OWNI+NOVA=Nuit Sujet #1: Dégage !

Le 10 mars 2011

Le 22 mars prochain, de 20 heures à 2 heures du matin, OWNI et radio NOVA vont s'hybrider pour une nuit agitée. Ce sera la première Nuit Sujet, son thème : "Dégage !" J-12 avant le décollage. Montez à bord...

C’était un midi. L’hiver approchait à grand pas et OWNI avait rendez-vous avec NOVA. Du coup, forcément, on est allé se caler bien au chaud dans un lieu de ripailles, juste assez proche de la soucoupe pour ne pas se perdre au retour. Non, c’est sûr. Pas au retour.

C’est au déjeuner que l’on s’est perdu. Une première rencontre autour d’une table. Un déjeuner en mode “challenge”. Non mais sincèrement… OWNI et NOVA, c’est juste fou, à l’origine. Une soucoupe rencontrant une étoile en explosion, c’est comme si cela coulait de source. Il y avait comme une évidence qui planait. Restait à l’affirmer et la rendre tangible.

Les plats défilent, quelques bouteilles se vident, on se présente, on s’explique, on se tourne autour, entre round d’observation et parade nuptiale. Oui, on aimerait bien s’échanger, croiser nos équipes, tenter des choses. Mais pas du traditionnel, pas du tout cuit / tout écrit. Pas du connu. Non, de la surprise, du déjanté, du grisant, de l’innové… Comme on sait le faire aussi bien chez OWNI que chez NOVA.

Et l’idée qui tombe d’un coup, là comme ça, en plein dans nos assiettes, entre nos envies et nos hésitations : et une nuit à deux ? Oui après tout. C’est simple. Juste nous deux, toute une nuit. NOVA et OWNI. No ? Oui !

Alors forcément, on hésite, comme devant un cadeau trop gros…
Tu sais, le truc que tu attends depuis si longtemps que le jour où il t’est livré sur un plateau, t’oses pas y toucher. Mais l’idée s’installe à table. Elle est séduisante et sacrément féroce. Sans réfléchir, on la suit, on trace les grandes lignes, des grands coups de crayons pour dessiner une folie douce. On imagine les extrêmes, on pousse les murs, on décale le temps. On s’emballe et c’est sacrément bon !

Et puis la fin du dej’, comme un réveil qui sonne trop tôt. Addition, tout le monde redescend sur terre. Laissons passer l’agitation gargantuesque et rappellons-nous. Mettre les idées éthyliques à l’épreuve du temps, toujours.

Quelques semaines plus tard, frais et dispos, rendez-vous est pris pour une nouvelle rencontre autour d’une table, dans un bureau cette fois-ci. Si l’ambiance et le décor sont différents, l’envie reste la même, des deux côtés. Il semblerait qu’on tienne vraiment notre histoire, notre point de rencontre, notre nuit.
Ok, alors du concret. Qui, quoi, pourquoi, sur quoi ?

Jump-cut. Quelques réunions / déjeuners / mails et GoogleDocs plus tard la “Nuit Sujet” est là, devant nous, ouverte. Aujourd’hui elle est même à J-12. Un bon âge pour vous la présenter.
Celle-ci s’appellera “Dégage !” et débutera le 22 mars prochain à 20 heures pour se clore dans la nuit du 23 à 2 heures du matin. Ou plus si affinités…

Du fond, du décalé et du foutraque

L’émission, car il faut bien l’appeler ainsi, sera hybride. Un « Big Foutoir » numérique et radiophonique sur la mise en réseau du monde. Le sujet peut sembler vaste, mais en une nuit, on a de quoi se poser pas mal de questions : le soulèvement dans les pays arabes, la « contagion démocratique », les « révolutions Facebook »… Au-delà des mots qui rangent les mutations dans leurs valises, nous avons décidé d’inventer un espace de débat, de réflexion et d’… anticipation. Une bulle de six heures pour interroger la mise en réseau et ses impacts sur un mouvement politique global « Dégage ! ».

Maintenant, à la lumière d’hier, et en essayant d’imaginer demain.
Là-bas, peut-être ailleurs, et enfin « pourquoi pas ici ».

Au menu : des invités en plateau, et sur Skype avec l’aide du réseau de blogueurs Global Voices, de l’« hacktivisme » et du « maptivisme », des indicateurs à surveiller, des données à partager et à compléter. Et bien sûr de la cyber culture, du punk à clicks, du hash-taggeur et même du lol.

La nuit s’annonce chargée… Aussi bien sur les ondes que sur les réseaux.
Pour l’occasion, nos deux sites, OWNI et NOVA, seront hackés par une web-application qui vous permettra d’écouter le live audio, d’aller plus loin à coup de liens, d’images, de citations. Vous pourrez aussi y suivre le fil Twitter du hashtag dédié (#nuitsujet) et des jauges déjantées (répétition de mots, point Godwin, niveau d’alcoolémie ambiant… ) qui planeront sur nous comme une réglette en fer prête à recentrer le débat dès que nécessaire.

Bref, une gamberge réjouissante et expérimentale à laquelle vous êtes toutes et tous conviés sur Twitter, Facebook ou quoi que ce soit d’autre.

Et ça commence dès aujourd’hui : faites-nous part de vos envies, questions, sujets, anecdotes, initiatives, folies dans les commentaires, sur la page de l’événement, ou par mail (nuitsujet@owni.fr). Montez à bord ! Entre la croisière s’amuse et le vaisseau Enterprise, un chose est sûre, ce sera une sacré fête-radio qui fera peut-être tomber – sans faire exprès – un autre régime…

Rendez-vous le 22 mars dès 20 heures !

Laisser un commentaire

  • Fist le 10 mars 2011 - 16:25 Signaler un abus - Permalink

    Ça se la sent cet article, aaaah l’entre-soi, merci de nous livrer ainsi la mécanique céleste de l’establishment parisien, cette délicieuse proximité, cette capacité à croire échapper à la norme pour mieux se l’imposer subtilement. Aaaaaah Paris…
    Je suis content que vous soyez tous potes, vraiment.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Fist le 10 mars 2011 - 16:27 Signaler un abus - Permalink

    Je rajoute, si Owni était un groupe, ce serait Arcade Fire, rebel centriste !

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Julien Goetz le 10 mars 2011 - 16:32 Signaler un abus - Permalink

    @fist : c’est certain, partager un plaisir et inviter à y participer, c’est tellement snob…

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • jeff le 10 mars 2011 - 16:37 Signaler un abus - Permalink

    Cher Fist, tu sembles très enclin à lever le poing. Tu es dur, mais ce n’est pas pour me déplaire. Il est certain qu’un petit tour à la campagne en ferait pas de mal aux tenanciers. Pourquoi chercher à mettre en lumière et à glorifier à ce point ce qui semble être un “achievement” majeur dans la carrière d’un journal parisien avide de reconnaissance ? La soucoupe ne se pose-t-elle que rue Montmartre ? Owni est il un média de parisiens pour parisiens ? Quand on parle pour le web, on s’efforce de parler au monde entier, pas qu’aux gens qui peuvent commander un Chirashi par téléphone.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Julien Goetz le 10 mars 2011 - 17:08 Signaler un abus - Permalink

    @jeff : c’est étrange, il n’est pas question de Paris tout au long de l’article… Nova n’est pas une radio se limitant à un émetteur parisien et OWNI est diffusé sur un réseau qui n’a pas de contrainte géographique.

    J’ajoute que l’article se finit de manière on ne peut plus ouverte, libre à chacun de participer, sans aucun état d’esprit égo-centré, bien au contraire…

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Fist le 10 mars 2011 - 17:50 Signaler un abus - Permalink

    Mais attention, j’ai pas dit que votre projet était nul ! C’est bien de se bouger et d’annoncer des choses. Ca s’annonce même pas mal du tout !
    Je pointais du poing toute l’introduction de l’article représentative d’une certaine vision de l’entre soi journalistique si caractéristique des sphères parisiennes (que tu le veuilles ou non :)

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • jeff le 10 mars 2011 - 17:58 Signaler un abus - Permalink

    +1 pour Fist. J’aime Nova, et il parait qu’on peut même l’écouter à Limoges. N’empêche que la ramener parce qu’on rencontre Aline et consors autour d’une (ou plusieurs, ahah mêler travail et plaisir c’est tellement classe) bouteilles de rouge, ça le fait pas. Sus à l’esprit Bisounours, à l’heure où KADHAFI parle de lui à la 3e personne…

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Julien Goetz le 10 mars 2011 - 23:17 Signaler un abus - Permalink

    @jeff : l’idée n’était en rien de “se la ramener” mais simplement de partager la genèse de ce projet plutôt fou. Pour le plaisir, juste.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Kery James le 11 mars 2011 - 2:29 Signaler un abus - Permalink

    Ca y est on refait le coup du ressentiment des hordes paysannes aux portes de Paris, ville dans laquelle comme chacun sait tout n’est que faux-semblant, nombrilisme et entre-soi, ville peuplée d’une unique espèce qui a dévoré de longue date tout ce qu’il y restait d’altérité, le bobo libéral-libertaire bisounours, ville connue entre toutes pour l’étendue de son service de livraison de Chirashi par téléphone, base élémentaire du régime de l’espèce précitée.
    Pendant ce temps dans nos terroirs on continue fièrement de chanter les pieds dans la merde, et on chante juste d’ailleurs puisque la terre ne ment pas, comme le pot au feu que l’on partage entre laboureurs, tisserands, palefreniers et charrons, portant haut les valeurs du vivre ensemble et de l’universalisme.
    Mais nos élites du data journalism restent sourdes aux clameurs du peuple ! Le pouvoir les aurait rendu fous, ils parlent d’eux à la troisième personne comme M. Khadafi, ce Ceausescu des sables (bis) !

    Tout de même, ces échanges fort amusants sont peut-être révélateurs du positionnement ambigu d’owni, quelque peu victime de son succès, positionnement qui est de moins en moins tenable : à un moment donné la forme du “fanzine” (Trop le bonheur demain interview Up and Down dans la penthouse de Justin ! Partageons cette émotion avec le lecteur) ne convient peut-être plus tout à fait à un magazine qui a vocation a sortir de sa niche et qui par ailleurs se fait une haute idée de la mission du journalisme, en révélant secrets d’Etat et révoltes souterraines (tâche dont il s’acquitte avec plus ou moins de bonheur mais reconnaissons au moins que la concurrence est quasi-inexistante en la matière donc bravo).

    Bref, encore une histoire classique de mélange des genres ou plutôt de mélange des styles, on ne peut pas confondre la une d’un magazine d’information engagé (même si on ne sait pas toujours dans quoi) avec un groupe facebook, si je peux me permettre.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • jeff le 11 mars 2011 - 8:11 Signaler un abus - Permalink

    @Kery James : tes dispo pour un Chirashi ce midi ?

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
2 pings

  • [...] consacrera une nuit-sujet aux révolutions sur le thème DÉGAGE ! en collaboration avec Radio Nova mardi 22 Mars de 20h à 2h du matin [...]

  • [...] OWNI+NOVA=Nuit Sujet #1: Dégage !Tunisie, Twitter, WikiLeaks et l’indécenceIls rachètent le Monde? Re-designons leMonde!Femmes et RévolutionsOWNI – NOVA, retour sur une première nuit d’amourNuit de folie korean disco remixC’est quoi une ville la Nuit?Et si on parlait de monnaies libres?Métro, boulot, PAS dodo[vidéo] Sexy statistics (en) [...]

Derniers articles publiés