoir sur le média”

Le 13 juin 2010

Éteindre une télé à 110 mètres de distance, c'est possible avec le TV-B-Gone ! Son inventeur, Mitch Altman, revient sur sa genèse et son succès. Et, au passage, nous livre sa vision des médias et de la vie.

Qui, dans un bar avec des amis n’a jamais eu le regard attiré, voire absorbé, par la surface lumineuse d’un écran de télévision ? En France comme partout dans le monde, les téléviseurs ont envahi bars, restaurants et autres lieux publics. Qu’ils diffusent des clips, des émissions… ou des matchs de football, ces écrans souvent plats et géants attirent inconsciemment l’œil et l’attention.

En 2004, Mitch Altam, ingénieur à la Silicon Valley, spécialiste en réalité virtuelle, mettait au point la TV-B-Gone Remote Control (littéralement “TV vas t’en”). Une télécommande universelle conçue pour éteindre les téléviseurs dans les espaces publics. Au fil des années, les modèles se sont sophistiqués. Ressemblant à un lecteur MP3, le plus élaboré, la TV-B-Gone Pro SHP, a un rayonnement de 110 mètres et fonctionne sur 90% des téléviseurs du monde entier (PAL, SECAM, NTSC). Une version Kit permet de la fabriquer soi-même et de la bidouiller (le tout est en open-source).

Mitch Altman a accepté de revenir pour OWNI sur la genèse et le succès de la TV-B-Gone. Et, au passage, nous livrer sa vision sur les médias, et sa philosophie de vie.

Comment est venue l’idée ?

Un jour, assis dans un restaurant chinois, j’essayais d’avoir une conversation avec des amis que je n’avais pas vus depuis trois ans. Mais, une télévision, dans un coin, dont le son n’était même pas allumé, captivait toute notre attention. On n’était pas là pour regarder la télé, mais pour être ensemble ! On a alors commencé à se demander pourquoi on continuait à la regarder alors qu’on n’en avait pas envie. Et j’ai sorti : « Et s’il existait quelque chose pour nous débarrasser de ces affreuses distractions partout où on va ? » En un éclair, l’idée m’est apparue, et je savais quoi faire. Puis l’un de mes amis a tout de suite trouvé le nom parfait : TV-B-Gone.

Vous pensiez alors la commercialiser ?

Ma motivation première était d’en faire une pour moi. Quand une télévision est allumée, je ne peux pas m’empêcher de la regarder. Je peux m’en débarrasser chez moi – et je l’ai fait, je n’en ai plus depuis 1980 – mais elles sont de plus en plus nombreuses à apparaître dans les lieux publics. Et elles ont un pouvoir sur nous, en répétant les mêmes messages encore et encore. La TV-B-Gone me donne le pouvoir sur le média dans ma vie. C’est un sentiment très satisfaisant. Et il s’avère que d’autres veulent ce pouvoir. Quand j’ai vu que mes amis en voulaient une, et leurs amis, et des amis de leurs amis, j’ai décidé de créer un outil utilisable par tous.

Quel est le profil des acheteurs de TV-B-Gone ?

Le spectre est très large. J’ai d’abord pensé que seuls en voudraient des gens qui n’ont pas de télévision (comme moi). Mais même ceux qui aiment avoir la télé chez eux ne l’aiment pas en public. À l’exception des bars sportifs, on ne quitte pas sa maison pour aller regarder la télé. Qui veut dîner dans un restaurant ou passer du temps dans un café avec Dr Phil [célèbre show américain ndlr] qui jase dans toutes les directions ? Donc, des gens de tout âge, race, classe, genre et orientation sexuelle aiment la TV-B-Gone. Les parents l’achètent comme moyen marrant d’éteindre la télé de leurs enfants. Les enfants pour s’amuser à éteindre celle de leurs parents. Et aussi à l’école quand un prof leur montre une vidéo au lieu de faire son travail (qui est d’enseigner).

Avoir le pouvoir sur la télévision procure une satisfaction immédiate.

De nombreuses personnes m’ont envoyé un mail me disant l’avoir acheté pour lancer, de façon amusante, une conversation avec leur petit(e) ami(e) (ou mari ou femme) qui regarde tellement la télé qu’elle se met en travers de leur relation. Il y a aussi les infirmières qui l’achètent à des fins purement pratiques pour éteindre les télés des chambres d’hôpital sans avoir à chercher, à chaque fois, la télécommande. Bien sûr, il y en a aussi qui veulent embêter les autres de façon inoffensive et espiègle, et ils vont délibérément dans les bars sportifs et éteignent les téléviseurs pour voir ce qu’il se passe. Chez tous ceux qui l’achètent, avoir le pouvoir d’éteindre les téléviseurs dans les lieux publics, avoir le pouvoir sur la télévision, procure une satisfaction immédiate.

Lors d’événements comme la Coupe du Monde de Football, les ventes augmentent ?

Oui ! Elles augmentent systématiquement lors des Coupes du Monde, Jeux Olympiques, Super Bowls, et tous les événements qui bénéficient d’un battage médiatique à la télé, et font apparaître encore plus de téléviseurs dans les lieux publics partout dans le monde.

J’ai entendu des gens qui s’étaient amusés à l’utiliser dans un bar des sports. Ce n’est pas quelque chose que je ferais. Mais je n’ai aucun contrôle sur ce que font les autres. Je ne veux pas dire à quiconque ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire de sa vie. Je donne aux gens un moyen amusant d’avoir un pouvoir sur les médias. En espérant qu’ils vont profiter un peu plus de la vie.

Après tout, c’est juste un téléviseur qui s’est éteint.

Dans certains bars sportifs, il y a une douzaine (ou des douzaines) de téléviseurs sur toutes les surfaces imaginables de la pièce. Si des gens aiment ça, très bien. Moi non, c’est pourquoi je n’y vais pas. Alors si quelqu’un éteint un téléviseur, il impose à peine son choix aux autres. Tout le monde déplace simplement son regard de quelques degrés vers la gauche ou vers la droite. Et si quelqu’un est assez aventureux pour éteindre chacun de ces écrans, il y a de très grandes chances pour que le barman les rallument. Après tout, c’est juste un téléviseur qui s’est éteint.

Et c’est légal ?

Oui. Il n’est pas illégal de désactiver une télévision. La télé a tant de pouvoir sur nous que ça paraît illégal. Pourtant, à la différence de 1984, où il n’est pas possible d’arrêter le flux constant de propagande propagé par les écrans, notre monde nous permet encore ce choix.

Quel est le principal message de la TV-B-GOne ?

C’est une manière amusante de voir l’impact de la télé sur nos vies, individuellement et collectivement. C’est aussi tout simplement sympa d’éteindre les télés. Et, j”espère que certains personnes découvrent qu’elles apprécient, en fait, leur vie sans ou avec moins de télé. Moins on regarde la télé, plus on a du temps pour créer nos propres messages, et non pas avoir le cerveau rempli par des messages répétitifs qui profitent à ceux qui y mettent les leurs. Du temps pour rendre notre vie meilleure, et donc faire du monde un endroit meilleur.

Vous dites « Éteindre la télévision est un choix ! ». Mais peut-on l’imposer aux autres ?

Je n’éteins pas les télés que les gens choisissent de regarder. J’ai créé la TV-B-Gone pour désactiver celles des lieux publics. Dans les restaurants, bars, laveries, cabinets de médecin, aéroports, salles d’attente, etc., il y a des télés allumées partout où nous allons, et c’est très rarement apprécié. Personne ne s’est jamais plaint les fois où je l’ai éteinte. Il est même rare que les gens le remarquent. Les télés en public ne sont que du bruit. Comme tout bruit, inconsciemment on l’ignore. Et quand il disparaît, on en a rarement conscience, on se sent juste mieux. Lorsque je désactive une télé en public, ceux qui étaient en train de la regarder distraitement ou de la fixer, commencent tout d’un coup à parler les uns aux autres, lire leur livre, finir leur repas, ou reprendre d’autres activités humaines.

Personne ne s’est jamais plaint. Les gens le remarquent rarement.

De plus en plus d’endroits ont la télé allumée alors que je ne l’ai pas demandé. Et personne ne semble l’avoir demandé. Qui est en droit de choisir ça pour tout le monde ? Voici le deal : les téléviseurs braquent leur lumière sur moi. J’ai parfaitement le droit de le faire à mon tour, non ? Alors parfois, je leur envoie la lumière invisible [via une diode infra-rouge ndlr] de mon TV-B-Gone. Et quand le téléviseur arrête, j’arrête aussi. Ça me semble honnête. Bien sûr, si quelqu’un n’est pas d’accord, il peut toujours la rallumer.

Internet a t-il changé la façon dont on regarde la télé ? Et le pouvoir de ce média ?

Internet a certainement un impact énorme sur l’ensemble de notre vie. Et également sur l’industrie de la télévision. Mais pas sur la télévision en tant que médium. Les ordinateurs sont désormais un écran « alternatif » qui peut prendre du temps dans notre vie. La principale chose à considérer est : si vous pouviez choisir quelque chose à faire maintenant, n’importe quoi, qu’est-ce que ça serait ? Regarder la télé, n’importe quel autre écran ou tout autre élément de mobilier ? Si la réponse est oui, alors faites-le. C’est votre choix. Mais s’il y a quelque chose que vous pourriez apprécier un peu plus, peut-être que vous pourriez envisager de le faire à la place.

Il s’agit de choisir ce que vous faites de votre temps.

Il s’agit de choisir ce que vous faites de votre temps. Vous pouvez choisir de regarder la télévision. Regarder une émission de télévision sur Internet. Jouer à un jeu vidéo. Vous mettre les doigts dans le nez, manger de la malbouffe, avoir des relations sexuelles, faire du sport, jouer avec des amis, aller à l’école, écrire un e-mail, écrire un roman, vous battre, regarder votre nombril, apprendre à faire quelque chose que vous pensez être cool, perdre votre temps, avoir des comportements destructeurs, dire aux gens que vous les aimez, vous faire de nouveaux amis, faire quelque chose que vous avez toujours voulu faire mais que vous aviez peur d’essayer….

J’ai l’espoir que chacun continue à faire les choix qui lui rendent la vie un peu meilleure qu’avant. La vie est tellement pleine de possibilités. Et nous avons si peu de temps pour les expérimenter. Nous sommes nés, et à un moment nous allons mourir. Ce que nous choisissons de faire avec le temps entre les deux nous appartient totalement. Pourquoi ne pas faire des choix qui rendent notre vie aussi satisfaisante que possible ? Il appartient à chacun d’entre nous de faire ces choix très personnels pour nous-mêmes.

Sur le fait d’être bombardé de sons, d’images, de publicité, etc., comment jugez-vous Internet ?

Cela dépend de la façon dont vous utilisez Internet. La publicité n’a rien de mal en soi. Mais, malheureusement, les industries de la publicité, de la télé et d’Internet ont ensemble dépensé des milliards de dollars, et continuent de dépenser toujours plus d’argent, d’énergie et d’efforts pour nous manipuler. Il s’agit, de la part d’entités qui ne se soucient pas de nous en tant qu’individus, de faire le maximum de bénéfice au prochain trimestre. Et, sur une base statistique, ça fonctionne. Répéter les mêmes messages ad nauseam sur tous les supports médiatiques disponibles fait augmenter leurs profits.

S’exposer à ces messages manipulatoires a pour conséquence indirecte de rendre nos vies moins gratifiantes. Parce que nos esprits sont davantage remplis par ces messages que par les nôtres. Parce qu’on passe notre temps à acheter des choses qu’on ne veut pas ou dont on a pas besoin. Parce qu’on se nourrit de malbouffe, on reste assis, au lieu de faire quelque chose de plus agréable, sain et actif. Parce que nous nous comparons aux exemples mis en avant sur ces différents médias. C’est pourquoi, pour avoir une vie satisfaisante, nous devons avoir le temps de l’auto-réflexion. Et ne pas toujours détourner notre attention des idées et sentiments pas très agréables qui inévitablement surgissent dans notre vie de tous les jours.

Crédits :
Image encadré : TV-B-Gone
Image Mitch Altman : CC Alexander Klink
Image dans le texte : TV-B-Gone Pro SHP

Laisser un commentaire

  • Hugobiwan Zolnir le 14 juin 2010 - 11:43 Signaler un abus - Permalink

    Je l’ai testée il y a deux semaines sur un mur d’écrans dans un grand magasin et je peux confirmer deux points :

    > cela marche
    > c’est jouissif

    :-)

    Cordialement,

    H.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
6 pings

  • [...] Ce billet était mentionné sur Twitter par Aurélien Fache, Owni. Owni a dit: [#owni] TV-B-Gone : “le pouvoir sur le média” http://goo.gl/fb/SQczZ [...]

  • [...] 2 Je décide de ce qui va régaler mon esprit : c’est une véritable jouissance d’avoir la liberté de se nourrir de belles choses sans pour autant être la proie de l’effet hypnotique d’un téléviseur où le pire côtoie parfois le meilleur sans que j’ai vraiment le temps de  me poser la question suivante :  « cette information va-t-elle m’apporter quelque chose ? ». Au conditionnement télévisuel quotidien je préfère la lecture de textes inspirants et l’utilisation judicieuse d’internet pour sélectionner ce que j’ai envie d’apprendre  (c’est plutôt chouette d’avoir à faire un petit clic pour accepter une info ou pas….cette petite souris bien sympathique nous confère un énorme pouvoir mine de rien (j’accepte ou je n’accepte pas l’information qui m’est proposée!)..c’est énorme! Un homme de s’y est pas trompé. Il s’agit de Mitch Altman, le génial inventeur de TV-B-Gone (télé va-t-en en français) cette télécommande universelle qui éteind à distance toutes les télévisions. je vous invite à découvir son interview sur Owni que je résumerai ainsi « science+ conscience = élévation de l’âme » [...]

  • [...] la tête d’affiche, au propre comme au figuré : Mitch Altman, figure historique du hacking, créateur de la TV-be-gone, une télécommande universelle pour éteindre la télévision, et fondateur du hackerspace [...]

  • HACKER QUI BAT « blooogui le 9 février 2012 - 17:06

    [...] télé pourrit la vie, et il aimerait aider ses concitoyens à s’en débarrasser. Ce sera la TV-B-Gone, télécommande universelle avec un seul bouton, pour éteindre la machine infernale, créé en [...]

  • Roumics : Interview de Mitch Altman le 2 décembre 2012 - 0:48

    [...] BD Souder c’est facile hackerspaces.org Hackers, bâtisseurs depuis 1959 Hacker qui bat TV-B-Gone: « le pouvoir sur le média » Compagnons du hacking La prochaine révolution ? Faites-la vous même [...]

  • [...] la TV-Be-Gone, dotée d’un seul  bouton : le OFF, afin de pouvoir éteindre d’un clic n’importe quelle télévision. Depuis, il fait le tour du monde pour expliquer aux gens, et notamment aux enfants, le plaisir que [...]

Derniers articles publiés