Voilà à quoi pourrait ressembler la commande d’une pizza en 2015…

Le 5 février 2011

Aujourd'hui, si vous commandez une pizza, le vendeur ne vous fera pas de remarque sur votre taux de cholestérol, votre compte en banque, votre adresse de livraison, etc. Pour l'instant...

Billet initialement publié sur Humeurs, qui a reçu cette contribution d’un de ses lecteurs, avec ce texte de présentation :

Je ne résiste pas au fait de vous faire  suivre cette “dérive”, certes très noire, connue aussi ; mais il n’est pas inutile de faire une piqûre de rappel par ces temps sarkozés parsemés d’une foultitude de lois liberticides… C’est exagéré ? Vraiment ? Allez, bonne lecture. Et avec le sourire, nous sommes sûrement filmé(e)s !…

Marissé

L’auteur original de ce texte est difficilement identifiable. Un de nos lecteurs nous a signalé qu’il ressemble fortement au scénario du court-métrage ci-dessous “Pizza 2015″ produit par Atmosphère Production (qui nous a donné l’autorisation de le publier). Mais d’autres l’on aussi trouvé dans des mailing-lists de 2003 et 2005.

… suite aux dérives de l’interconnexion des données informatiques.

Standardiste : Speed-Pizza, bonjour.

Client : Bonjour, je souhaite passer une commande s’il vous plaît.

Standardiste : Oui, puis-je avoir votre NIN, Monsieur ?

Client : Mon Numéro d’Identification National ? Oui, un instant, voilà, c’est le 6102049998-45-54610.

Standardiste : Je me présente, je suis Noa Legarrec-Garcia. Merci M. Jacques Lavoie. Donc, nous allons actualiser votre fiche, votre adresse est bien le 174, avenue de Villiers à Carcassonne, et votre numéro de téléphone le 04 68 69 69 69. Votre numéro de téléphone professionnel à la Société Durand est le 04 72 25 55 41 et votre numéro  de téléphone mobile le 06 06 05 05 01. C’est bien ça, Monsieur Lavoie ?

Client (timidement) : Oui !

Standardiste : Je vois que vous appelez d’un autre numéro qui correspond au domicile de Melle Isabelle Denoix, qui est votre assistante technique. Sachant qu’il est 23h30 et que vous êtes en RTT, nous ne pourrons vous livrer au domicile de Melle Denoix que si vous nous envoyez un XMS à partir de votre portable en précisant le code suivant AZ25/JkPp+88.

Client : Bon, je le fais, mais d’où sortez-vous toutes ces  informations ?

Standardiste : Nous sommes connectés au système croisé, Monsieur Lavoie.

Client (soupir) : Ah bon ! Je voudrais deux de vos pizzas spéciales mexicaines.

Standardiste : Je ne pense pas que ce soit une bonne idée, Monsieur Lavoie.

Client : Comment ça ???…

Standardiste : Votre contrat d’assurance maladie vous interdit un choix aussi dangereux pour votre santé, car selon votre dossier médical, vous souffrez d’hypertension et d’un niveau de cholestérol supérieur aux valeurs contractuelles. D’autre part, Melle Denoix ayant été médicalement traitée il y a trois mois pour hémorroïdes, le piment est  fortement déconseillé. Si la commande est maintenue, la société qui l’assure risque d’appliquer une surprime.

Client : Aie ! Qu’est-ce que vous me proposez alors ?

Standardiste : Vous pouvez essayer notre pizza allégée au yaourt de soja, je suis sûre que vous l’adorerez…

Client : Qu’est-ce qui vous fait croire que je vais aimer cette pizza  ?

Standardiste : Vous avez consulté les “Recettes gourmandes au soja” à  la bibliothèque de votre comité d’entreprise la semaine dernière,  Monsieur Lavoie et Melle Denoix a fait, avant-hier, une recherche sur le Net, en utilisant le moteur “booglle2.con” avec comme mots clés “soja”  et “alimentation”. D’où ma suggestion.

Client : Bon d’accord. Donnez-m’en deux, format familial. 

Standardiste : Vu que vous êtes actuellement traité par Dipronex et  que Melle Denoix prend depuis deux mois du Ziprovac à la dose de trois comprimés par jour et que la pizza contient, selon la législation, 150 mg de Phénylseptine par 100g de pâte, il y a un risque mineur de nausées si vous consommez le modèle familial en moins de sept minutes. La législation nous interdit donc de vous livrer. En revanche, j’ai le feu vert pour vous livrer immédiatement le modèle mini.

Client : Bon, bon, ok, va pour le modèle mini. Je vous donne mon  numéro de carte de crédit.

Standardiste : Je suis désolée Monsieur, mais je crains que vous ne  soyez obligé de payer en liquide. Votre solde de carte de crédit Visa dépasse la limite et vous avez laissé votre carte American Express sur votre lieu de travail. C’est ce qu’indique le Credicard Satellis Tracer.

Client : J’irai chercher du liquide au distributeur avant que le livreur n’arrive.

Standardiste : Ça ne marchera pas non plus, Monsieur Lavoie, vous  avez dépassé votre plafond de retrait hebdomadaire.

Client : Mais, ce n’est pas vos oignons ! Contentez-vous de m’envoyer les pizzas ! J’aurai le liquide. Combien de temps ça va prendre ?

Standardiste : Compte tenu des délais liés aux contrôles de qualité, elles seront chez vous dans environ quarante-cinq minutes. Si vous êtes pressé, vous pouvez gagner dix minutes en venant les chercher, mais transporter  des pizzas en scooter est pour le moins acrobatique.

Client : Comment diable pouvez-vous savoir que j’ai un scooter ?

Standardiste : Votre Peugeot 408 est en réparation au garage de  l’Avenir, en revanche, votre scooter est en bon état puisqu’il a passé le contrôle technique hier et qu’il est actuellement stationné devant le domicile de Melle Denoix. Par ailleurs j’attire votre attention sur les risques liés à votre taux d’alcoolémie. Vous avez, en effet réglé quatre cocktails Afroblack au Tropical Bar, il y a quarante-cinq minutes. En tenant compte de la composition de ce cocktail et de vos  caractéristiques morphologiques, ni vous, ni Melle Denoix n’êtes en état de conduire. Vous risquez donc un retrait de permis immédiat.

Client : @#/$@& ?# !

Standardiste : Je vous conseille de rester poli, Monsieur Lavoie. Je  vous informe que notre standard est doté d’un système anti-insulte en  ligne qui se déclenchera à la deuxième série d’insultes. Je vous  informe en outre que le dépôt de plainte est immédiat et automatisé. Or, je vous rappelle que vous avez déjà été condamné en juillet 2014  pour outrage à agent.

Client (sans voix) : …

Standardiste : Autre chose, Monsieur Lavoie ?

Client : Non, rien. Ah si, n’oubliez pas le Coca gratuit avec les  pizzas, conformément à votre pub.

Standardiste : Je suis désolée, Monsieur Lavoie, mais notre démarche qualité nous interdit de proposer des sodas gratuits aux personnes en surpoids. Cependant à titre de dédommagement, je peux vous consentir 15% de remise sur une adhésion flash au contrat Jurishelp, le contrat  de protection et d’assistance juridique de Speed assurance. Ce contrat  pourrait vous être utile, car il couvre, en particulier, les frais  annexes liés au divorce… Vu que vous êtes marié à Mme Claire Lavoie, née Girard, depuis le 15/02/2008 et vu votre présence tardive chez Melle Denoix, ainsi que l’achat il y a une heure à la pharmacie du Canal  d’une boîte de quinze préservatifs et d’un flacon de lubrifiant à usage intime. À titre promotionnel, je vais faire joindre aux pizzas un bon de 5 euros de réduction pour vos prochains achats de préservatifs valable chez Speed-Parapharma. Toutefois, veuillez éviter les pratiques susceptibles d’irriter les hémorroïdes de Melle Denoix, pour lesquelles Speed-Parapharma se dégage de toute responsabilité.

Bonsoir Monsieur et merci d’avoir fait appel à Speed-Pizza

Image CC Flickr Stéfan et joshfassbind.com

Laisser un commentaire

  • Nob le 5 février 2011 - 10:45 Signaler un abus - Permalink

    Pas sur que le lobby des assurances arrive à battre celui de l’agro-alimentaire. Donc 2 spéciales mexicaine par ici!

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Mathias le 5 février 2011 - 10:59 Signaler un abus - Permalink

    Cette texte ressemble beaucoup au script du court-métrage “Pizza 2015″ d’Atmosphère Production.

    Vidéo : http://www.dailymotion.com/video/x1h9y2_pizza-2015_shortfilms .

    Crédit : http://atmosphere67.blogspot.com/2007/02/pizza-2015.html .

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • Media Hacker le 5 février 2011 - 20:13 Signaler un abus - Permalink

      Merci Mathias de nous le signaler nous avons envoyé un email au blogueur pour vérifier la provenance de son texte. Nous allons faire tout le nécessaire pour que les auteurs originaux soient normalement crédités. Nous contactons aussi Atmosphère Production.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
  • David le 5 février 2011 - 11:15 Signaler un abus - Permalink

    C’est flippant mais pas impossible d’arriver a ce résultat lorsque tous les services web et les objets et gadgets seront interconnectés :-/

    J’ai eu plus de plaisir a lire le texte qu’a regarder la vidéo

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • DemonBlack - black hat le 5 février 2011 - 11:19 Signaler un abus - Permalink

    Ce jour là, j’espère qu’on aura eu le courage de se réveiller..

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Killiox le 5 février 2011 - 11:22 Signaler un abus - Permalink

    Superbe, magnifique, grandiose!
    Ce sera le moment de faire notre révolution quand notre monde ressemblera a cela.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Billaut le 5 février 2011 - 11:23 Signaler un abus - Permalink

    Vous devriez écrire un bouquin ?.. ou pourquoi pas faire un film ?
    jm

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • L'@rtiFici3r le 5 février 2011 - 11:32 Signaler un abus - Permalink

    Flippant et génial à la fois…

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • nicolas le 5 février 2011 - 11:53 Signaler un abus - Permalink

    Un excellent récit d’anticipation ! très bien ficelé, qui fait froid dans le dos …

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • damiendouani le 5 février 2011 - 17:11 Signaler un abus - Permalink

    Ceci est un magnifique plagiat du court-métrage cité ci-dessus…

    Sinon je trouve ce scénario d’un classicisme terrible, pas de quoi hurler au génie. Certes en recoupant toutes les bases on pourrait arriver à cela. Mais c’est inutile, utilisons les médias sociaux tout est déjà là ;-)

    A choisir je préfère une histoire comme celle de Googlezon (cherchez sur YouTube).

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Florian le 5 février 2011 - 17:55 Signaler un abus - Permalink

    Avec tout le respect que j’ai pour Owni, je dois dire que c’est une vision éculée du futur, avec l’idée de corporations omniscientes à qui l’on doit obéir.

    Or on voit bien que dans cet exemple, c’est totalement contre productif pour speed pizza.
    Qui commanderai chez eux avec de telles contraintes?

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Nozdus le 5 février 2011 - 18:15 Signaler un abus - Permalink

    Dès la question “Oui, puis-je avoir votre NIN, Monsieur ?”, j’aurais répondu “Mon numéro…. et puis quoi encore, je ne suis pas un numéro… et puis pourquoi je vous appelle d’abord alors que j’ai tous les ingrédients pour me faire une superbe pizza moi même… allez je raccroche car votre service client me coupe l’appétit… Adieu !”

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • G@beuh le 5 février 2011 - 22:55 Signaler un abus - Permalink

    Il faudrait mettre entre toutes les mains le génial “SOS Bonheur” de Griffo et Van Hamme si on veut se prémunir de ce genre de futur. Tous ces thèmes y sont développés (la police de l’assurance maladie, la carte universelle, la justice, l’art officiel, le contrôle des naissances, etc.), et depuis 20 ans, ils n’ont pas pris une ride.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Clochix le 6 février 2011 - 0:47 Signaler un abus - Permalink

    Hello,
    Si va version que vous publiez ici ressemble script du court-métrage d’Atmosphère, l’histoire est elle beaucoup plus ancienne. En recherchant le NIN cité au début, on trouve une trame dans des forums en 2003 ( https://groups.google.com/groups/search?safe=off&q=%226102049998%22&as_mind=1&as_minm=1&as_miny=1995&as_maxd=1&as_maxm=1&as_maxy=2004&as_drrb=b&sitesearch=&scoring=d ). Cette version-ci apparaît dès 2005 sur le Web, reprise d’une mailing-list : http://www.hns-info.net/article.php3?id_article=5642 et je suis à peu près sûr qu’elle tourne sous différentes formes sur le Net depuis de nombreuses années. Mais ça n’enlève rien à sa pertinence ni à l’intérêt de continuer, d’année en année, à la relayer pour la faire découvrir à de nouvelles personnes.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • David le 6 février 2011 - 10:15 Signaler un abus - Permalink

    Le plagieur ne serait donc pas celui qu’on croit !?
    Toutes ces histoires de plagiats c’est très tendance :D

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • David le 6 février 2011 - 10:59 Signaler un abus - Permalink

    Les romans de Maurice G Dantec vont dans ce sens.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Léo DS le 6 février 2011 - 14:38 Signaler un abus - Permalink

    Je suis étonné qu’Owni publie un texte à mon sens aussi creux.

    On aura compris l’idée de base, la peur des bases de données croisées et distribuées, mais pourquoi un texte aussi vide de sens et d’intérêt ?
    Il ne donne même pas une estimation plausible de ce que pourrait être l’avenir, rien n’est crédible. La surcharge d’information et les pseudo-analyses de données sont risibles.

    Et sans parler de possibilité, c’est franchement lourd.
    Mal mis en scène, mal écrit, mal ponctué.

    Des oeuvres dystopiques ça ne manque pas pourtant, sans parler du meilleur des mondes.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • YOU le 7 février 2011 - 13:45 Signaler un abus - Permalink

    Vieux vieux texte, au moins 1984 je dirai ^^

    Mais ne rions pas car beaucoup ignore la terrible nouvelle…

    Ceci est expérimenté in vivo en Inde actuellement via le projet Aadhaar qui est le plus important au monde. A terme doit permettre de sécuriser l’identité (sic) de l’ensemble de la population indienne par le biais de technologies biométriques (empreintes digitales et reconnaissance de l’iris) via un « Numéro Unique d’Identification » sans cloisonnement des données. Entres autres Morpho (nouveau nom de Sagem Sécurité, groupe Safran) et Mahindra Satyam ont été sélectionnés pour ce projet…

    Sur ce, bon appétit les grenouilles ;)

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • jonsnow le 8 février 2011 - 13:50 Signaler un abus - Permalink

    Pizza2015 datant de 2007 semble-t-il, est vraisemblablement lui aussi pompé d’un documentaire sorti en 2006 America: From freedom to fascism. Doc qui parle entre autres de l’impôt sur le revenu US qui serait illégal et inconstitutionnel car la loi n’aurait jamais été voté…
    Documentaire parfois excessif mais plus le temps passe et plus leurs craintes se vérifient…
    Le plus inquiétant est effectivement toutes les informations regroupées sur “nos” cartes électroniques qui seront à terme toutes rassemblées en une seule. Dieu protège ceux qui les égareront.

    Ca me fait penser à ce très beau livre de Barjavel “la nuit des temps” où des scientifiques découvrent un artefact et une femme qui raconte qu’elle est issue d’une civilisation perdue où chaque individu recevait une bague d’identification à la naissance; bague qui leur offrait tous les délices de leur civilisation. Cependant, malheur à ceux qui perdaient cet anneau, ils finissaient par mourir devenus des pestiférés. Science-fiction?

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Kai le 9 février 2011 - 3:39 Signaler un abus - Permalink

    Mouais, moyennement intéressante comme vidéo et beaucoup trop longue !

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • truc le 9 février 2011 - 3:42 Signaler un abus - Permalink

    ..on saura quoi faire en 2012!!!!!

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Webmister11 le 9 février 2011 - 3:49 Signaler un abus - Permalink

    Oui c’est ça bien sur. Et en l’an 2000 on devait tous piloter des voitures qui volent…

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • sophie clairfayt le 9 février 2011 - 7:04 Signaler un abus - Permalink

    à quand le scénario d’une résistance à ce type de société ?
    On nous montre déjà soumis et ça nous fait rire (de peur aussi). Si ce genre de dérive a lieu, il y aura forcèmment des hackeurs/résistants, c’est eux qu’il faut mettre en avant !

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • laurent le 9 février 2011 - 7:30 Signaler un abus - Permalink

    excellent!!
    effectivement,tout porte a croire que l on va en arriver a ces extemites.
    et en plus,avec ce mail,je contribue a la chose.
    oui,excellent papier.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • libertad46 le 9 février 2011 - 12:21 Signaler un abus - Permalink

    Pour Le contrôle technique des véhicules, cela est déjà consultable ainsi que l historique des propriétaires du véhicules ( centrale des particuliers). Incroyable mais vrai! Big Brother est là .

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Nirgal le 9 février 2011 - 12:36 Signaler un abus - Permalink

    Rien de neuf sous le soleil, ce texte bien que très bon, circule deouis des années sur la toile, sous différents nom, dont celui d’”Edvige Story”

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Frane le 9 février 2011 - 13:19 Signaler un abus - Permalink

    Bigre ça donne la chair de poule !!!
    Vous voyez, à force de vouloir simplifier les choses on est dépendant de tous ce que l’on a contracté ! La standardiste contrôle tout et c’est elle qui fait même le choix pour vous. Donc cette vidéo met bien en évidence la privation de liberté…..et le pizzaiolo peut faire faillite tranquillement.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Davmega le 9 février 2011 - 17:23 Signaler un abus - Permalink

    ça fait peur !
    mais ceci n’est pas complètement irréel !
    on laisse beaucoup de “trace” maintenant(carte bleu, video surveillance…..)
    Ceci est lié aux progrés technologiques (qui n’ont pas que du bon). Nous sommes en train de tisser notre propre toile d’araignée et l’on regarde beaucoup aux avantages et peu aux inconvénients qui viennent nuire à notre vie privée.

    Bientôt Big Brother nous regardera tous d’un sourire narquois !!!!!!

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Peal le 9 février 2011 - 17:40 Signaler un abus - Permalink

    Quand on n’a rien a se reprocher, pourquoi avoir peur que notre identité soit stockée sur internet ???

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Alexandre le 9 février 2011 - 20:20 Signaler un abus - Permalink

    C’est écrit et réalisé par des étudiants en première année ?

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • pierre le 9 février 2011 - 20:27 Signaler un abus - Permalink

    à “demonblack” (5fevrier), et les autres…
    le problème n’est pas de savoir si nous serons réveillés “ce jour là”
    car nous y sommes déjà, et nous dormons, bien au chaud sous la couette et l’ipod sur la table de nuit.
    et non seulement nous dormons, mais nous alimentons par nos comportements quotidiens ce système qu’on se laisse imposer, et contre lequel, bien qu’il ne soit pas une fatalité, il est si confortable de “ne rien faire”.

    le printemps arrive, les oies viennent de passer au dessus de chez moi….

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • bubu le 10 février 2011 - 10:33 Signaler un abus - Permalink

    On peut ajouter les couplages avec les webcam et les télés.
    Cela donne big brother.
    Lire “Farenheit 451″ de Ray Bradburry (livre paru dans les années 70)et on a la description du monde totalitaire que ce système peut donner.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • yon le 10 février 2011 - 14:40 Signaler un abus - Permalink

    un inepte plagiat, du scenario d’un film inepte, plagiant un post inepte sur un forum (qui était surement lui aussi plagié).
    Je trouve ironique qu’un texte (aussi mauvais soit-il), qui prône la défense de l’individu. soit plagié de la sorte : google donne des 10aines de résultat, et aucun n’est sourcé convenablement.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • david le 10 février 2011 - 22:33 Signaler un abus - Permalink
    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • KPM le 13 février 2011 - 20:20 Signaler un abus - Permalink

    Les gens, vous croyez vraiment que c’est le futur ? C’est le présent ! Remplacez les pizzas par Google ou Facebook, vous y êtes.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • DarkRedman le 8 mars 2011 - 15:05 Signaler un abus - Permalink

    L’article et la vidéo sont vraiment réussis mais le sujet en soi me met vraiment la chair de Poule !

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • pleurer2rire le 15 janvier 2012 - 20:34 Signaler un abus - Permalink

    ça fait un peu peur quand même

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Jaumard le 5 juin 2014 - 21:59 Signaler un abus - Permalink

    C’est également un article que l’on retrouve dans le C2I. Je ne suis pas sûre qu’il y ai un auteur initial connu. http://www.c2i.education.fr/IMG/pdf/Fiches_D2_v1_0_20110831.pdf

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • site le 10 avril 2015 - 7:26 Signaler un abus - Permalink

    Very helpful and useful website which have very informative articles. Keep sharing such kinds of post here. Thanks for it.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • GORZ le 6 février 2011 - 10:35 Signaler un abus - Permalink

    Un futur au descriptif suranné, même si il y a de l’idée au départ, j’ai bien failli m’endormir avant d’arriver à la fin du dialogue. Vous croyez vraiment que le téléphone, le standardiste,… seront encore là dans le futur ? On converse déjà avec des boites de conserves, c’est dire. IMHO, question interconnexion des données, faut aller plus loin dans le “dark/trash” pour interpeler le lecteur. La situation présentée est trop “pâteuse” (nb: je n’ai rien contre les pizzas). Une bonne grosse situation de crise planétaire avec des multi-conflits (ceux qui nous pendent au nez) en toile de fond. Une guerre qui commencerai par une cyber-warfare, non pas par des coups de rockets mais plutôt à coups de requêtes. De nouvelles armes technologiques utilisées par des pays pour empêcher qu’un autre pays se dote de l’arme nucléaire, une sorte de virus, un ver informatique, capable de saboter des éléments clés dans le processus d’enrichissement de l’uranium, par exemple. Des choix politiques extrêmes visant à renforcer les dispositifs de surveillance et considérer tous les citoyens comme de possibles menaces. Des éléments ici et là qui justifieraient l’usage de traitements démesurés permettant à des tiers de bafouer nos droits en toute impunité, d’offusquer, de restreindre à des listes, de censurer, etc.. et de faire en sorte que toute personne ayant des idées non conformes soient considérées comme des hors la loi. En fait l’actualité de tous les jours démontre qu’il faut imaginer le futur dans ces extrêmes, poussez les vices au max ; casser les normes, un peu comme l’ont fait Orwell et bien d’autres, même si pour ça faut se faire traiter de déjantés. Pas sûr qu’à son époque les gens imaginaient le concept BigBrother et pourtant on voit bien aujourd’hui ce qu’il en est. Cependant, gardons en tête qu’il ne faut pas diaboliser les technologies mais plutôt les usages qu’il est possible d’en faire. (nb: quoi qu’on en pense, on en arrive toujours aux mêmes conclusions, nature humaine, oh crap!) Pour ma part, je suis fan de la social/sci-fi, la tech-noir ou encore dans des sous-genres issus des cultures underground tels que le cyberpunk/steampunk, etc… Peut-être qu’en mixant tout ça, chacun y trouvera sa recette. N’hésitez pas à partager vos notes :)

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
10 pings

Derniers articles publiés