Google, miroir des préjugés

Le 16 août 2012

Google Suggest est une fonctionnalité du moteur de recherche permettant de compléter automatiquement sa requête selon la popularité des recherches avoisinantes. Et qui est également une mine d'or pour comprendre comment fonctionne le cerveau des gens. Carte du monde des préjugés.

On vous a parlé des questionnements métaphysiques de Renee DiResta dans le 43e épisode des Data en forme : comment les Américains se voient-ils eux-mêmes ? [en]. Au départ, une expérience un peu geek avec une méthodologie simple : on commence à taper “pourquoi l’Utah est si” dans Google et on note les suggestions affichées par le moteur de recherche. Et on récidive avec les 50 états. Avec des résultats parfois cocasses, pathétiques ou révélant juste la nature humaine : “pourquoi le Kansas est-il aussi venteux”, “plat”, “chiant” ou “humide” ou encore “pourquoi la Californie est-elle si libérale”, “fauchée”, “anti-armes” ou “chère”.

Le procès suggestif de Google

Le procès suggestif de Google

Le contentieux visant la fonction Google Suggest, mise en cause pour associer le mot "juif" au nom de certaines ...

Sous l’aspect initialement un peu blagueur, le billet de blog nous a semblé tellement frappant de bon sens que nous avons décidé de tenter l’exercice avec différents pays du monde — et plus précisément différentes populations du monde — pour évaluer la perception générale du public francophone, ou du moins les questions que “nous” nous posons sur ces différents pays.

Les poils des Portugais(es)

Première question que pose la carte : le niveau mental des (questions que les) Français (se posent). On tangue entre primaire et collège. Coincé entre un inexplicable “pourquoi les Portugaises pètent” et un subodorant “pourquoi les Suisses sont lents”, ce minable “pourquoi les Anglais roulent à gauche” fait vraiment pâle figure. Mais c’est sans compter sur les ressources des plus facétieux d’entre-nous, repérés illico par Google et mis en vedette par la poilante fonctionnalité : “pourquoi les Belges jouent au tennis avec des boulons” fait clairement référence à une blague de CM2, tandis que ce “pourquoi les Australiens n’ont pas la tête en bas” ferait plutôt référence à ces questions existentielles que les adultes de 6 ou 7 ans se posent parfois lorsqu’ils entrent dans la vraie vie.

Photo CC by-nc-sa Daniela Hartmann

Des lueurs d’espoir

Derrière l’incroyable pénibilité de la plupart des interrogations humaines enregistrées par le moteur de recherche le plus humain du monde, quelques mouvements neuronaux donnent envie de croire que l’humanité n’est pas complètement perdue. Ainsi, cet échange “pourquoi les Algériens détestent les Marocains” et “pourquoi les Marocains n’aiment pas les Algériens” est, sans aucun doute, la lame de fond d’une évidente tentative inconsciente de rapprochement et de compréhension mutuelle entre les peuples.

Un intrigant “pourquoi les Iraniens ne portent pas de cravate” sent bon la tolérance et le désir de connaître les habitudes vestimentaires d’autrui ; un touchant “pourquoi les Allemands ont bombardé Guernica” et un interrogateur “pourquoi les Japonais ont attaqué Pearl Harbor” sonnent comme un besoin de savoir d’où viennent les plus grands malheurs du monde pour mieux se souvenir de ne pas les oublier. Quant à ces multiples “pourquoi les Françaises sont belles”, “pourquoi les Polonaises sont belles”, et ainsi de suite avec les Suédoises, les Tunisiennes, les Roumaines ou les Italiennes, ils donnent tout simplement l’espoir que les peuples se regardent enfin avec des yeux compatissants et attendris.

Ou pas

Reste à comprendre d’où viennent les autres relents. D’où peut-il venir à l’idée du Français moyen que “les Anglaises sont moches” ou que “les Allemandes ne s’épilent pas”. Comment peut-il venir à l’esprit de l’internaute que les Françaises, apparemment “coincées”, “aiment les Noirs”. Que “les Algériens sont nerveux” et “les Italiens sont racistes”. Que les Chinois puissent à la fois être “moches” ET “jaunes”. Que “les Tunisiens aiment les blondes”.

Une somme grotesque de préjugés considérables qui enverraient même le Danemark directement aux meilleurs des cieux (“pourquoi les Danois sont-ils heureux”, “sont-ils si heureux”, “sont-ils plus heureux que les autres”). Pas mal pour un pays où les 50-54 ans se suicidaient quasiment deux fois plus qu’en Grèce, qu’en Espagne ou qu’en Italie en 2009.

Tout ceci est dans Google Suggest. Aussi certain que tous les Portugais s’appellent Manuel et tous les Vietnamiens se nomment N’Guyen.


Étude : Nicolas Patte – Carto : Julien Goetz /-)
Photo CC [by-nc-sa] Daniela Hartmann

Laisser un commentaire

  • L. Marchand le 16 août 2012 - 17:16 Signaler un abus - Permalink

    Plus proche de l’actualité, on peut ajouter à la liste de beaux “Pourquoi les Roumains viennent en France” ou “Pourquoi les Afghans veulent aller en Angleterre”, ou encore “Pourquoi les Russes aiment Poutine” et “Pourquoi les syriens se sont révoltés”.
    En revanche, silence radio pour “Pourquoi les Pakistanais…”. Heureusement, Slate se hâte de nous éclairer : http://www.slate.fr/story/26461/pakistan-inondations-planete-indifference-humanitaire

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Jake le 16 août 2012 - 18:10 Signaler un abus - Permalink

    Heu, pour les “N’Guyen” ya quand même 40% de la pop qui s’appelle comme ça, donc ya quand même de quoi se poser des questions. http://fr.wikipedia.org/wiki/Nguy%E1%BB%85n

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • AimeCee le 16 août 2012 - 19:33 Signaler un abus - Permalink

    J’avais fais la même chose il y a quelques mois avec :
    Les hommes sont …
    et
    Les femmes sont …
    Ceci mis à part, on sent quand même que l’euro de football est passé par là, cf notamment :
    Pourquoi les Russes ne sont pas qualifiés
    Pourquoi les grecs sont qualifiés et pas les russes
    Pourquoi les grecs portent un brassard noir

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • brb le 17 août 2012 - 2:10 Signaler un abus - Permalink

    pourquoi, mais alors, pourquoi, vous n’avez pas fait les comment?

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • brb le 17 août 2012 - 2:13 Signaler un abus - Permalink

    puis cette idée du “français moyen” que vous fourguez dans votre article…..c’est pas mal comme stéréotype aussi.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • TheOldOne le 17 août 2012 - 23:42 Signaler un abus - Permalink

      Tout à fait !

      Avant de poster des articles moralisateurs plein de condescendance, il serait de bon ton de balayer devant sa porte.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
    • Tom le 24 août 2012 - 15:01 Signaler un abus - Permalink

      Vous avez du mal avec le second degrés vous non ?

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
      • Claire le 26 août 2012 - 12:27 Signaler un abus - Permalink

        Bonjour, serait-il possible que la raison de toutes ces questions navrantes soient non pas posés par des “français moyens” mais tout simplement par des enfants voir des adolescents tardifs pour la simple raison qu’un trentenaire qui travail toute la journée se fiche de savoir si les portugaises sont poilues et ne passe pas son temps à poser des questions à google…

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
  • 4dalol le 17 août 2012 - 6:03 Signaler un abus - Permalink

    Désolé hein, mais le coup de la majorité de française de base coincée qui aime les blacks, c’est pas un gros stéréotype grotesque, c’est un fait. Un constat. Rien de raciste là dedans, de plus.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • quipasse le 24 août 2012 - 15:59 Signaler un abus - Permalink

      “Le coup des françaises coincées qui aiment les blacks.”
      Les françaises qui aiment les blacks.
      Coincées…
      Les français hommes et femmes aiment fréquemment les blacks tout court là n’est peut-être pas la question ?

      Est-ce d’un usage appauvrissant la pornographie, ou des scénariis dont nous nous bourrons, ou des rapports étriqués avec les possibilités des imaginaires personnels, qui fait que x s’interroge sur les désirs de chacun ?
      N’y a-t-til pas de l’intelligence à cela?

      De la recherche du plaisir, de ses ressources, de l’ouverture sentimentale, qui gagne à se désenclaver et à être partagé, n’est-ce pas une volonté d’épanouissement des consciences nécessaire ?

      N’est-ce pas une dévitalisation d’interdits nulâtres ?

      Est-ce délétère ?

      Est-ce qu’un esprit qui a conscience de sa liberté s’afflige que d’autres esprits cherchent à cultiver la leur ?

      Lorsque je laisse fourmiller des milliers de unes nourrissant ce rapport-ci, que mon opiniâtreté est une fragilisation, une gêne, un à coté pompeux, que mes plaintes sont mes trophées, peut-être que la question que je me pause pour la résoudre est comment nous permettre d’avoir un accès direct et riche à des informations qui nous ressourcent et nous mettent à l’aise plénièrement ?

      L’inteIIigence fraîchissante inspire ?

      Le dédain piIIe ?

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
  • Romain g. le 17 août 2012 - 8:34 Signaler un abus - Permalink

    Bonne étude! Cependant, en ce qui concerne les danois, vous auriez du vous renseigner un peu plus étant donné que la question: sont ils heureux ? est tout à fait légitime dans le pays qui a plusieurs fois était nommé suite à des études anthropologique et sociologiques le pays le plus heureux du monde.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Reunig Kozh le 17 août 2012 - 12:10 Signaler un abus - Permalink

    Amusant
    Pourquoi la Bretagne est si : puritaine, vigoureuse, loin, touristique, verdoyante, propre

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • jean le 17 août 2012 - 15:53 Signaler un abus - Permalink

    Pourquoi le français moyen? Ne vous est-il pas venu à l’idée que ces questions peuvent être posées par des ado ou par les tunisiens, “blacks”, coincées eux-mêmes.
    Paule, c’est vous la coincée, faut rigoler un peu.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Dr. CaSo le 17 août 2012 - 19:34 Signaler un abus - Permalink

    En anglais (depuis le Canada), les quatre premières réponses à “why are the french…” sont “so rude, called frogs, so arrogant, so thin” :D

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • brb le 18 août 2012 - 1:46 Signaler un abus - Permalink

    en somme, et pour parfaire le commentaire laisser hier, c ‘est votre travail qui est miroir de vos préjugés.

    c’est dommage, car je pense que votre projet de compiler les données ( évitez nous les data, les pôles data transformés en pseudo collectif, c ‘est désastreux) des recherches web pour en tirer des informations sur les pratiques et représentations sociales, reste un bon projet qui a le mérite d’essayer de tirer des connaissances de l’impersonnalité et de l’anonymat de ces suggestions ou de toutes autres données web.

    mais qu’il nécessiterait que vous ayez dans votre équipe une ou deux personnes qui ont des formations appropriées et abouties ( une licence en anthropologie ne suffirait pas) de manière à ce qu’à la rédaction vous puissiez vous prémunir un peu mieux de vos propres idées reçues et insuffisances de réflexions. parce que sinon, le lecteur explorera seulement la mine d’or que sont vos cervelles.

    et je vous assure que ce commentaire est un encouragement.

    en revanche, je lirais le prochain article de Paule d’atha, et si y’a pas d’amélioration, je sors la mitrailleuse lourde.

    bonne chance.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Wtf le 18 août 2012 - 13:26 Signaler un abus - Permalink

    Damned j’ai tapé “why american” et les suggests sont :

    “don’t like french”
    “hate french”

    Diable, nous serions donc détestés ? ^^

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
6 pings

Derniers articles publiés