OWNI, eBooks editor

Le 7 juin 2011

OWNI passe à l'heure de l'édition numérique. Et oui, de l'ebook, du vrai, du bon, du beau et de l'innovant. Vous voulez savoir pourquoi? Lisez la suite...

Retrouvez notre premier ebook, La véritable histoire de WikiLeaks, dans la boutique d’OWNI.

Our eBook on WikiLeaks is also available in English and Arabic.

Chaque jour, OWNI tente de sélectionner, de produire et de diffuser les meilleures informations sur ce qui fait l’ADN de notre aventure rédactionnelle, et notamment la société, les pouvoirs et les cultures à l’heure du numérique.

Notre ambition est également d’utiliser au mieux les outils du web (ses « data » et instruments de visualisations, l’interaction permise par le HTML5 et le web social, etc.) dans le but de réconcilier Internet et information. Contrairement à ce que soutiennent souvent les porte-paroles traditionnels de la presse et des médias, Internet est un merveilleux terrain d’expériences pour renouveler notre métier de journalistes, d’éditeurs et de médiateurs culturels. Il remet par exemple le reporter en phase avec ses lecteurs, il autorise l’éditorialiste à se confronter directement aux opinions contraires, il « augmente » l’information par l’apport des internautes et des technologies. Le web n’est pas le paradis des news, mais il nous fait collectivement sortir du purgatoire fossilisé dans lequel la profession s’était un tant soit peu enlisée.

Avec OWNIbooks, et nos offres « Pulps » (la pulpe d’OWNI, disponible en objets numériques inédits) nous voulons pousser plus loin encore ce pari de mieux faire circuler l’information de qualité, au bénéfice du plus grand nombre. Etre éditeur, nous dit le dictionnaire, c’est « faire paraître au public », c’est « prendre soin » rappellent les anciens. Littéralement, c’est même le « manger » du latin edo, edere. La nourriture de l’esprit.

La sélection des mets doit donc être parfaite. C’est pourquoi notre premier livre numérique se penche sur WikiLeaks. Le sujet nous tient à cœur ; OWNI ayant été le partenaire technologique de l’organisation lors de la publication des Warlogs irakiens ; mais c’est d’abord notre curiosité journalistique et le traitement décevant qui en était fait ailleurs qui  nous ont emmené vers ces contrées.

Les fuites de WikiLeaks sont vraisemblablement de ces événements dont les historiens diront dans quelques décennies qu’ils ont profondément bouleversé les codes de l’information et de la diffusion du savoir, mais aussi ceux de la conception du secret et de la puissance de l’Etat moderne. D’un certain point de vue, l’organisation emmenée par Julian Assange clôt – ou rouvre – le débat initié par les philosophes des Lumières du XVIIIe. L’enquête en profondeur d’Olivier Tesquet permet de comprendre cette filiation.

Trois collections innovantes

Si l’édition numérique est encore à l’état embryonnaire en France (elle représente à peine 1% du chiffre d’affaires de l’édition papier, contre 5% au Royaume-Uni et 15% aux Etats-Unis), cela tient en partie à l’exception culturelle française :

  • Un réseau de librairies indépendantes très dense et qui veut survivre (il existe autant de librairies dans le quartier Latin que dans tout Manhattan) ;
  • Le poids des éditeurs qui ne veulent pas scier la branche sur laquelle ils sont solidement assis ;
  • La conception que l’objet « livre » a un statut à part dans notre mentalité, irremplaçable pour les « convertis »

A cela, il faut aussi ajouter que l’offre numérique d’eBooks n’est pas à la hauteur des attentes des lecteurs – et sa gamme de prix comme son processus d’élaboration sont mal adaptés à la réalité des usages d’aujourd’hui. Notre conviction est que les plus jeunes ou les plus geeks de nos lecteurs, les « natives », ont aussi un véritable appétit pour de l’écrit long, enrichi, participatif, relié à tout ce qui fait la richesse du web, tous contenus pour lesquels « un onglet de plus dans le navigateur » n’est pas forcément la recette la plus satisfaisante.

Nous proposerons donc trois types d’eBooks pour l’essentiel en 3 langues (français, anglais et arabe dans un premier temps) :

  • Les OWNIbasics, livres enrichis consacrés entre autres à tout ce qui fait la vie numérique aujourd’hui. Les techniques (un peu), mais surtout les usages et les nouveaux enjeux qu’ils soulèvent dans nos sociétés contemporaines.
  • Les OWNIover, livres d’enquête qui prolongeront les articles et thématiques traités sur le site, avec l’idée que les sujets les plus ardus peuvent aussi intéresser les plus exigeants, comme les plus jeunes ou les moins geeks de nos lecteurs, à condition de s’adapter à leurs habitudes.
  • Les OWNIbeyond, livres d’expérimentation qui utiliseront l’ensemble des fonctionnalités innovantes des objets numériques (interaction, géolocalisation, réalité augmentée, etc.) d’une manière la plus originale possible. ePub3, webapps, apps, nous irons au-delà du déjà vu…

La véritable histoire de WikiLeaks, notre premier eBook (après les 11 tests réalisés en 24h en décembre dernier, que vous pouvez retrouver sur notre boutique) sort donc d’emblée en trois langues : français, anglais et arabe. Une version anglaise peut sembler logique pour un tel sujet : WikiLeaks et son Cablegate ont touché directement l’ensemble de la sphère anglo-saxonne. Pourquoi se priver d’un lectorat numériquement dix fois plus important que celui des francophones ?

Pour la version arabe, ce sont nos partenaires d‘Immateriel.fr (partenaire qui distribue nos eBooks sur toutes les plates-formes de diffusion, hors celle que représente le Shop d’OWNI, qui ouvre ses portes ce jour ;) qui, les premiers, nous ont alerté sur l’absence quasi-totale d’offre éditoriale en arabe, en dehors du Coran et des ouvrages religieux. Lié à la dynamique de notre projet d’OWNImaghreb, dont l’ambition porte à terme sur l’ensemble du Middle East & North Africa (MENA), l’intérêt de donner à lire ce travail, ces œuvres, en arabe littéraire nous a paru tenir de l’évidence. Une évidence qui accompagnera dorénavant l’ensemble du travail éditorial d’OWNI.

Ce long hiver inachevé des révolutions arabes nous a montré – pour qui en doutait – qu’il existe, de l’autre côté de la Méditerranée, une soif et une exigence de savoir, de démocratie, d’ouverture au monde et de compréhension des enjeux bien supérieurs à tout ce que l’essentiel de nos contemporains avaient pu imaginer. C’est aussi pour être à l’écoute de ce nouveau souffle démocratique qu’OWNIbooks prend tout son sens – et son envol. Et nous, nos responsabilités.

Laisser un commentaire

  • Yonnel le 7 juin 2011 - 10:38 Signaler un abus - Permalink

    Bonjour,

    Encore une initiative intéressante d’OWNI ! C’est un complément parfait aux Framabooks.

    Au fait, si ce que vous vouliez dire dans le titre est “éditeur d’ebooks”, pas besoin d’apostrophe-s. Et puis, éditeur se dit plutôt publisher. Editor, c’est celui qui travaille à l’intérieur du texte (rédac’chef, correcteur, rédacteur, voire monteur dans le cinéma). Ça devrait donc donner “eBook publisher”. Ah, cruelle langue ! ;-)

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • David Servenay le 7 juin 2011 - 10:41 Signaler un abus - Permalink

    Merci pour ces précisions linguistiques, Yonnel.

    On aime bien les mélanges… ici dans la soucoupe.

    Bonne lecture !

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • David20cent le 7 juin 2011 - 11:15 Signaler un abus - Permalink

    Vous livrez les pdf free par la poste ? Ça c’est du moderne :) J’ai du mal à comprendre votre “panier”.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Bzibzou le 7 juin 2011 - 11:45 Signaler un abus - Permalink

    Sur l’affirmation suivante “il existe autant de librairies dans le quartier Latin que dans tous les Etats-Unis”

    C’est inexact
    Je pense que vous faîtes référence au livre d’André Schiffrin L’argent et les mots qui dit qu’il existe à New York aujourd’hui moins de 30 librairies chaînes comprises (Barnes and Noble) et encore écrivait-il ce livre avant même la faillite de Borders.

    Bonne chance à vous

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Boris le 7 juin 2011 - 12:17 Signaler un abus - Permalink

    Très bon tout ça !

    Par contre envisagez vous à terme de tout proposer au format ePub (en plus du pdf) ?
    Car la lecture des pdf est loin d’être satisfaisante sur mon Kindle (et j’imagine sur les autres reader aussi …), la typo étant souvent trop petite et le zoom beaucoup trop fastidieux =/

    Merci d’avance !

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • David Servenay le 7 juin 2011 - 12:25 Signaler un abus - Permalink

    @David20cent
    La “livraison” des Pdf correspond en fait à l’adresse de facturation, passage obligé de notre presta shop.

    @Boris
    Le format epub est prévu, nous sommes en train de régler le bug. Vous pourrez normalement l’avoir dans la journée.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • David Servenay le 7 juin 2011 - 12:54 Signaler un abus - Permalink

    @ Bzibzou

    Vous avez raison, je me suis emmêlé les pinceaux. En fait, il y a autant de librairies dans le Quartier Latin que dans tout Manhattan (chiffres du syndicat de la librairie française).

    Je corrige.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • WilnocK le 7 juin 2011 - 13:02 Signaler un abus - Permalink

    Pour le moment, je n’ai pas tout compris entre les 3 niveaux d’edition “Basics/Lover/Beyond”.

    Pour le moment vous mettez a disposition un pdf/epub ce qui correspond a la version ‘Basics’, le text.
    J’attends avec impatience les versions augmentes.
    Je suis peut-etre un peu vieux-jeu, mais comment se procure t’on une version papier tout bete, qui fleure bon le XXieme siecle? Car on n’offre pas un ebook, mais un ouvrage papier oui.

    Autre detail, sur OWNIShop, les commentaires ne sont que des commentaires via FaceBook, pas moyen d’avoir une solution comme DisqUS ou/et Twitter? Vous aussi vous succombez aux appels du #SocioNet made-in-Facebook?

    Last troll querry: Pourquoi Zazzle qui est Americain, plutot que SpreadShirt qui est Allemand?

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • MagicMicky le 7 juin 2011 - 21:30 Signaler un abus - Permalink

    J’ai télécharger quelques ebooks gratuit, puis j’ai essayer de les convertir au format mobi, pour pouvoir le lire sur l’appli Kindle de ma tablette. Pour effectuer la conversion j’ai utiliser le logiciel Calibre, et je n’avais jamais eu de soucis jusqu’à présent, en tout cas, pas avec des fichiers .pdf. Par contre, en essayant de convertir vos pdf, je me retrouve avec des livres illisible : tout les caractère sont remplacé par des caractère bizarre (%,$…), et mon adresse mail et mon nom et prénom (tel que enregistré sur le site), apparaissent en clair, sans aucune raisons apparente.
    J’ai donc une petite question ? Est-ce qu’il y a une histoire de DRMs qui se traînent par la ? Ou est-ce que le problème vient d’ailleurs ?

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • MIkaël Cabon le 8 juin 2011 - 23:04 Signaler un abus - Permalink

    Excellente initiative tant sur les collections que la sortie en trois langues du livre sur Wikileaks. Bon courage.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Negus le 9 juin 2011 - 9:51 Signaler un abus - Permalink

    J’adorerais que l’actualité d’Owni soit disponible au format ePub également. Pourquoi pas un magazine hebdomadaire reprenant les thèmes abordés, afin d’alimenter ma liseuse en contenu ?

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Gealion le 9 juin 2011 - 17:46 Signaler un abus - Permalink

    Hello
    très très bonne initiative.
    Par contre je ne trouve pas comment télécharger au format ePub…. je suis peut-être pas doué mais je n’arrive à avoir que les version PDF…

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • OuaiSsé le 17 juin 2011 - 12:59 Signaler un abus - Permalink

    à quoi ça sert de mettre une rubrique
    “LAISSEZ UN COMMENTAIRE”
    si vous ne publiez JAMAIS les(mes) commentaires ?
    (ou alors j’ai loupé une manip ???)

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • league of legends download le 11 novembre 2011 - 1:20 Signaler un abus - Permalink

    Well, all things considered…

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
1 ping

Derniers articles publiés