La Pyramide de Maslow appliquée au coworking

Le 23 juin 2011

Exercice de transposition de la pyramide des besoins humains du psychologue Abraham Maslow au monde du coworking, ou la recherche d'un modèle d'épanouissement pour les travailleurs indépendants.

Vous souvenez-vous de la bonne vieille pyramide de Maslow que l’on vous a sans doute enseignée à l’école ? Vous savez, cette pyramide des besoins humains qui permet de les classer et de les hiérarchiser d’une manière dynamique … Si l’on en croit Maslow, les besoins situés à la base de la pyramide doivent être globalement satisfaits pour rendre possible la réalisation des besoins supérieurs.

Je me suis amusé à appliquer cet outil d’analyse au coworking pour voir ce que cela pouvait donner. Appliquée au coworking, l’analyse de Maslow signifierait qu’il convient d’assurer les services de base dans un premier temps pour permettre aux coworkers de progresser vers les échelons plus élevés de la pyramide.

Au delà du coté matériel, le coworking a pour ambition d’offrir un cadre adapté à la réalisation individuelle de ses membres

Il répond à des besoins aussi différents que « il me faut un endroit où je puisse être à l’aise pour travailler, ça pue trop chez moi », à « j’ai besoin d’avoir une gueule auprès de mes clients », « j’ai besoin de gens avec qui partager mes joies et mes peines professionnelles » ou « j’ai besoin d’être dans une dynamique plus créative »…

Le coworking à la Maslow, ça donne ça :

Besoins de base

Les besoins de base sont en quelque sorte les besoins physiologiques du travailleur indépendant qui souffre de ne pas disposer d’un espace de travail vraiment opérationnel. Avant toute chose, un espace de coworking doit pouvoir offrir de quoi permettre à chacun de travailler dans de bonnes conditions :

• Un wifi performant

• Un poste de travail confortable

• Des équipements adaptés (imprimante, scanner etc…)

• Des espaces de rangement (casiers)

• La possibilité de manger et de boire (dans l’espace et grâce à la proximité de lieux de restauration dans le voisinage)

• Une salle de réunion

• Un maximum de proximité avec le domicile du coworker

• Un maximum de calme dans les espaces dédiés au travail individuel

Echapper à la terrible malediction de la procrastination

Besoin de sécurité

Devenir indépendant est un choix de vie qui signifie une baisse de visibilité quant à son avenir. Exit les revenus fixes et prévisibles du temps où vous étiez salarié, bonjour les responsabilités pesantes et les choix flippants. Et vous ne pouvez plus demander conseil à votre chef ou à vos collègues lorsque vous êtes confrontés à une situation délicate… Cette insécurité qui est le lot commun des indépendants peut toutefois être atténuée par le coworking.

Sécurité financière (les coworkers ne paient que lorsqu’ils sont présents, ce n’est pas une charge locative fixe)

Climat de confiance

• Ambiance détendue

• Possibilité de bénéficier de conseils

Besoin d’appartenance

L’époque où Renaud chantait « vivre libre, c’est souvent vivre seul » est peut-être derrière nous. Un espace de coworking c’est avant tout une communauté réunie autour de valeurs et de modes de vie partagés. Un espace de coworking digne de ce nom permet aux indépendants d’être partie intégrante d’un crew qui vit, travaille et agit ensemble. Cela se manifeste notamment par :

• Des évènements professionnels et festifs qui rassemblent la communauté

• Le développement de relations amicales entre les membres

• Un Coworking Visa qui fait de vous un membre de la communauté internationale des coworkers

• La naissance d’initiatives collectives entre les membres

Besoin d’estime

Un espace de travail performant, un environnement structurant, une communauté qui vous ressemble et vous soutient … Le cadre est en place pour pouvoir permettre à chacun de s’exprimer. En étant membre d’une communauté de coworkers, il devient possible :

• D’être reconnu pour ses compétences

• De devenir acteur de la communauté

• D’avoir une audience pour ses projets

Besoin de réalisation

Voici le stade suprême auquel nous rêvons tous de parvenir ! Et pour cela aussi, rejoindre un espace de coworking peut être utile. Un espace de coworking permettra :

• D’être dans un état d’émulation créative

• De continuer à progresser via des formations et des échanges quotidiens

• De vivre et travailler en accord avec ses valeurs

• De transmettre ses connaissances

Jean-Michel a escaladé les échelons de la Pyramide. Il en parle sur Mutinerie.


Publié intialement sur Mutinerie, sous le titre, La Pyramide de Maslow du coworking

Via Flickr CC-by-nc-nd par Slorp ; Via Wikimedia Commons pyramide de Maslow

Laisser un commentaire

  • Florent le 23 juin 2011 - 8:55 Signaler un abus - Permalink
    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Catherine Mathy le 23 juin 2011 - 9:34 Signaler un abus - Permalink

    A noter

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Emma le 23 juin 2011 - 9:37 Signaler un abus - Permalink

    Je ne vois pas l’intérêt du Wifi…Ma connexion est par cable sur toutes mes babasses, et c’est très bien ainsi.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • guidam le 23 juin 2011 - 10:04 Signaler un abus - Permalink

    Dans quelle type de structure cela peut-il être transposé? Je fais partie d’une association et on applique déjà un modèle transversal pour les décisions, et faire des projets communs… :)

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • William le 23 juin 2011 - 12:34 Signaler un abus - Permalink

    @florent

    Merci pour ton lien, je le trouve intéressant mais à mon sens, l’auteur s’excite un peu trop dans son opposition frontale à la théorie de Maslow.

    Ce qui est intéressant à mon sens, ce n’est pas d’adhérer à une théorie en réfutant systématiquement toutes les autres, mais de les croiser et de les multiplier. Evidemment, toutes les théories simplifient nécessairement, mais elles ont le mérite de dévoiler certains pans de la réalité. La pyramide des besoins n’y coupe pas mais elle a le mérite d’exprimer clairement, simplement et facilement un pan de cette réalité que nous cherchons tous à saisir…

    Mais je crois que tu viens de me donner un idée; appliquer la théorie des deux facteurs au coworking !

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Chku le 23 juin 2011 - 14:39 Signaler un abus - Permalink

    Youpi !

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Bruno le 23 juin 2011 - 23:41 Signaler un abus - Permalink

    J’adore, vraiment. C’est tellement pertinent quand on y pense.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Ray le 25 juin 2011 - 19:13 Signaler un abus - Permalink

    C’est tres interessant si on n’est pas trpop regardant sjr la jjstesse des concepts.
    Par contre, c’est quoi exactement le coworking?

    Ray

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Bruno le 26 juin 2011 - 9:14 Signaler un abus - Permalink

    Nous avons monté un espace de co-working à Lyon depuis quelques mois (cf.ateliers-media.org). Pour moi, c’est ça le co-working, commencer à partager de l’espace de travail pour se donner l’opportunité de partager autre chose, entre soi (les co-workers) et autour de soi (les autres) et ce par le medium de l’activité professionnelle. C’est pour cela que la pyramide de Maslow appliquée au CW me cause bien.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Marisa le 26 juin 2011 - 21:37 Signaler un abus - Permalink

    Vraiement interéssant… On va voir si on devient free-lance plus tôt qu’on pense…

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Paul le 2 février 2012 - 1:17 Signaler un abus - Permalink

    Sans vouloir faire le malin, ça ressemble comme deux gouttes d’eau à la Cantine http://lacantine.org/.

    Merci pour l’analyse pertinente.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Marie le 5 février 2014 - 15:40 Signaler un abus - Permalink

    c’est vrai que le coworking est avant tout pratique pour des questions matérielles. la pyramide est est une belle comparaison. merci

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
4 pings

Derniers articles publiés