Yahoo et Gmail lisent vos mails

Le 25 octobre 2011

Avec son application Visualizing, Yahoo! montre que tout ce que partagent ses utilisateurs par mails est non seulement scanné mais aussi utilisé pour la pub et la sécurité. Démonstration.

Le 13 octobre, Yahoo! a lancé un site pour vanter la popularité de sa messagerie avec une carte interactive baptisée Visualizing Yahoo!. Celle-ci propose notamment de visualiser en temps réel les mots les plus employés par ses utilisateurs, en analysant le contenu de leurs mails. Pour cette opération marketing, Yahoo! promet qu’elle lit uniquement la ligne de l’objet du message. N’empêche, à cette occasion, on découvre que Yahoo! peut lire l’intégralité de vos mails.

Interrogé à ce sujet, Yahoo! désapprouve le verbe “lire” mais reconnaît l’existence de cette pratique. Pierre Landy, responsable juridique de Yahoo! Europe évoque plutôt “des systèmes automatiques”, autrement dit des programmes qui “scannent et analysent l’ensemble des messages envoyés et reçus d’un compte utilisateur”. Pièce jointe, objet, corps du texte, tout y passe. Aucune intervention humaine n’est a priori requise. Comprendre que l’analyse n’est pas effectuée par des être humains mais des robots. Méconnu, ce processus est pourtant présent dans de nombreuses messageries gratuites.

Gmail aussi aime lire

Gmail, l’autre géant américain des correspondances numériques fonctionne de la même manière. La totalité du contenu des messages de ses utilisateurs est automatiquement scanné et analysé, en vue de générer des “mots clés”. Les trois dernières lignes de la partie “Publicité et confidentialité” des Conditions générales d’utilisation :

Google analyse le texte des messages Gmail afin de filtrer les spams et détecter les virus. Le système de filtrage Gmail permet également d’analyser les mots clés contenus dans les e-mails afin de cibler l’audience des annonces diffusées.

Yahoo! et Google revendiquent la légitimité de leur procédé. Pierre Landy de Yahoo! Europe explique :

Cela permet de bloquer près de 550 milliards de spams atterrissant dans les boîtes mails de nos utilisateurs chaque mois dans le monde, soit aux alentours de 1800 mails par utilisateur.

Et si, en même temps, cette analyse permet d’identifier les centres d’intérêts des utilisateurs, c’est pour “améliorer la pertinence des annonces” et leur proposer une publicité adaptée à leurs besoins. Autrement appelée de la publicité contextualisée.

Quant à la légalité de cette pratique, une piste de réponse semblait être apportée par l’application “Visualizing Yahoo!”. L’onglet “What am I seeing?”, en dessous du fil des mots clés, apprend que les données n’ont pas été utilisées en Italie, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Espagne et en France.

Une violation potentielle d’un droit fondamental

La liste des cinq pays internes à l’UE laissait présager que le droit européen constituait un rempart aux analyses des contenus des mails. Ou au moins à leur diffusion. Une version confortée par le Contrôleur européen de la protection des données. Contacté par OWNI, il estime que “le système de scan implique une potentielle violation de la confidentialité des correspondances”. Donc une violation d’un droit fondamental de la Charte européenne des droits de l’Homme.

De son côté, Pierre Landy de Yahoo! Europe assure que la collecte des données est légale :

Le projet a été initié aux États-Unis et il n’est pour le moment pas prévu de le déployer localement dans d’autres pays (…) Ceci explique que les données relatives à la France, l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne et le Royaume-Uni, si elles sont effectivement collectées n’y sont pas présentées.

Une directive adoptée en 2002 par le Parlement européen n’interdit effectivement pas l’analyse des contenus mais oblige les sociétés à informer l’utilisateur sur cette pratique. Elle vient appuyer la directive 95/46/CE qui est un texte de référence en matière de protection des données personnelles. De fait, l’internaute devrait avoir la possibilité de refuser ce service. Un autre groupe de travail européen, constitué en 2006, a légitimé le scan – appelé “filtrage” dans le texte de loi – au vu des spams massifs.

Pour vulgariser à l’extrême, ce type d’analyse n’est pas inquiété par la justice européenne puisqu’il

  • a été jugé nécessaire,
  • est robotisé,
  • accepté par l’utilisateur lors de son inscription.

Au niveau du droit français, la loi du 6 janvier 1978 pose la même base. Selon Cédric Manara, spécialiste du droit sur Internet et professeur à l’EDHEC:

cette loi dit que si l’on collecte des informations, il faut que l’utilisateur soit informé, qu’il accepte le principe et qu’il soit informé des conditions dans lesquelles les données seront utilisées.

D’où l’importance du bouton “J’accepte” lors de la création d’un compte Yahoo! Mail ou Gmail.
A défaut de désactiver le scan qui sera toujours effectif, il est possible de désactiver les publicités contextualisées.

* Pour pénétrer la “mémoire cachée ” de Facebook, RDV ici : http://www.ecrans.fr/Facebook-la-memoire-cachee,13424.html


Illustration FlickR PaternitéPas d'utilisation commercialePartage selon les Conditions Initiales Éole

Laisser un commentaire

  • benjamin le 25 octobre 2011 - 10:26 Signaler un abus - Permalink

    Merci de corriger : non ce n’est pas présent dans TOUTES les messageries gratuites !!

    Certes, le financement des GROSSES machines que sont gmail, yahoo & autres hotmail, est assuré par la lecture du contenu de nos mails pour un ciblage publicitaire (ce qui fait que je n’utilise pas ces services) mais d’autres sont financés par d’autres biais :

    fastmail.fm (au), riseup.net (us), no-log.org (fr) et altern.org en son temps, en sont d’excellents exemples ;)

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • nerotulip le 25 octobre 2011 - 10:33 Signaler un abus - Permalink

    Outre le fait que cela soit connu depuis très longtemps, il n’y a que les idiots pour penser que Google, Yahoo, Microsoft & Co puissent fournir réellement gratuitement un service qui leur coûte de l’argent (bande passante, stockage, etc.). Donc à moins de payer pour un service de mail, ce “problème” n’en est pas un.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Gwynplaine le 25 octobre 2011 - 10:36 Signaler un abus - Permalink

    Non content de scanner les mails, il semblerait que gmail (au moins) scanne aussi les contacts de ses utilisateurs, et ainsi, quand un utilisateur reçoit une demande “d’ami” sur facebook, gmail propose d’autres “amis” potentiels tous issus du groupe de contacts de l’utilisateur.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Benoit Le Corre le 25 octobre 2011 - 10:37 Signaler un abus - Permalink

    @Benjamin merci pour votre vigilance. Considérer que Yahoo! Mail et Gmail représentent toutes les messageries gratuites est un raccourci qui trahit la réalité.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • 22decembre le 25 octobre 2011 - 10:53 Signaler un abus - Permalink

    Encore une fois, quand on fait confiance aux grandes entreprises, on en paye le prix !

    Le mieux n’est-il pas d’avoir sa propre messagerie internet ?

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Bartounet le 25 octobre 2011 - 11:08 Signaler un abus - Permalink

    En même temps tous les sytème de messagerie un peu évolué scanne le contenu des mails pour détecter virus et spams…

    Je ne vois pas ce qu’il y a de choquant.

    Encore une fois si on ne veut pas confier ses données à un tiers externe on héberge soit même ses applications…

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • chris le 25 octobre 2011 - 11:36 Signaler un abus - Permalink

    Ho mon dieu !
    Et mon clavier “lirait” aussi chaque touche frappée ?

    Anthropomorphisme et algorithmes ….

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • I2P-Bote le 25 octobre 2011 - 11:45 Signaler un abus - Permalink

    On ne s’étonnera donc pas que des utilisateurs migrent vers des alternatives.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • an391 le 25 octobre 2011 - 12:48 Signaler un abus - Permalink

    Et c’est sensé être une découverte ?

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Brice le 25 octobre 2011 - 12:55 Signaler un abus - Permalink

    Le truc c’est que potentiellement tout le monde, à n’importe quel endroit du réseau, peut lire les mails.
    Donc on peut pointer Yahoo et Google du doigt, mais le vrai problème c’est que les mails se baladent dans la grande majoritré des cas en clair sur tout le réseau…

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Cobab le 25 octobre 2011 - 13:36 Signaler un abus - Permalink

    Bien sûr, c’est pour le spam et la pub, c’est ça. Ceux qui ont une adresse yahoo, essayez donc de vous envoyer un message contenant, au hasard, c*pwatch-nord-idf…

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Benoit Le Corre le 25 octobre 2011 - 14:24 Signaler un abus - Permalink

    @AN391 : une piqure de rappel pour certains, qui constitue une découverte pour certains utilisateurs :/

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • an391 le 25 octobre 2011 - 14:51 Signaler un abus - Permalink

    @Benoit
    Ok ! :)
    Sinon pour moi une solution pour le mail, pourrait être qu’il y ait un ou quelques domaines genre “nnm.com” (no name mail), qu’une boîte mail dans un de ces domaines puisse être gérée par les FAIs ou autres, et être transférable (et donc adresse gardée quoi qu’il arrive), car globalement toujours pareil, si l’on ne veut pas être soi-même le produit pour des services gratuits qui eux par contre ont un cout, il faut des services payants …
    Et éventuellement avec un truc genre ci dessous vis à vis du spam :
    http://iiscn.wordpress.com/2011/06/17/un-exemple-dutilisation-des-m-accounts-reparer-lemail/
    (mais ça prendrait du temps pour s’établir ..)

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • @LEpisodique le 25 octobre 2011 - 17:24 Signaler un abus - Permalink

    Vérifies tes sources car en UK les mairies sont en droit de lire les emails des habitants selon la procédure anti terrorisme qui ne demande aucune intervention de juge ou de justification, comme l;utilisation abusive des caméras de rues.
    Le gouvernement UK essaye de demander aux mairie un peu de bon sens et de cesser les espionnages pour des histoires de poubelles ou de stationnement ou de rancoeur de citoyens écoeurés par les comportement de ces mairies, mais le message passe difficilement. tout le monde attend un loi claire et nette.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Martin Djedjes le 25 octobre 2011 - 17:58 Signaler un abus - Permalink

    J’avais déjà remarqué l’arnaque, les les pub affichées sur ces services sont en relation avec le contenu des mails qui sont dans la boite, pour cette raison, j’ai du mal à croire que la France passe à travers le filet, sinon comment l’expliquer ?

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • sanivel le 25 octobre 2011 - 19:44 Signaler un abus - Permalink

    If you are not paying for it, you’re not the customer; you’re the product being sold …

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Jérôme le 26 octobre 2011 - 10:05 Signaler un abus - Permalink

    Bonjour,

    Pour ma part, cette analyse automatique des mails, tant qu’elle exclut l’humain du processus, ne me dérange absolument pas, et me semble être une juste contrepartie de la gratuité et de la performance du service.

    Si vous voulez conserver l’intimité de vos discussions électroniques, il faudra passer au payant.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • Kol le 4 février 2012 - 20:32 Signaler un abus - Permalink

      Ça paraît tellement logique de devoir payer pour profiter d’un droit fondamental…

      D’un autre côté, les messageries gratuites que sont no-log et autres ne lisent absolument pas le contenu de vos mails et ne vous demandent aucun renseignement privé.
      Je sais que ça paraît difficile en croire pour ceux qui s’imaginent que la course au profit est la seule voie normale et la solidarité une absurdité.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
  • Poulpi_fzh le 26 octobre 2011 - 11:32 Signaler un abus - Permalink

    Je comprends que l’idée puisse déranger, mais existe t’il des alternatives techniques au scan des mails (tout du moins de l’objet) afin de filtrer les spams?
    A moins de déléguer ce rôle à l’utilisateur, au sein du client de messagerie… Clients dont l’utilisation n’aurait-elle pas tendance à diminuer?

    Enfin, le problème vient-il du scan en soit, ou plutôt de l’utilisation des résultats du scan à des fins commerciales (Yahoo!, Gmail, quid de Hotmail?)? Les messageries des FAI opèrent probablement le même type de scan à des fins de filtrage…

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • fabstre le 26 octobre 2011 - 11:40 Signaler un abus - Permalink

    Tant que les bloqueurs de pub tournent bien, les pubs ciblées ou pas on s’en fout!
    Mais… jusqu’à quand “ADblock plus” sera-t-il performant?

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Cany0n le 26 octobre 2011 - 12:43 Signaler un abus - Permalink

    Ils ont bon dos les “Cela permet de bloquer près de 550 milliards de spams atterrissant dans les boîtes mails de nos utilisateurs chaque mois dans le monde, soit aux alentours de 1800 mails par utilisateur.” D’un autre côté, je ne connais pas beaucoup de services en ligne qui, officiellement ou officieusement ne fouillent pas et ne recoupent pas des datas … C’est bien évidemment illégal ou de la publicité mensongère, c’est selon … Le code de la consommation interdit toute présentation commerciale visant à tromper le consommateur … En l’état, c’est la présentation de services gratuits visant UNIQUEMENT à récupérer les datas de l’internaute. De plus, ça doit être bien explicité, ce qui n’est pas le cas …

    http://droit-finances.commentcamarche.net/legifrance/69-code-de-la-consommation/249182/pratiques-commerciales-trompeuses

    M’enfin, si l’état ou l’UE et ses services administratifs avaient des yeux, un cerveau et des couilles, ça se saurait depuis le temps ^^

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Benvii le 26 octobre 2011 - 17:06 Signaler un abus - Permalink

    Bonjour,
    Le projet libr@net se pose comme une alternative à ce genre de problèmes. La platforme libr@net de la maison du libre garantie à ses utilisateurs que leurs données ne seront pas consultés ou exploités, ce qui vaut aussi pour le mails.

    Un projet entièrement basé sur des outils libres.
    Projet libr@net : http://mdl29.net/libranet

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • an391 le 26 octobre 2011 - 18:16 Signaler un abus - Permalink

    @Benvii

    Les données personnelles ça n’est pas et ne sera jamais des outils “liiiibres” (ce terme me fait toujours rigoler, du fait de l’homonymie de free en Anglais et de tout ce qui va avec sans doute)

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Benvii le 26 octobre 2011 - 18:57 Signaler un abus - Permalink

    @AN391

    Je ne fais pas référence aux données personnelles mais aux outils que nous avons utilisés pour mettre en place notre plate-forme libr@net (postfix, roundcube, sogo, ejabberd …).

    Effectivement des données personnelles ne peuvent pas être libres.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • pat le 26 octobre 2011 - 19:03 Signaler un abus - Permalink

    Et vous recommandez FACEBOOK !!!!!!:”Pour pénétrer la “mémoire cachée ” de Facebook, RDV ici : http://www.ecrans.fr/Facebook-la-memoire-cachee,13424.html

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Benoit Le Corre le 26 octobre 2011 - 19:18 Signaler un abus - Permalink

    @pat je ne recommande pas Facebook je renvoie vers un article d’”Ecrans” qui évoque les données conservées par le réseau social. Allez y jeter un coup d’oeil, c’est intéressant ;)

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • luc le 27 octobre 2011 - 15:30 Signaler un abus - Permalink

    tout à la joie d’agiter sa souris pour le Service com’ Jérôme (le 26 octobre à 10:05) nous dit que “cette analyse automatique des mails, tant qu’elle exclut l’humain du processus”, ne le dérange absolument pas, et qu’elle lui semble être “une juste contrepartie de la gratuité et de la performance du service”. On comprend mal ce qui dans ces conditions arrête Jérôme en si “bon” chemin et l’empêche : d’aller se faire empapapaouter, sans demander son reste, chez yahoo.fr et gmail. com.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • pat le 27 octobre 2011 - 16:12 Signaler un abus - Permalink

    Ok vous n’encouragez pas FACEBOOK mais vous êtes sur FACEBOOK et “Ne manquez rien d’OWNI : suivez-nous sur Twitter, Facebook et en vous inscrivant à la Newsletter”.

    quand même !!!!!

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • luc le 27 octobre 2011 - 17:40 Signaler un abus - Permalink

    pat si c’est à moi que vous causez je vous indique que je suis, là où j’veux, et que j’m'inscris, où je veux -sans demander vot’ permission. En plus de ça vous êtes maladroit d’avoir soulevé le pb. FACEBOOK car c’en est un, réel : je m’y suis un jour retrouvé affublé d’un compte (que j’utilise d’ailleurs a minima) sans jamais, en avoir fait la demande !!! Mais bon, je ne me plains de rien, gardons notre énergie pour des combats plus importants -à l’heure même où le pétomane s’apprête à parler à la télé, mon dieu quelle horreur.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • joskunz le 28 octobre 2011 - 8:30 Signaler un abus - Permalink

    Si vous souhaitez que vos mails ne soient pas lus, encryptez les. Les clefs publiques / clefs privées PGP sont gratuites et s installent sur tous les outils de messagerie.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • luc le 28 octobre 2011 - 10:54 Signaler un abus - Permalink

    votre conseil d’aller nous faire encrypter, joskunz, ne fait que repousser le problème -et nous éloigne de celui qui a été soulevé ici. Car enfin il faut avoir trempé sa souris dans la cuvette la plus proche (Google ou Yahoo peu importe) pour soutenir que “l’humain est exclu du processus” : aux dernières nouvelles en effet c’étaient encore des bipèdes, qui étaient à l’origine de ces logiciels… De plus on voit mal en quoi le fait que le flicage soit effectué par des machines et non par des bipèdes, serait une garantie. Enfin et surtout, même en admettant qu’une utilisation liberticide ne soit pas faite des contenus à l’heure qu’il est (on peut toujours rêver…) : même un enfant de dix ans aurait déjà compris, que c’est à tout moment qu’elle peut être faite.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • AB le 30 octobre 2011 - 22:42 Signaler un abus - Permalink

    Le protocole de messagerie n’étant ni crypté, ni authentifié, à peu près n’importe qui entre l’expéditeur et le destinataire peut lire le courrier, à fortiori les fournisseurs de boites aux lettres. Quitte à mettre un titre racoleur il aurait au moins fallu se renseigner un peu plus sur le sujet (disons 10 minutes sur wikipedia).

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • luc le 31 octobre 2011 - 10:56 Signaler un abus - Permalink

    on comprend mal où vous voulez en venir, AB, à 10:42 : êtes-vous en train de dire qu’il n’y a pas “que” Yahoo et Gmail, qui peuvent lire nos mails ? C’est l’évidence. Il n’en reste pas moins qu’ils disposent de moyens de collecte et de traitement des données, à côté desquels les pirates du web font figure de petits bricoleurs…

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • cam le 3 novembre 2011 - 18:17 Signaler un abus - Permalink

    De toute maniere, vous avez des choses a cacher?
    Si ca vous gene qu on lise vos mails pour savoir comment mieux vous faire consommer, n allez pas acheter ce qui sort sur le marche, et tout rentrera dans l ordre.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • luc le 4 novembre 2011 - 11:47 Signaler un abus - Permalink

    (@cam) c’est tout à fait votre droit, de répondre aux questionnaires de des sociétés de marketing : mais vous devriez comprendre qu’il y a encore des bipèdes, qui sont attachés à la confidentialité de leur courrier…

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Bqptiste le 5 janvier 2012 - 16:42 Signaler un abus - Permalink

    En même temps, est-ce que l’on est disposé à payer le service gmail / yahoo tous les mois ?

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • luc le 5 janvier 2012 - 18:54 Signaler un abus - Permalink

      BQPTISTE vous oubliez seulement que vous* le payez… déjà, non seulement tous les mois mais à longueur de temps, ce que vous appelez le… “service gmail/yahoo” : et si on voit mal pourquoi ces deux-là donneraient plus que les autres dans la philanthropie il semble que ça va pour eux, aux dernières nouvelles.

      *oubliez bien sûr ce qui suit, si c’est le service com’ qui vous envoie

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
  • luc le 24 janvier 2012 - 18:13 Signaler un abus - Permalink

    Bonjour. J’ignore si ce problème a déjà été signalé ici mais j’indique recevoir de temps à autre d’un réseau, “LinkedIn”, des mails au bas desquels apparaît une liste de personnes tantôt amies, tantôt moins, et qui ont pour point commun que j’ai été en contact avec elles par mail ; celles de ma connaissance m’assurent n’avoir jamais communiqué mon adresse mail. Bref ce réseau, ou bien est directement en cheville avec yahoo, ou bien parvient à s’introduire dans la correspondance mail…

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • vince.fr le 5 mai 2012 - 17:22 Signaler un abus - Permalink

    Sachant qu’il faut bien vivre et que pour se faire l’affichage de publicité soit la solution à la mode, j’ai l’impression que la fait que cela se fasse de manière ciblée est tout de même plus intelligent pour le visiteur que de lui proposer n’importe quoi !

    A coté de cet état de fait, si on ne cautionne pas ce démarchage (ce qui est mon cas) il y a énormément de solutions :
    – on s’offre un nom de domaine pour 12€ HT par an et on a de 2 à 10 mails inclus (selon le registrar) ;
    – on relève son courrier avec son ordinateur ou son téléphone en imap ;
    – on refuse de cliquer sur une publicité quoi qu’il arrive !

    Pour ma part je pratique les 3 !

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Mr Treasure Dames le 7 avril 2013 - 1:46 Signaler un abus - Permalink

    Êtes-vous dans n’importe quel type de problème financier et vous avez besoin de prêt à rembourser votre dette, nous donnons prêt à n’importe quelle partie du monde, nous offrons toutes sortes et types de prêts avec remboursement facile, nos taux d’intérêt sur ​​les prêts est de 3% sans prépaiement à l’avance
    Email: treasuredamesloans@hotmail.com
    Demandeur intéressés sont priés de remplir le formulaire ci-dessous.

    INFORMATIONS EMPRUNTEURS
    * Nom: ………………….
    * SEXE * ………………………..
    * Âge ………………………..
    * Contact: …………….
    * Pays …………………….
    * Téléphone: * ……………………..
    * Montant nécessaire: ……….
    Durée du prêt *: ………………
    * Le but du prêt: ………………
    * Profession: …………………
    * Mode de remboursement: mensuel ou annuel …………..

    Merci, nous nous réjouissons de votre réponse rapide

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • roche le 30 décembre 2013 - 11:20 Signaler un abus - Permalink

    que mes emails soient lus ne m’inquiète pas… mais ces publicités stupides qui me sont imposées… oui

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • machinealaver le 5 mars 2014 - 16:39 Signaler un abus - Permalink

    Verifiable en 30 minutes, avec gmail, un ordinateur, et un cerveau :
    http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=338903googlekillmhe.png

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
9 pings

Derniers articles publiés