FN-Fdesouche: les liaisons heureuses

Le 16 mai 2011

Depuis 2006, le site fdesouche.com est devenu incontournable dans la fachosphère. Il est maintenant largement convoité par les dirigeants du Front National et sert de relais à ses idées. Analyse de David Doucet.

« Fdesouche, c’est un média à part entière » confiait Marine Le Pen en début de semaine1. Et pour cause : en cinq ans, ce blog est devenu une véritable institution du Front National…

En arrière-plan de cette tête de gondole de la réacosphère française, une histoire fantasmée (de Vercingétorix le Gaulois à Brigitte Bardot) et une réécriture vindicative du présent. Les cyber-Français « de souche » ne se contentent pas d’investir la toile : ils cherchent à imposer leur « vision du monde »…

On ne présente plus François de Souche. C’est la vedette. L’étoile. La star.

Lorsqu’Emmanuel Ratier accueille le blogueur à Radio Courtoisie, il n’est pas avare de compliments. L’essayiste et animateur proche des milieux nationalistes n’est pas le seul à tenir en haute estime le cyber-gaulois. De Marine Le Pen à Bruno Gollnisch, tous les ténors de la droite nationale s’y référent.

Une institution

Rien ne prédestinait pourtant Fdesouche à devenir une institution de la mouvance nationale. Dans l’une de ses premières interviews, accordée à la RBN (webradio nationaliste), le blogueur explique qu’il s’agissait au départ d’un espace personnel, censé narrer « les pérégrinations d’un Français de souche dans le Paris occupé ». (Écoutez le fichier audio)

Le tournant a lieu en 2006, lorsque le blog s’attaque au « décryptage de l’actualité ». Au fil des années, son rythme élevé de publication et l’utilisation intensive de la vidéo font grimper en flèche l’audience du site (300.000 utilisateurs/mois selon Google Adplanner). Fdesouche devient une plateforme participative, dans laquelle tous les lecteurs sont amenés à devenir « acteurs de la ré-information ».

Multipliant ses relais sur le terrain, Fdesouche parvient à sortir plusieurs vidéos polémiques qui cristallisent l’attention des médias : l’agression d’un professeur à Porcheville, des vidéos d’incidents à la Techno Parade et surtout une scène d’agression dans un bus parisien en avril 2009. « Avec cette séquence, Fdesouche a forcé la porte des médias traditionnels » selon Bruno Larebière, directeur de publication de Novopress, l’autre gros site d’information de la blogosphère identitaire.

Fdesouche devient alors un catalyseur de buzz sur la toile, mais également une source d’inspiration pour les dirigeants du FN. Caroline Monnot, journaliste au Monde qui gère le blog Droite(s) extrême(s), explique que « Marine Le Pen utilise Fdesouche pour capter ce qui interpelle son électorat ». La preuve en est donnée en septembre 2009 lors de l’affaire Frédéric Mitterrand : Marine Le Pen réalise un gros coup médiatique grâce aux informations divulguées six jours auparavant par Fdesouche.

Capture d'écran de fdesouche.com

Qui se cache derrière ce blog ? La question continue d’agiter les médias, même si les enquêtes de Rue89 puis du Post ont en partie dissipé le mystère. Trentenaire et patron d’une entreprise de communication, cet ancien militant du Front National qui vit en région parisienne tient à conserver son anonymat. Je suis malgré tout parvenu à entrer en contact avec lui par téléphone. Visiblement surpris et plutôt inquiet, “François” m’invite à lui écrire un mail et m’indique qu’il ne souhaite pas « répondre aux questions personnelles, (…) Fdesouche étant un site collectif, participatif. (…) A  l’inverse des thèmes que nous traitons,  nos personnalités n’ont pas de raison de présenter un quelconque intérêt pour vous ».

Jean-Yves Camus, politologue et chercheur associé à l’IRIS, abonde dans ce sens :

Ce qui est intéressant sur Fdesouche, c’est moins son origine que les raisons de son succès.

Pour avoir écouté la totalité des émissions auxquelles il a participé sur Radio Courtoisie, je ne peux que souscrire à ce constat. “François” n’est pas un grand théoricien. Plutôt fier de son audience, il se contente de répéter en boucle l’histoire de son blog. Roule t-il pour le Front National ? Il serait bien difficile d’y répondre, même si, comme il le reconnaît en 2008, sa sympathie va en premier lieu vers le FN. (Écoutez le fichier audio)

Au Front National, le sujet est d’ailleurs tabou, et on dément tout « lien de filiation » avec le héraut nationaliste. Au téléphone avec Julien Sanchez, webmaster du site du Front National, ce dernier est plutôt gêné par mes questions et « refuse de commenter » l’éventuel passé de militant de “François”. Il reconnaît toutefois que « le Front lui envoie parfois des articles par mail qui peuvent l’intéresser ». Georges Moreau, membre du comité central du FN en charge de la communication interne, préfère quant à lui parler d’une « impersonnalité active et indépendante, qui diffuse la bonne parole nationale ».

Pour les primaires du parti, Marine Le Pen et Bruno Gollnisch passeront devant la caméra du blogueur, devenu incontournable. Plusieurs sources indiquent par ailleurs que François est souvent sollicité par des personnalités du FN, en raison de son expertise sur le web. Difficile d’obtenir plus de précisions, mais au fond l’important n’est pas tant de savoir si Fdesouche est téléguidé par le FN que de comprendre comment il a réutilisé les recettes du FN pour devenir le « premier blog de la diaspora des descendants de gaulois…»

Le tour de force politique de Jean-Marie Le Pen est d’avoir réussi à fédérer un ensemble hétéroclite de groupuscules nationalistes, autour d’une promesse simple : « celle d’un retour hyperbolique, celui du passé dans le futur. Donner à voir un changement possible, un refus à l’œuvre, un combat en cours » comme l’explique brillamment le sociologue Erwan Lecœur dans son livre consacré au Front National.

« Identité, insécurité, immigration »

Fdesouche emploie la même tactique en récitant une partition monochromatique : Identité, Insécurité et Immigration. Comme il le dit lui-même dans une interview accordée à Radio Courtoisie : « nous avons évité les sujets qui clivent ». Malgré la vision ethno-différencialiste qu’il développe, le blogueur ne prend jamais parti entre les différents courants de la mouvance nationale, et se contente de relayer les différentes tribunes des uns et des autres. Face à une droite nationale divisée sur le terrain politique comme sur la toile, Fdesouche a compris que l’islam était le  dénominateur commun le plus efficace pour faire de sa gazette le navire amiral de la blogosphère identitaire et nationaliste. Sur d’autres sujets obsessionnels de l’extrême-droite, comme celui du sionisme, Fdesouche ne prend pas le risque de froisser son lectorat et préfère botter en touche, quitte à recevoir les foudres d’un Alain Soral qui juge le blog trop timoré.

À l’image du Front, qui représente aux yeux de nombreux militants frontistes une véritable famille d’adoption, Fdesouche n’est pas un simple blog : c’est une plateforme communautaire et participative. Le coté défouloir raciste mis à part, les commentaires sont l’occasion pour les visiteurs de retrouver leurs semblables, délivrés par la magie du réseau de tout sentiment de culpabilité. Quentin, lecteur assidu du blog, déclare ainsi :

Je suis arrivé sur Fdesouche non sans quelques réticences, voire avec de la culpabilité au début. Je suis aujourd’hui satisfait de constater que j’ai brisé les dogmes qui m’empêchaient de voir la réalité telle qu’elle est.

Le facteur d’émulation est très fort sur Fdesouche. Selon Bruno Larebière, ce blog répond à un besoin : il « sert de soupape de sécurité ». Il observe ainsi « beaucoup de discussions la nuit, beaucoup d’ennui aussi. Ils se lâchent dans les commentaires et les espaces de discussion. Ils pourraient le faire ailleurs ». Jean-Yves Camus, spécialiste de l’extrême-droite, aboutit à la même conclusion lorsqu’il parle de « soupape de compensation ». Les différents animateurs du blog jouent de ce sentiment d’appartenance pour faire réagir la communauté. Depuis plus de deux ans, il n’y a quasiment plus de tribunes libres, l’éditorial a disparu, au profit d’une revue de presse biaisée et axée sur le triptyque : immigration-islam-insécurité. Il n’y a bien entendu aucune hiérarchie de l’information : une dépêche concernant une personne d’origine maghrébine suspectée de braquage sera par exemple traitée au même niveau qu’un débat sur le multiculturalisme allemand. (Écoutez le fichier audio)

Dans son déballage de faits bruts, Fdesouche cherche à se dé-responsabiliser, mais surtout à promouvoir sa pseudo-objectivité. C’est pour cette raison que le site recourt systématiquement au format vidéo, l’une des clés de sa réussite. François de Souche l’explique assez bien lors d’une émission à Radio Courtoisie :

Nous avons été les premiers à nous en servir politiquement à ce point là. (…) Les personnes rentrent du boulot, elles n’ont pas envie de lire des textes très compliqués ou de grandes thèses. Elles arrivent sur notre site et peuvent en dix minutes regarder les différentes vidéos. (Écoutez le fichier audio)

Fdesouche fait ainsi office d’observatoire de toutes les séquences concernant l’immigration ou l’islam, surfant sur la pensée « zapping » de sa communauté et sur ses vieux réflexes pulsionnels. L’objectif  ? Formater  les consciences, les doter d’une « nouvelle grille de lecture » afin qu’ils soient capables « de relire l’actualité autrement ». (Écoutez le fichier audio)

Comme l’explique dans son livre l’historien Marc Ferro, la vidéo est un « format idéal pour s’adonner à une contre-analyse de la société, puisqu’elle a pour effet de déstructurer ce que plusieurs générations d’hommes d’État, de penseurs avaient réussi à ordonner en un bel équilibre. (…) La caméra révèle le fonctionnement réel de ceux-là, elle dit plus sur chacun qu’il n’en voudrait montrer. Elle dévoile le secret, elle montre l’envers d’une société, ses lapsus. » Et si cela ne suffisait pas, Fdesouche tronque parfois les séquences vidéos comme pour mieux les formater. Le journaliste John-Paul Lepers avec son documentaire sur « la peur de l’Islam » en a récemment fait l’amère expérience.

Révéler la vérité dissimulée

Les médias justement, parlons-en. À défaut de pouvoir défiler dans les rues à l’instar du GUD, Fdesouche s’emploie à intimider des journalistes pour donner de la consistance à son action militante. Par mail, l’intéressé s’en défend :

Nous n’avons pas vocation à être des justiciers, et nous nous contentons de présenter à nos lecteurs des faits bruts.

Pourtant, l’adresse d’une journaliste a été jetée en pâture il y a encore quelques semaines, occasionnant des menaces téléphoniques.

Dans la novlangue « desouchienne », les médias sont les ennemis auto-désignés puisqu’ils n’ont de cesse de « cacher la vérité aux Français » (alors que Fdesouche la leur révélerait). Dans les faits, les blogueurs de Fdesouche tirent habilement parti de la frilosité des médias à s’emparer d’affaires qu’ils ont parfois eux-mêmes dénichées. L’affaire du bus en avril 2009 met ainsi plus de six jours à éclater dans les médias traditionnels. Pour celle concernant Frédéric Mitterrand, il faudra compter trois jours. Les blogueurs nationalistes profitent de ce « malaise médiatique » pour mettre en scène leur hagiographie. En réalité, comme l’explique Jean-Yves Camus :

Il n’y a pas de problème d’autocensure sur les thèmes touchant à l’immigration ou à l’islam. La campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 et les débats sur le voile ou sur l’identité nationale ont fait sauter les derniers tabous qui pouvaient subsister.

Le problème tient plus selon lui à « la représentation scientifique à la télévision, dans la mesure où les médias ont dû mal à retranscrire des analyses fines, qui en raison de leur complexité demandent du temps, comme sur les questions touchant à l’islam ou à l’intégration. »

Volontairement ou non, consciemment ou pas, Fdesouche est devenu un ballon sonde pour le FN. Ayant réussi à fédérer la mouvance nationale sur la toile, l’objectif est désormais de la dépasser. De proposer leur identité collective et communautariste comme une réponse à la « crise du sens qui touche notre société ».

Lors d’une interview accordée à RadioCourtoisie, François Desouche défend et justifie cette stratégie de normalisation devant un Emmanuel Ratier quelque peu déboussolé :

Nous, on ne se définit pas idéologiquement, on est dans un principe de revue de presse, de mise à disposition de l’information (…) On veut que ce soit nos lecteurs qui se fassent leur propre opinion. Donc plus ça va, moins on se définit idéologiquement. (Écoutez le fichier audio)

Dans une émission enregistrée un an plus tôt, le discours très policé du blogueur avait déjà fait pousser des cris d’orfraie au président du Club de l’Horloge Henry de Lesquen, qui avait eu cette phrase assez révélatrice :

Décidément, vous avez intégré le politiquement correct, vous !

Passage obligé pour « devenir un média capable de concurrencer les autres sites d’information » ?

En 2008, lors d’une soirée organisée par Fdesouche à laquelle assistait Marine Le Pen, le blogueur confiait vouloir transformer son blog en « Rue89 de droite ». Ce n’était pas une phrase en l’air puisque Fdesouche s’est beaucoup inspiré du « site d’information à trois voix » – approche participative, fidélisation de la communauté, essaimage : à l’instar d’Eco 89, Fdesouche possède également son site consacré à l’actualité économique, Fortune.

Quand elle est invitée à en parler, Marine Le Pen ne cache désormais plus son admiration. Selon Georges Moreau, membre du comité central du FN, le site a pris tellement d’importance que c’est désormais Marine Le Pen qui tente de séduire Fdesouche et non l’inverse.

Elle est habile, elle cite souvent Fdesouche à la télévision pour être reprise sur le blog et améliorer son capital sympathie.

Selon lui, Fdesouche est devenu un enjeu majeur pour le Front, « aujourd’hui, il n’y a pas un adhérent du FN qui ne va pas sur Fdesouche. (…) Le succès du Front et celui du blog sont intimement liés…»


Article initialement publié sur Reversus sous le titre : “Fdesouche, la tête chercheuse du Front National”

Sources audio : Radio Courtoisie (2009-2010)

Crédits photo FlickR by-nc-sa louisa_catlover / by-nc-sa cfarivar


Retrouvez notre dossier sur la fachosphère :

Les familles d’extrême-droite sur Internet

Internet: l’immigration réussie de l’extrême droite

Les cyber-cerbères de la fachosphère

Crédits de Une : Marion Boucharlat et François Prosper

  1. ndrl : en octobre dernier. Cet article a été écrit le 28 octobre 2010, mais n’a pas pris une ride depuis []

Laisser un commentaire

  • René de Sévérac le 17 mai 2011 - 8:56 Signaler un abus - Permalink

    Vous dites “L’objectif ? Formater les consciences”.
    La phrase est maladroite.
    Dans la mesure où les médias traditionnels visent le formatage des consciences, les web-médias tels Fdesouche ont au contraire vocation à contourner le “lavage de cerveau” dans une société qui ne supporte pas la vérité et qui évite que les mots viennent au peuple (asepsie).
    Que vous pensiez que ce filtre soit nécessaire pour garantir la paix sociale, c’est votre droit.
    Dans l’ancien régime, l’Eglise était consciente de certains mots mais considéraient que la paix justifiait le silence.
    Jusqu’à la Révolution.
    Aujourd’hui, la cocotte pourrait être sur le point d’exploser.
    DSK fait de son mieux pour accélérer la chose !

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • René de Sévérac le 17 mai 2011 - 8:58 Signaler un abus - Permalink

    Pardon.
    l’Eglise était consciente de certains maux (et non mots).
    On peut penser qu’un éventuel lecteur aurait fait la correction.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Arthur le 17 mai 2011 - 13:52 Signaler un abus - Permalink

    Ce site, et l’importance croissante qu’il prend témoigne de la maladie qui ronge notre pays. La plupart des articles repris par fdesouche sont anxiogènes ou prétendument subversifs. Le “tri” opéré par ses administrateurs vise à susciter chez le lecteur un besoin d’ actions concrètes, le but n’est pas l’information, ce n’ est pas un média comme les autres. C’ est un défouloir, le moindre fait divers y est un prétexte pour appeler au pogrom. Ses lecteurs ne sont aucunement intéressés par la situation réelle de notre pays; ils cherchent simplement dans un premier temps à justifier leur pulsions racistes par l’ actualité, dans un second temps, ils cherchent à s organiser, à l’approche de 2012, pour des actions violentes.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Arthur le 17 mai 2011 - 14:17 Signaler un abus - Permalink

    Le site fdesouche est inaccessible! no pasaran?
    Je crois que la guerre anti facho sphère vient de commencer, j’ éspère!

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • kurozato le 18 mai 2011 - 5:57 Signaler un abus - Permalink

    D’abord, bravo a Owni pour oser faire un article gaucho avec des liens vers sites et du contenu d’extreme droite. En general, l’habitude est de ne pas avoir cette politesse envers les lecteurs et de tenter de les retenir d’aller y voir.

    Fdesouche semble etre un pur produit du web qui n’aurait pas pu voir le jour avant.

    Ceci dit, si on peut leur reprocher leurs idees et le fait qu’ils se cachent parfois derriere une “profession” de meilleure objectivite, on ne peut pas leur reprocher de vouloir faire passer leur message.
    C’est ce que fait tout acteur de la vie culturelle et intellectuelle, y compris Owni (qui n’est pas toujours a l’abri de certains procedes rethoriques contestables).

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • gerome le 19 mai 2011 - 11:14 Signaler un abus - Permalink

    Et francais de souche réunit chaque mois deux fois plus d’audience qu’owni?

    https://www.google.com/adplanner/planning/site_profile#siteDetails?identifier=owni.fr&geo=001&trait_type=1&lp=true

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • visiteur le 21 mai 2011 - 10:56 Signaler un abus - Permalink

    Il y a maintenant deux fdesouche : http://www.fdesouche.fr

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • visiteur le 21 mai 2011 - 10:59 Signaler un abus - Permalink

    A noter que le nouveau fdesouche a l’air d’être antiraciste, étonnant : http://www.fdesouche.fr/encyclopedie.php/_/race-antiracisme/race-et-intelligence-r139

    Ce qui me dérange c’est le bandeau en haut à gauche… Pour donner une touche humoriste peut-être ? C’est douteux alors… Mais je n’ai jamais partagé l’humour facho.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • erwik le 23 juin 2011 - 17:06 Signaler un abus - Permalink

    ce site me désole…

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • visiteuse 2 le 29 juin 2011 - 18:16 Signaler un abus - Permalink

    @visiteur du 21 mai : le fdeouche que vous citez n’est pas celui de l’article. Il semble que c’est un copieur, me souviens plus du terme, une sorte de fake.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Borne Annie le 30 juillet 2011 - 21:22 Signaler un abus - Permalink

    Fde souche souhaite être le Rue89 de la droite identitaire, la différence c’est que sur Rue89 on peut trouver des commentaires d’adeptes du FN ( si leurs propos ne sont pas directement racistes), mais sur Fdesouche on ne trouve aucun point de vue différent de l’idéologie identitaire, les seules variantes dans le discours consistant en une violence + ou – grande, ainsi à propos de l’attentat de Norvège il y avait des degrés dans le soutien au terroriste. Cette unanimité idéologique est-elle le fruit d’une censure des contributions qui n’iraient pas dans le sens de l’islamophobie?

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Bert- le 1 août 2011 - 19:08 Signaler un abus - Permalink

    Rarement vu un article comme cela … Et on se prétend journaliste ? Ben dis donc, l’information ne va pas aller bien haut avec des gens comme vous … Sinon au passage, on s’en fous de vos points de vue (minables en l’occurrence), un journaliste SE DOIT d’être objectif.

    Wikipédia décrit très bien le sens de ce mot, vous devriez y jeter un coup d’œil …

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Lecteur le 24 août 2011 - 19:29 Signaler un abus - Permalink

    Votre analyse est d’un conformisme terrifiant…
    Vous oubliez de préciser énormément de chose et sélectionnez ce qui vous arrange pour votre petite démonstration du danger du FN ce vilain parti d’extrémistes bouuuu comme on vous l’a appris à l’école de journalisme. On se croirait sur Fdesouche tien!
    Non mais sans rire, on est encore dans la même explication débile sur les futurs électeurs du FN: de pauvres débiles racistes qui avalent toute la propagande d’un groupe d’illuminé.
    Faut arrêter la défonce mon petit gauchiste idiot utile du patronat qui fait venir des millions d’immigrés pour casser le salaire des locaux, et ouvrir les yeux. C’est bien plus compliqué que ça. Mais pour le comprendre, il faut un truc qui s’appelle l’esprit critique et qui caractérise les esprits forts, c’est à dire une espèce en voie de disparition depuis bien longtemps dans le journalisme comme dans le monde intellectuel français d’ailleurs.

    Lisez donc la section “virage d’opinion”, “victime d’agression”, “français de l’étranger”, et intéressez vous un peu à l’analyse politique de certains.

    Et pour l’anecdote: la journaliste menacée de mort avait diffusée l’identité et l’adresse d’un praticien accusé de racisme sans la moindre preuve par un mythomane arabe.
    Il a ensuite été prouvé que c’était faux. Il n’y a eu aucun démenti de la part de la dite journaliste (Chloé le Prince de rue89, site financé par les Français) ni du site.

    Et pour l’histoire de Jonh Paul, ce que vous dites est faux, il n’y a pas eu de coupure et on a pu tous voir le reportage en entier. D’ailleurs j’ai retenu que John Paul était moins choqué d’entendre des musulmans “modérés” prôner la Charria lorsque la France sera en majorité musulmane que lorsqu’il se retrouve un peu violenté par les très rares catho tradi qui peuplent cette douce France.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • santa Claus le 1 décembre 2011 - 7:42 Signaler un abus - Permalink

    http://pastebin.com/PSt0MTW0

    LeFlood DoX for fdesouche
    By: a guest | Nov 30th, 2011 | Syntax: None | Size: 8.39 KB | Hits: 7 | Expires: Never
    copy to clipboard | Download | Raw | Embed | Report abuse

    LEFLOOD DoX
    Reason:trying to politically steer anonymous by defacing fdesouche.com

    To lqdn ppfr telecomix antisec anarchists anonops p01son and other morons skidz

    @warning@
    Anonymous is not a political current.
    Anonymous is not your personal army.
    We don’t care who you are,
    or who you think you are,
    or where you come from.
    Quit hacking politically,
    claiming our movement,
    start hacking responsibly,
    or we will DoX each and everyone of your sorry ass asap.
    @warning@

    “C’est nous qu’on a hacké ton site mon frère”
    ludovic Arnold
    Pierre Allee
    leflood.org, office #3894702, c/o OwO, BP80157, Roubaix Cedex 1, 59053 +33.899701761
    http://img24.imageshack.us/img24/2151/pirateql.jpg

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • dzep le 9 décembre 2011 - 23:30 Signaler un abus - Permalink

    Bravo, magnifique. Mais en réalité qu’est ce que sa va changer… Tout le monde à les responsables des camps adverses depuis longtemps. Les sites vont ré ouvrir. Personnellement tu dois avoir un de mes courriel (rien à foutre sur le fond au bout de 10 ans de militantisme avec). Moi personnellement j’ai mieux, des écrits des vrais des programmes de campagne des nébuleuses (ou champs d’astéroïdes, vue la santé de l’extrême gauche en ce moment), des débats, réunions et autres… Le plus marrant je suis parfois invité au milieu de tout ça. Alors je pose cette question ?
    - Quelle est l’utilité de piraté des sites d’opinions ?
    En dehors de la joie que procure la réussite (perso j’ai arrêté au serveur de mon lycée et j’ai grandi). Je ne voit vraiment pas l’intérêt démocratique.

    J’ai des copains d’extrême gauche, j’ai des copains extra-européens, je suis invité chez des gens de confession juive et je suis considéré d’extrême droite et ils connaissent mes pensées !
    Mon dieu réveillé vous sa fait presque que 15 ans qu’il y a eu des réformes dans notre milieu que nous débattons avec vous sans que vous le sachiez la plupart du temps.
    Vous devenez pitoyable à chasser les Skins bourrins buveur de bières aussi rare que les ours en France, essayé de développer vos idées et de ne pas vivre que pour détruire des opposants d’un autre âge.

    Et ensuite pourquoi je n’aurais pas le droit d’être nationaliste,fier des cultures Française et de son histoire. Pourquoi une personne d’origine étrangère n’aurait pas le droit de penser le même chose que moi. Je n’ai jamais empêché un opposant de s’exprimer, pourtant vous le faites “santa claus”. Si Fdessouche, exprime des faits divers effectivement sur les axes que vous définissez, c’est tout simplement par le refus des médias d’en parler, comme vous parlez par exemple dans vos parties d’écologie. En tout cas le Facho au lieu de rester devant son PC en rêvant de pirater la “bête immonde”, part en voyage au fond de l’Afrique(invité des autochtones) pour voir les vrais problèmes de notre société moderne.

    Sur ce A+ et salut à mes potes anarchistes(je parle des vrais)

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
7 pings

Derniers articles publiés