Marine Le Pen récidive sur l’IVG

Le 12 avril 2012

À l'occasion des grandes interviews présidentielles organisées par France 2 dans l'émission "Des Paroles et des actes", les 11 et 12 avril, les journalistes de données d'OWNI se mobilisent. Et vous livrent un résumé du grand oral des six principaux prétendants, à retrouver sur Le Véritomètre. Morceaux choisis du passage de Marine Le Pen.

16 minutes et 34 secondes. C’était le temps alloué à chacun des candidats pour convaincre 3,4 millions de téléspectateurs. Pour sa dernière grande interview télévisée, Marine Le Pen s’est de nouveau avancée sur ses thématiques de prédilection, la politique migratoire et le retour au franc. Tout en s’aventurant sur le terrain de données inédites, à propos de la contraception en France. La candidate du Front national (FN) y est donc allée de ses petits conseils :

En 2012, il y a quand même 15 moyens de contraception en amont pour éviter cela [une grossesse] !

La page d’accueil du portail du ministère de la Santé ChoisirSaContraception.fr recense 14 moyens contraceptifs existant en France. Avec quelques nuances, notamment concernant les “moyens naturels”, comme la méthode des températures, jugées “très imprécises et peu fiables”.

Il reste qu’avec son chiffre de “15 moyens de contraception” accessibles en France en 2012, Marine Le Pen tient des propos s’éloignant de 7,1% de la réalité, et donc imprécis selon le barème1 du Véritomètre.

Récidive sur l’IVG

C’était l’une des polémiques lancées par Marine Le Pen dans cette campagne : les avortements de complaisance. L’expression, alors vivement décriée tant par les professionnels de la santé que le monde politique, désignait les Interruptions volontaires de grossesses (IVG) multiples au cours de la vie de certaines femmes. Une pratique que la candidate FN est allée jusqu’à assimiler à un moyen de contraception. Et qu’elle propose de punir par le déremboursement de l’IVG.

Pour appuyer ses propos, Marine Le Pen s’est appuyé sur un article de presse :

Monsieur Moutel disait deux sur dix [avortements de complaisance] (…) dans Le Figaro.

Dans un article paru sur le journal Le Figaro du 25 février 2009, Grégoire Moutel, médecin en endocrinologie et médecine légale, a effectivement évoqué le chiffre de “deux [femmes] sur dix” ayant subi “deux ou trois avortements” au cours de leur vie féconde. Avant de se rétracter, et de répondre, dans le journal Le Monde daté du 15 mars 2012, que les “IVG récurrentes [représentaient] environ 3%” du total des IVG effectuées chaque année.

L’Inspection générale des affaires sociales (Igas) ne s’avance pas autant que le docteur Moutel. Dans son rapport intitulé La prise en charge de l’interruption volontaire de grossesse et publié en octobre 2009, le service d’inspection des politiques sociales précise (page 38) qu’aucune “donnée fiable et objective” n’existe à propos des “IVG récurrentes” en France. Et de renchérir, comme pour répondre à la candidate FN :

Cette situation où les partis-pris et les impressions subjectives, souvent forgées à partir de cas particuliers, tendent à l’emporter sur l’analyse objective des données de fait reflète, au-delà de l’imperfection des statistiques qui n’est pas propre à l’IVG, la spécificité d’un sujet qui reste ‘pas tout à fait comme les autres’ : peu de questions de santé publique mettent autant en jeu des points de vue personnels éthiques, religieux, philosophiques, moraux et politiques.

Un rapport complémentaire de la même Igas, publiée lui aussi en octobre 2009, délivre ainsi une seule donnée à ce sujet : les IVG récurrentes en Martinique. Elles auraient représenté 8,5% du total des IVG du département.

Impossible de dire, donc, si la situation outre-mer reflète celle en métropole. Il semble en tout cas bien exagéré de la part de Marine Le Pen de parler de 20% d’IVG récurrentes chaque année dans le pays.


Les vérifications des interventions sont réalisées par l’équipe du Véritomètre : Sylvain Lapoix, Nicolas Patte, Pierre Leibovici, Grégoire Normand et Marie Coussin.
Retrouvez toutes nos vérifications sur le Véritomètre et nos articles et chroniques relatifs sur OWNI
Illustrations par l’équipe design d’Owni /-)

  1. L’équipe du Véritomètre a fixé des seuils de tolérance pour l’évaluation des chiffres des candidats : si la marge d’erreur entre le chiffre évoqué par le candidat et la donnée officielle disponible est comprise entre 0 et 5 %, nous considérons la citation comme “correcte” ; si la marge est entre 5 et 10 % on la qualifiera d’”imprécise”, enfin si la marge est de plus de 10% nous l’évaluerons comme “incorrecte” []

Laisser un commentaire

  • Arthur Heine le 12 avril 2012 - 18:31 Signaler un abus - Permalink

    Marine Le Pen a cité le chiffre de 15 millions d’immigrés en 30 ans. Ce chiffre est évidemment faux.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • Pierre Leibovici le 12 avril 2012 - 18:33 Signaler un abus - Permalink

      Réponse demain, sur le site du Véritomètre (http://itele.owni.fr) ;)

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
      • René de Sévérac le 13 avril 2012 - 17:41 Signaler un abus - Permalink

        Petit problème de comptabilité :
        en effet, pendant les 30 années le nombre d’immigrés de fut pas de 200 000/an
        (chiffre de 2011 !); et mêm sur cette base (fausse) le total monterait à 6 millions.
        Toutefois, si la France autochtone était de l’ordre de 50 millions, et que la natalité
        indigène ne permet pas le renouvellement des générations, il faut bien admettre que
        le passage de 50 à 65 millions représente un “apport de 15 millions”.

        Selon les points de vue idéologique on peut parler d’enrichissement.

        Si votre véritomètre a une action militante, il est sain de réfuter le chiffre.
        Si il vise un éclairage neutre, une explication est préférable.

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
        • Pierre Leibovici le 13 avril 2012 - 17:46 Signaler un abus - Permalink

          Bonjour,

          Comme indiqué dans cet article, nous avons sélectionné ici des données se rapportant à une seule grande thématique, en l’occurrence la santé.

          Concernant les “15 millions d’immigrés en 30 ans”, je vous renvoie vers l’intégralité de la vérification de l’intervention de Marine Le Pen à l’émission Des paroles et des actes, disponible juste ici : http://itele.owni.fr/#!/intervention/des-paroles-et-des-actes-sur-france-2-le-11-avril-2012-avec-marine-le-pen/

          • Vous aimez
          • Vous n'aimez pas
          • 0
          Lui répondre
  • Fabien le 12 avril 2012 - 20:08 Signaler un abus - Permalink

    Vous etes magiques. Elle dit 15 et il y en a 14, quelle horrible menteuse ! Lachez rien les gars, c’est du journalisme de haut vol ;)

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Jos le 12 avril 2012 - 22:58 Signaler un abus - Permalink

    “Marine Le Pen s’est de nouveau avancée sur ses thématiques de prédilection, la politique migratoire et le retour à l’euro” Le retour à “l’euro”? Vraiment? :-))

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • René de Sévérac le 13 avril 2012 - 17:45 Signaler un abus - Permalink

      Retour à l’€, après RÉFÉRENDUM. J’ai beaucoup aimé.
      De toute façon, la victoire (j’en doute) de Marine fera chuter l’€.
      En voilà une bonne nouvelle !

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
1 ping

Derniers articles publiés