Mélenchon mollo sur la terreur

Pour justifier son refus de polémiquer sur l'islamisme en France, Jean-Luc Mélenchon a utilisé des chiffres. Bien sûr vérifiés par l'équipe du Véritomètre. Dans le classement de la crédibilité des personnalités politiques d'OWNI / i>TELE , Charles de Gaulle s'effondre après une mauvaise prestation à Rennes, le 27 juillet 1947.

L’heure est au renforcement des positions dans le classement du Véritomètre, permettant de vérifier l’exactitude des déclarations chiffrées ou chiffrables des six principaux candidats à l’élection présidentielle. Avec 63,4 % de crédibilité, Jean-Luc Mélenchon se maintient en tête, tandis que Nicolas Sarkozy voit son score remonter de 0,5 points, s’éloignant un peu plus de Marine Le Pen, toujours lanterne rouge du tableau.

Durant ces dernières 72 heures, l’équipe du Véritomètre a vérifié 53 citations chiffrées des candidats à l’élection présidentielle1. Résumé des quelques faits chiffrés qui ont retenu notre attention.

Jean-Luc Mélenchon nuance sur Merah

De tous les candidats à l’élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon est sans doute celui qui s’est le moins exprimé sur “l’affaire Merah”. Aux chiffres du nombre de salafistes en France évoqués par Marine Le Pen, le candidat du Front de gauche a préféré parler, dans son discours à Lille, le mardi 27 mars, des revendications d’actes terroristes sur le sol français en 2010 :

En 2010, sur 84 attaques caractérisées de terroristes, il y en aucune qui ait été perpétrée au titre de ladite religion, mais 84 l’ont été au titre des séparatistes.

Une déclaration que le candidat du Front de Gauche a d’ailleurs réitérée lors de la matinale de France Info du jeudi 29 mars :

L’année dernière il y a eu 84 actes qualifiés de terroristes en France. Sur 84 actes, il n’y en a pas un qui se soit réclamé d’une façon ou d’une autre de l’Islam !

Des faits qui sont mentionnés par l’agence intergouvernementale Europol dans son rapport de 2011 sur la situation du terrorisme dans l’UE [PDF]. L’organisation a effectivement recensé 84 actes qualifiés de terroristes en France en 2010 (page 36). Dont aucun n’a été revendiqué par un mouvement islamiste, donnant donc raison à Jean-Luc Mélenchon.

François Bayrou dérape encore sur l’automobile

Tant qu’elle n’est pas en France, l’industrie automobile fascine François Bayrou, toujours prompt à vanter les mérites d’une production industrielle nationale. Outre la comparaison entre le nombre de véhicules produits par Renault en France et par Volkswagen en Allemagne qu’il a une nouvelle fois répétée lors de son discours à Besançon2, le 27 mars dernier, le candidat MoDem a mis le cap en Asie :

[La Corée du Sud a] les chantiers automobiles les plus importants [du monde] !

“L’importance des chantiers automobiles” à l’échelle internationale n’étant pas comptabilisée par un seul organisme statistique à notre connaissance, l’équipe du Véritomètre a choisi de s’arrêter sur la part de marché de chaque pays dans la production mondiale de véhicules.

Ainsi comptabilisés, les “chantiers automobiles” sud-coréens arrivent au cinquième rang mondial, avec 9% des parts de marché en 2011, selon les données de l’Organisation internationale des constructeurs d’automobiles. Très loin derrière la Chine, qui a produit, l’année dernière, 23% de l’ensemble des nouveaux véhicules dans le monde.

En précisant un peu plus ses propos lors d’un prochain discours, François Bayrou pourrait néanmoins tenir des propos corrects sur l’industrie automobile en Corée du Sud. Car, à sa décharge, le pays abrite la plus grande usine automobile du monde en superficie, celle de Hyundai dans la ville d’Ulsan.

Charles de Gaulle chute sur le Tour

Parmi les “tourments du présent” qui le taraudent, le candidat de Gaulle a préféré lui se tourner vers les menaces extérieures plutôt qu’intérieures. En l’occurrence, celle que représenterait selon lui le bloc soviétique naissant, sujet récurent de ses interventions publiques. A l’occasion de son discours de Rennes, le 27 juillet 1947, le candidat du Rassemblement du peuple français (RPF) a notamment insisté sur la distance qui nous sépare de cette alliance qu’il désigne comme nouvel ennemi :

Sa frontière n’est séparée de la nôtre que par 500 kilomètres, soit à peine la longueur de deux étapes du tour de France cycliste !

A la date où le discours a été prononcé, le dernier marathon cycliste en date était celui de 1947. Selon le Guide historique du Tour de France (page 38) publié par l’organisateur actuel de l’évènement (Amaury Sport Organisation), cette édition s’était déroulée sur 4642 kilomètres pour un total de 21 étapes, soit une moyenne par étape de 221 kilomètres. Soit 442 km pour deux étapes.

Au regard des 500 km qui nous sépareraient du bloc soviétique selon le président du RPF, la marge d’erreur atteint 13,1%. De quoi faire perdre les pédales à l’imprécis Charles de Gaulle.


Les vérifications des interventions sont réalisées par l’équipe du Véritomètre : Sylvain Lapoix, Nicolas Patte, Pierre Leibovici, Grégoire Normand et Marie Coussin.
Retrouvez toutes nos vérifications sur le Véritomètre et nos articles et chroniques relatifs sur OWNI
Illustrations par l’équipe design d’Owni /-)

  1. L’équipe du Véritomètre a fixé des seuils de tolérance pour l’évaluation des chiffres des candidats : si la marge d’erreur entre le chiffre évoqué par le candidat et la donnée officielle disponible est comprise entre 0 et 5 %, nous considérons la citation comme “correcte” ; si la marge est entre 5 et 10 % on la qualifiera d’”imprécise”, enfin si la marge est de plus de 10% nous l’évaluerons comme “incorrecte” []
  2. L’intégralité de la vérification de ce discours sera publiée en début de semaine prochaine sur le site du Véritomètre []

Laisser un commentaire

  • YL le 2 avril 2012 - 17:47 Signaler un abus - Permalink

    Toujours très intéressant mais je ne comprend pas la stratégie de votre part de faire des titres ambiguës avec le nom de Mélenchon à l’intérieur (pour attirer le chaland, polémiquer… ). C’est pour le moins surprenant et c’est pas la première fois.
    C’est pour contre-balancer ses bons résultats globaux dans le véritométre ?

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Pfffft le 3 avril 2012 - 11:50 Signaler un abus - Permalink

    Il est assez hallucinant de voir ce Mélenchon pomper de manière éhontée les argumentaires de Asselineau (sur le rapport terrorisme-islam, sur l’aide aux lettons danbs ke cadre européen, sur le mes, etc) développés dans les vidéos en ligne ce ce Asselineau.

    Ce Mélenchon pue par sa manière de faire en général, manipulatrice et populiste (et non pas populaire!) et notamment en plus de celles ci dessus celle de faire croire que le Front de Gauche a réuni 120000 personnes à Bastille alors qu’ils étaient plutôt 80000 et que ça n’a été possible que grâce au soutien très actif de la CGT et ses troupes…

    Tout est FAUX chez cet homme, il suffit de regarder son parcours politique depuis 30 ans.

    Voilà, c’est dit!

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • Kaiel le 4 avril 2012 - 17:35 Signaler un abus - Permalink

      Alors on aime pas voir qu’il y a encore une gauche de gauche en France. Et oui ça va brasser, il y avait bien 120 000 personnes à la Bastille d’après les témoins nombreux.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
  • Alain L. le 3 avril 2012 - 17:10 Signaler un abus - Permalink

    Concernant le “Véritomètre”, je m’étonne qu’OWNI se compromette avec une équipe issue d’une télé dont l’ineptie des programmes ne le dispute qu’à la propagande permanente qu’elle opère pour le gouvernement et plus largement pour un consumérisme aussi stupide que sans rivages.
    Par ailleurs le “Véritomètre” indiquerait une vérité politique cachée dans des statistiques sèches.
    L’art politique c’est de mettre en relation et en perspective des données pour comprendre et agir. Les faits ne sont rien, seule l’analyse compte. Seul acquis potentiel du Véritomètre : voir si un candidat sait ou non certaines stats. C’est aussi pertinent et politique que les questionnaires débiles – savez-vous faire une règle de trois – lancés par un âne à micro le matin, me semble-t-il.
    On est là sur une base d’analyse politique proche de l’apprentissage des tables de multiplication.
    Effectivement, pour être aussi inepte et loin du coeur compréhensif, synthétique et projectif que peut incarner la politique, il fallait bien i-télé.
    Dommage qu’Owni se laisse aller à ce genre d’abrutissement, d’illusionnisme simplet, tout à fait dépolitisant.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • eratosthene1 le 3 avril 2012 - 20:26 Signaler un abus - Permalink

    Euh, j’ai vu des choses assez aberrantes pour la vérification du discours de Dijon.
    Vous prenez le PIB nominal pour considérer que la Corée du Sud n’est pas un pays riche. Mais si on prend le PIB PPA, la CS est 12e en 2009 et son PIB/habitant PPA est très légèrement inférieur à celui de la France.

    Mesurer la qualité de l’administration par la dépense publique par habitant en pourcentage du Produit intérieur brut (PIB) , c’est juste aberrant. Un pays peut claquer beaucoup dans une administration mal organisée, par exemple les partis communistes.

    Quand Bayrou parle des chantiers, il parlait de la taille des usines et la Corée du Sud a effectivement la plus grande usine automobile au monde.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • L'Espoir le 6 avril 2012 - 9:46 Signaler un abus - Permalink
    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre

Derniers articles publiés