Révéler les mémoires d’Algérie

Le 19 mars 2012

Ouvrir les mémoires. Cinquante ans après les accords d'Evian, El Watan et OWNI lancent un projet commun : réunir des archives militaires et administratives encore classifiées, des témoignages, photographies et documents inédits. Et en offrir l'accès au plus grand nombre. Pour que chacun puisse s'en saisir, découvrir et raconter sa guerre. Pour que les archives deviennent mémoires.

En marge de l’histoire officielle, telle que les États la racontent, El Watan et OWNI sont fiers de vous présenter Mémoires d’Algérie, un pont mémoriel entre Alger et Paris pour présenter dans leur réalité, à travers des milliers d’archives, sur cette guerre. Guerre de libération, guerre civile ou guerre tout court, selon les protagonistes, devenus cinquante ans après, les narrateurs.

Le site que nous avons conçu ensemble, memoires-algerie.org, est le résultat d’une intention commune réunissant journalistes algériens et français, travaillant main dans la main, pour proposer un outil de connaissance sans compromis, et cependant soucieux de dignité et porteur de réconciliation. Un espace de mémoire, pour que les peuples mesurent en toute indépendance la part de cynisme et d’incompréhension qui les a précipités dans la même tragédie.

Un partenariat pour explorer cet épisode de notre histoire commune, en mettant à la disposition des citoyens algériens et français des archives pertinentes, dont la plupart n’ont jamais été publiées et dont un nombre important est classifié.

Documents inédits

Plusieurs mois d’un travail réalisé à Paris et à Alger nous ont permis de rassembler ces milliers d’archives qui enrichiront progressivement ce site, provenant, notamment, de l’ex secrétariat aux affaires algériennes et du ministère français de la Défense, mais aussi des centaines de documents personnels, de lettres, de témoignages de la population algérienne, et une grande quantité de photos privées prises par les témoins de cette guerre.

Une quinzaine de personnes ont rendu cette aventure éditoriale possible. Ainsi, l’étroite coopération entre nos deux réactions a été au quotidien animée par Mélanie Matarese, Adlène Meddi, Pierre Alonso et Julien Goetz. Le recueil, la vérification des documents et leur mise en perspective ont été assurés par Nassima Amarouche, Rodolphe Baron, Marie Coussin, Lila Hadi, Djouher Si Mohamed, Sabiha Ouakli, Tassadite Saada et Nacéra Saoudi. Tandis que le site a été fabriqué par Anne-Lise Bouyer, Julien Goetz, James Lafa, Abdélila El Mansouri et designé par Marion Boucharlat.

N.B : Certaines des pièces que nous mettons en ligne témoignent de sa barbarie banalisée. Dans de tels cas, à chaque fois que cela nous a paru nécessaire, nous avons occulté des noms propres, le plus souvent pour protéger l’identité d’anciennes victimes d’actes de torture.


Visitez l’application Mémoires d’Algérie sur memoires-algerie.org.
Suivez le projet sur Twitter (@MemoireAlgerie) et Facebook

Laisser un commentaire

3 pings

  • A lire | Pearltrees le 20 mars 2012 - 15:47

    [...] N.B : Certaines des pièces que nous mettons en ligne témoignent de sa barbarie banalisée. Dans de tels cas, à chaque fois que cela nous a paru nécessaire, nous avons occulté des noms propres, le plus souvent pour protéger l’identité d’anciennes victimes d’actes de torture. Visitez l’application Mémoires d’Algérie sur memoires-algerie.org. Une quinzaine de personnes ont rendu cette aventure éditoriale possible. Ainsi, l’étroite coopération entre nos deux réactions a été au quotidien animée par Mélanie Matarese, Adlène Meddi, Pierre Alonso et Julien Goetz. Révéler les mémoires d’Algérie » OWNI, News, Augmented [...]

  • [...] Owni  carte interactive [...]

  • Opinions / Idées | Pearltrees le 26 mars 2012 - 16:16

    [...] Révéler les mémoires d’Algérie » OWNI, News, Augmented N.B : Certaines des pièces que nous mettons en ligne témoignent de sa barbarie banalisée. Dans de tels cas, à chaque fois que cela nous a paru nécessaire, nous avons occulté des noms propres, le plus souvent pour protéger l’identité d’anciennes victimes d’actes de torture. Visitez l’application Mémoires d’Algérie sur memoires-algerie.org. Une quinzaine de personnes ont rendu cette aventure éditoriale possible. Ainsi, l’étroite coopération entre nos deux réactions a été au quotidien animée par Mélanie Matarese, Adlène Meddi, Pierre Alonso et Julien Goetz. Le recueil, la vérification des documents et leur mise en perspective ont été assurés par Nassima Amarouche, Rodolphe Baron, Marie Coussin, Lila Hadi, Djouher Si Mohamed, Sabiha Ouakli, Tassadite Saada et Nacéra Saoudi. [...]

Derniers articles publiés