Beppe Grillo: comment monter un mouvement politique sur Internet… et avoir des élus !

Le 28 octobre 2010

Humoriste, Beppe Grillo a initié le Movimento 5 Stelle, mouvement d'initiative citoyenne à travers l'Italie qui, en s'appuyant seulement sur Internet, a déjà fait élire plusieurs représentants.

Retrouvez la traduction de cet article et l’ensemble de nos articles en anglais sur http://owni.eu !

En quoi consiste il Movimento 5 Stelle (Le mouvement des cinq étoiles) ?

Le Movimento 5 stelle est un mouvement né sur Internet, et uniquement sur Internet.
Tout est parti des posts que je publiais sur mon blog, à raison d’un part jour, sur toutes sortes de sujets, et que j’invitais les gens à commenter. Au bout d’un moment, j’ai lancé (nous avons lancé plutôt) une plate-forme en s’appuyant sur le service web américain Meet Up. Chacun pouvait s’inscrire s’il partageait notre manière de penser afin de se connecter aux autres, de se réunir dans les villes pour entretenir l’activisme politique sur le terrain, uniquement sur ces idées que nous partagions, pas sur des idéologies. Puis, de là sont nées les listes civiques, montées par des citoyens pour reprendre possession de la politique, de l’économie et des institutions italiennes. Maintenant, ses représentants entrent aux conseils municipaux, régionaux et, bientôt, au Parlement. Aujourd’hui, environ 400 groupes, dans 400 villes d’Italie et presque 100000 personnes adhérent à ce mouvement.

Les cinq étoiles, ce sont les cinq grandes idées : l’eau publique est la première étoile, la deuxième, le zéro déchets, c’est-à-dire le tri, la réutilisation et le recyclage. Ensuite, viennent les énergies renouvelables, la mobilité et, enfin, le Wifi libre et gratuit. Au delà de ces cinq idées, nous avons fait tout un programme : nous sommes le seul mouvement avec des idées et non des idéologies ! D’ailleurs, nous connaissons un grand succès et tout le monde est en train de nous copier.

En quoi consistaient les actions de terrains organisées grâce à Meet up ?

Il pouvait s’agir de manifestations : en vélo, du type Critical Mass, pour exiger des pistes cyclables ou pour faire signer des pétitions pour que le service d’eau devienne public, pour un système de tri avec collecte des ordures porte à porte, contre les incinérateurs, contre le nucléaire… Par ailleurs, ils menaient des campagnes d’information en allant à la rencontre des gens : ils imprimaient le journal téléchargeable qui est disponible sur mon blog, pour le diffuser.

Pourquoi le mouvement est il né sur Internet ?

Parce que chez nous les médias sont dans les mains des groupes industriels, des groupes bancaires ou des partis, qui ont tout intérêt à ne pas changer les choses et à se partager le milliard d’euros de remboursement électoral, pour survivre en parlant de tout autre chose. Nous, nous ne touchons pas d’argent public. Le movimento 5 Stelle est auto subventionné. Nous avons obtenu 500 000 signatures sans demander d’argent. Mieux : les 1,7 millions d’euros que nous devions recevoir, nous les avons refusés. Nous, nous parlons de politique : on nous a accusé d’être l’anti-politique mais en fait ce sont eux qui incarnent la vraie anti-politique.

De quoi parlez-vous sur Internet que vous ne pourriez pas aborder dans les médias ?

Nous parlons de comment mon fils se déplacera dans 20 ans. Nous voulons une société qui passe de 6 Kwat à 2 kwat, de 40 à 20 tonnes de marchandises par personne, de la semaine de 40 heures  de travail  qui passe à celle de 20… Nous avons des projets. Sur ce blog, aujourd’hui, écrivent 3 prix Nobel :  Muhammad Yunus, économiste prix Nobel pour la paix, Joseph Stiglitz et Dario Fo.

Pourquoi les médias, selon vous, ne parlent pas de vous ?

Ils n’en parlent pas, parce qu’ils ont foutrement peur ! Nous volons sous leurs radars, nous les contournons, ils ne nous perçoivent pas ! Ici, Internet est bloqué (voir notre article de cadrage, NdR) par ces groupes qui refusent de le faire fonctionner car les réseaux sont entrain de changer la société : les intermédiaires entre les citoyens et l’économie ou la politique comme les politiciens, les journalistes, les boutiquiers vont être éliminés ! Par ailleurs, c’est aussi une question d’âge : les gens de ces groupes ont 70 ans, en moyenne. Sur Internet, ils en ont 25 ou 30.

Et vous, quel âge avez-vous ?

Moi j’ai 62 ans.  Voilà pourquoi je ne me considère pas un internaute : je fais le comique et je me suis donné comme but de faciliter le dialogue entre les personnes. Je mets à disposition des instruments, comme la plate-forme du mouvement, le blog, les Meet up, comme les listes civiques, pour que les personnes, les idées, les comportements s’agrègent. Pour faire la plus grande révolution qu’il y ait dans ce pays. Je pense même qu’il n’existe rien de tel en Europe. Mais ce n’est pas moi qui l’ai faite : j’ai seulement utilisé Internet, qui transforme les usages, l’info, etc. Je fais un spectacle où je montre comment on matérialise les objets depuis le réseau, avec une imprimante 3D, comment on fabrique des objets importés d’Internet chez soi…

Comment fonctionne la plate forme en ligne ?

L’inscription se fait en ligne, gratuitement, en donnant son nom et prénom. Si un citoyen décide de s’occuper de politique, de sa ville, de sa région… Il peut le faire via le portail en lançant une liste civique en six jours. Les modalités sont publiques : nous vérifions qu’il n’a pas de casier judiciaire, qu’il n’a sa carte dans aucun parti et qu’il réside bien dans la ville, dans l’administration de laquelle il souhaite s’impliquer. S’il répond positivement à ces trois prérequis, il obtient un “label” de qualité « inscrit au mouvement cinque stelle, beppegrillo.it”. Une fois le label attribué, ils s’autogèrent, font des primaires, déposent leurs listes… Je vais donner un coup de main physiquement pour organiser des réunions publiques, dans la rue, sur des places…

Nous avons aujourd’hui 42 élus dans des villes importantes comme Bologne, Modène, Reggio Emilia, Venise, Trévise, Brindisi, deux conseillers régionaux en Emilie Romagne et deux dans le Piémont. Et tout ça, sans l’aide des journaux. Au contraire : tout le monde était contre nous !
Quant au programme, il est en wiki : chacun peut l’améliorer, il n’y a rien de figé. Des architectes débattent sur la construction de maisons passives, d’autres parlent transports, énergie, eau…
Bientôt, nous intégrerons un réseau social, une sorte de Facebook, toujours dans l’idée de créer des système simples pour que les gens se rencontrent et échangent des infos. C’est une révolution politique en soi : nous éliminons les partis, nous sommes au dessus d’eux ! Ce sont les citoyens qui se rapproprient la politique.

Au départ, les Meet up organisaient des actions contestataires. Aujourd’hui, le Movimento 5 Stelle, présente des candidats aux élections. Pourquoi être passé de la critique des institutions à leur intégration ?

Avant tout, le mouvement a explosé avec la rage de dire « dehors les parlementaires corrompus ». Notre protestation était constructive, parce que elle n’était pas fin en soi. Maintenant, avec le mouvement 5 Stelle, nous avons évolué : nous voulons proposer des choses. Un simple exemple : à Trévise,  une ville importante, un conseiller a proposé et fait adopter des lois pour  le tri sélectif de 90 écoles à coût zéro pour la commune, et avec un recyclage à 98% des déchet.

Internet était-il le seul moyen d’arriver à un tel résultat ?

Absolument. Internet est sous pression, des lois essaient de le bloquer, de le priver de financement… Ils essaient de le neutraliser par tous les moyens mais il ne s’arrêtera pas. C’est ça la force d’Internet : c’est un virus !

Photo credits: Flickr CC Gengiskunk, cinemich, nulla

Laisser un commentaire

  • This really answered my problem, thank you!

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • MICHEL le 29 septembre 2012 - 15:03 Signaler un abus - Permalink

    BRAVO !

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • zaccharia le 20 avril 2013 - 4:11 Signaler un abus - Permalink

    Peut importe la polique ,la politique est la….’

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • gaboriau le 9 mai 2013 - 23:18 Signaler un abus - Permalink

    Bonjour,
    Nous avons crée une association loi 1901 le 13/03/2013 pour l’insertion des jeunes dans le monde du travail par le biais de l ‘agriculture biologique ( plantes médicinales & arômatiques ) et de lutter contre le chimique ( cachets ) avec une médecine naturelle et faire reconnaitre la psychanalyse par l ‘état , je peux témoigner en toutes connaissances de cause moi le président ( Gaboriau jean-françois 37 ans ) , j’ai tout décroché depuis sept années bientôt et je lutterais pour ramener le cannabis s’il le faut en commercialisation car en vérité pour les connaisseurs ça sert à méditer ( sérieusement ) sans parler de guérisseur et de pouvoir !!! voilà , pour dire que ça commence vraiment à être long d’attendre les subventions et je pense que l’idée du parti politique ne va pas tarder à se faire entendre !!!
    Vu la situation du chômage dans le pays ,de la délinquance,du trou de la sécu et du réchauffement climatique , il serait sincèrement temps de se réveiller chez les jeunes de 1975 et de lutter contre des personnes qui vivent sur la souffrance et la le handicap des gens ,qui boivent , rient et CONSOMMENT de la drogue en se permettant de travailler pour le gouvernement s’il vous plait vous nous comprenez , de toutes façons , il n’ont pas le choix que de nous délivrer une belle somme d ‘argent afin de développer une agriculture biologique et de dépoluer ce pays tant qu’il est encore temps sinon c’est une guerre civile annoncée où peut être on- t – il fait leur choix déjà les gros en haut ??? à bientôt , cordialement ,

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
2 pings

Derniers articles publiés