Occuper Sesame Street

Le 11 octobre 2011

Un mouvement subversif pour rire à gorge déployée en regardant se développer le mouvement Occupy Wall Street. C'est la dynamique lancée par Occupy Sesame Street. Les interouèbes le soutiennent. Et rappellent qu'1% des monstres avalent 99% des cookies.

Le mouvement Occupy Wall Street, dont nous vous parlions en fin de semaine dernière,entre dans sa quatrième semaine. Comme tout évènement d’ampleur mondiale, il est à présent devenu un mème1, massivement repris et détourné en ligne.

Il s’agit en l’occurrence d’insérer dans des photographies liées au mouvement Occupy Wall Street quelques éléments pertubateurs: les personnages de Sesame Street (1,rue Sésame dans sa version française).

Cette émission éducative, très populaire aux États-Unis depuis sa création en 1969, comprend en effet quelques personnages très attachants, comme Kermit la grenouille (qui y apparaît très souvent bien qu’appartenant au bestiaire du Muppet Show), Elmo le petit monstre ou le Cookie Monster, grosse bête à poils qui se nourrit de cookies, comme son nom l’indique.

Au cours des récentes émeutes en Grande-Bretagne, les internautes adeptes de la retouche photo s’en étaient donné à cœur joie, notamment sur le TumblR Photoshoplooter . Là encore, un ou plusieurs éléments venaient atténuer la violence de la photo d’origine et la détourner de son sens. On assiste à un processus similaire avec ces quelques clichés. Comme il se doit, cela a commencé avec un tweet, contenant ce message:

Le hashtag2 #occupysesamestreet a ensuite fait florès sur Twitter, et les adeptes du détournement photographique ont fait montre de leur art, notamment sur le site Tauntr. Jusqu’à moquer gentiment le mot d’ordre d’Occupy Wall Street: “Nous sommes les 99%” (We are the 99%) -qui symbolise l’injustice de la répartition des richesse aux Etats-Unis- en le transformant en “99% des cookies sont consommés par 1% des monstres”.

Sur le site d’Occupy Sesame Street, on retrouve le lien vers le site officiel du mouvement Occupy Wall Street, et il en reprend la maquette. Histoire sans doute de participer à la diffusion du mouvement et de souligner l’absurdité des arrestations de la police de New York.


En bonus ces deux vidéos, preuves que Sesame Street a déjà fait l’objet de remix:


Retrouvez sur Mother Jones un Storify dédié à Occupy Sesame Street

La page Facebook d’Occupy Sesame Street

  1. motif culturel donnant lieu à des déclinaisons multiples []
  2. mot clé utilisé pour qualifier un message sur Twitter []

Laisser un commentaire

  • zoupic le 13 octobre 2011 - 3:26 Signaler un abus - Permalink

    Emerveillement de voir comment ces détournements participent à la moquerie, à faire connaître, à montrer l’absurde.

    A la manière du southpark, il y a une grosse critique lulzée de tout ce qui n’est plus tolérable dans cette société aux cookies rassis.

    ça fait du bien.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Guillaume Ledit le 13 octobre 2011 - 19:49 Signaler un abus - Permalink

    Je suis passé à côté de l’analogie avec South Park: merci Zoupic!

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre

Derniers articles publiés