L’exil des réfugiés de Libye raconté par les données

Le 11 avril 2011

Près d'un demi-million de réfugiés de toutes nationalités ont quitté la Libye depuis février, principalement vers la Tunisie et l'Égypte. Retour sur cet exil massif, à l'aide des données du HCR et de l'OIM.

Il sont 448 000. Plus de 448 000 réfugiés, toutes nationalités confondues, ont fui la Libye depuis le début du conflit en févier, selon le Haut Commissariat aux Réfugiés des Nations Unies (UNHCR) et l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) [en].

Premiers pays d’exil: la Tunisie et l’Égypte, qui viennent de pousser leur despote respectif vers la sortie. La Tunisie accueille à elle seule près de la moitié du nombre total de réfugiés, et l’Égypte environ 40%. Le Niger, pays frontalier au Sud, vient loin derrière avec un nombre plus restreint, environ 29 000 personnes. Arrivent ensuite l’Algérie, plus de 10 000 réfugiés, et dans une moindre mesure, le Tchad et le Soudan.

Différences en volume et évolution

La carte ci-dessous, réalisée avec Google Public Data Explorer [en], permet de visualiser les évolutions dans le temps du nombre de réfugiés dans les pays limitrophes. Elle est particulièrement utile pour percevoir les différences en volume entre les deux principaux pays d’accueil et les quatre autres. Les données concernant le Soudan et le Tchad sont disponible à partir du 15 mars pour le premier et du 22 mars pour le second1.

La visualisation permet de restituer la différence entre la Tunisie et l’Égypte et les autres pays, tout en mettant l’accent sur les variations dans le temps, plus visible sous cette représentation.

Ces chiffres ne prennent en compte que les réfugiés ayant franchi légalement les frontières. Il ne font pas état des milliers de réfugiés quotidiennement bloqués aux passages de frontière. Le 5 avril, entre 6 700 et 9 000 personnes, attendaient à Ras Ajdir de pouvoir passer en Tunisie, et environ 3 000 étaient à Salum, poste frontalier vers l’Égypte.

En Tunisie, une minorité des réfugiés sont de nationalité tunisienne selon l’OIM [en]. Ils ne représentent que 8,5 % des arrivées, contre environ 20 % de réfugiés libyens, les autres étant des ressortissants d’autres pays, notamment le Bangladesh et plusieurs pays d’Afrique subsaharienne dont le Mali et le Ghana. Les ressortissants égyptiens forment un peu plus de 42 % des réfugiés arrivés en Égypte, et les Libyens 27 %.

Ces données rendent compte de l’exode massif en cours depuis la Libye, qui a connu une révolte férocement réprimée, et qui semble se diriger de plus en plus vers la guerre civile, avec la zone d’exclusion aérienne puis les bombardements de l’OTAN en fond.

Derrière l’aridité des chiffres se trouvent évidemment des histoires et des visages, certains ayant été sélectionnés par Big Picture. OWNI vous recommande chaudement d’y faire un tour, pour prendre la pleine mesure de ce à quoi un exode peut ressembler.


Carte et graphique réalisés avec l’aide indispensable de Julien Goetz


Crédits Photo FlickR CC : magharebia

Retrouvez notre dossier sur les réfugiés de Libye :

Image de Une CC Marion Boucharlat pour OWNI

Guerre en Libye, peur des réfugiés en Europe

En finir avec le mythe des flots de migrants libyens

Making of sur le datablog d’OWNI

  1. En raison de contraintes techniques, nous avons été obligés d’indiquer zéro avant cette date à la place d’indisponible ou non-communiqué []

Laisser un commentaire

  • doubis le 11 avril 2011 - 23:29 Signaler un abus - Permalink

    Pourquoi vous etonnez vous que les pays qui recoivent le plus d immigres soit la Tunisie et l Egypte? Ce sont les pays les plus proches des zones de combat ou presumees, la Tripolitaine et la Cybernaique. Les frontieres tunisiennes et egyptiennes touchent les zones cotieres la ou les libyens vivent en tres grand nombre.
    Les frontieres algero-libyenne vont le long du desert. Personne n a le courage de braver le desert libyen, plus le desert algerien pour trouver plus de securite.
    le Tchad, le Niger et le Soudan procedent du meme raisonnement. Un desert immense a traverser. Seul les natifs de ces pays la risquent le voyage et encore pas toujours.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
1 ping

Derniers articles publiés