Le débat Hollande Sarkozy vérifié

Le 3 mai 2012

Ce mercredi soir, les journalistes de données d'OWNI ont vérifié 137 références chiffrées brandies par Hollande et Sarkozy au cours de leur débat télévisé. Certaines de ces citations chiffrées étaient correctes. Quelques-unes imprécises. Et un bon nombre tout à fait fausses. Voici la synthèse de ces dernières, les quatre plus énormes citations ratées, incorrectes, plantées, pour chacun des deux candidats.

À l’occasion du débat d’entre-deux-tours, l’équipe du Véritomètre, l’application de factchecking développée par OWNI-i>Télé était toute entière mobilisée pour vérifier en temps réel les déclarations des deux finalistes à l’élection présidentielle. Confiants, nous croyions être soumis à de maigres escarmouches statistiques entre François Hollande et Nicolas Sarkozy. Mais le face-à-face des candidats UMP et PS a été un déluge de données sous lequel Laurence Ferrari et David Pujadas sont restés coi.

Un chiffre toutes les 47 secondes

Durant leur temps de parole de 72 minutes et 12 secondes, les candidats ont livré une quantité considérable de chiffres : 92 pour le Président sortant et 45 pour son challenger socialiste, soit un chiffre toutes les 47 secondes pour Nicolas Sarkozy et un toutes les 1 minute et 36 secondes pour François Hollande.

Si chacun a essayé de tirer le débat sur son terrain, la majeure partie du temps de parole a été consacrée à l’emploi, notamment au chômage (10 citations pour Hollande et autant pour Nicolas Sarkozy), suivi par la croissance et les déficits ainsi que l’énergie. Si les impôts ont également occupé les deux finalistes, Nicolas Sarkozy a avancé pas moins de 13 chiffres sur l’Education nationale et l’enseignement ! A la grande surprise des vérificateurs, la question de l’industrie (en particulier la perte d’emploi industriel), pourtant récurrente dans les interventions publiques de chacun, n’est pas apparue autrement qu’au travers la question des déficits commerciaux.

Au final, voici leurs plus grosses bourdes et erreurs factuelles.

Hollande baisse les effectifs

François Hollande oublie des postes supprimés dans l’Education nationale sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy lorsqu’il déclare:

80 000 postes supprimés dans l’Education nationale depuis 2007.

Le candidat socialiste allège le bilan du président sortant sur le nombre de postes de fonctionnaires supprimés depuis 2007. Le rapport de l’Education nationale sur les statistiques indique (page 31) que le nombre des enseignants du public et du privé sous contrat ainsi que le personnel administratif, technique, d’encadrement et de surveillance s’élevait à 1 209 828 en 2007 contre 1 108 217 en 2011. La baisse des effectifs s’élève à 101 611 personnes sur cette période, soit 21 611 personnes de plus que le chiffre annoncé par le prétendant à la présidentielle.

Le candidat socialiste a aussi négligé le poids de l’immigration économique dans son intervention lorsqu’il annonce :

L’’immigration économique, c’est 30 000 par an.

Pourtant, les derniers chiffres définitifs du ministère de l’Immigration pour 2009 indiquent que 19 251 titres de séjour ont été délivrés pour des raisons économiques sur les 187 381 titres de séjour accordés en 2009. Soit 10 749 immigrants pour le travail que François Hollande oublie.

Sur la dette de la France, François Hollande a évoqué principalement deux chiffres durant ce débat :

La dette publique a augmenté de 600 milliards depuis le quinquennat de Sarkozy (…) et elle a augmenté de 900 milliards depuis 2002

Il aurait mieux fait de ne pas citer le deuxième. En effet selon l’Insee, en 2002, la dette de la France s’élevait à 912 milliards d’euros contre 1 717.3 milliards à la fin de l’année 2011 (dernières données disponibles).
Soit une augmentation de la charge de la dette de 817.3 milliards et non 900 comme le sur-estimait le candidat socialiste.

François Hollande a également buté sur le taux de chômage de l’Allemagne. Il l’estimait ce soir à 6.5 %. Des chiffres corrects, mais pas dans le bon ordre : selon Eurostat, l’institut de statistique européen de référence, le taux de chômage en Allemagne s’établissait à 5.6 % en mars 2012 (dernières données disponibles).

Sarkozy embauche des profs

Parmi les incorrections les plus énormes de Nicolas Sarkozy, on trouve cette citation :

Saviez-vous que l’Education nationale c’est la moitié de la fonction publique ?

Un chiffrage auquel le ministère de l’Education nationale est loin de se livrer. Selon des données issues d’un rapport sur les personnels de l’enseignement scolaire, les effectifs de l’éducation nationale s’élevaient à 985 573 en 2009, enseignants et personnels adminsitratifs, techniques et surveillants compris. Un chiffre à comparer avec les 5,298 millions de personnes employées dans la fonction publique au 31 décembre 2009 (dernières données disponibles), d’après le rapport annuel 2010 – 2011 du ministère de la Fonction publique.

Plutôt que de “un sur deux”, le ratio entre personnels de l’Education nationale et fonctionnaires s’affiche donc plutôt au-delà de un sur six.

Au cours de ce débat, Nicolas Sarkozy a également fait preuve de surprenants changements de chiffrage. En témoigne cette assertion sur la “multiplication” de l’éolien sous son quinquennat :

Nous avons multiplié par quatre les énergies éoliennes.

Pourtant, dans une conférence de presse tenue il y a moins d’un mois, le 5 avril, le candidat Sarkozy parlait des énergies éoliennes en ces termes :

Depuis que je suis Président de la République, les énergies renouvelables ont été multipliées par 18 pour l’éolien.

Dans les deux cas, Nicolas Sarkozy se retrouve dans le faux. Et ce, quelle que soit la définition de la “multiplication de l’éolien” retenue.

Pour le nombre d’éoliennes installées sur le territoire français, par exemple, le Syndicat des énergies renouvelables indique que le nombre d’éoliennes installées en France est passé de 1 904 en 2007 à 3 275 en 2010 (dernières données disponibles), soit une multiplication par 1,72.

Autre possibilité : que Nicolas Sarkozy ait voulu s’exprimer sur la progression de la production d’électricité d’origine éolienne en France. le Bilan énergétique de la France pour 2010 publié par le ministère de l’Ecologie et du Développement durable, la production d’électricité par les éoliennes françaises est passée de 4,14 térawatts/heure (TWh) en 2007 à 9,4 TWh en 2010 (dernières données disponibles), soit une multiplication par 2,27.

Introuvable “multiplication par quatre” des énergies éoliennes sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, donc.

Nicolas Sarkozy a ressorti un autre de ses chiffres favoris lors de ce débat :

Quel est le pays qui n’a pas un connu un trimestre de récession depuis 2009 ? Y’a-t-il un pays d’Europe, de l’OCDE qui a fait mieux que la France en termes de croissance depuis 2009 ?

D’après les données OCDE, si la France a effectivement connu aucun trimestre de récession depuis 2009 (tout juste, car elle a enregistré 0 % de croissance au second trimestre 2011), elle est loin d’être la seule : la Suisse et Suède étaient également dans ce cas.

Les comparaisons avec nos voisins européens sont restées très prisées du président-candidat lors de ce grand débat. Nicolas Sarkozy n’a ainsi pas hésité à répéter par quatre fois que :

La France est le pays d’Europe avec la Suède qui a les impôts les plus lourds.

C’est un rapport de la Commission européenne sur l’évolution de la fiscalité dans l’Union européenne qui renseigne sur les taux de prélèvements obligatoires harmonisés selon les pays de la zone, le tout en pourcentage du PIB.

Verdict : Nicolas Sarkozy mentionne à juste titre la Suède mais oublie son voisin danois. Avec 50,2% de taux de prélèvements obligatoires en part du PIB en 2009 (dernières données disponibles), le Danemark était en effet le “pays d’Europe” aux “impôts les plus lourds”. Suivi de près par la Suède (49,2%). Et de bien plus loin par la France, dont les prélèvements obligatoires représentaient 42,6% du PIB en 2009.

L’intégralité des données prononcées par les deux finalistes au cours de ce débat sera vérifiée. Et publiée avant le second tour, bien sûr.

Quant au gagnant du second tour, il sera à son tour vérifié pendant cinq ans. Jusqu’au prochain débat de l’entre-deux-tours.


Les vérifications des interventions sont réalisées par l’équipe du Véritomètre : Sylvain Lapoix, Nicolas Patte, Pierre Leibovici, Grégoire Normand et Marie Coussin.
Retrouvez toutes nos vérifications sur le Véritomètre et nos articles et chroniques relatifs sur OWNI
Illustrations et couverture par Loguy pour Owni /-)

Laisser un commentaire

  • babobu le 3 mai 2012 - 2:17 Signaler un abus - Permalink

    Un article blague de bouffons

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Sylvain Masclin le 3 mai 2012 - 2:34 Signaler un abus - Permalink

    Merci énormément pour ces recherches, et ces remises au point nettes et claires, surtout a une heure si tardive!
    Bravo et bonne continuation a ce projet!

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Coufix le 3 mai 2012 - 4:48 Signaler un abus - Permalink

    On attend le résultat pour tous les chiffres, mais pour l’instant, les quelques erreurs vérifiés ici donnent un léger aperçu de “l’état d’esprit” dans lequel m’ont paru être ce soir les deux candidat. A savoir l’un faisant des erreurs, effectives certes, mais dont la première améliore le bilan du président-sortant, et la seconde me paraissant porter sur un sujet où les chiffres ne représentent pas grand chose. Alors que l’autre candidat a gonflé les chiffres dans le but de redorer son blason et d’essayer de passer sous silence un bilan quelque peu regrettable.
    Encore une fois ce n’est que mon point de vue, à chaud et dans l’attente de tous les chiffres, pour voir si mon raisonnement simpliste se vérifie ou non.
    Enfin je veux aussi saluer les journalistes d’owni et d’itélé pour ce travail, qui, en étant continué sur le long terme pourra se révéler être relativement pertinent.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Opposition politique le 3 mai 2012 - 7:38 Signaler un abus - Permalink

    Merci pour ce travail de recherche d’informations et de recoupements si rapide. C’est une donnée inestimable “à chaud” pour se forger une opinion sur le débat. Les candidats ont été plutôt bons je trouve (même avec l’aide leurs fiches, il est incontestable qu’ils avaient bossé leurs dossiers), et ils savent désormais que les bourdes “ne passent plus”…

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Justicier le 3 mai 2012 - 7:38 Signaler un abus - Permalink

    Plusieurs remarques :

    1 ) si le chiffrage de François Hollande concernant par exemple les réductions d’effectifs de l’Education Nationale, est inférieur à la réalité, par exemple, sur la baisse de 101 611 au lieu de 80 000, c’est que la baisse des effectifs des officines privés NE SONT PAS REPRIS par François HOLLANDE, ce qui est normal, CAR CE N’EST PAS L’ETAT QUI EN EST RESPONSABLE mais les établissements privés. Ce qui ne retire rien à l’iniquité de cette baisse bien entendu

    Le chiffrage est donc correct, on ne peut rendre responsable quelqu’un que de ce dont il est TOTALEMENT RESPONSABLE…..

    2 ) Lorsque SARKO utilise l’OCDE comme référentiel des pays européens qui auraient pas été déficit depuis 2009 dont SEULE LA FRANCE aurait réussi cet “exploit”, il oubli plusieurs autres pays non seulement d’Europe mais aussi hors de l’ Europe, ces pays sont :

    l’Autriche, le Canada, le Danemark, la Finlande, l’Allemagne, la Pologne, la Slovaquie, la Suède, la Suisse, la Grande-Bretagne ou les Etats-Unis n’ont pas non plus connu deux semestres d’affilée de croissance négative, donc de récession, depuis le deuxième semestre 2009

    Sauf à considérer que l’Autriche, le Danemark, la Finlande, la Pologe, la Slovaquie, la Grande Bretagne et la Suisse ne sont pas des pays européens pour SARKO

    En clair Nicolas SARKOZY, ou il n’est pas au courant et c’est grave pour un Président ou MENT EFFRONTEMENT pour tenter d’atténuer son très lourd bilan.

    Le problème c’est que tout est comme ça pour SARKO et ça c’est grave.

    Il refuse de reconnaître ses erreurs

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • Aigle bavard le 3 mai 2012 - 7:54 Signaler un abus - Permalink

      OK, on a bien compris : Hollande a tout bon et Sarko tout faux… :-)

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
      • Skazholl le 3 mai 2012 - 8:36 Signaler un abus - Permalink

        Ben ouais.

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
      • Onipripirdikul le 3 mai 2012 - 12:13 Signaler un abus - Permalink

        Oh la remarque !!! T’es soul ac’theure?

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
      • lola le 3 mai 2012 - 13:58 Signaler un abus - Permalink

        Jsuis pas d’accord, les erreurs d’Hollande ont été relevées aussi….
        Mais les conséquences ne sont pas les mêmes, le bilan est encore pire que le prétend Hollande!!! Ses erreurs ont valorisé Le bilan présidentiel désastreux de Sarkozy

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
    • Sarkozy le 3 mai 2012 - 11:02 Signaler un abus - Permalink

      MAn tu es vraiment un boloss.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
    • Lyberty Genius le 3 mai 2012 - 20:25 Signaler un abus - Permalink

      Depuis quand , ce n’est plus l’état qui décide du nombre de classe , et du programme et qui paie les prof de l’enseignement privé ?

      Sinon très bon débat de François Hollande qui a cloué de bec du petit à de nombreuse reprise ;-)

      Un Chiraquien qui soutient François Hollande depuis les primaires ;-)

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
      • BXM le 4 mai 2012 - 15:12 Signaler un abus - Permalink

        Oubliez Chirac, il n’est plus là.
        Il a bien pantouflé pendant longtemps,
        En 5 ans NS a fait passé quelque grandes réformes structurelles indispensables dans le nouveau monde.
        On peut lui tirer un grand coup de chapeau car ellees n’étaient pas simple ni facile a faire passer

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
      • Lili le 4 mai 2012 - 19:20 Signaler un abus - Permalink

        justement je me posais la question, laquelle ou lesquelles?

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
    • correction le 3 mai 2012 - 22:48 Signaler un abus - Permalink

      Je tiens à corriger une information au sujet de :

      “”"Quel est le pays qui n’a pas un connu un trimestre de récession depuis 2009 ? Y’a-t-il un pays d’Europe, de l’OCDE qui a fait mieux que la France en termes de croissance depuis 2009 ?
      D’après les données OCDE, si la France a effectivement connu aucun trimestre de récession depuis 2009 (tout juste, car elle a enregistré 0 % de croissance au second trimestre 2011), elle est loin d’être la seule : la Suisse et Suède étaient également dans ce cas.”"”

      Monsieur SARKOZY, n’a pas fait d’erreur sur ce point, car quand on parle de récession en EURO, il parle évidemment des pays d’Europe, faisant partie de l’OCDE et utilisant comme monnaie principale l’EURO (soit la ZONE EURO). Dans ce cas, la Suisse et la Suède n’en font pas partie (car leur monnaie n’étant pas l’EURO) et il s’agit bien uniquement de la FRANCE qui n’a connu aucun trimestre de récession.

      Il faut toujours garder le même référentiel pour effectuer des comparaisons, ici l’EURO, car on parle d’économie et non pas de géographie.

      Je vous prie de bien y réfléchir avant de dire n’importe quoi, c’est important.
      Merci et bonne journée

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
      • Moi le 5 mai 2012 - 14:41 Signaler un abus - Permalink

        Quand on parle de l’Europe , on parle de l’Europe !
        Et non d’une monnaie. ( Surtout que la suisse comme la suede ont eux aussi été touché par la crise …… elle ne sait pas arrêtée à nos frontières ).
        Il à donc bien menti dans l’unique but de se redorer le blason.

        Sans parler du mensonge des Éoliennes ( soit disant multiplier par 4 d’après Mr Sarkozy , alors qu’elles ont tout juste été multiplier par 2.
        ( Et il se contredit tout seul d’ailleurs , puisqu’en avril 2012 il osait vanter sa multiplication par 18 )

        Sarkozy n’a ainsi pas hésité ( aussi ) à répéter par quatre fois que :

        La France est le pays d’Europe avec la Suède qui a les impôts les plus lourds.

        C’est un rapport de la Commission européenne sur l’évolution de la fiscalité dans l’Union européenne qui renseigne sur les taux de prélèvements obligatoires harmonisés selon les pays de la zone, le tout en pourcentage du PIB.

        Verdict : Nicolas Sarkozy mentionne la Suède mais oublie son voisin danois. Avec 50,2% de taux de prélèvements obligatoires en part du PIB en 2009 (dernières données disponibles), le Danemark était en effet le “pays d’Europe” aux “impôts les plus lourds”. Suivi de près par la Suède (49,2%). Et de bien plus loin par la France, dont les prélèvements obligatoires représentaient 42,6% du PIB en 2009.

        Mais à part ça , Sarkozi n’est pas un menteur !

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
      • Moi le 5 mai 2012 - 14:46 Signaler un abus - Permalink

        D’ailleurs si vous vous rappelez bien du débat … Hollande à bien dit et précisé à Sarkozy que les prélèvements obligatoires en France était de 42% !

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
    • Arnaud le 4 mai 2012 - 20:10 Signaler un abus - Permalink

      En fait dans le privé sous contrat avec l’état (27% du corps enseignant), les profs sont payés et recrutés par l’état par concours (le Cafep), avec les mêmes épreuves et le même jury que dans le public (Capes). Les réductions de postes ont été très lourdes également ces 5 dernières années….
      Un prof de privé.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
    • jackasshunter le 6 mai 2012 - 0:07 Signaler un abus - Permalink

      Les chiffres on leur fait dire ce que l’on veut…!
      J’ai fait Paris-Marseille au volant les yeux fermés pendant 1/4h…si si…en comptant le clignement des yeux.
      J’aurais aimé voter dimanche pour un candidat qui me propose un avenir qui me motive….
      Jackasshunter

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
  • Birette le 3 mai 2012 - 8:12 Signaler un abus - Permalink

    Mr Nicolas Sarkosy veut créer de nouvelles classes! Comment réaliser ce projet en diminuant les effectifs des enseignants??

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • JENEVOTEPAS le 3 mai 2012 - 10:57 Signaler un abus - Permalink

      En les faisant bosser un peu par exemple ? en comptant les vacances et les heures de travail, LEUR SALAIRE HORAIRE EST HONTEUX. Pourquoi je ne suis pas prof ? Parce que j’en aurais honte :)
      Ce n’est pas sans raison que les profs votent à gauche les yeux fermés, ils pensent à EUX et uniquement à EUX (et non pas au bien de tous).
      PS : je ne vote ni à gauche, ni à droite bisous

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
      • Professeur d'eps le 3 mai 2012 - 11:12 Signaler un abus - Permalink

        Alors comme ça les profs ne bossent pas? Nous (car je parle au nom de la communauté enseignante puisque je suis prof d’eps) arrivons avant l’heure des cours, et nous ne pointons pas comme la majorité des salariés donc vous rajoutez ce temps la. Ensuite, il y a les heures d’AS par exemple pour le cas des enseignants d’EPS (forfait de 3h) donc 18h + 3h = 21H de présence. Ensuite la réalité est la suivante: tout enseignant qui se respecte fait un bilan de sa séance afin de préparer la suivante. Il faut donc un temps de préparation. Dans mon cas (exemple a petite échelle) je mets en moyenne une demi-heure pour préparer chaque cours (bilan + futur séance). Vous rajoutez les aléas de la vie d’un établissement (réunion parent-prof, conseil de classe, conseil de discipline, conseil d’administration, comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté conseil pédagogique,…) et vous rajoutez encore du temps de présence dans l’établissement. Je ne me plains pas, j’aime mon métier d’enseigner, mais ce que propose sarkozy est tout simplement utopiste puisque les enseignants sont déja à 26h de présence dans un établissement, voire plus! Vous y rajouter le travail de correction et de préparation à domicile et vous voyez bien que le temps consacré à la formation de nos futurs adultes et bien supérieur aux 18h! Donc moi je trouve que pour quelqu’un comme moi qui ai fait un Bac+5 avant d’accéder par concours au statut de prof, je n’ai aucun scrupule à toucher 1700 euros brut par mois en début de carrière…
        Je finirai par rajouter que ce n’est pas une question d’argent que de faire ce métier, mais ça c’est encore l’idéologie de droite qui parle. Moi je veux bien être riche, mais pas au détriment des autres!

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
        • trolololo le 3 mai 2012 - 11:27 Signaler un abus - Permalink

          “Moi je veux bien être riche, mais pas au détriment des autres!”

          Et après c’est Sarkozy l’utopiste. Lol. (je n’ai relevé que cette phrase car elle résume bien votre commentaire)

          A bon entendeur.

          • Vous aimez
          • Vous n'aimez pas
          • 0
          Lui répondre
          • Onipripirdikul le 3 mai 2012 - 12:23 Signaler un abus - Permalink

            Ben gros con t’as un bac moins combien???
            Mdr comme tu dis
            A tu dois aller te faire lobotomiser cette semaine te déranges pas C EST FAIT
            Et pour te faire mettre par le nain tu sais comment (a genoux )
            Bise mon amour

            • Vous aimez
            • Vous n'aimez pas
            • 0
            Lui répondre
            • Francis le 3 mai 2012 - 18:05 Signaler un abus - Permalink

              Non mais franchement, c’était nécessaire d’utiliser ton énergie pour écrire un commentaire aussi inutile, stupide et mal construit ? Comment peut-on aussi mal construire une phrase si peu insignifiante ? Vraiment ?

              • Vous aimez
              • Vous n'aimez pas
              • 0
              Lui répondre
            • Player le 5 mai 2012 - 9:48 Signaler un abus - Permalink

              C est le prof d épis qui répond comme ça? On met vraiment nos enfants dans les mains de n importe qui…
              et après on s étonné qu ils n ont plus la volonté et le courage… Quand on voit par qui ils sont encadre, se plaindre de devoir passer à 26h semaine et bien sûre oublier de citer les semaines de vacances accumuler par ans.. C est honteux!

              • Vous aimez
              • Vous n'aimez pas
              • 0
              Lui répondre
        • Tatie42 le 3 mai 2012 - 12:06 Signaler un abus - Permalink

          ok rappelez moi juste le nombre de semaines de vacances par an ?
          vous avez bac+5 et ils y a en plus besoin de formation supplémentaire ?
          Chaque métier à ses contraintes et vous avez tout de même de nombreux avantages !
          Dernière précision suite au débat lié à l’éducation : FH : “pourquoi seulement 10% des enfants de moins de 3 ans ne sont pas scolarisés ?” réponse : les enfants de moins de 3 ans ne rentrent pas dans les effectifs pour les ouvertures de classe !

          • Vous aimez
          • Vous n'aimez pas
          • 0
          Lui répondre
          • Westside le 3 mai 2012 - 17:44 Signaler un abus - Permalink

            Je tiens a preciser que la majorite des vacances scolaires ne sont pas payes pour nos amis profs!

            • Vous aimez
            • Vous n'aimez pas
            • 0
            Lui répondre
          • dilettante non melomane le 3 mai 2012 - 19:55 Signaler un abus - Permalink

            “vous avez bac+5 et ils y a en plus besoin de formation supplémentaire ?”

            Oui.
            Imagineriez-vous un médecin qui se contente du savoir acquis pendant ses années d’études ?
            La formation continue est importante dans le métier de prof aussi, indispensable au moins dès le collège.
            Ainsi, si l’on veut correctement faire son métier en tant que prof de maths, phys, sc nat, histoire, géo, alors le savoir acquis pendant ces 5 années d’étude est une base solide, mais qui nécessite d’être mise à jour sous peine de finir par communiquer des connaissances invalides.

            Les programmes de formation des profs ne sont pas qu’une resucée des sciences du XIXième. Les programmes de formation des élèves non plus. Ils sont constamment ajustés pour coller aux avancées de la recherche dans les différents domaines, pluridisciplinaires ou non- avec de grandes simplicifications et un large temps d’attente rendu nécessaire par le fait de devoir confirmer les connaissances nouvelles.

            À partir du moment où l’on doit communiquer des idées dont la validité est constamment vérifiée, il est indispensable de suivre une formation en continu, institutionnalisée ou non.

            Après, bien sûr, tous les profs n’en sont pas capables.

            • Vous aimez
            • Vous n'aimez pas
            • 0
            Lui répondre
        • Piaf le 3 mai 2012 - 21:40 Signaler un abus - Permalink

          Je ne veux rien généraliser, ni outrer personne, mais je suis élève en terminale dans un lycée public, et tous mes professeurs sont tout sauf de grand travailleur.
          Tout d’abord, il n’arrive jamais en avance, ils arrivent à la première heure, exactement comme les élèves, et ils leurs arrivent même parfois d’être en retard (aléa des transports et de la circulation).
          Pour ce qui est de préparer les cours, en dehors des nouveaux, mes professeurs ont leurs cours fait depuis déjà plusieurs années, et n’ont donc pas à le préparer. La plupart des cours sont mêmes souvent retrouvables sur déjà fait sur internet, ce qui me fait d’autant plus douter du travail à ce sujet.
          Tous les professeurs d’EPS que j’ai eu jusqu’à présent étaient vraiment tout sauf actif en cours, la plupart ce contentent de donner un exercice en début d’heure, de s’asseoir et d’attendre la fin des deux heures en discutant du programme télé d’hier soir avec un collègue (véridique).
          Au sujet des corrections des contrôles/rédactions ou autres, TOUS les professeurs que j’ai eu au long de ma scolarité, et dieu sait qu’il y’en a eu beaucoup, les fonts durant leurs heures de cours (entre deux exercices, durant une interrogation). Ceux-ci ne cachent même pas ne plus avoir de travail à faire pour la semaine une fois leurs copies terminées.
          En dehors de cela, il y’a aussi des choses dérangeantes que, heureusement, je ne retrouves que chez certains comme le fait de faire le pont ou d’inventer de fausses excuses pour ne pas venir faire cours, sans même le cacher, et sans apparemment qu’il n’y ait aucune sanction.
          Alors je suis simplement venu ici par curiosité, je ne suis pas réellement bon pour me permettre de parler de politique et je ne tiens absolument pas à faire des professeurs un bouc émissaire, mais je tenais simplement à réagir quand au fait que les enseignants disent beaucoup travailler alors que d’après ce que nombres de mes amis et moi voyons, c’est réellement le contraire.
          Ps: Désoler par avance pour les, je suppose, nombreuses fautes d’orthographe ou simplement d’inattention.

          • Vous aimez
          • Vous n'aimez pas
          • 0
          Lui répondre
          • Hild le 4 mai 2012 - 0:24 Signaler un abus - Permalink

            C’est effectivement le genre d’observation que font la majorité des collegiens/ycéens et ça m’a toujours navré. Je suis fille de profs et j’ai souvent vu mes parents travailler jusque tard le soir/ou quelques jours avant la rentrée pour corriger des copies ou préparer des cours. Parce que pour être enseignant il faut avoir envie de faire du bon travail et ne pas avoir pour seule motivation “le fric le fric le fric”, sinon, c’est même pas la peine.

            Après c’est évident qu’il y a toute sortes de profs.

            Et outre les question de temps et d’argent, y’a aussi les problèmes des élèves difficiles à gérer et des parents d’élèves qui parfois entraînent leurs enfants vers le bas ou viennent carrément foutre le bordel.

            • Vous aimez
            • Vous n'aimez pas
            • 0
            Lui répondre
        • Steptom le 4 mai 2012 - 12:03 Signaler un abus - Permalink

          Quand on voit le niveau des réponses au sujet de la situation des professeurs, j’avoue que je suis obligé de constater que le gouvernement actuel a bien réussi dans son rôle de diviser la population en différente catégorie :
          - immigrés (ou issus de l’immigration) VS français “pure souche”
          - employés du privé VS employés du public
          - riches VS pauvres VS classe moyenne
          - travailleurs VS chômeurs (ou “assistés” selon le nouveau langage en vigueur)
          - musulmans VS chrétien VS juifs VS athée
          - syndicats / syndiqués VS travailleurs (les vrais ??!!!)
          - …Etc.

          Il faudrait comprendre une bonne fois pour toutes que c’est ensemble que tout est possible (tiens bizarrement ça me fait penser à un slogan de campagne ;-))
          Il faudrait que chacun se batte contre cet individualisme que cette société nous impose et que chacun aille dans le bon sens…

          Professeurs, jouez au “cons” : pointez… Passez le temps qu’ils vous aient nécessaire dans vos lieux de travail respectifs : par ce biais, les gens se rendront peut être compte du travail que vous faîtes et on arrivera peut être aux mêmes soucis que dans les hôpitaux

          • Vous aimez
          • Vous n'aimez pas
          • 0
          Lui répondre
      • Franky le 3 mai 2012 - 11:16 Signaler un abus - Permalink

        Ou parce que t’es aussi cultivé qu’une palourde …

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
        • Pelican le 3 mai 2012 - 11:51 Signaler un abus - Permalink

          Je souligne également cette argumentation là qui me parait tout a fait crédible ! Une palourde, je n’y avais jamais pensé, en plus, c’est frais ! Je crois que je suis enfin convaincu et que je vais voter sarkozy maintenant

          • Vous aimez
          • Vous n'aimez pas
          • 0
          Lui répondre
      • Professeur d'eps le 3 mai 2012 - 11:17 Signaler un abus - Permalink

        Oh, j’oubliai pour les vacances: il faut savoir qu’un enseignant n’est payé techniquement que 10 mois sur 12, cependant pour ne pas laisser les gens sans ressources durant 2 mois (juillet et août) , le salaire est annualisé. Avant de parler il faut se renseigner pour éviter de dire des bêtises!
        Et si vous ne votez pas, de quel droit critiquer vous la politique ?????

        Peace

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
        • Wadoux le 3 mai 2012 - 12:09 Signaler un abus - Permalink

          Hé oui ! et c’est toute la différence entre VACANCES (élèves en vacances) et CONGES PAYES ouverts aux salariés du secteur privé (2.5 jours par mois travaillé).
          Pour une naissance début juillet ou août, le congé maternité se confond avec les vacances ! La mère de famille reprend son travail à la fin de son congé maternité. Dans le privé, une mère de famille ne perd pas ses congés payés (vacances pour un enseignant) en cas de naissance !

          Un enseignant assure 18 h devant élèves. Sans baguette magique pour “faire travailler” les élèves à l’acquisition de connaissances pendant les heures de cours, il lui faut bien évidemment préparer avant son intervention. Au risque de vous surprendre, ces temps de préparation sont du travail !
          Il lui faut ensuite évaluer “cette acquisition de connaissances” des élèves. Là aussi, sans baguette magique, il lui faut créer cette évaluation puis la corriger. Étonnant, c’est aussi du travail.
          Rencontrer les parents, préparer, participer aux conseils de classe…., étonnant, là aussi c’est du travail.

          Le salarié du secteur privé est présent sur son lieu de travail 35 h voire plus par semaine. Le soir, le week-end il est en congé.

          L’enseignant est présent 18 h devant élèves, le reste du temps il travaille avant et après ce temps de présence (dans la journée, le soir, le week-end). Vous ne pouvez pas le constater concrètement donc l’enseignant ne travaille pas.

          Raisonnement simpliste

          Les concours d’accès au poste d’enseignant sont difficiles et ne sont pas faits pour les sots….

          • Vous aimez
          • Vous n'aimez pas
          • 0
          Lui répondre
          • Tatie42 le 3 mai 2012 - 12:47 Signaler un abus - Permalink

            Il y a déjà à mes yeux une différence notoire au niveau du travail fourni pas les enseignants collège/Lycée et primaire !
            Exemple concret : fin de l’école à 16h, le mercredi, samedi, dimanche non travaillé, il n’est pas choquant d’entendre que vous deviez travailler en dehors des heures de classe !
            Annualisation ou pas en début de carrière c’est 1700 € perçus par MOIS !
            Avec près de 16 semaines de vacances par an il faudrait en plus des reports de congés payés ?????? Reporter les semaines ou une mère prof aurait du être en vacances ???? 5 semaines contre 16 je crois qu’il ne faudrait pas trop pleurer tout de même !
            Et oui je suis d’accord, les concours et les études sont très difficiles c’est une évidence !! c’est bien pour cela que pour débuter une carrière après avoir autant étudié la formation ne me parait pas être nécessaire !
            Voilà le point de vue d’une maman de 2 enfants qui se lève tous les jours à 6h et rentre chez elle à 18h45 du lundi au vendredi !

            • Vous aimez
            • Vous n'aimez pas
            • 0
            Lui répondre
            • EvynRude le 3 mai 2012 - 14:07 Signaler un abus - Permalink

              Aïe Aïe Aïe, un tel ramassé de conneries me donne la nausée!
              Alors comme ça les enseignants ne méritent pas leur salaire? Ils ont trop de vacances? Vous êtes vous déjà demandé combien gagnait le patron de Total ? Et vous, vous visez sans aucun scrupule l’éducation? Vous vous êtes trompée de cible!

              Sans l’enseignement, nous ne nous garantissons aucun avenir, aucun travail, l’éducation est primordiale et ne doit jamais, en aucun cas, souffrir de réduction budgétaire ou de suppression de postes et passer au second plan.
              Je ne suis pas sûre que les enseignants aient choisi ce travail pour l’argent. J’aimerai bien vous y voir vous, parler toute la journée à une trentaine de personnes qui n’ont pas forcément envie de vous écouter, qui chahutent et d’essayer de capter leur attention pour les instruire, pour ne pas qu’ils s’élancent dans la vie sans valeurs, sans connaissances et sans une certaine ouverture d’esprit, sans tolérance.
              Alors non, trouvez vous un autre bouc émissaire pour justifier votre petit salaire.
              Les enseignants n’ont pas à se justifier de ce qu’ils gagnent et des avantages qu’il ont.
              Allez donc demander aux grands patrons de se justifier sur leurs salaires au chiffre astronomique et foutez la paix aux enseignants!

              Je finirai là dessus: “La vie est une lutte : quand on laisse aller les choses, la connerie reprend le dessus.
              Quand on laisse de côté l’éducation des jeunes et qu’on les abreuve de télé-connerie, on forme une génération de tarés. Et c’est bien l’objectif de la droite de ramollir le cerveau des gens : il n’y a qu’à regarder la télé le soir….
              L’éducation, l’instruction : il n’y a a que ça de vrai. Pas étonnant que ça soit une valeur de gauche.
              Et il faut continuer à s’informer et s’instruire tout au long de sa vie…”

              A bon entendeur!

              • Vous aimez
              • Vous n'aimez pas
              • 0
              Lui répondre
            • EtudiantEnUrbanisme le 3 mai 2012 - 14:21 Signaler un abus - Permalink

              Ca me fait doucement rire les gens qui emploie l’argument du “moi je trime alors les autres doivent trimer aussi”, ça me rappelle tout ces salariés du privés qui ne se sont pas sentis solidaires des salariés du public pendant la réforme des retraites alors qu’ils s’était mobilisés pour eux lors de la réforme du privé quelques années auparavant. C’est la logique du nivellement par le bas…plutôt que de lutter pour obtenir les même droit que dans le public on préfère militer pour enlever les avantages des autres…jalousie primaire…pathétique démagogie…ma mère est prof de français et elle travaille bien plus que ce que votre esprit étriqué ne peut imaginer…qu’une mère de 2 enfants n’aie pas plus d’ambition pour l’éducation nationale qui va servir ses enfants et les former comme adultes c’est un non-sens. Après ne venez pas vous plaindre si vous devez payer des sociétés comme Acadomia et cie (qui se servent outrageusement des étudiants) pour donner des cours de soutien a vos enfants puisque l’éducation nationale n’aura plus les moyens d’assurer sa mission première qui est de donner à tous le même niveau d’éducation : En bref, il faut se donner les moyens de ses ambitions (et vous en manquez cruellement).
              Cordialement,

              • Vous aimez
              • Vous n'aimez pas
              • 0
              Lui répondre
            • florian le 3 mai 2012 - 14:23 Signaler un abus - Permalink

              Il faut savoir que les profs en france sont parmis les moins payés d’europe! Environ 500e de moins qu’en espagne pour la meme expérience. Et si il est si facile d’etre prof quittez votre travail, allez vous toucher devant une classe 18h par semaine après à vous entendre c’est fortune et vacances. L’état de l’enseignement se dégrade à vitesse grand V en france, et ce genre de raisonnement que vous tenez en est la cause. La pédagogie ce n’est pas inée, ça s’apprend. Et commencer après un BAC+5 à 1300e par moi dans un quartier difficile avec 35 élève, c’est sur c’est le rêve ! Les profs sont responsable de l’avenir de vos enfants. Alors continuez à les pourrir si vous voulez que vos enfants finissent lobotomisés devant TF1 à rêver devant la vie de parfait kékés en mangeant des chips!

              • Vous aimez
              • Vous n'aimez pas
              • 0
              Lui répondre
            • dougdoug le 3 mai 2012 - 14:56 Signaler un abus - Permalink

              En fait je ne comprends pas trop ou vous voulez en venir, c’est pas les profs qui se plaignent, c’est vous ! C’est vous qui ne pensez qu’à votre petite situation, soyons sérieux 30 secondes s’il vous plait et essayons d’avoir un débat constructif. Moi je suis plombier, et je ne me plaint de rien. Je trouve que le travail de Professeur et d’Instituteur est très difficile (avez vous déjà essayé de passer 1 journée avec un groupe de 30 enfants … et ensuite de leur transmettre un savoir … je ne suis pas sûr)

              PS (sans jeu de mots) – Pensons global et pas individuel !

              • Vous aimez
              • Vous n'aimez pas
              • 0
              Lui répondre
            • mily86 le 4 mai 2012 - 12:14 Signaler un abus - Permalink

              pfff… comment dire? Je suis jeune enseignante en primaire, et jeune maman également, et moi aussi je me lève du lundi au vendredi (si, si il y a des écoles qui travaillent le mercredi) avant 6h et mon travail de préparation de classe me retient quasiment tous les soirs aux alentours de minuit… C’est l’inconvénient de ce métier : il est impossible à quantifier, et quand on n’est plus devant les élèves, on rapporte ses doutes, ses réflexions et souvent une tonne de boulot à la maison. Alors je sais, j’ai choisi un métier passionnant, enrichissant et à vocation, en connaissance de cause et du travail à fournir, et j’entends le faire le mieux possible, mais (sans vouloir dénigrer en aucune façon un quelque autre métier : diviser pour mieux régner n’est pas ma devise!) il y a des soirs et des week-ends où j’aimerais me dire : “je claque la porte de chez moi et je suis tranquille : je n’ai rien à faire pour demain” .

              • Vous aimez
              • Vous n'aimez pas
              • 0
              Lui répondre
              • QUESTCEQUEJENTENDS? le 4 mai 2012 - 23:26 Signaler un abus - Permalink

                Tout à fait d’accord, enseignante dans le primaire je vis la même chose !!! Et mes collègues aussi. On travaille le soir parfois très tard après être rentrées exténuées à la fin d’une journée avec près de 30 enfants (préparation, corrections, carnets). Et je quitte souvent l’école vers 17h30-18h après le temps de soutien, des rendez-vous avec des familles, des affichages à faire, des photocopies … et oui, tout cela après le temps de présence devant élèves. J’aimerais parfois que mes journées soient plus courtes. Et pendant les vacances … un peu de récupération, vraiment nécessaire. Mais je ne me plains pas, j’aime beaucoup mon métier, il est passionnant.
                Le métier des autres est souvent le plus beau … vous souhaitez des bons enseignants pour vos enfants … ils doivent travailler beaucoup plus que vous ne l’imaginez.

                • Vous aimez
                • Vous n'aimez pas
                • 0
                Lui répondre
            • Lucas le 6 mai 2012 - 0:58 Signaler un abus - Permalink

              et en tant que maman de deux enfants, vous ne trouvez pas ça bien que les prof est au minimum une bonne qualité de vie pour pouvoir enseigner avec qualité à vos enfants ?
              Parce qu’au delà des vacances, de la paye et tous ces sujets futiles qui ne posent en fait que des problèmes de jalousie, c’est bien d’éducation qu’il est question !
              On parle bien ici de la condition qui régira complétement la vie de futurs adultes !
              Je ne suis pas enseignant, mais j’ai été élève, j’ai eu des profs plus ou moins bon, certes, mais je les remercierais tous sans exception pour leur travail qui on fait de nous ce que nous sommes !

              Et entre nous, avec vos 35h de présence au boulot par semaine, qui peut me dire qu’il fait vraiment plus de 26h de travail effectif à pleins régime ???

              • Vous aimez
              • Vous n'aimez pas
              • 0
              Lui répondre
          • val le 4 mai 2012 - 12:54 Signaler un abus - Permalink

            pour mettre fin à toutes polémiques, pourquoi toutes ses “fameuses” heures de travail , de préparations des cours, correction des copies,etc,etc qui paraissent super fatigantes pour nos amis profs, ne s’effectueraient pas sur le lieu de l’établissement scolaire ? Une sorte d’étude pour les profs avec mise à disposition d’un bureau, ou d’une salle pour travailler….c’est bizarre mais je suis persuadé qu’aucun ne voudra de cette proposition, pourtant simple à mettre en oeuvre et peu coûteuse. Devinez pourquoi?….:o)

            • Vous aimez
            • Vous n'aimez pas
            • 0
            Lui répondre
            • azraël le 4 mai 2012 - 21:54 Signaler un abus - Permalink

              un bureau pour chaque prof, avec un ordi j’espère … et tout ça peux coûteux ! la bonne blague ! vous trouvez l’argent et de la place où dans les établissements ? quelle méconnaissance de la réalité …

              • Vous aimez
              • Vous n'aimez pas
              • 0
              Lui répondre
            • UBUNT le 5 mai 2012 - 12:01 Signaler un abus - Permalink

              Hé bien figure toi qu’étant prof je ne serais pas contre d’avoir à m’a disposition un bureau et un ordinateur ! !
              C’est étonnant non ? Et pour information quand tu dis que c’est facile à mettre en place renseigne toi un peu … On a assez entendu de conneries à la télévision ces derniers temps.
              Connais tu l’état des établissements public ? As-tu idée des aménagements et des fonds nécessaires pour mettre en place ce dispositif ? Non bien sur … C’est plus simple de lancer comme ça n’importe quoi !
              Dans mon établissement on a 3 ordinateurs pour une équipe de plus de 80 enseignants ! 30 postes pour 1000 élèves !! Des salles qu’on peu sans exagérer qualifier de vétustes !
              Alors oui je serais d’accord pour faire du présentiel mais non ce n’est pas facile à mettre en place !

              • Vous aimez
              • Vous n'aimez pas
              • 0
              Lui répondre
      • Sonia B. le 3 mai 2012 - 12:20 Signaler un abus - Permalink

        C’est bien mal connaître le métier de prof que de dire ça. Leur salaire horaire se justifie par le fait que leur travail continue justement bien en dehors des seules heures de cours. Le cours ne s’écrit pas en instantané, il nécessite de nombreuses heures de préparation, de correction de copies, d’engagement en réunions supplémentaires, d’engagement émotionnel… Ça n’a rien d’une sinécure. Après c’est comme partout, il y a des bons profs, et des mauvais profs, des gens qui méritent leur salaire, et d’autres qui ne le méritent pas. Mais je ne pense pas qu’ils soient plus à incriminer que d’autres corps de métier. C’est avec des visions aussi simplistes qu’on attise les rancoeurs entre les gens ; il suffit de se documenter un peu pour dépasser ces simplifications dangereuses.

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
        • Brian le 3 mai 2012 - 18:04 Signaler un abus - Permalink

          Durant tout mon cursus scolaire si peut loin soit il, je n’ai jamais rencontré UN prof qui préparait quoi que ce soit! À moins que pour vous “préparer” c’est prendre des papiers sur le bureau à la maison et les mettres dans sa mallette pour aller travailler!
          Lorsque l’on vous sort en 2005 des exercices avec la mention “franc” il faut m’expliquer ce qu’ils ont préparés depuis les 4 dernières années! Le même programme à répétition, quand on en arrive la il n’y à plus d’excuses de “préparation” ni de correction d’ailleurs, quand on répète la même chose quotidiennement durant des années, il n’y plus de difficultés à corriger quoi que ce sois…
          OUI dans le privée si je devais me “préparer” et faire des “bilans” on ne me donnerait surement pas 1minute pour le faire sur mon lieux de travail ni ailleurs, je ne serais pas rémunéré pour cela! Ce serais de ma propre initiative!
          NOUS dans le privée on a parfois certaines gènes à prendre nos congés à des moments pas toujours adapté!
          Quand on a passé un cap plus compliqué on n’hésite pas à faire des heures en plus y compris le weekend! Parceque dans le PRIVÉE si on ne se donne pas à 200% c’est notre place et parfois l’économie d’une société tout entière qui peut en prendre un coup! Il n’y à pas que des grands groupes, il y à aussi des petites entreprises de quelques employés, des indépendants…

          Je n’étais sûrement pas le plus brillant des élèves, mais de part une certaine éducation j’ai toujours eu du respect en vers tous les métiers, y compris celui de professeur!

          Arretez de nier bêtement que NON vous n’avez aucun avantages à faire ce métier en essayant d’avancer des arguments qui ne tiennent pas 2 secondes!
          Vous avez des avantages comme dans chaque métiers! Et ceux qui auraient voulu être à votre place plutot qu’à la leur auraient dû s’en donner les moyens au lieu de critiquer la société actuelle!

          • Vous aimez
          • Vous n'aimez pas
          • 0
          Lui répondre
          • sophie le 3 mai 2012 - 19:08 Signaler un abus - Permalink

            Cher Brian, êtes vous sur que vos professeurs ne préparaient jamais rien ?! Pensez vous que vos interrogations, dissertations, et autres évaluations se corrigeaient toutes seules ? Est-ce parce qu’un document est daté de 3 ans que le professeur l’utilise depuis autant d’années ?! Et même, si cela était le cas, est ce nécessairement le cas de tous les documents qu’il distribue ? De plus, pensez vous réellement qu’une heure de travail dans une classe demande autant d’énergie qu’une heure dans un bureau ?! Les profs ne sous estiment pas leurs avantages, mais sont fatigués de se faire traiter de fainéants et d’entendre bon nombre de bêtises sur leur métier.

            Je vous invite, cher ami du privé, à venir faire la classe avec moi : je suis professeure des écoles dans une ZEP, et j’ai à ma charge 25 enfants de 5-6 ans 24 heures par semaine (+ 2h d’aide personnalisée). Il n’y a pas UNE minute dans ma journée où je ne suis pas concentrée à 200% sur ce que je suis en train de faire, pas une minute où je m’arrête, pas une minute où l’attention ne retombe. Sachez qu’apprendre à des enfants n’est pas une évidence, le savoir ne leur tombe pas du ciel, et les enfants-rois d’aujourd’hui doivent apprendre autrement qu’il y a quelques dizaines d’années ! Le transmissif, ça ne fonctionne plus.

            Que les français continuent de se plaindre du sort tellement enviable des enseignants : après tout, nous ne tentons que d’enseigner à vos enfants. Sachez aussi que nous continuons ce métier malgré toutes les difficultés qui lui sont inhérentes (sans parler du fait que le reste des français nous soupçonne de ne rien foutre de notre temps, pardonnez l’expression), c’est par passion : la plus belle des récompenses, c’est de voir qu’après des semaines d’effort, ils savent compter jusqu’à 30 et reconnaitre et écrire toutes les lettres. Si cela vous semble anodin, nous ne vivons pas dans le même monde. C’est peut être la force des enseignants, savoir encore s’émerveiller de ces progrès.

            • Vous aimez
            • Vous n'aimez pas
            • 0
            Lui répondre
            • Brian le 3 mai 2012 - 21:46 Signaler un abus - Permalink

              Bonsoir,
              À vous écouter, tous les enseignants viennent de “zone sensible”, mais combien ne sont pas concernés?
              Comment je sais qu’un professeur use à ne plus en pouvoir de cours qui datent de x années, tout simplement par le biais de personnes plus âgées qui ont pu me re sortir des cours identiques de quelques années en arrières! Combien use et abuse de cela? Je n’ai pas eu l’occasion de rencontrer beaucoup d’enseignants qui “personnalisez” un cours!
              Par contre j’en ai rencontré beaucoup qui nous balancé des textes ou autre pour nous occuper afin de “corriger” des exercices d’autres classes! (ce fameux travail qui prend de longues heures à la maison!)
              J’ai eu l’occasion de travailler dans le public, je n’y suis pas resté longtemps, pour ce genre de raisons :

              “De plus, pensez vous réellement qu’une heure de travail dans une classe demande autant d’énergie qu’une heure dans un bureau ?!”

              Réfléxion de fonctionnaire (et gauchiste) de base, au lieu de chercher à mettre en avant des qualités, on cherche à dévaloriser le reste pour se mettre en valeur!

              Je pense que tous les métiers ont des avantages ainsi que des inconvénients! NON je ne vous plaindrais pas!
              J’ai eu l’occasion de découvrir différent métier, de me faire des semaines allant jusqu’à 80heures derrieres des fourneaux, de travailler de 7h à 22h non stop (j’admets une pause de 20 minutes pour un sandwich) sur des chantiers! Je ne me suis jamais plains de tout ça, bien au contraire j’ai APPRIS et sans nulle doute beaucoup plus que durant ma scolarité (je parle de scolarité avancé et non de primaire ou de maternelle)

              Vous ne cessez de dire “venez faire notre travail puis vous verrez”…. Je me pose une question… Avez vous (dans le sens large du vous) déjà vécu ce que les autres vivent? Vous dirigez et conseillez des jeunes pour leurs avenirs, mais vous ne savez pas ce que EUX von vivrent puisque vous ne l’avez pour la plupart jamais vécu!

              “c’est par passion”… Soit, moi ma passion je suis heureux quand je peux en profiter plus longtemps! Donc “VOUS” passionnez de l’enseignement acceptez sans regret et avec le sourire l’opportunité que l’on vous offre à vivre votre passion un peu plus longtemps chaque jours de surcroit une passion rémunérée!

              Ma passion elle ne coute qu’à moi, la votre en revanche coute à tous! Ne l’oubliez pas!

              Si mon texte est dans le désordre veuillez m’en excuser, mais je parle avec le coeur et je ne “prépare” pas de brouillon avant de vous répondre!

              • Vous aimez
              • Vous n'aimez pas
              • 0
              Lui répondre
      • caroline le 3 mai 2012 - 18:37 Signaler un abus - Permalink

        Je trouve ça hallucinant, vos propos sont tous injustifiés !! Mais il est tellement facile de cracher sur les professeurs. J’ai lu des commentaires qui défendent très bien les professeurs des collèges, mais il ne faudrait pas oublier les professeurs des écoles. Je suis étudiante à l’IUFM et tous les prof que j’ai rencontré travaillent bien plus que 35h/semaine les 24h de présence devant les élèves ne sont que la moitié du travail. En maternelle comme en primaire les professeurs qui aiment ce travail se donnent pour essayer d’inculquer une éducation aux enfants qui aujourd’hui devient de plus en plus difficile avec la génération “enfant roi”. Ils ont bien du mérite s’ils arrivent a transmettre et ce n’est pas sans peine, et pourtant le salaire par mois quand on commence ce job n’est que de 1400€ net !!! L’éducation est plus qu’importante aujourd’hui. Pourquoi tant de haine de votre part JENEVOTEPAS !!! Vérifiez vos sources je ne suis pas sur que les professeurs aient honte de ce qu’ils gagnent …

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
      • Jean le 3 mai 2012 - 22:31 Signaler un abus - Permalink

        je suis prof en primaire depuis 20 à j ai bac plus 5 licence plus 2 à d iufm .je travaille 27 h par semaine dans les banlieue défavorisées de Seine St. Denis mon salaire est de 2200e après 20 ans de carrière .si je compte mes horaires classe, les corrections ,les préparations ,je dépasse largement les 40 h …..alors avant d ouvrir ta bouche renseigne toi….. Ou parle de ce que tu connais …… Les gens comme toi qui ouvrent leur gueule sans savoir ont raison de ne pas voter .continue comme ça .ca te donnera au moins l air un peu intelligent

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
  • Muppet le 3 mai 2012 - 8:51 Signaler un abus - Permalink

    Cher vérificateurs de propos, vérifiez vos écrits avant de les publier ; cela ne rajoutera pas d’erreur aux erreurs !

    Vous citez : “les effectifs de l’éducation nationale s’élevaient à 985 573 en 2009, enseignants et personnels adminsitratifs, techniques et surveillants compris. Un chiffre à comparer avec les 5,298 millions de personnes employées…”

    Vous concluez : “Plutôt que de “un sur deux”, le ratio entre personnels de l’Education nationale et fonctionnaires s’affiche donc plutôt au-delà de un sur six”

    Aucun des deux candidats n’aurez commis cette bourde ! au dela des chiffres et de la mémoire qui peut etre défaillante, une fois les données sous le nez, il ne se tromperait (probablement) pas pour sortir le ratio.

    Messieurs ou mesdames ou les deux, les 985 573 comparé au 5 298 000 (rappel au passage quand on compare deux chiffres on les met sous la même forme, c’est plus “lisible”). Les 985 573 étant inclus (évidemment!) dans les 5 298 000 cela fait donc un rapport de 0.9 / 5.2 donc un rapport de 1/5 en arrondissant. Si vous aviez présenté vos chiffres sous la bonne forme (958 573 / 5 298 000 ou 0.985 / 5.298 cela vous aurez permis de deceler plus facilement cette erreur). Si vous avez ajouté les 1M au 5M avant de faire votre ratio, c’est plus grave : Vous ne comprenez pas ce que vous faites et ne maitrisez pas le béaba de la compréhension des chiffres et là mieux vaut passer la main.

    Pour conclure, cette erreur laisse planer un doute sur votre capacité à vérifier des tableaux de données trés complexes tirées de la compta nationale ou des statistiques de l’Insee.
    En revance, dans le principe (même si cela existait déjà – voir Clameo.org – mais plus ou mois abandonné faute de moyen pour ce genre de travail) votre démarche est interressante.

    Esperons que vous trouviez les financements qui permettront de trouver un personnel plus compétent pour vos futurs dénonciations de fausses déclarations chiffrées émises par nos énarques en mal, ou en quète de voix.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • Grégory le 3 mai 2012 - 10:25 Signaler un abus - Permalink

      Certains sont forts en maths, mais nuls en orthographe. Les erreurs sont pardonnables, l’agressivité l’est moins.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
      • Eliot le 3 mai 2012 - 11:06 Signaler un abus - Permalink

        Entierement d’accord avec vous.
        Je suis trés mauvais en orthographe ou plûtot laxiste en la matière. Je m’attache uniquement au fond plutôt que la forme, je n’ai même pas relu et je m’en tape pour tout dire :)

        Et d’ailleurs, si d’aventure je me lançais dans l’édition d’un site pour dénoncer la faiblesse, les erreurs sur l’écriture, ou l’orthographe de certains journalistes vexés – par exemple -, Vous pourrez être plus ironique encore en évoquant mes capacité, ou ma légitimité.

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
        • Blogueur Influent le 3 mai 2012 - 11:38 Signaler un abus - Permalink

          Comprends pas… Elliot == Muppet ? Vous postez sous combien de noms ?

          • Vous aimez
          • Vous n'aimez pas
          • 0
          Lui répondre
        • bob25 le 3 mai 2012 - 11:44 Signaler un abus - Permalink

          Vous n’avez pas tout à fait tord mais effectivement pourquoi tant d’agressivité. S’il est vrai de mon point de vue que ce véritomètre est parfois un peu trop extrême, dans le cas des chiffres que vous souhaitez il n’y a pas lieu de sauter à la gorge des journalistes d’owni. Soit ils se sont trompés, eux aussi sont faillibles, surtout quand ils sortent des vérifications en pleine nuit pour aider les concitoyens à vérifier les dires des candidats. Soit encore il ne s’agit donc pas d’un rapport de 1 pour 6 mais de 1 pour 5, quoiqu’il en soit cela montre bien que l’on est très loin des 1 pour 2 annoncés par Nicolas Sarkozy. Et si vous voulez être tatillon vous noterez qu’en pourcentage cela fait donc 18.6% des employés du secteur publique qui travaillent pour l’éducation nationale, sachant que 1/5 correspond à 20% et 1/6 à 16.7% vous avez donc 1.4 points d’erreur en annonçant 1/5 là ou owni a 1.9 point d’erreur. Finalement vous n’êtes pas vraiment meilleur en math c’est juste que vous souhaitez minimiser une erreur qui reste malgré votre correction extrêmement critiquable.

          • Vous aimez
          • Vous n'aimez pas
          • 0
          Lui répondre
          • Français moyen le 3 mai 2012 - 15:28 Signaler un abus - Permalink

            Il est vrai qu’un travail effectué avec une telle rapidité et à une heure si tardive est louable, cependant ce sont des chiffres très importants qui vont jouer sur les futurs résultats et donc qui ne sont pas à prendre à la légère et où l’erreur si petite qu’elle soit de la part des analystes n’est pas acceptable.

            • Vous aimez
            • Vous n'aimez pas
            • 0
            Lui répondre
    • La Boucherie le 3 mai 2012 - 10:36 Signaler un abus - Permalink

      Comprenons la véhémence de cette remarque. Après tout, quand on vous confronte sur un mensonge, c’est l’adrénaline qui parle.

      Vous pouvez toujours aboyer à l’incompétence de la juste entreprise de cette équipe citoyenne. Il restera que, entre un rapport de 1/2 et de 1/5, on ne peut en appeler à l’erreur de bonne foi, à ce niveau d’expérience. Au mieux, c’est être incompétent soi-même, au pire c’est la volonté de nuire exposée.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
    • François le 3 mai 2012 - 14:54 Signaler un abus - Permalink

      Tout ceci n’est qu’une question d’arrondi!

      Si l’on prend l’équation “958 573/5 298 000 = 1/X” pour connaître le rapport de 958 573 dans 5 298 000, on peut effectuer un produit en croix (niveau math collège). On trouve X= 1 * 5 298 000 / 958573 soit X= 5.5269

      L’arrondi de 1/5.5269 est bien 1/6 plutôt que 1/5. L’équipe du véritomètre maitrise donc bien les mathématiques de niveau collège (ouf!!!) !

      Cordialement,

      François.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
      • Antanarive le 3 mai 2012 - 16:23 Signaler un abus - Permalink

        Si le ratio est de 1/5.xxx , arrondi à 1/6, l’article n’aurait pas dû dire “au delà de 1/6″… Mais bon, soit.

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
    • Chris le 3 mai 2012 - 16:27 Signaler un abus - Permalink

      “Les 985 573 étant inclus (évidemment!) dans les 5 298 000 cela fait donc un rapport de 0.9 / 5.2.”
      Vous arrondissez 985 573 à 900 000 et 5 298 000 à 5 200 000. Et vous exigez l’exactitude de la méthode mathématique.

      Comme calculer par François, si on fait le calcul avec les nombres exacts, on a un rapport de 1 pour 5,53, qui est “arrondissable” (lui) à un rapport de 1 pour 6.

      Paille poutre etc? :)

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
  • Adishatz le 3 mai 2012 - 9:09 Signaler un abus - Permalink

    Bonjour,
    Cette analyse semble être, et je dis bien semble être, loin de toute prise d’opinion politique.
    De lire une analyse objective fait du bien en cette période électorale. Le journalisme objectif laissant la part belle aux rapporteurs politisés, je vous invite à ne rien changer dans votre manière d’informer.
    Cordialement.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Paul Chavent le 3 mai 2012 - 9:19 Signaler un abus - Permalink

    Bonjour.

    Je ne comprend pas ce passage :

    8<————————————————–
    Le candidat socialiste a aussi négligé le poids de l’immigration économique dans son intervention lorsqu’il annonce :
    L’’immigration économique, c’est 30 000 par an.
    Pourtant, les derniers chiffres définitifs du ministère de l’Immigration pour 2009 indiquent que 19 251 titres de séjour ont été délivrés pour des raisons économiques sur les 187 381 titres de séjour accordés en 2009. Soit 10 749 immigrants pour le travail que François Hollande oublie.
    8<————————————————–
    J'ai du mal à faire le rapport entre 30 000, 19 251, 187 381, et 10 749…

    Merci.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • Muppet le 3 mai 2012 - 10:03 Signaler un abus - Permalink

      Le poids = le ratio, la part des immigres economiques sur les immigrés au total !
      Hollande annonce 30K/200K (et non pas 187K puisque qu’il avait aussi surestimé le total de 13K).soit une minoration de 10K c’est correct.

      soit un ratio de 15% annoncé pour Hollance pour 11% dans la réalité Bon pas de quoi démissionner l’auteur de la bourde qui a surement arrondi les chiffres à son avantage puisqu’il voulait prouver que l’immigration etait plutot du fait de l’economie et qu’en les enlevant on arrivera à 100K ! pas de chance cela fera à flux constant pour 2013 177K immigrants.

      Pour NS et son diplome de français pour immigrant, impossible de connaitre l’impacte de cette mesure. Mais il a annoncé plus tard que les immigrants (islamiques ? :) ) était issu d’Algérie, de Tunisie, du Maroc du Mali du Niger…
      Il faut savoir qu’une grande partie de ces pays ont comme langue officielle le français. Pour l’Algérie, la Tunisie, le Maroc… les cours à l’école sont en français, beaucoup de médias…

      le BENIN / les COMORES / GUINEE / BURKINA FASO / REP DEM CONGO / GUINEE EQUATORIALE / NIGER / BURUNDI /CONGO (Rép. du ) / MADAGASCAR / REUNION
      / CAMEROUN / COTE D’IVOIRE / MALI / RWANDA / REP CENTRAFRICAINE / DJIBOUTI
      / MAURITANIE / SENEGAL /TCHAD / GABON / MAURICE / SEYCHELLES / TOGO (j”en oublie peut etre, ont pour langue officielle le français.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
      • Sandrine le 3 mai 2012 - 11:03 Signaler un abus - Permalink

        @MUPPET,
        La REUNION, je pense qu’ils sont définitivement français…;)

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
      • zohra le 3 mai 2012 - 11:07 Signaler un abus - Permalink

        cher Muppet
        avant de dire que le Français est la langue de l’Algérie du Maroc et de la Tunisie renseignez vous!
        L’Arabe est pourtant leur Langue officielle

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
        • Lucas le 6 mai 2012 - 1:24 Signaler un abus - Permalink

          Il n’a pas été dis que le Français était la langue officielle, mais qu’elle était utilisé pour l’enseignement….

          • Vous aimez
          • Vous n'aimez pas
          • 0
          Lui répondre
      • Paul Chavent le 3 mai 2012 - 16:53 Signaler un abus - Permalink

        Du coup, il ne les a pas oublié mais surestimé ?

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
      • Jean le 3 mai 2012 - 23:02 Signaler un abus - Permalink

        La langue officiel n est pas le français c est devenu maintenant la 3ème langue à l école après l arabe et l anglais …….

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
  • El Fredo le 3 mai 2012 - 9:29 Signaler un abus - Permalink

    Il y a une petite erreur au sujet de l’immigration économique. Quand vous dites :

    ” Le candidat socialiste a aussi négligé le poids de l’immigration économique dans son intervention lorsqu’il annonce :

    L’’immigration économique, c’est 30 000 par an.

    Pourtant, les derniers chiffres définitifs du ministère de l’Immigration pour 2009 indiquent que 19 251 titres de séjour ont été délivrés pour des raisons économiques sur les 187 381 titres de séjour accordés en 2009. Soit 10 749 immigrants pour le travail que François Hollande oublie. ”

    Hollande ne néglige donc pas le poids de l’immigration économique mais le sur-estime.

    Sinon objectivement on est bien obligé d’admettre que sur les 4 plus grosses erreurs relevées, les erreurs les plus grossières se situent côté Sarkozy (notamment sur les effectifs de l’Education Nationale mais aussi son exagération de la production d’EnR).

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • araknee le 3 mai 2012 - 9:29 Signaler un abus - Permalink

    Encore une fois, ça n’a pas de sens de vérifier des chiffres sans remettre en question les catégories statistiques ….. On ne fait que renforcer les discours normatifs..

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • Eliot le 3 mai 2012 - 10:45 Signaler un abus - Permalink

      Aucun des deux candidats n’a réagit sur l’hypothèse d’un fonctionnaire sur deux affectés à l’éducation nationale.
      Cela veut dire que ni l’un ni l’autre, ne connait le budget de l’état.

      Quand on a 5 millions de salariés à gérer, et que l’on a travaillé sur la réduction des effectifs, c’est impossible d’ignorer cette donnée fondamentale.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
  • BuB le 3 mai 2012 - 9:32 Signaler un abus - Permalink

    Une remarque de Sarkozy m’a choquée concernant le nucléaire, peut être ais-je rêvé.
    Il y aurait des réacteurs nucléaires qui tournent depuis 70 ans en Suisse !!!
    Après vérification le plus ancien dans ce pays date de 1969, soit 43 ans à ce jour.
    De plus le réacteur le plus ancien au monde date de 1954 en Russie et ils est à l’arrêt depuis 2002.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • Pierre Leibovici le 3 mai 2012 - 12:15 Signaler un abus - Permalink

      Nous avons d’ailleurs hésité à proposer la vérification de cette citation dans notre article ;).

      La période mentionnée par Nicolas Sarkozy était plutôt de “60 ans” (“les centrales nucléaires en Suisse, où les gens ne sont pas connus comme des gens qui aiment le risque, ont 60 ans”).

      L’Agence internationale de l’énergie atomique le confirme (http://pris.iaea.org/Public/CountryStatistics/CountryDetails.aspx?current=CH), des six réacteurs nucléaires encore en activité en Suisse, le plus vieux date de 1968, soit plutôt 44 ans d’ancienneté.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
      • Phil le 3 mai 2012 - 16:00 Signaler un abus - Permalink

        Le 1er réacteur nucléaire helvétique a été inauguré en 1968 à Lucens (Canton de Vaud), mais celui-ci a été confiné 1 an plus tard suite à un incident majeur classé niveau 4 (il était situé dans une caverne et a donc pu être neutralisé). Il pose encore des problèmes aujourd’hui, les taux de radioactivité dans l’eau étant alarmants dans certaines sources de la région en question.
        Ca fait donc 44 ans, et 50 ans si on veut vraiment parler de la pose de la 1re pierre.

        La plus ancienne centrale en activité se nomme Beznau et a été inaugurée en 1970 et était prévue pour durer 40 ans, elle jouera les prolongations

        Une autre centrale, celle de Muhleberg, inaugurée en 1971 doit être désactivée en 2013 sur ordre de l’office fédéral de l’énergie… par manque de sécurité.

        De plus, le conseil fédéral helvétique a décidé de sortir du nucléaire d’ici 2034 et de favoriser les énergies renouvelables !
        C’est bien de mentionner la Suisse comme exemple, mais c’est encore mieux de dire que la Suisse a aussi des gros problèmes avec ses centrales et qu’elle a décidé de sortir du nucléaire

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
  • ViandeBovineFrançaise le 3 mai 2012 - 9:48 Signaler un abus - Permalink

    “En effet selon l’Insee, en 2002, la dette de la France s’élevait à 912 milliards d’euros contre 1 717.3 milliards à la fin de l’année 2011 (dernières données disponibles).”

    Certes, mais nous sommes en mai, soit quasiment à la moitié de l’année. Et à la vitesse de croisière de grosso modo +100 milliards/an qui est régulière depuis des années, on peut sans trop se tromper rajouter 40 milliards, ça fait donc au total plus près de 860 milliards que 817 milliards.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • hum le 3 mai 2012 - 9:49 Signaler un abus - Permalink

    Je ne comprends pas comment on peut juger de l’exactitude des chiffres sortis hier par les deux candidats .. En effet, il est logique de supposer que les candidats ont les derniers chiffres or tous les chiffres de comparaison n’excède pas 2010 !
    Je suis conscient que plusieurs chiffres des candidats doivent être arrondis à leur avantage mais je me pose des questions quant à la validité des comparaisons faites sur ce site qui n’a manifestement pas des chiffres exploitables !
    (même si dans certains cas les différences sont telles qu’elle parle d’elle-même)

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • François le 3 mai 2012 - 9:53 Signaler un abus - Permalink

    En tout cas, c’est très orienté comme article… On prend 8 chiffres sur la totalité et Sarkozy ment tandis que Hollande améliore son bilan… Je suppose que vous n’êtes pas journaliste…

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • Nicolas le 3 mai 2012 - 10:10 Signaler un abus - Permalink

      L’article nous précise que les différentes interventions chiffrées feront l’objet de développements avant le second tour. Pour ce qui est d’un prétendu “parti pris”, je trouve ce que je viens de lire moins partisan que ceux de la presse de gauche et de droite et j’attends de voir ce qu’il sera écrit sur les autres chiffres mentionnées hier soir.

      Derrière mon cher François, libre à vous de produire un article avec une analyse des différents chiffres avancés par les deux candidats et de le soumettre à la rédaction d’OWNI (ou d’un autre journal). Cela vous démontrerait éventuellement que produire un travail d’analyse est plus complexe que ce que vous semblez croire.

      L’aspect partisan me semble plutôt pencher de votre côté, à moins que ce ne soit juste que l’expression de votre impatience.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
  • julienne thomas le 3 mai 2012 - 10:07 Signaler un abus - Permalink

    Tout simplement bravo pour tout le boulot que vous faites !
    On apprend beaucoup, ça change de Pujadas !
    Thomas

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • FONS le 3 mai 2012 - 10:07 Signaler un abus - Permalink

    Bonjour,
    Il faut évaluer les erreurs des candidats en terme de % d’erreurs et non en tout ou rien.
    Si Hollande fait une erreur de 3 à 4 % sur un chiffre c’est peut être une différence entre les réferentiels.
    Quand Sarkosy fait une erreur de 500% c’est une volontée dilibérée de falcifier la réalité, une sorte d’escroquerie intélectuelle, un mensonge.
    Cordialement.
    Edmond

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Clemonk le 3 mai 2012 - 10:19 Signaler un abus - Permalink

    A propos de l’erreur que vous qualifiez de “plus grosse bourde” du débat portant sur le pourcentage que représente l’éducation nationale sur la totalité de la fonction publique;
    Le débat (où FH comptait diminuer les effectifs de fonctionnaires) portait sur la fonction publique d’état (qui représente 2 392 364 personnes). Ainsi la proportion de 50% est bien plus proche de la réalité… (41%)

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • Will. le 3 mai 2012 - 11:02 Signaler un abus - Permalink

      La réduction des effectifs ne porte peut-être pas uniquement sur la fonction publique d’état ce qui signifierait qu’il serait en effet plus juste de parler de tout le personnel… Personnellement je n’en sais rien mais c’est à prendre en compte.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
    • Pierre Leibovici le 3 mai 2012 - 12:07 Signaler un abus - Permalink

      Bonjour,

      Merci pour votre commentaire.

      Il est vrai qu’en prenant comme référentiel la seule fonction publique d’Etat – l’une des trois fonctions publiques avec la territoriale et l’hospitalière -, les enseignants représentent près de la moitié des effectifs.

      Mais le verbatim du débat publié par nos confrères du Monde.fr (http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/05/03/le-compte-rendu-integral-du-debat-depenses-publiques-education-europe-partie-3_1694458_1471069.html) est catégorique. La citation exacte de Nicolas Sarkozy était :

      “Mais savez-vous que l’Éducation nationale c’est la moitié des effectifs de la fonction publique ?”

      D’où le référentiel “fonctions publiques” que nous avons choisi.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
      • Will. le 3 mai 2012 - 14:03 Signaler un abus - Permalink

        Ha merci, c’est plus clair. En revanche, je ne sais pas si c’est prévu, mais une infographie augmenté (avec la source que vous mettez derrière chaque chiffre) sur le sujet permettrait de clarifier votre point de vue.

        Savez-vous si le même travail est fait par une autre rédaction ? Histoire de recouper avec ce que vous dites et essayer d’avoir des certitudes…

        Merci en tout cas et peu importe certains commentaires, ne vous découragez pas, c’est du bon boulot.

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
  • Wadoux le 3 mai 2012 - 10:43 Signaler un abus - Permalink

    Bonjour, Pouvez-vous donner les chiffres exacts du nombre d’immigrés en France et le classement ? Je ne suis pas certaine que l’Afrique et le Maghreb arrivent en tête.
    Merci d’avance

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • Alexandre B le 3 mai 2012 - 11:43 Signaler un abus - Permalink

      Bonjour,
      Concernant l’immigration en France. Tout dépend si l’on considère les étrangers en situation légal ou non.
      Selon les chiffres de l’Insee, 30% des étrangers vivant en situation légale en France sont originaires du Maghreb, et 40% sont de nationalité européenne.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
  • guyomes le 3 mai 2012 - 10:58 Signaler un abus - Permalink

    Tout d’abord, merci pour votre travail d’extraction et de décriptage des données et pour votre article disponible quelques heures seulement après le débat. Cependant, sur l’éducation nationale en 2011, selon que vous commentez les propos de F. Hollande ou N. Sarkozy, vous citez 2 rapports différents: sur l’un est écrit 1 108 217 postes, sur l’autre 984 800. Ce qui fait une marge d’erreur de l’ordre de 10%. Comment expliquez-vous cela? Par ailleurs, il serait bon de rappeler que les sources, en particulier statistiques, sont soumises à une marge d’erreur (qui est malheureusement rarement évaluée).

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • Pierre Leibovici le 3 mai 2012 - 12:22 Signaler un abus - Permalink

      Bonjour,

      Dans les deux cas, la catégorie est la même : personnel de l’Education nationale, c’est-à-dire enseignants et personnel technique, administratif et surveillant.

      Si nous n’avons pas le même chiffre, c’est tout simplement car l’année de référence n’est pas la même : 2011 pour François Hollande, 2009 pour Nicolas Sarkozy. Cela tient au fait que nous comparons la donnée de Nicolas Sarkozy sur l’Education nationale à celle des effectifs de la fonction publique, dont la plus récente valeur porte sur l’année 2009. Les comparaisons se font donc sur une même année.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
      • guyomes le 3 mai 2012 - 23:24 Signaler un abus - Permalink

        Bonsoir,

        J’ai bien noté que dans votre article vous considérez une année différente. Cependant, les chiffres que j’ai indiqué dans mon précédent poste concernent bien l’année 2011, que les 2 documents traitent. On peut y voir clairement 2 chiffres différents de plus de 10% pour la même catégorie (me semble-t-il) et la même année 2011.

        Cette différence montre l’importance de garder un esprit critique vis-à-vis des sources, dont la marge d’erreur semble dans ce cas supérieur à 10%.

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
  • seb1973 le 3 mai 2012 - 11:03 Signaler un abus - Permalink

    Moi une chose m’interpelle….comment Mr HOLLANDE compte financer tous ces emplois promis? il y aura forcement une augmentation des impôts …des ménages ;des tpme et pme, Le chômage va encore augmenter je vous le dis…..

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • moi le 3 mai 2012 - 11:32 Signaler un abus - Permalink

      on coule a grand pas!!!!
      mettre la drogue en vente libre, faire sortir les detenu de prison plus tot pour faire de la place au “nouveau” delinquant, dire “oui” a tout le monde sans savoir dire dire “non on peux pas”, faire rentré des immigrés (bonjour le chomage au francais!!!!!!!), ou va la france avec un mec comme ca qui pense etre capable de dirigé une france, la il augmente le deficit ou bien on a plus qu’a vendre notre maison pour survivre a tout ce qu’il va augmenté,…………… SANS COMMENTAIRE adieu la france!!!!!

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
      • Lucas le 6 mai 2012 - 1:37 Signaler un abus - Permalink

        Tiens, une remarque comme on aime les entendre au comptoire…
        Un immigré qui “vole” le métier d’un francais ne consomme pas ?
        okay, il ne genere donc pas d’emplois…

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
    • Appas5 le 4 mai 2012 - 20:47 Signaler un abus - Permalink

      On se demande si vous avez entendu, et surtout compris, ce qui s’est dit non seulement dans le débat, mais aussi dans la primaire socialiste ou dans son programme qui est dans le domaine public. Si vous avez aussi peu de références sur les deux plus grands partis en mesure de gagner les élections, Sarkozy a encore de beaux jours à venir. Un peu triste tout de même.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
  • Papillon le 3 mai 2012 - 11:13 Signaler un abus - Permalink

    Merci pour votre taf, c’est rassurant de connaître la vérité.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Julien le 3 mai 2012 - 11:27 Signaler un abus - Permalink

    La démarche qui est la vôtre est plutôt louable, mais vous manquez cruellement de professionnalisme dans votre manière de restituer les chiffres.

    Je passe sur les remarques qui vous ont déjà été faites quant à l’absence totale d’une prise de recul de votre part pour commenter l’usage stratégique des chiffres par les candidats, ou encore, quant à la non pondération des distorsions statistiques des deux candidats . De même, je ne reviens pas sur vos imprécisions quant aux catégories statistiques de référence pour les différentes erreurs que vous relevez, mais il est vrai que, en prenant par exemple l’ensemble des effectifs de fonctionnaires comme référent alors que le débat portait uniquement sur la fonction publique d’Etat, votre méthode prête à rire… Enfin, je ne m’étendrai pas sur la différence d’actualité qui peut exister entre les chiffres dont vous disposez, et qui commencent à dater, et ceux dont peuvent éventuellement disposer les candidats.

    Trêve de prétérition, mon intention est plutôt de pointer l’incohérence de votre travail sur les effectifs de l’éducation nationale et ce, à deux niveau.
    Tout d’abord, vous utilisez dans votre article des chiffres que vous présentez comme étant ceux des années 2007, 2009 et 2011. Or, vous oubliez de dire que ces chiffres ont été publiés au mois de janvier de ces trois années et qu’ils portent donc respectivement sur les années 2006, 2008 et 2010. Cela a une importance dans la mesure où vous incluez dans le mandat de Nicolas Sarkozy la dernière année de celui de Jacques Chirac. Certes, j’en conviens, ils appartiennent à la même famille politique, mais votre démarche est très partiale, convenez-en à votre tour. Ainsi, si l’on prend comme premier chiffre de référence celui de janvier 2008, l’effectif des fonctionnaires de l’éducation nationale est en fait passé de 1 166 974 à 1 108 217 (chiffre que vous donnez pour janvier 2011) au cours des quatre premières années de mandat, soit une diminution de 58 757. Le fait est que, entre vos 101 000, les 80 000 de Hollande et mes 58 000, cela varie presque du simple au double. Dans le doute, j’aurais tendance à penser que le candidat socialiste, qui n’a aucun intérêt à sous-estimer cette diminution, est le plus proche de la réalité, parce qu’il ajoute certainement aux 58 000 emplois supprimés en quatre ans ceux qui l’ont été au cours de la dernière année et dont ni vous ni moi n’avons idée.
    Du reste, vous utilisez vous-mêmes comme sources deux enquêtes différentes, qui proposent deux chiffrages différents. Les effectifs que vous prenez en compte pour étudier l’évolution entre 2007 et 2011 sont ceux que fournit l’INSEE : 1 209 828 en 2007, 1 108 217 en 2011. Jusque là, vous êtes cohérents. Or, lorsqu’il vous vient l’envie de mesurer le ratio de fonctionnaires de l’éducation nationale dans dans l’ensemble des fonctionnaires, vous changez subitement de source. En effet, pour janvier 2009 (votre année de référence), l’INSEE annonce un effectif des personnels de l’éducation nationale s’élevant à 1 115 242. L’on pourrait donc s’attendre à ce que vous continuiez de vous appuyer sur les données de l’INSEE. Mais non, vous prenez finalement en compte le chiffre annoncé par le ministère lui-même : 985 573 (http://media.education.gouv.fr/file/etat20/35/5/EE_2010_effectifs_MEN_160355.pdf) ; et, soi dit en passant, vous oubliez d’y ajouter les 67 538 aides-éducateurs, assistants d’éducation et assistants pédagogiques, qui ramènent en fait l’effectif à 1 053 111. Bref, tout ça pour dire que vous manquez réellement de rigueur méthodologique et que votre pratique des chiffres met en évidence le fait qu’il n’y a pas de vérité en la matière, simplement des catégories de référence fluctuantes et manipulables à souhait selon l’intention de chacun.

    En définitive, vous, pas plus que quiconque, n’êtes capables d’analyser objectivement le réel à travers le prisme des statistiques. Vous reprochez aux candidats d’arranger les chiffres selon leur bon vouloir et prétendez rétablir la vérité parmi les ignorants que nous sommes, mais vous êtes aussi partiaux et partiels que ceux que vous critiquez. Bien sûr, Tartuffe du XXIe siècle, vous ne faites de mal à personne, mais votre imposture n’en est pas moins flagrante.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • Bernardlavéritévrai le 3 mai 2012 - 12:19 Signaler un abus - Permalink

      Je me suis arrêté à “La démarche qui est la vôtre est plutôt louable”. Les dissertations en commentaires… franchement….

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
      • Julien le 3 mai 2012 - 12:46 Signaler un abus - Permalink

        Au temps pour moi Bernard, je croyais le sujet suffisamment sérieux pour que l’on pût préciser un petit peu ses réactions. Mais il est vrai que, si l’intention des auteurs de l’article était de développer quelques variations égoïstement agréables sur ce ton de légèreté que vous prônez, alors mon commentaire était inapproprié et il ne fait aucun doute que les lecteurs vous reconnaîtrons le mérite de les avoir estimés à leur juste valeur en me ramenant sur le droit chemin.

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
        • Bernardlavéritévrai le 3 mai 2012 - 14:19 Signaler un abus - Permalink

          Julien, grand sauveur des chiffres et héros du rétablissement de la vérité… Je me demande vraiment pour qui tu te prends, te crois tu au dessus des lecteurs? Au dessus des journalistes OWNI? Redescends… Le débat mérite qu’on parle des faits, et non pas qu’on chipote sur un seul nombre comme tu le fais.

          • Vous aimez
          • Vous n'aimez pas
          • 0
          Lui répondre
          • Français moyen le 3 mai 2012 - 15:47 Signaler un abus - Permalink

            Nan mais enfin, pour qui vous prenez vous, il me semble que les commentaires sont faits pour permettre aux gens de réagir sur les chiffres et les données relevés par les journalistes. Il me semble que si l’on peut relever des erreurs commises par ces derniers il est normal de les faire remarquer par des commentaires à l’intégralité des lecteurs, car je vous rappelle que ces chiffres sont importants car ils vont jouer un rôle sur les votes du second tour ! Après si vous souhaitez une élection basé sur le faux …

            • Vous aimez
            • Vous n'aimez pas
            • 0
            Lui répondre
          • Julien le 3 mai 2012 - 16:19 Signaler un abus - Permalink

            Ne montez pas si vite en température mon bon Bernard. Comme je l’ai indiqué dans mon commentaire (mais vous ne l’avez pas lu, alors il est absurde que nous en parlions), je voulais juste m’attacher à un point dans le détail pour montrer la vanité de l’idée qui consiste à croire qu’il y a une vérité en matière de statistiques. J’aurais pu en faire de même avec plusieurs points de l’article, mais d’autres commentateurs l’ont fait pour moi et, comme vous me l’avez fait remarqué avec élégance, mon commentaire était déjà très long. Vous ne pouvez donc pas me reprocher à la fois d’en dire trop et pas assez.

            Et je ne me crois au dessus ni des rédacteurs d’OWNI, ni des lecteurs. Ce n’est en tout cas pas moi qui entend par des interventions autoritaires ériger la vacuité du discours au rang de norme imposée aux commentateurs des articles…

            Comme il ne me semble pas utile d’aller plus en avant dans ce débat stérile, ce message, que je me suis appliqué à faire suffisamment concis pour que vous puissiez le lire jusqu’au bout (j’ai même sauté des lignes en pensant à votre esprit fatigué), sera ma dernière réponse à vos attaques infondées et disproportionnées.

            • Vous aimez
            • Vous n'aimez pas
            • 0
            Lui répondre
      • Isa le 3 mai 2012 - 14:54 Signaler un abus - Permalink

        Je trouve ça bien dommage de ne pas avoir fait l’effort de lire ce commentaire, car il particulièrement pertinent et même si les chiffres donnés dans l’article permet un aperçu intéressant, cela aide à prendre un peu de recul concernant cet article…

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
        • Flaust le 3 mai 2012 - 17:35 Signaler un abus - Permalink

          Je suis tout à fait d’accord avec vous.

          Mais si nous acceptons tel quel le point de vue de Julien, à savoir que la vérité en matière de statistiques n’existe pas (ou que l’on peut du moins leurs faire dire ce que l’on veut), laissons les candidats déverser les chiffres les plus abracadabrantesques.

          Et associer cette idée à un manque de professionnalisme reste un jugement sévère.

          • Vous aimez
          • Vous n'aimez pas
          • 0
          Lui répondre
  • David le 3 mai 2012 - 11:36 Signaler un abus - Permalink

    Sarkozy a indiqué que les Suisses ont des centrales qui ont 60 ans. En réalité, UNE centrale, la plus vieille, a 43 ans. Il s’agit de la centrale Beznau I mise en service en 1969.

    Il oublie de dire que les Suisses “qui sont des gens prudents” demandent instamment la fermeture de Fessenheim, comme en témoigne le lien ci-dessous:
    http://www.swissinfo.ch/fre/politique_suisse/La_centrale_de_Fessenheim_inquiete_la_Suisse._Et_le_Bugey.html?cid=30136314
    (Sur le côté droite de l’article figure également les âges des centrales suisses)

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • David le 3 mai 2012 - 11:43 Signaler un abus - Permalink

      Information d’autant plus surprenante que la toute première installation nucléaire construite dans un laboratoire américain ( l’Experimental Breeder Reactor I ) a été construite en 1951. Les Suisses auraient donc selon Sarkozy immédiatement suivi les Américains en 1952 et avant les Russes. Et cette centrale serait aujourd’hui encore en marche (lol + mdr)

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
  • Cheesegeek le 3 mai 2012 - 11:36 Signaler un abus - Permalink

    Concernant le chiffre sur le % de la fonction publique, on pourrait compléter la précisions… Certes le chiffre de 900 000 comparé au 5 000 000 (j’arrondis), est loin du 1 sur 2 évoqué.
    Mais on peut affiner en découpant par exemple suivant l’axe FPE, FPT, FPH (fonction publique d’état, fonction publique territoriale, et hospitalière), ce qui est fait dans les statistiques que vous citez.

    La première inclue l’enseignement et on a alors un rapport de 900 000 pour 2 392 000 (pas tout à fait 1/2 non plus). Dans ce cas l’approximation est moins grossière et dans ce cas l’erreur n’est pas forcément sur le chiffre mais sur l’omission de “d’état”.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • RomanoDelCharto le 3 mai 2012 - 11:39 Signaler un abus - Permalink

    Vous ne servez vraiment à rien OWNI, le monde est bien conscient de cette mascarade présidentiel. Plutôt que de perdre votre temps à vérifier des informations dont ont ce fout éperdument, commencer par relayer de la vrais informations, à mettre le doigt sur les vrais problème. Vous ne faite qu’asservir la léthargie dans laquelle on essai d’enfermer le peuple.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Lamponéon Pellatarte le 3 mai 2012 - 11:41 Signaler un abus - Permalink

    Le pseudo-argument de la France n’ayant pas connu un trimestre de récession ne présente strictement aucune pertinence : il vaut mieux avoir une croissance annuelle de 3% en ayant connu un trimestre de récession, qu’une croissance annuelle de 0,5% sans en avoir connu.

    D’autre part il suffit d’aller chercher les renseignement à la source (OCDE) pour s’apercevoir qu’en termes de croissance sur les années 2010 et 2011 par exemple, La France a fait moins bien que la moyenne de l’Union Européenne :
    http://stats.oecd.org/Index.aspx?QueryName=350&QueryType=View&Lang=fr

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • IGTBB le 3 mai 2012 - 11:45 Signaler un abus - Permalink

    Vous dites de vraies conneries quand on veut donner des leçons aux candidats à l’élection présidentielle ont le fait sérieusement… 1 exemple : “Saviez-vous que l’Education nationale c’est la moitié de la fonction publique ?
    Selon des données issues d’un rapport sur les personnels de l’enseignement scolaire, les effectifs de l’éducation nationale s’élevaient à 985 573 en 2009, enseignants et personnels adminsitratifs, techniques et surveillants compris. Un chiffre à comparer avec les 5,298 millions de personnes employées dans la fonction publique au 31 décembre 2009 (dernières données disponibles), d’après le rapport annuel 2010 – 2011 du ministère de la Fonction publique.” CONNERIES le candidat parlait naturellement de la FP d’Etat comme d’ailleurs F. Hollande lui a rappeller … on ne mélange pas les 3 FP et la FPE c’est 2 043 648 ETP dont la moitié est représentée par le personnel de l’éducation nationale !!

    Plutôt que de “un sur deux”, le ratio entre personnels de l’Education nationale et fonctionnaires s’affiche donc plutôt au-delà de un sur six.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • ya54 le 3 mai 2012 - 12:36 Signaler un abus - Permalink

    Merci beaucoup pour ces vérifications et vivement qu’on les aient toutes. Cette guerre du chiffre que nous avons pus observer me semblait bien remplis de bourde plus ou moins volontaire. Car ça m’étonnerait Hollande est baissé les destructions d’emplois volontairement. Par contre Sarkozy et les énergies renouvelables ça posent toujours problèmes. Espérons qu’il prenne des vacances pour réviser ces chiffres.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Dominique le 3 mai 2012 - 12:48 Signaler un abus - Permalink

    Nicolas Sarkozy a raison quand il parle de pays d’Europe de la zone euros. Ni la Suède, ni la Suisse en font partie. Donc, un bon point de plus pour N. Sarkozy. il faudrait corriger votre texte !

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • BOISNARD le 3 mai 2012 - 12:48 Signaler un abus - Permalink

    Attention, sur votre chiffre du personnel de l’education, M. Hollande, dans ses mesures, ne peut pas inclure la baisse du personnel des établissements privés qui lui échappe, tout au moins en ce qui concerne les mesures d’ordre budgétaire, objet de ce débat.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • neogits le 3 mai 2012 - 14:24 Signaler un abus - Permalink

      les enseignants du privé sous contrat sont payés par l’éducation nationale, comme les enseignants du public : on l’oublie / l’omet / l’ignore trop souvent

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
  • Lectrice fidèle le 3 mai 2012 - 13:00 Signaler un abus - Permalink

    Un grand merci pour ce travail faramineux effectué tout au long de la campagne ! Je viens de me brancher sur votre nouvelle page Facebook et continuerait à lire vos informations avec intérêt.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • anonyme le 3 mai 2012 - 13:46 Signaler un abus - Permalink

    Comment voulez vous retenir tous ces chiffres, je pense que des k’un politique parle de chiffres, faut pas les ecouter, c’est du vent ! fo rester sur les mesures et les propositions pour ce faire une idée, et arreter de blablater sur des stat’ !

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • José le 3 mai 2012 - 14:05 Signaler un abus - Permalink

    Je ne juge aucun des deux,
    Je fait juste ce calcul :
    Je créer 12 000 postes la première année,
    Il en coûte au contribuable 500 milliards pour cette création en N1.
    Je créer 12 000 autres poste en deuxiemme année de mandat, toujours pour une dépense suplémentaire de 500 milliards,
    Et je continue comme cela jusqu’à la fin de mon mandat dans 5 ans.
    Si je compte le coût total, j’arrive à 7,5 milliard !
    Alors j’aimerai qu’on m’explique comment Mr Hollande n’arrive qu’à un coût de 2,5 milliard ?
    Si il compte de cette manière sur tt les autres postes de son programme ?
    Ça promets pour la fin de bilan !

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • dayday le 3 mai 2012 - 14:35 Signaler un abus - Permalink

      si 500 millions sont dépensés chaque année sur 5 ans ça 2,5 milliards non ?

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
      • EtudiantEnUrbanisme le 3 mai 2012 - 14:46 Signaler un abus - Permalink

        Il part du principe d’une dépense de 0,5 milliard par an supplémentaire :

        Soit 0,5 milliard la première année
        1 milliard la seconde
        1,5 la troisième
        2 la quatrième
        2,5 la cinquième

        Et si on somme le tout 0,5 + 1 + 1,5 + 2 + 2,5 = 7,5 milliard de dépense sur 5 ans avec une dépense ajoutée de 2,5 milliard par an pour les années qui suivent

        Moi perso, j’ai pas tout compris est ce une dépense supplémentaire de 2,5 milliards par an au bout de 5 ans ou une dépense globale de 2,5 milliard en 5 ans ?? Si quelqu’un pouvais m’éclairer!

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
    • Justin Chantefable le 3 mai 2012 - 15:11 Signaler un abus - Permalink

      José, la réponse est simple.

      Le budget de l’Etat est présenté annuellement. Lorsque l’on évoque son déficit cela ne vise QUE le déficit annuel.

      Donc lorsque l’on développe une mesure budgétaire, il est logique de n’évoquer QUE son impact annuel.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
      • Justin Chantefable le 3 mai 2012 - 15:19 Signaler un abus - Permalink

        Et pour compléter mon commentaire, puisque la création des postes se fera progressivement (12.000 par an), la première année cela ne coûterait “que” 500MEUR et la cinquième année aux alentours de 2,5 milliards.

        Donc l’impact maximum (la cinquième année) serait de 2,5 milliards. Cumuler les coûts sur cinq ans ne représente rien ou alors il faut aussi cumuler les recettes.

        Pour conclure, la mesure coûtera 2,5 milliards en 2017, a mettre en perspective des autres dépenses et des autres recettes de cette année là.

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
  • Mat le 3 mai 2012 - 14:12 Signaler un abus - Permalink

    Dès le début du débat, Nicolas Sarkozy explique : “J’ai une preuve à vous donner de cet esprit de rassemblement qui m’a animé depuis cinq ans : c’est qu’il n’y a pas eu de violences.”
    Apparemment il doit y avoir une partie de la population Française qui ne compte pas pour Nicolas Sarkozy puisqu’il y a eut des émeutes plusieurs fois au cours de son mandat dans les DOM-TOM : Guadeloupe en février 2009 avec de nombreux dégâts et un mort, Martinique en février 2009, Nouvelle Calédonie en aout 2009, Réunion en février 2012…

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Mathieu Grac le 3 mai 2012 - 14:25 Signaler un abus - Permalink

    Excellent !

    Bravo à toute votre équipe, vous faites un travail formidable.
    Bonne continuation.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Bollo66 le 3 mai 2012 - 14:43 Signaler un abus - Permalink

    Peut-on avoir le pourcentage de vérité au fil des analyses ? Merci pour votre travail… Vous êtes ma meilleur référence.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Martin A le 3 mai 2012 - 15:31 Signaler un abus - Permalink

    Dans les Chiffres annoncés par notre Ex-Président, un chiffre m’a interpellé quand il a dit que les Fonctionnaires avaient été augmenté de 10 %. Il me semble avoir constaté que mon point d’indice (je suis Fonctionnaire Territorial) est bloqué depuis 2 ans et donc mon salaire net (du fait de l’augmentation des cotisations sociales CNRACL-CSG-MUTUELLE) a baissé depuis 2 ans. Il faudrait peut-être rappelé que dans la Fonction Publique Territoriale 80 % des Agents sont en catégorie C avec un Traitement de 1200 € net en moyenne.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Vouze le 3 mai 2012 - 16:17 Signaler un abus - Permalink

    NON ! Ce ne sont pas des térawatts/heure (térawatts par heure) mais des térawatt heures !!! On multiplie les watt par des heures pour connaître l’énergie produite.

    Le watt est une puissance instantanée : votre radiateur consomme 1000 watts, mais si vous l’alimentez pendant une seconde à 1000 watts il ne chauffera pas votre salle de bain. Votre salle de bain ne contiendra que très peu d’énergie et vous aurez froid.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • Vouze le 3 mai 2012 - 16:25 Signaler un abus - Permalink

      Théoriquement, que vous chauffiez votre salle de bain pendant une heure avec un chauffage à 1000 watt ou pendant une demi-heure avec un chauffage à 2000 watt, la température finale est la même.

      (En pratique l’isolation thermique n’est pas parfaite)

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
    • YMB le 4 mai 2012 - 10:19 Signaler un abus - Permalink

      Sérieux Owni, vous avez besoin d’un relecteur qui s’y connaisse en énergie/nucléaire. Il y a des erreurs grossières qui ruinent la crédibilité des articles.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
  • Vince le 3 mai 2012 - 16:25 Signaler un abus - Permalink

    Salut!

    beau travail! J’ai toujours quelques critiques vis-à-vis de ce travail toutefois : vous considérez souvent des chiffres comme “faux” car inexacts, alors qu’à mon avis il faudrait les replacer dans le contexte un peu plus, en soulignant par exemple la tendance que le candidat a voulu signifier (ce chiffre est en augmentation, en forte augmentation, il a explosé, …).

    Pour illustrer, Hollande parle de la suppression de 80 000 postes, au lieu de 100 000. Plutôt de dire qu’il a faux, on peut souligner qu’au lieu d’une perte de 6% comme il le prétend, il y a une perte de 8%. La tendance (baisse) est la même, on parle donc davantage d’une imprécision.

    Quant à Sarkozy, il parle de la France qui a des prélèvements obligatoires lourds. Il semble que la France garde la 3e place en la matière, dans l’UE, à ~42% contre environ 50 pour Suède et Danemark. Mais qu’en est-il des autres? la moyenne est-elle à 20, 30, 40%? des pays plus proches comme GB, Allemagne, Espagne se situent-ils à 20, 30, 40%?

    J’ai conscience qu’il est difficile de bien représenter les choses, mais il me semble qu’il est possible de faire évoluer ces affirmations en ajoutant des jolis graphiques par exemple.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Vince le 3 mai 2012 - 16:31 Signaler un abus - Permalink

    Deuxième petite critique (mais celle-ci est bien plus dure à mettre en oeuvre).

    Ces chiffres, corrigés après coup, finalement ne valident ou dévalorisent que peu l’argumentaire des candidats, parce qu’ils sont sortis du contexte. Une correction en temps réel serait plus appropriée (mais bien évidemment, 30 secondes pour rechercher ces données semble relever du fantasme).
    Je me demande tout de même s’il est possible de mettre en place un système de tendance pour confirmer celles données par les candidats.

    Exemple : Hollande parle de suppression de postes, y en a-t-il bien eu? Sarkozy parle de prélèvements obligatoires élevés, est-ce bien le cas?

    Finalement davantage qu’une précision d’horloger suisse, c’est la validité de l’argumentaire des candidats qui me semble importante.

    Pour relativiser ces critiques, il ne faut pas oublier la difficulté de ne pas être partisan, et bien entendu le travail effectué, que je salue.
    Merci!

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Nicolas le 3 mai 2012 - 16:38 Signaler un abus - Permalink

    Bonjour,
    J’ai regardé le débat hier soir et pour tout vous dire, même si vous avez effectué un travail formidable de vérification des dires de chacuns des candidats, vous avez omis la plus grosse erreur de ce débat faite par le candidat Hollande qui est lomission de l’impôt sur la fortune. J’ai été scandalisé de la bêtise de Mr hollande d’avoir pu oser sortir une bêtise pareil. Je pense qu’à la place des gens qui paie l’impôt sur la fortune, je serai devenu fou. Pensez un instant que des personnes versent des dizaines de milliers (millions) d’euros et que le potentiel futur président oublié ces personnes et leur importance dans l’économie française.
    Ce n’est pas digne d’un futur président d’oublier une notion aussi trivial dans un moment aussi important.
    Ainsi Mr hollande vous n’êtes a la hauteur, il va falloir revoir vos notes et sérieusement. Nous ne sommes plus au temps de Mitterand, il faut faire évoluer vos discours!

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • objectivité? le 3 mai 2012 - 16:53 Signaler un abus - Permalink

    Mais franchement mort de rire ! ” Hollande allège les chiffre sur le bilan de Sarko ” mais vous êtes loin d’être objectif ! Quel intérêt aurait il franchement ? Cela montre bien qu’a travers un faux semblant de vérité vous cherchez a prendre partie ! et c’est bien dommage, cela aurait pu etre intéressant ..

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • `photographe le 3 mai 2012 - 17:17 Signaler un abus - Permalink

    Grand merci pour ces précisions !

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • dZ. le 3 mai 2012 - 17:32 Signaler un abus - Permalink

    Un indice intéressant à ajouter à la mention correcte, fausse ou imprécise serait de savoir si l’erreur renforce le propos ou au contraire le déforce.

    Ça donnerai une meilleure vision de l’intention derrière le chiffrage frauduleux.
    On pourrait supposer qu’entre 35 et 65% on pourrait encore supposer que c’est des erreurs de bonnes fois …

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Pierre le 3 mai 2012 - 17:52 Signaler un abus - Permalink

    C’est bien de verifier les chiffres donnes dans le debat mais pour l’eolien vous prenez les chiffres de 2007 a 2010!!? Vous ne prenez pas en compte l’augmentation de la PRODUCTION d’energie eolienne de 2010 a 2012. Le president a un mandat de cinq ans en france, pas trois et pas un comme en suisse

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • jegthegui le 3 mai 2012 - 19:05 Signaler un abus - Permalink

    Bonjour,

    Il serait intéressant de faire un ratio global sur les chiffres donnés hier. Soit le pourcentage par candidat de chiffres faux, imprécis, corrects. Ca donnerait une vision globale du mensonge ou de la méconnaissance !

    Merci par avance !

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • didier le 3 mai 2012 - 19:29 Signaler un abus - Permalink

    C’est bizarre, on releve ce qu’on veut pour mettre en avant.
    Pourquoi tout le monde a oublié le solde de la balance commerciale en 2000-2002?

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Plouvin le 3 mai 2012 - 21:39 Signaler un abus - Permalink

    Pourriez-vous m’expliquer dans quel sens est l’erreur?
    F. H. : ” L’’immigration économique, c’est 30 000 par an.”
    Pourtant, les derniers chiffres définitifs du ministère de l’Immigration pour 2009 indiquent que 19 251 titres de séjour ont été délivrés pour des raisons économiques sur les 187 381 titres de séjour accordés en 2009. Soit 10 749 immigrants pour le travail que François Hollande oublie.
    Ou bien 10749 que F. H. a ajouté????? C’est ce qu’a trouvé mon véritomètre personnel…

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • aiMeCee le 3 mai 2012 - 22:14 Signaler un abus - Permalink

    Il y a quelque chose que je ne comprends pas…
    M Hollande, selon vous, a dit ceci :
    “L’immigration économique, c’est 30 000 par an.” (ps : vous avez mis deux apostrophes entre l’article et immigration, je m’en suis rendu compte en faisant un c/c ;) )
    Puis vous écrivez qu’il a oublié 10 749 immigrants vu que les chiffres font état de 19 251 titres de séjours délivrés pour des raisons économiques.

    N’y-a-t-il pas une erreur dans le choix du verbe “oublier” ? En effet, je ne vois pas en quoi surestimer un chiffre revient à oublier la différence avec le chiffre initial…
    Par contre, c’est effectivement un oubli qu’il aurait dû faire pour que le chiffre qu’il donne soit juste.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • correction le 3 mai 2012 - 22:43 Signaler un abus - Permalink

    Je tiens à corriger une information au sujet de :

    “”"Quel est le pays qui n’a pas un connu un trimestre de récession depuis 2009 ? Y’a-t-il un pays d’Europe, de l’OCDE qui a fait mieux que la France en termes de croissance depuis 2009 ?
    D’après les données OCDE, si la France a effectivement connu aucun trimestre de récession depuis 2009 (tout juste, car elle a enregistré 0 % de croissance au second trimestre 2011), elle est loin d’être la seule : la Suisse et Suède étaient également dans ce cas.”"”

    Monsieur SARKOZY, n’a pas fait d’erreur sur ce point, car quand on parle de récession en EURO, il parle évidemment des pays d’Europe, faisant partie de l’OCDE et utilisant comme monnaie principale l’EURO (soit la ZONE EURO). Dans ce cas, la Suisse et la Suède n’en font pas partie (car leur monnaie n’étant pas l’EURO) et il s’agit bien uniquement de la FRANCE qui n’a connu aucun trimestre de récession.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Basset Benjamin le 4 mai 2012 - 0:02 Signaler un abus - Permalink

    En ce qui concerne l’énergie éolienne, je crois que c’est vous qui avez un problème avec les chiffres…

    Il faut comparer ce qui est comparable, cela n’ a aucun sens de donner une énergie en nbre d’installation éolienne … c’est comme comparer des carottes et des patates…
    La seule comparaison qui peut être faite est en puissance installée (MW) ou en énergie (kwh).

    Prenons les chiffres de 2011 par le gestionnaire de l’électricité française RTE (http://www.rte-france.com/uploads/Mediatheque_docs/vie_systeme/annuelles/Bilan_electrique/2012_01_19_RTE_Bilan_Electrique_2011_pres.pdf)

    Sarkozy est devenu président en Mai 2007: La France a une production annuelle équivalente de (4.0-2.3)*5/12+2.3=3 Twh en Mai 2007
    Durant 2011,l’énergie éolienne fournit au réseau est de 11.9 TWh

    Ce qui fait donc: 11.9/3=3.95
    CQFD

    L’énergie éolienne a bien été multipliée par 4 depuis le début du mandat

    A bon entendeur…

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Letoine le 4 mai 2012 - 10:46 Signaler un abus - Permalink

    J’espère que vos analyse sur les chiffres vont ête revus et compléter, vous parler d’erreurs de la part de candidats alors que parfois vous ne parlez pas de la même chose que lui, soit d’une période différentes à laquelle s’applique les chiffres, soit d’une unité différentes (ex: le quinquennat de Sarkozy ne commence pas début 2007, cela peut expliquer des écarts, le poids de l’éducation nationale peut se voir en effectif mais aussi et surtout en coût de personnels,…). Par ailleurs, vous citez vos sources mais n’indiquez pas quelle est leur degré fiabilité, ni s’il peut y avoir d’autres sources (OCDE, Insee, ministères). Rien n’est vérifiable si on n’a pas l’ensemble du contexte. SOyez lus prudents dans vos formulations/assertions quand vous n’avez pas fait le tour de la question, svp.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Thomas le 4 mai 2012 - 13:14 Signaler un abus - Permalink

    Citez vos sources !!

    Vous faites comme les candidats, vous annoncez des chiffres sans donner précisément les sources (site Web, URL, Rapport ….), ça enlève toute la valeur ajoutée d’un tel article, c’est dommage.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Maud le 4 mai 2012 - 13:52 Signaler un abus - Permalink

    Bien le bonjour,

    En connaissance de cause, j’étais une étudiante moyenne, voir carrément médiocre avec certains enseignants ! Alors bien sur, de toute évidence, il y a des mauvais éducateurs, mais il ne faut pas omettre pour autant les bons .

    Je souhaite donc partager sincèrement mes observations personnels, vous êtes libre de la lire, et de me juger bien évidemment, ou au contraire, de l’ignorer. .

    Au collège, je me souviens de deux instituteurs de mathématique, des véritables opposés. L’un était patient, encourageant, il expliquait de plusieurs manières différentes, avec lui, j’atteignais des sommets (16 sur 20, un exploit pour moi, qui suis une littéraire) L’autre, était rébarbatif,il ne comprenait visiblement pas pourquoi, nous étions, pour la plupart, constamment dans l’incompréhension pour des choses si évidentes pour lui, bizarrement, je me croyais bête, je stagnais, mes notes faisait peine à voir. En réalité, sa méthode d’apprentissage n’était pas bonne, tout simplement. (par contre, je n’irai pas jusqu’à dire, qu’il ne préparait rien, car, je ne l’ai jamais (heureusement) accompagner chez lui).

    Des expériences, j’en ai eu d’autres ! Un prof de français qui ne parlait pas vraiment français (axent trop prononcer, reuh pété au lieu de répété par exemple), une qui ne connaissait pas le synonyme laiteux (blanc) et j’en passe…

    Ainsi que des professeurs toujours à l’écoutent, près à faire des heures supplémentaires pour “les enfants en difficultés”, qui adaptent les sujets, en bref, ils sont présent et disponible.

    Mais on ne peut pas dire qu’un instructeur ne travaille pas car il corrige des copies dans une classe en contrôle ! Soyons réaliste, il doit visualisé le plafond ou le mur ? Compter les carreaux et les lumières ? Ou fixer indéfiniment les élèves pour crier: “HAHA ! Tu triches charlatant !” à la première occasion ?

    Par contre, je suis d’accord sur un point, qu’il révise des épreuves, lors d’exercices classiques, il y a un soucis, car il n’est pas à l’écoute des écoliers.

    Donc, oui, il y en a qui ne mérite même pas le nom de “précepteur”, qui sont là surement pour l’argent, mais il y a aussi ceux qui méritent l’éloge et les privilèges qui vont avec.

    Après tout, ils éduquent la prochaine génération, pas une mince à faire, car il y a quelques enfants gâter et irrespectueux dans le lot et en prime, ils n’ont aucun autorité !

    PS: toutes mes excuses pour les fautes, bien qu’il ne soit pas un pardon absolue, je suis dyslexique et pour obtenir un tel niveau, j’ai du écrire énormément…Bien que je n’ai rien contre les enseignants, ils ne sont pas encore “adapté” à un tel handicape, et j’ai donc appris seule, la lecture n’aidant aucunement.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Julien le 4 mai 2012 - 14:00 Signaler un abus - Permalink

    Il me semble que si Hollande a déclaré que “L’immigration économique, c’est 30 000 par an.”, et qu’il n’y a en eu fait que “19 251 titres de séjour qui ont été délivrés pour des raisons économiques en 2009″, ce n’est donc pas “10 749 immigrants pour le travail que François Hollande oublie”, mais plutôt qu’ il rajoute.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • BXM le 4 mai 2012 - 15:14 Signaler un abus - Permalink

    Je n’ai pas très bien compris l’argumentaire sur les 30000 permis de sejour de l’immigration économique, il me semble y a voir un contre sens ??

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • BXM le 4 mai 2012 - 15:45 Signaler un abus - Permalink

    Energie Eolienne + Photovoltaique
    selon rapport 2011 RTE
    http://www.rte-france.com/uploads/Mediatheque_docs/vie_systeme/annuelles/Bilan_electrique/RTE_bilan_electrique_2011.pdf
    Eolien :
    Machine installé MW / Production TWh
    2007 : 2250 / 4
    2011 : 6640 / 11.9

    Soit un progrés d’un facteur 3 ( pour 4 annoncés sans doute prends il à son compte le lancement plusieurs grands parcs Eoliens en mer récemment pas encore productif

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Pierre Gascou le 5 mai 2012 - 0:13 Signaler un abus - Permalink

    Pour la dette,votre chiffre de 817 milliards correspond à l’augmentation de FIN 2002 à FIN 2011, soit 9 ans alors que la droite a été au pouvoir 10 ans (mais 2002 à mai 2012). En annonçant 900 milliards, de mai 2002 à mai 2012, Hollande était sans doute en dessous de la vérité, puisque nous avons une moyenne de 90 milliards par an.
    C’est la même erreur qui a été faite lorsque l’on a voulou contredire Hollande qui annonçait 600 milliards de déficit au bilan de Sarkozy en lui opposant le chiffre officiel de 506 milliards qui concerne, en fait, une période 4 ans (fin 2007 à fin 2011) à ‘intérieur d’un quinquennat, de 5 ans par définition.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Simple lecteur le 5 mai 2012 - 11:07 Signaler un abus - Permalink

    Si vous saviez déjà écrire tout entière au lieu de “toute entière” au début de votre article, ça donnerait déjà plus de crédibilité à votre article.
    Si comme 41 économistes (19 dans LeMonde et 22 dans le Wall Street Journal (article “the problem with Hollande”)), vous trouvez que le programme de M. Sarkozy est le plus à même de sauver la France de la crise, votez pour lui dimanche. Analysez les deux programmes et comparez.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • objectivité? le 5 mai 2012 - 14:08 Signaler un abus - Permalink

    En ce qui concerne le débat sur les enseignants .. ou plutôt sur les fonctionnaires en plus que prévoit Mr Hollande prévoit ! Je tien juste à précisez pour ceux qui croit à ses mensonges ! LE problème n’est pas dans la quantité mais la Qualité !!! Quand on fait l’ENA et qu’on est meme pas capable de se rendre compte de ça.. franchement il y a de quoi douter sur la personne !
    Quelques chiffre : Des données publiées par le Ministère et reconnues par tous les acteurs de l’education y compris les syndicats : En 2011 : 2 100 classes comptait moins de 15 élèves, plus de 10 000 classes en avaient moins de 19 et la moyenne nationale se situait a 23.5 élèves par classe ! Acceptable je trouve !
    Mais le véritable ratio enseignant/élèves, le voici : au total, l’Educaion nationale emploie 852 915 professeurs ( source : Education nationale, l’etat de l’ecole n°20, 2010 ) pour 12M d’élèves. Soit 1 enseignant pour 14 élèves … Le probème n’est donc pas un manque de moyen ! Ouvrez les yeux !!!!!
    en 30 ans, le budget de l’Education nationale à augmenter de 85% alors que nos école accueillent 600 000 élèves en moins.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • bilouche69 le 5 mai 2012 - 14:14 Signaler un abus - Permalink

    Hollande a bien fait de rectifier Sarkozy à chaque fois que celui-ci annonçait des chiffres qui n’étaient pas exacts et il a su attaquer et contre attaquer quand il le fallait ce qui démontre qu’il n’était pas à côté de la plaque et qu’il a bien la posture d’un chef de l’Etat

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Moi le 5 mai 2012 - 15:11 Signaler un abus - Permalink

    Le monde n’est pas prêt d’aller mieux vu les mentalités !
    Entre ceux qui crachent sur leurs voisins pour un oui pour un non.
    Ceux qui jalousent.
    Ceux qui parlent au nom de leur haine.
    Etc etc ……

    Bref ……

    Comme le dit un grand sage et philosophe :

    ” Si il vous prend l’envie de changer le monde …….. commencer par vous changer vous meme ”

    ( Au lieu de perdre votre temps sans cesse a vouloir changer les autres )

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • matbee le 5 mai 2012 - 17:34 Signaler un abus - Permalink

    Dans l’oreillette,
    Dans ce genre de débat, que chacun des candidats utilisent les chiffres qui leurs conviennent, soit, c’est de bonne guerre. Ce qui me semble indispensable en revanche, et regrettable, c’est que les journalistes, si telle est leur fonction, doivent les reprendre, les corriger, mettre leurs incohérences et exagérations sous leurs nez. Et ce au lieu de se contenter de dire: “vous avez une min d’avance de parole sur M….”.
    Une équipe comme la votre devrait pouvoir souffler dans l’oreillette de Pujadas et Ferrari les vrais données.
    Il est tout de même regrettable que les 18 millions de téléspectateurs ne puissent vérifier les arguments avancés par les candidats!

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Cédric le 5 mai 2012 - 19:59 Signaler un abus - Permalink

    Sur la dette, vous donnez les chiffres de fin 2011 (500 milliards de plus depuis Sarkozy), mais on est en mai 2012, vu l’augmentation moyenne par an et la courbe exponentielle de ces dernières années, les 600 milliards de plus ne sont pas si loin!
    Ensuite je trouve que l’on passe une peu vite sur la croissance:
    en effet avoir un (ou deux) trimestres négatifs n’est pas mauvais si les autres
    trimestres sont très positifs. Donc l’argument de Sarkozy “pas un seul trimestre négatif” me semble totalement démagogique

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • TURON le 6 mai 2012 - 4:40 Signaler un abus - Permalink

      Hollande, c’est 30 000€ de revenus mensuel, 10 000 000€ de patrimoine sur lequel il ne paie
      pas l’ISF, c’est la dette de sa corrèze augmenté de 45% depuis qu’il en est président, des taxes qui ont explosées à tout va… C’est sûr il assure !

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
      • Cédric le 6 mai 2012 - 12:38 Signaler un abus - Permalink

        Et bien pourquoi ne paie il plus l’ISF? Grace à qui?
        la dette de la France a augmentée de combien depuis 2007?

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
  • yfament le 6 mai 2012 - 18:22 Signaler un abus - Permalink

    Je cherchais ces réponses depuis quelques temps. Merci donc ! J’ai trouvé trop discrets les journalistes des grandes ondes sur la véracité ou non de ces chiffres. Et l’UMP de parler (élément de language) de a précision du chef de l’Etat.
    SLts
    yf

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • contresens le 7 mai 2012 - 15:25 Signaler un abus - Permalink

    La vérification des chiffres de N. Sarkozy lors du Débat contre François Hollande donne des contre-sens sur au moins 3 citations : 44′55, 35′43, 1h12′08.
    Merci de donner des vérifications fiables dans le véritomètre et non pas des vérifications à vérifier.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Lenervien le 21 juin 2012 - 9:17 Signaler un abus - Permalink

    Il n’y a pas que les candidats qui font des approximations. Pour comparer exactement, il faut bien saisir le sens des affirmations. Ex: “l’Energie éolienne” c’est totalement différent de”nombre d’éoliennes”. On se fiche pas mal du nombre d’éoliennes, à la limite moins il y en a mieux c’est, c’est l’énergie qu’elles produisent qui nous importe

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Pierre Gascou le 21 juin 2012 - 19:25 Signaler un abus - Permalink

    le deficit de 817 milliards c’est entre FIN 202 et FIN 2011. Soit unpeu plus de 90 milliards par an.La droite a “pris le pouvoir” en juin et nous étions en mai.En rajoutant 83 milliards pour ces 11 mois supplémentaires, Hollande ne doit pas être loin de la vérité.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
17 pings

Derniers articles publiés