Clic, clic, fric

Le 8 novembre 2012

Révolutionnaire : un service web propose de rendre toute vidéo virale grâce à des "cliqueurs" professionnels. Un modèle économique prometteur et source d'emplois à travers le monde entier. Enquête.

null

Bonne nouvelle pour les marketeux du web et autres adeptes du SoLoMo en quête du sacro-saint buzz sur le web ! Un nouveau service révolutionnaire vient de sortir, permettant de faire exploser les compteurs de vues des dernières vidéos publiées.

Intitulé Buyral, ce dispositif vend des clics, selon différentes formules : 250 000 à 25 000 000 vues pour des sommes allant de $11,99 à $59,99.

“Marre des vidéos virales qui ne deviennent pas virales ? Avec Buyral, vous aurez des millions de clics à chaque instant !” Le succès d’un Gangnam style, de Call me Maybe ou de Maru à portée de souris ! De quoi ouvrir aussi de nouvelles perspectives à la presse, en quête de modèle stable à l’heure du numérique.

Implantée partout dans le monde, la société multiplie les opportunités d’emploi : de la maternelle aux maisons de retraite, en passant par les laboratoires de recherche et développement, toutes les forces vives sont mobilisées pour cliquer sur le bouton play des vidéos virales de demain.

L’activité du “professional clicking” (“clic professionnel”) est en plein essor et n’est pas près de s’arrêter. “Partout il y a un bouton susceptible de récolter des clics. Ascenseur, distributeurs automatiques, jeux de marteau, explique enthousiaste un porte-parole de Buyral dans une vidéo édifiante :



Bon, vous vous en doutiez, Buyral est évidemment une grosse blague. Mais la vidéo reprend si habilement les codes de communication aujourd’hui répandus – plans léchés, ton mielleux et musique lyrico-cul-cul – qu’elle en devient redoutablement efficace. En guise d’exemple, comparez donc avec la chaise la plus célèbre du monde

Cerise sur le gâteau, viralité sur le plan com’, ce projet sort des cervelles d’une agence de pub, John St., basée au Canada, tout aussi compétente dans le bullshit bingo de la pub en ligne : “social”, “experiential”, “digital”… Qui d’autre pour rendre virale une vidéo proposant de rendre virales des vidéos tout en se moquant de ses propres pratiques ? Inception 2.0.

Contacté par Owni pour en savoir plus sur le projet et en particulier à qui celui-ci peut bien bénéficier, les équipes de Buyral nous ont indiqué être débordées, mais ne manqueront pas de nous répondre “dès qu’une équipe de clics sera disponible”.

Mais il y a fort à parier que cette vidéo ne profite qu’aux auteurs eux-mêmes. La boîte est une habituée de ce genre de coups, qui couplent auto-promo et auto-dérision. Pour mémoire (et pour le plaisir, aussi), le clip promotionnel Catvertising. Bah oui, vous pensiez pas que les vidéos de chats rigolos étaient tournées dans un salon tout de même ?


Photo par Pivic (ccbyncnd)

Laisser un commentaire

  • lulu le 9 novembre 2012 - 10:49 Signaler un abus - Permalink

    ça me rappelle ce sketch des années 80 qui disait :

    - Je sors un disque et j’en achète 50 000 exemplaires moi-même
    - ça va te coûter un max !
    - Non, par ce que, du coup, la semaine suivante, je suis premier au top 50 et j’en vends 1 million !

    Je ne sais plus qui racontait ça… quelqu’un sait ?

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • Zed le 10 novembre 2012 - 10:40 Signaler un abus - Permalink

      Ce n’était pas un sketch, c’était à la fin d’une chanson de Renaud. Il faisait ce dialogue imaginaire avec son producteur:

      ” Mais là, coco, je vais te dire, t’as pas à t’en faire, là, le tube, on l’a dans la boîte. Là je te garantis six semaines numéro un du Top 50.

      - Ah bon?

      - Ouais. D’autant que dès la première semaine, tu vas toi-même en acheter quatre cent mille dans les supermarchés avec ton caddiche, et du coup t’es numéro un.

      - Mais ouais, mais eh, ça va me coûter bon mot, eh.

      - Mais non, parce que, si t’es numéro un, banane, la semaine suivante, t’en vends un million, eh, eheheh, il y en a là dedans, pas con, ton producteur.”

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
    • Nicolas le 6 décembre 2012 - 23:11 Signaler un abus - Permalink

      Renaud !

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
3 pings

Derniers articles publiés