De la data au street art, l’expulsion s’expose

Le 2 novembre 2012

Le site Expulsés.net est une base de données sur les gens expulsés de France en 2012. Pour mieux sensibiliser à ce sujet, son auteur ajoute au réel des figurines et des stickers.

Toujours pour rendre visibles les expulsés invisibles, nous diffusons nos motifs DANS LE MONDE RÉEL.

Le projet Expulsés.net, dont nous avions déjà parlé en grand bien, évolue pour sensibiliser davantage à la politique de reconduite à la frontière menée par la France en 2012.  Outre une base collectée auprès des association, en particulier RESF, détaillant le profil, partageable sur Twitter et Facebook, de chaque homme, femme ou enfant, Julien, le Bordelais à l’origine du projet a rajouté une couche IRL :

J’ai créé un kit de fabrication de figurines en argile reprenant les motifs du site. Il est produit avec une imprimante 3D et peut être reproduit et expédié sur demande à quiconque veut participer au projet. J’ai commencé à l’utiliser, à la plus grande surprise des passants qui emportent chez eux un petit totem mystérieux marqué d’une URL. Comme quoi la RepRap1, ça sert pas qu’à faire des space invaders…

Il est aussi possible de télécharger des stickers. Julien donne le mode d’emploi pour que ce hack urbain soit efficace : “il est toujours préférable, afin de vous éviter divers ennuis et également pour éviter que votre installation ne soit vue que par l’agent d’entretien chargé de la détruire, de diffuser sur des emplacements sinon autorisés, au moins non-affectés à des usages précis. Les centres-villes sont pleins de vitrines condamnées, de barrières provisoires en contreplaqué, etc. Choisissez des modes de diffusion alternatifs, voire n’accrochez pas votre installation et laissez les passants l’emporter chez eux en petits morceaux (c’est clairement la meilleure solution avec les figurines en argile) !”

Record de 2011 battu

La semaine dernière, le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a annoncé qu’il y aura “un peu plus” de reconduites à la frontière cette année qu’en 2011, battant le “record” de 33 000. Le gouvernement précédent avait affiché un objectif de 40 000 en 2012 en cas de réélection de Nicolas Sarkozy. La baisse des expulsions constatées depuis mars “n’est pas la résultante de consignes, mais découle de l’impossibilité de recourir à la garde à vue pour les sans-papiers depuis des décisions de la justice européenne et de la Cour de cassation”, selon une source du ministère citée par l’AFP.

“Il y a de la part de ce gouvernement, une volonté de mener une politique humaine, juste, mais très ferme sur les reconduites à la frontière”, a précise Manuel Valls, qui se dit opposé à une “politique du chiffre qui pèse énormément sur les forces de l’ordre. Elle amène à des comportements, à des tensions qui ne conduisent pas à l’efficacité.”

Le changement de gouvernement n’est donc pas rendu caduc Expulsés.net. Julien prévoit d’ailleurs de faire une installation de grande envergure avec plusieurs centaines de figurines à Bordeaux en novembre.


Images via expulsés.net

  1. Une imprimante 3D grand public, ndlr []

Laisser un commentaire

1 ping

Derniers articles publiés