[C/Data] L’immigration en chiffres

Le 8 octobre 2012

Chaque dimanche sur France 5 dans C/Politique, Owni illustre l'actualité par la data. Cinquième épisode de la série, ce petit film sur l'immigration en chiffres pensé pour faire réagir l'invitée de l'émission Marine Le Pen, Présidente du Front national.

Script de la vidéo :

Commençons par une définition : pour l’Insee, est “immigré” toute personne étrangère née à l’étranger et résident en France et ce, à vie ! Même ceux qui acquièrent la nationalité française par naturalisation, ils étaient plus de 143 000 en 2010 (143 275 acquisitions de la nationalité française 2010 : 62% par naturalisation, 4% par réintégration, 16% par déclaration anticipée, 15% par mariage, 3% autres), restent “immigrés” dans les chiffres.

Pour beaucoup, l’immigration est par nature “clandestine”. Sauf que, par définition, aucun chiffre vérifié ne permet de quantifier ces entrées illégales en France : les estimations vont du simple au double, de 200 à 400 000 immigrés clandestins seraient sur le territoire (Immigration clandestine en France = 200 000 à 400 000 personnes).

On peut regarder du côté des reconduites à la frontière, mais là aussi leur nombre varie beaucoup selon que l’on parle de la France métropolitaine ou des territoires d’outre-mer. (reconduites à la frontière en 2010 : France Métropolitaine : 28 000 – DOM : 35 000 dont 26 000 uniquement à Mayotte)

Le prix, lui, de ces expulsions est conséquent : plus de 20 000 euros par personne exclue du territoire français.

Regardons maintenant le flux majoritaire : l’immigration légale. Plus de 5,4 millions de personnes en 2009 (Immigration légale en 2009 : 5 433 000 personnes) qui sont venues en France pour trois raisons principales : le regroupement familial (46%), les études (28%) et la recherche de travail (10%). (humanitaire 10%, divers 6%).

Cela représente 8,4% de la population française. Une proportion qui n’a guère augmenté en 30 ans : en 1975 déjà, 7,4% des habitants de l’hexagone étaient nés étrangers à l’étranger, soit 3,8 millions de personnes à l’époque.

Dans les années 1990, ces flux migratoires provenaient majoritairement d’Europe (51%), Allemands, Italiens et Portugais en tête, alors qu’un tiers venaient d’Afrique (29%), principalement d’Algérie et du Maroc. La tendance c’est aujourd’hui inversée : l’Afrique devance légèrement l’Europe (Afrique : 42% en 2009, Europe : 38%) où Portugais, Italiens et Espagnols restent les plus nombreux.

Reste que les immigrés ne sont pas que de simples voyageurs : une fois en France, ils consomment, travaillent et prennent leur retraite. Souvent arrivés en âge de travailler, ils contribuent au budget de l’Etat à hauteur de 60 milliards d’euros via cotisations, TVA et autres impôts.

De l’autre côté, ils bénéficient de 48 milliards de prestations sociales (RMI, RSA, Sécu, CMU, etc.). Soit un solde bénéficiaire de 12 milliards dans les caisses de l’Etat.

La lutte contre l’immigration clandestine, elle, représente un budget annuel de 100 millions d’euros. Et là, ce sont les coûts qui incombent à l’Etat, les bénéfices, eux, étant répartis entre les sociétés privées qui commercialisent radars et vedettes pour surveiller nos côtes et frontières.


Sources :

Les chiffres Insee autour de l’immigration et des étrangers

Les flux migratoires selon l’Ined

Les coûts de la lutte contre l’immigration illégale

Un état des lieux par la Cimade


Retrouvez un film d’animation “C/Data” réalisé par Owni dans l’émission C/Politique sur France 5 chaque dimanche à 17h40.

Laisser un commentaire

  • FéeCabossée le 13 novembre 2012 - 21:51 Signaler un abus - Permalink

    c’est chouette de découvrir ces chiffres qui malheureusement ne circulent que trop peu. Mais le problème c’est qu’aujourd’hui en France il n’y a pas que les immigrés qui font la polémique il y a aussi les enfants issus .. et les 1ere 2eme 3eme génération. Bref si t’es un peu bronzé, t’es un gratteur et t’es foutu!
    signé : une francaise “issue de l’immigration” expatriée depuis 4 ans parce qu’elle en peut plus de ces débats a la con

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Piéplu le 29 novembre 2012 - 5:06 Signaler un abus - Permalink

    Super comme vidéo,

    mais il y a toujours cette comparaison qui m’embête :
    60M en impôt prélevé, contre 48M d’aide sociale, conclusion : 12M dans les caisses de l’état, l’immigration rapporte.

    Pourquoi pas, mais à moins que je ne me trompe, on ne peut pas en arrivé à cette conclusion. Un citoyen ne coûte pas que en aide social à l’état. Il bénéficie des services publics (hopitaux, routes, police…), bref, un nouveau citoyen c’est aussi plus de frais de ce côté là. Et forcément ce n’est pas prit en compte dans ce calcul.
    C’est d’ailleurs ce que sous-entendait le rapport… Mais ça personne ne le dit non plus.
    Interpréter des donnés, ça demande un peut de recul vis à vis de son idéologie personnel, non?

    Bref, avec ses chiffres, il est IMPOSSIBLE de savoir si oui ou non, l’immigration rapporte.

    Et puis l’immigration “rapporte” qu’est ce que ça veux dire?
    Rapporte à qui (en argent)? A l’état, où aux entreprises (de construction par exemple qui embauche à salaire minimum beaucoup de nouveau arrivant)?
    Dois-ont la réduire (et la défendre) seulement par rapport à sa valeur commerciale? N’est ce pas un piège?

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • rez le 4 décembre 2012 - 17:44 Signaler un abus - Permalink

      Si la question est ce que l’immigration rapport ou pas se pose c’est qu’il a une question qui est soulevée incluant un possible choix a faire. mais y’a t’il un choix possible? l’imigration est elle un choix. réponse non. donc toutes question qui suit ne se pose pas.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
      • Piéplu le 5 décembre 2012 - 21:50 Signaler un abus - Permalink

        Et bien dans ce cas là,
        pourquoi essayer de la justifier en utilisant à tord des chiffres?

        C’est un mensonge dont on aime s’accommoder, c’est tout…

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
  • nike air jordan pas cher le 6 janvier 2014 - 14:16 Signaler un abus - Permalink

    It’s a perfect film (5 out of 5 stars) about the inherent flaws and failures that go hand-in-hand with life’s greatest successes and achievements. The human condition, especially the condition of being a man, is flopped onto the operating table in Good Will Hunting and surgically dissected into all the psychological bits and quirks that somehow magically come together to create each of our lives. The emotional and intellectual depth present in the script, the acting, the dialogue, and all the details of this film, belies its book cover. If by some odd chance you haven’t yet gone on this journey with Will Hunting, then by all means, get into this film now and for many years to come.
    [url=http://www.econesting.com/wp-content/uploads/Jordan-Pas-Cher.html]nike air jordan pas cher[/url]
    nike air jordan pas cher

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre

Derniers articles publiés