Berlin prend le parti des pirates

Le 20 septembre 2011

Contre les surveillances électroniques. Pour les libertés numériques. Pour la libre circulation des savoirs... Les Partis Pirates se structurent peu à peu. L'un d'eux siégera sous peu dans une grande capitale européenne, à Berlin.

Le Parti Pirate plante son drapeau au Parlement de Berlin – Piraten Partei en allemand dans le texte. Le mouvement politique comptera 15 représentants parmi les 149 membres de la Chambre des députés de la ville. Dimanche, ces partisans de la liberté de l’information et de la neutralité d’Internet ont récolté 9% des voix aux élections régionales de la capitale allemande. C’est la première fois qu’un tel mouvement citoyen intègre un parlement de la fédération.

Le jeune parti, né il y a cinq ans, défraie la chronique. Toute la presse allemande en parle, sans exception. Tantôt avec ironie, questionnant sa capacité à prendre part à des activités plénières. Tantôt avec admiration, évoquant un mouvement qui bouscule nombre d’idées reçues.

Sa victoire n’est pas si étonnante vue de Berlin. Son programme est fondé sur des idéaux de libertés, de partage des connaissances et de démocratie participative chers à une partie importante de l’électorat local. Pour une ville peuplée de jeunes créatifs cosmopolites, dont une kyrielle d’artistes digitaux, graphistes et vidéastes en tous genres, ces idées ont rencontré les attentes d’une génération.

Le Piraten Partei allemand est créé en 2006, dans la foulée de son homologue suédois, le Piratpartiet, premier du genre. Il est membre de la ligue internationale des Pirates Parties créée à la même période. Depuis 2006, des émanations de ce mouvement naissent à peu près partout en Europe – 33 jusqu’à maintenant, dont un en France.

En Suède, le Parti Pirate est devenu un parti de masse, troisième parti national en nombres d’affiliés. Les Scandinaves lui offrent une entrée à Bruxelles et à Strasbourg aux élections européennes de 2009. Au sein du Parlement de l’UE, il fait cause commune avec les Verts/Alliance libre européenne.

Dans ses exercices d’autopromotion, le Parti Pirate ne se réclame ni de gauche ni de droite, affirmant dépasser les clivages politiques traditionnels. Son programme : favoriser la libre circulation des connaissances en assurant l’indépendance des réseaux électroniques. Entre autres, ils souhaitent réformer les droits de la propriété intellectuelle et défendre à tout prix la protection de la vie privée. Last but not least, ils veulent en finir avec la corruption des élites, au pouvoir depuis trop longtemps selon eux.

Dans leur marketing politique, ils réclament donc plus de transparence et plus de démocratie directe. Comme le montre le programme du Piratenpartei pour ces élections tenues à Berlin. Mais aussi le droit à l’éducation, à l’information et aux savoirs.

Au nom de la dignité humaine, de l’intégration sociale et de la liberté d’entreprise, les Pirates Berlinois chérissent l’idée d’une allocation universelle. Leur programme pose le droit à l’éducation gratuite comme une condition sine qua non à l’accomplissement d’une société libre. L’accès aux savoirs devrait être garanti à tous, notamment en préservant l’indépendance des universités. Pour eux, les licences et les brevets, surtout dans le domaine de la santé, doivent impérativement être abolis.

Selon une enquête de l’institut Forschungsgruppe Wahlen, seul 1 électeur sur 10 aurait voté Pirate en raison des propositions du parti. Les autres auraient plutôt marqué un geste de protestation contre les autres mouvements.

Le profil de ses électeurs : “des gens jeunes et éduqués, tout ce dont les autres partis rêvent et n’ont pas“, écrit le Spiegel. Mais, poursuit l’hebdomadaire allemand, “ils n’ont sans doute pas la moindre idée d’en quoi consiste le travail parlementaire”.

Andreas Baum, le jeune trentenaire leader des Pirates, reconnaît que ses acolytes manquent d’expérience mais “ils sont disposés à apprendre très vite” et “une chose est sûre : ils feront parler d’eux”.

Le Parti Pirate envoie donc 14 hommes et une femme à la Chambre des députés. Heureusement qu’il n’a pas gagné plus de voix, car il ne disposait pas davantage de candidats sur sa liste. Parmi les 15, la moitié n’est pas âgée de plus de trente ans. Ils ont le look plutôt nerd. Ils travaillent comme développeurs web, ingénieur physicien, électronicien ou étudiant. La seule femme : une candidate au bac de 19 ans.

Pour caricaturer, c’est une bande d’antihéros qui a remporté les voix des jeunes Berlinois branchés. Et, avec lesquels, désormais, le maire SPD Klaus Wowereit devra composer.


Crédits photo CC FlickR gedankenstuecke

Laisser un commentaire

  • David le 20 septembre 2011 - 10:56 Signaler un abus - Permalink

    Je trouve que c’est plutôt une bonne chose que ces profils entrent en politique car ils correspondent comme le dit le Spiegel à une génération montante qui ne se sent plus trop représentée.
    Une question me taraude: ces jeunes du parti pirate sont un peu raillé du fait de leur manque d’expérience. Comment fait-on aujourd’hui pour participer à la vie politique de son pays sans sortir de l’ENA ? Comment cette génération 2.0, pro-neutralité du net peut-elle parvenir à se faire représenter quand les représentants en place ne semblent pas en mesure de saisir les enjeux de leurs revendications ?
    Ce n’est peut-être pas très clair, désolé, je commente à chaud.
    Sinon, super OWNI, comme toujours.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Worti le 20 septembre 2011 - 11:01 Signaler un abus - Permalink

    On peut dire ce qu’on veut, le monde change.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • R_grandmorin le 20 septembre 2011 - 11:45 Signaler un abus - Permalink

    le parti pirate pourrait militer pour de la hard e-democratie au lieu de parler simplement de “démocratie participative”. (peut etre le fait-il deja?).

    Comme je le dis assez souvent : dans 40 ans, il y aura 2 types de democratie : celles qui auront integré internet dans leur process de decision (votation electronique tous les dimanches!) et les autres.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • SRN le 20 septembre 2011 - 12:15 Signaler un abus - Permalink

    @R_Grandmorin : votation électronique tous les dimanches ? Le meilleur moyen d’avoir un taux d’abstention dépassant les 70% et un clivage extrême entre les classes.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Barjo le 20 septembre 2011 - 14:35 Signaler un abus - Permalink

    Persuadé depuis longtemps qu’après avoir distingué dans l’Histoire une période avant l’Imprimerie et une autre après,on ne tarderait pas à faire de même avec l’Internet,
    je ne pensais quand même pas que l’E-génération envahirait
    si tôt le champ politicien et avec des arguments aussi
    fracassants. Goûtons donc le chant du cygne de la politique
    “traditionnelle” car ses “champions” sont d’ores-et-déjà
    inscrits(à leur insu) sur la liste des espèces en voie de disparition.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Bruno le 20 septembre 2011 - 14:54 Signaler un abus - Permalink

    Attention à ne pas surestimer la portée de cet évènement. Je doute que le parti pirate puisse apporter une solution concrète aux problèmes socio-économiques dont souffrent aujourd’hui la très grande majorité des Etats occidentaux –
    c’est plutôt dans sa symbolique que la “victoire” du parti pirate allemand doit être analysée.

    D’ailleurs, leur élection ne pourrait pas soulever une autre problématique, beaucoup plus complexe: est-il légitime de donner le pouvoir à des personnes qui n’en ont pas les compétences ? Sans jugement facile, je doute qu’une jeune fille de 19 ans puisse avoir les capacités nécessaires à mener un texte de loi. “Pour eux, les licences et les brevets doivent impérativement être abolis”: preuve que leur compétence est assez limitée – sans brevet, moins d’innovation et donc moins de croissance. Je trouve leurs idées nobles mais très naïves.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • singu le 20 septembre 2011 - 16:09 Signaler un abus - Permalink

    50 euro de matériel pour produire votre nouriture : ca serait un bon slogan politique

    https://singularite.wordpress.com/hydroponie-50-euro-de-materiel-et-vous-produisez-assez-de-nourriture-pour-vous-et-votre-famille-le-probleme-de-nourriture-dans-le-monde-et-de-dependance-est-terminee-construisez-vos-panneaux-solai/

    Pour des habitants totalement autonomes, il ne manque plus que a) de l’énergie renouvelable , et b) des fertilisants et engrais, biologiques, ou produit à partir d’un écosystème … les algues par exemple pour obtenir l’équivalent pétro chimique naturel. c) Soit de la conscience, et de la conscience politique : pas de la décroissance, mais du partage inconditionnel de la sur abondance ! le pouvoir d’achat conditionne la prospérité réelle d) des échanges d’informations sur un réseau respectant à jamais la neutralité du net e) Une mobilité ‘verte’ garantie, f) De la justice, et une intégrité des données / entités / individus

    Ce n’est pas tant les moyens de productions qu’il faut se réapproprier, mais bien plus le droit au dividende sur les ressources – qui surabondent : et donc ni une taxe, ni un pouvoir d’achat basée sur le travail.

    Les hackers / citoyennistes doivent donc prendre le pouvoir politique, suivant eux mêmes les règles des pirates : partage – celui qui a besoin assouvi son besoin, la communauté et le bien commun avant tout, et le chef n’a pas plus que deux fois la part de celle d’un autre. A l’abordage !!!

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • Masakazu le 5 mai 2014 - 17:45 Signaler un abus - Permalink

      #3 is my favorite for the crown, #11 is very good dunirg the night, a little disappointed that she can’t even make the top8. #5 is good, but not good enough to win i think, i was disappointed with her cantonese, way worse than i thought, she really need to take lessons and improve in order to represent hk. #14 did a great job for the final, a surprise in a good way. but i like whitney, she’s my mhk11, the most beautiful 2nd runner up in history i think.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
  • Adam le 20 septembre 2011 - 16:54 Signaler un abus - Permalink

    Excellente nouvelle. Bravo !!!

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Adam le 20 septembre 2011 - 16:55 Signaler un abus - Permalink

    Et excellent article au passage

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Caroline le 20 septembre 2011 - 21:46 Signaler un abus - Permalink

    Niveau parité, c’est pas franchement révolutionnaire.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • matbee le 20 septembre 2011 - 22:28 Signaler un abus - Permalink

    En voilà une belle révolution. Clair, le monde change. Ou en tout ca, ça ressemble aux premiers balbutiements.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Bouh le 21 septembre 2011 - 15:28 Signaler un abus - Permalink

    Pour le problème de compétence, je citerai Etienne Chouard (défendant l’élection par tirage au sort) qui dit la chose suivante (je me permet de reformuler à ma façon) :

    Les hommes politiques d’aujourd’hui ne sont de toute façon pas compétents (comment peut-on passer du ministère de l’économie à l’éducation tout en étant aussi compétent ?). Ce qui compte c’est le discernement, faculté que nous avons tous.

    En refusant la corruption, le parti pirate ne pourra faire ses choix qu’en utilisant leur faculté de discernement. En étant correctement informé, la majorité des gens seraient capables de savoir si une chose est bonne ou non. Sauf que dans notre monde, nous sommes noyés dans la désinformation, le lobbying, la langue de bois et le conflit d’intérêt.

    Pour moi, qu’un telle parti prenne du pouvoir est donc une bonne chose. Vivement que cela arrive en France, histoire de casser les codes de notre élite politique qui pue de plus en plus…

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Démographie Responsable le 24 septembre 2011 - 23:54 Signaler un abus - Permalink

    Quelle est la position de ce parti en ce qui concerne la plus grande menace qui pèse sur l’humanité, à savoir sa croissance vertigineuse ?

    Année Population Délai
    1804 1 milliard
    1927 2 milliards 133 ans
    1960 3 milliards 33 ans
    1974 4 milliards 14 ans
    1987 5 milliards 13 ans
    1999 6 milliards 12 ans
    2011 7 milliards 12 ans

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
9 pings

Derniers articles publiés