DCRI contre Anonymous

Le 27 janvier 2012

La Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) part en guerre contre les Anonymous. Jeudi, deux membres supposés étaient mis en examen dans le cadre d'une enquête sur "Greenrights" ; une opération numérique visant notamment les serveurs d'EDF. Nous nous sommes entretenus en exclusivité avec Pierrick Goujon, l'un de ces soi-disant Anonymous que la DCRI a arrêté.

Pierrick Goujon, photographié à OWNI (cc Claire Berthelemy)

Ce vendredi, OWNI a longuement rencontré Pierrick Goujon, 29 ans, connu sur les réseaux sous le pseudo de Triskel. Il est soupçonné par la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) d’être un membre des Anonymous – même si ce mouvement militant se caractérise par l’absence totale de hiérarchie, de structures et de cartes de membres. Hier, après 45 heures de garde à vue, plus 15 heures d’attente dans une cellule du Palais de Justice de Paris, Pierrick Goujon a été présenté au juge David Benichou du Tribunal de grande instance de Paris, qui l’a mis en examen. Selon son ordonnance de placement sous contrôle judiciaire, que nous avons consultée1, le magistrat lui reproche d’avoir :

courant août 2011 sous la banière des Anonymous participé à la campagne Greenrights, entente formée en vue de conduire des entraves par déni de service contre des producteurs/distributeurs d’électricité.

La campagne Greenrights, menée en France, en Allemagne, en Italie et aux États-Unis, consistait à manifester sur les réseaux contre la dépendance de nos sociétés industrielles à l’égard du nucléaire, quelques mois après la catastrophe de Fukushima. Avec Pierrick Goujon, un autre homme également arrêté et interrogé par la DCRI, a été mis en examen pour les mêmes faits.

Mardi 24 janvier, 7h du matin. Pierrick Goujon est réveillé par sa sonnerie de téléphone. Peu habitué à se réveiller si tôt, il raccroche et met son téléphone en mode silencieux. 10 minutes plus tard, le téléphone de son amie sonne. Une voix très autoritaire, limite agressive :

- Bonjour, police nationale. Nous nous trouvons devant votre domicile, où êtes-vous?
- Euh, chez ma copine, à Pontivy.
- Nous voulons vous parler, venez ici, si vous n’êtes pas là dans 30mn on arrive à Pontivy.

Pierrick téléphone alors à la gendarmerie, afin de vérifier s’il ne s’agissait pas d’un canular. Le gendarme de permanence lui répond qu’il n’est au courant de rien : “N’y allez pas, il n’auront qu’à venir. Et vous pourrez dire que je vous ai dit ça“.

Ceinture et bretelles, il n’en téléphone pas moins, malgré l’heure matinale, à son voisin. Cinq minutes plus tard, ce dernier lui confirme que 3 voitures et 10 policiers l’attendent effectivement en bas de chez lui, et qu’ils lui intiment l’ordre de se dépêcher d’arriver.

8h40. Pierrick arrive chez lui. Ceux qui l’attendent sont de la gendarmerie, venus accompagner trois policiers de la DCRI, ce service de renseignement qui se trouve au cœur de plusieurs scandales politiques, décrits dans le livre “L’espion du président”, récemment paru.

Après s’être fait signifié son placement en garde à vue, les policiers de la DCRI entrent chez lui et s’intéressent à ses ordinateurs et disques durs. Pendant ce temps, les gendarmes fouillent un peu partout, “y compris dans les culottes de ma meuf’, à la recherche d’un masque d’Anonymous“.

La preuve ? Un flyer

Conduit à la gendarmerie de Loudéac (la plus proche), il est ensuite amené à celle de Saint Brieuc (parce qu’elle reste ouverte la nuit), puis ramené à Loudéac le lendemain matin, avant d’être conduit à la DCRI, à Levallois-Perret, l’après-midi du lendemain.

Au total, Pierrick estime avoir été interrogé une dizaine de fois. Il a refusé d’être assisté par un avocat, s’estimant totalement innocent des faits qui lui sont reprochés. Il est en effet accusé d’”entrave au fonctionnement d’un système de traitement de données“, pour avoir participé à une attaque par déni de service (ou DDOS, ayant pour but de bloquer l’accès à un serveur en l’inondant de requêtes, un peu comme si des centaines de personnes tentaient d’entrer, en même temps, dans un magasin) contre le site edf.com initiée par les Anonymous.

Pour preuve, la DCRI lui a dit avoir relevé son adresse IP dans les fichiers de logs d’EDF, et que son ordinateur s’y était donc bien connecté sur le site web le jour de l’attaque en question : il reconnaît certes avoir visité le site ce jour-là, comme des dizaines ou milliers d’internautes, mais nie avoir participé à l’attaque par déni de service, étant opposé, par principe, à ce genre de pratique. Des centaines de milliers d’internautes sont ainsi allés, ces derniers jours, visiter elysee.fr ou hadopi.fr, alors qu’ils étaient aussi visés par les Anonymous, y laissant eux aussi leurs adresses IP. Mais jusqu’à plus ample informé, visiter un site, ce n’est pas le pirater.

Pierrick est également accusé d’”entente en vue de l’entrave au fonctionnement d’un système de traitement de données“. La preuve ? Un flyer, posté par on ne sait qui sur le web, qui invitait les Anonymous à s’en prendre à edf.com, et qui mentionnait l’adresse de son site web, irc.lc.

Pour sa défense, Pierrick a demandé à la DCRI pourquoi elle n’arrêtait pas aussi le responsable de Facebook, Twitter où encore de SFR, ou de n’importe quel fournisseur d’accès à l’Internet (FAI), qui permettent eux aussi aux Anonymous de communiquer et d’accéder à leurs salons de discussion :

Si un terroriste utilise une autoroute, on n’attaque pas le prestataire de service de l’autoroute ! Au bout d’un moment ils en avaient marre, ils ne voulaient plus entendre mes comparaisons.

Son site web, irc.lc, permet en effet de se connecter sur des salons de discussion relayée par Internet (ou IRC) depuis le web et sans avoir besoin d’installer de logiciel spécifique.

Mais irc.lc n’est en fait qu’un tout bête raccourcisseur d’URL, qui agrège tous les “webchats” de ce type, sans pour autant ni les héberger, ni en être le moins du monde responsable.

Au bout de 45 heures de garde à vue, il est déféré au palais de Justice de Paris, où il attendra en cellule, 15 heures, qu’un juge le reçoive.

Ce dernier lui conseille fortement de trouver un avocat commis d’office dans le couloir du palais de Justice, ce qu’il fait, et lui propose, soit de se taire, soit de répondre à des questions, soit de parler librement, ce qu’il décide de faire.

A l’issue de son audition, Pierrick est mis en examen pour les deux faits qu’il continue de nier, et placé sous astreintes. Il lui est interdit de quitter le territoire national, de se rendre sur “tous reseaux, espaces ou forums de discussion, dédiés aux Anonymous“, et de “se livrer aux activités professionnelles ou sociales suivantes” :

Fourniture de tous services permettant l’accès au réseau IRC “anonops”

A 20h, il est relâché, en plein Paris, à 400 km de chez lui. Quelques heures plus tard, il ferme la page qui permettait d’accéder aux salons d’anonops.li, la “plateforme de communication internationale” des Anonymous, à la demande de la justice française, et après 60h de garde à vue et d’interrogatoires à la DCRI.

Il est toujours possible d’accéder via le web, aux salons d’Anonymous, mais plus depuis chez lui. Un peu comme si on avait interdit à un libraire de vendre un livre ou un magazine, alors même qu’aucun juge ne l’a interdit, et qu’il est tout à fait possible de pouvoir le lire dans n’importe quel autre magasin à côté.

Ironie de l’histoire : au moment même où le site d’EDF était attaqué, irc.lc était coupé. Le gouvernement colombien avait demandé à l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI, en charge des questions de cyberdéfense) de fermer irc.lc au motif qu’il avait aussi été utilisé par des Anonymous pour mener une autre attaque.

Pierrick avait alors contacté l’ANSSI pour se défendre et lui expliquer qu’il n’était nullement responsable du fait que des gens passent par chez lui pour se connecter aux serveurs IRC utilisés par les Anonymous. L’ANSSI avait rapidement reconnu que son site n’avait pu, au mieux, qu’à seulement discuter de l’attaque, qu’i ne relevait donc pas de son ressort, s’excusant auprès de lui et contactant l’hébergeur dans la foulée pour lui demander de réactiver l’accès à irc.lc.

L’histoire ne raconte pas, en revanche, comment ni pourquoi les fins limiers de la DCRI, service de renseignement connu pour ses techniques d’investigation parfois fort intrusives, sont allés chez lui, à la Folie, alors qu’il n’y était pas.

MaJ, 20h02 : Pierrick Goujon vient de mettre en ligne un texte revenant sur son “petit tour” à la DCRI.

MaJ, 21h32 : le hashtag #entendupendantlaGAValaDCRI étant devenu le trending topic n°1 ce soir sur Twitter, on vous en propose un “best of” :



Photo : Claire Berthelemy CC [by-nc-nd]

  1. MaJ du 08/03/ : à la demande de Pierrick Goujon, nous avons retiré le fac similé de l’ordonnance de placement sous contrôle judiciaire []

Laisser un commentaire

  • D le 27 janvier 2012 - 17:59 Signaler un abus - Permalink

    Encore un article écrit sans aucune neutralité ou impartialité, totalement orienté contre la Police. Navrant.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • Commentaire stupide.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
    • Francis le 27 janvier 2012 - 18:21 Signaler un abus - Permalink

      Comment ne pas se placer de son côté étant donné ce qui lui est reproché et ce qu’il a subit.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
    • KheOps le 27 janvier 2012 - 18:30 Signaler un abus - Permalink

      Je ne sais pas si tu es de la Police, enfin, ce truc qui est censé protéger les citoyens des _vrais_ dangers et pas des mecs qui ont des masques et des flyers chez eux, mais si tel est le cas tu ne fais pas honneur à la profession en ce qui concerne sa capacité à réfléchir, argumenter, et discuter.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
    • Tibo le 27 janvier 2012 - 18:32 Signaler un abus - Permalink

      Commentaire idiot

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
    • Blackeuh le 27 janvier 2012 - 18:47 Signaler un abus - Permalink

      D comme DCRI ? :D COUCOU o/

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
    • Butters le 27 janvier 2012 - 20:04 Signaler un abus - Permalink

      Tu est navrant, il est accusé de quelques chose qu’il n’a pas fait voir d’une personne qu’il n’est pas !

      Comment tu réagirais à sa place ?

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
    • luc129 le 27 janvier 2012 - 21:40 Signaler un abus - Permalink

      La remise en question des pratiques et éventuellement l’autocrique me parait nécessaire dans un état de droit et prétendument démocratique.
      Les forces de l’ordre sont nécessaires pour maintenir la sécurité de TOUS, essentielement TOUS LES CITOYENS, et préserver l’intérêt général.
      Messieurs les polciers il va être un temps où vous devrez vous rappeler quel idéal vous devez servir. Vous rappelez que vous êtes aussi des citoyens dotés d’une conscience. Que les actions que l’on vous fait mener sont moins des actions d’intérêt général que la manifestation d’un pouvoir qui tente de juguler une expression libre dans un pays où cela devrait être permis. Moi je ne fais pas de l’anti flic primaire. Je n’oublie pas que derrière la fonction il y a de l’humin. Vous, n’oubliez pas les valeurs qui devraient vous animer et que derrière un interpellé il y a aussi un être humain.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
    • spenlehauer le 27 janvier 2012 - 22:08 Signaler un abus - Permalink

      “Encore” un commentaire “écrit sans aucune neutralité ou impartialité, totalement orienté contre” l’injustice de “la Police.Navrant”

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
      • SpeedyCharly le 28 janvier 2012 - 5:47 Signaler un abus - Permalink

        SVP apprendre à lire, et surtout à comprendre ce que vous lisez avant de faire des comms. aussi peu conséquents…

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
      • luc129 le 28 janvier 2012 - 11:57 Signaler un abus - Permalink

        Vous trouvez ?????argumenter svp. Sinon on va finir par croire que vous partial :)

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
    • AK le 27 janvier 2012 - 23:50 Signaler un abus - Permalink

      Déplorable.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
    • Pierre le 28 janvier 2012 - 15:01 Signaler un abus - Permalink

      N’importe quoi ! Tu ne vois pas que c’est pire qu’une dictature ce qu’on vit? On verra comment tu réagiras quand tes gosses telechargeront du contenu copyright sans droit ou quand ils reviendront à la bonne copie DVD OU CD pour partager des fichiers entre copains. C’est toi qui ira en prison

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
    • luc nemeth le 28 janvier 2012 - 17:36 Signaler un abus - Permalink

      Faut-il vraiment répondre, au grandiose imbécile qui signe “D” (comme DCRI ? comme débile ?). Il-ou-elle devrait savoir que la neutralité n’est point de ce monde, et que l’impartialité est un songe. Tout ce que nous pouvons faire est de lutter de notre mieux contre ce qui, dans nos éventuels préjugés, pourrait nous amener à déformer la réalité ; ce ne semble pas être le cas de cet article, toutefois ; pour le reste il y a ce qui est vrai, il y a ce qui est faux -et bastaközy. Aussi et plus que jamais, un seul mot d’ordre : HORS DU WEB les spameurs-de-service sarko-lepénistes, qui en admiration devant leur propre bêtise et protégés par l’anonymat, viennent nous pomper les bits et les octets !

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
      • Joel le 6 mai 2014 - 13:49 Signaler un abus - Permalink

        Les magnifiques te9moignages d amitie9s nous diesnt la belle personne qu e9tait Pierrick. Je suis en pense9es tre8s since8res avec ses parents, sa famille et vous tous ses amis de l IESEG.Courage e0 chacun d entre vous.Marc Delozanne

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
        • luc nemeth le 6 mai 2014 - 16:54 Signaler un abus - Permalink

          Bonjour. Je comprend mal pourquoi le commentaire ci-dessus, qui pourrait être utilisé à me présenter comme un proche de Pierrick (avec pour lui, les ennuis que l’on imagine!) prend la suite de l’un des miens.

          Pour le reste… Certes ma situation n’a “rien à voir” avec celle de Pierrick, mais par tempérament je me méfie de l’expression “rien à voir” (et je suis sûr que Pierrick, dont je regrette de n’avoir pu me concerter avec lui sur ce point, pour la raison que je ne le connais malheureusement pas, serait d’accord avec moi là-dessus).
          En ce qui me concerne c’est dès le 7 mai 2012, soit quelques heures après le résultat des présidentielles, et dans une situation où des intérêts rose-bonbon haut placés sont en cause, que la justice a saisi la police judiciaire pour “enquête préliminaire concernant des faits d’outrage à magistrat susceptibles de m’être reprochés”. L’ennui, pour cette pitrerie : est que je ne me suis jamais adressé, ni par écrit ni par oral, ni pour le blâmer ni pour le féliciter, à aucun magistrat ayant eu à connaître de mon affaire ; que je n’ai pas plus outragé tout ce beau monde, par voie de presse, ou sur des sites librement accessibles au public ; et que si pour le reste j’ai pu tenir des propos qui pourraient être présentés comme insulte, diffamation, etc. ils ne sont pas du registre de l’outrage -qualificatif qui n’aura été ici retenu que dans la mesure où il permet d’écarter le débat sur le fond…
          Ce n’est pas tout.
          Le comportement de la brigade ici concernée n’a ensuite rapidement laissé aucune doute, sur sa collusion avec la partie adverse. Les pandores avaient banalement pour mission de s’emparer de ma personne et de me placer en GAV afin que je puisse être aussitôt déféré au Parquet, sans avoir pu préparer un commencement de défense, ni alerter les médias (si j’en avais eu l’intention).
          C’est dans ces conditions que j’ai été arrêté le 9 octobre 2013 à la poste, puis placé 34h en garde-à-vue, puis inculpé d’outrage à magistrat, sic. Je n’ai pas eu encore connaissance de tout le dossier (trois cent vingt-cinq pages, pas moins !), au Greffe de la 10ème Chambre du Tribunal correctionnel de Paris mais le peu que j’en ai lu m’a d’ores et déjà permis d’y repérer un faux procès-verbal, dont j’ai bien entendu saisi l’IGPN il y a une dizaine de jours -même s’il n’y a pas à espérer de miracle d’une telle démarche.

          Je ne dis pas que le commentaire ci-dessus est une provocation, policière ou… magistrale.
          Je prie son auteur de m’excuser d’avoir même seulement émis cette hypothèse, s’il s’agit d’un commentaire sincère.
          Mais enfin je ne peux que m’étonner de sa soudaineté après un long silence, et ne peux que faire un rapprochement avec ce qui vient d’être rappelé.
          Bref, prudence, même s’il ne devait s’agir “que” de récolter les IP, de ceux que ces choses intéressent…

          • Vous aimez
          • Vous n'aimez pas
          • 0
          Lui répondre
      • Which came first, the problem or the solution? Luckily it doesn’t matter.

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
      • psychological impotence le 12 juin 2014 - 23:45 Signaler un abus - Permalink

        Ppl like you get all the brains. I just get to say thanks for he answer.

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
    • Gregoleblairo le 28 janvier 2012 - 17:55 Signaler un abus - Permalink

      Un article soulignant qu’en France, en 2012, on peut encore utiliser des méthodes de GESTAPO !!! C’est ce qui est navrant. 60h de GAV sans aucune preuve digne de ce nom. Et d’un autre côté, on voit nos dirigeants se tirer sans aucune peine de prison pour des dossiers bien plus grave que de la redirection vers des forums… A bon entendeur…

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
      • luc le 28 janvier 2012 - 18:08 Signaler un abus - Permalink

        oui, Gregoleblairo, et une autre chose presque aussi navrante (étant bien entendu que ces situations qui sortent du cadre de la légalité sont plus que toutes autres liées à un rapport de forces) est qu’on les entend vraiment trop peu les fauderches de l’ex-gôche plurielle, et ce pour deux raisons au moins : la première est qu’ils pètent de trouille à la seule perspective de perdre une seule voix d’un seul poulet de la DCRI, et du moindre membre de la moindre branche collatérale de sa famille dégénérée ; la deuxième, est que leur grand rêve est de pouvoir à leur tour bientôt ferpareil !

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
      • Gary le 6 mai 2014 - 7:33 Signaler un abus - Permalink

        creo que por fin de vuelta, tras una gripe ftddisiaaa..y de todos los posts me quedo con esa maravilla de almohadones y mantas frente a una ventana abierta del deda tres de febrero..ahora mismo me acurrucaba yo ahed con una taza de cafe9 y un buen libro..besos

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
    • Pascal le 5 février 2012 - 18:13 Signaler un abus - Permalink

      D a posté son commentaire a 17h59, en même temps que la fin de service ?!!

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
    • Permalink le 1 mars 2012 - 19:39 Signaler un abus - Permalink

      Encore un article défendant les droits d’une personne innocente… Navrant.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
    • E le 11 avril 2012 - 9:47 Signaler un abus - Permalink

      La Police Française est une police de merde, ;a pire d’Europe parait-il.

      Je trouve que cette article est au contraire trop gentil avec ces criminels.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
  • Chicxulub le 27 janvier 2012 - 18:13 Signaler un abus - Permalink

    “Pour preuve, la DCRI lui a montré un extrait des fichiers logs d’EDF.com montrant que son adresse IP s’était bien connectée sur le site web le jour de l’attaque en question” : s’il y a DDOS, son @ IP ne devrait pas figurer qu’une fois dans les logs, non ?

    “Il a refusé d’être assisté par un avocat, s’estimant totalement innocent des faits qui lui sont reprochés” : tsss, on voit que Triskel n’est pas un lecteur du blog de Maître Éolas ! ^^

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • N°9 le 27 janvier 2012 - 18:15 Signaler un abus - Permalink

    Quoi que l’on vous reproche, ne penser jamais pouvoir vous passer d’un avocat. Courage a toi Pierrick

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • mambo le 27 janvier 2012 - 18:15 Signaler un abus - Permalink

    L’auteur de l’article n’est pas un familier de la procédure pénale : c’est quoi une personne “mise en référé” ? Par ailleurs, une mise en examen n’est pas une condamnation : les éléments dont disposent le juge (connexion sur le site EDF ce jour-là, documents relatifs à Anonymous retrouvés, fréquentation du canal IRC, etc.) sont largement suffisamment pour mettre en cause ce jeune homme. Sans compter qu’il n’a pas été placé en détention (ce qui est normal vu les faits reprochés). Bref, à ce stade cette procédure n’a, à l’évidence, rien d’abusive (mis à part la longueur de la GAV, excessive).

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • @Alleluyachuu le 27 janvier 2012 - 18:27 Signaler un abus - Permalink

      La mise en référé ça désignerai pas le passage devant le juge instantané par hasard ?

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
    • Nakou le 27 janvier 2012 - 18:29 Signaler un abus - Permalink

      Et le fait que ce soit carrément la DCRI qui prenne sa en charge? Ça te choque pas?

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
    • KheOps le 27 janvier 2012 - 18:37 Signaler un abus - Permalink

      « connexion sur le site EDF ce jour-là, documents relatifs à Anonymous retrouvés, fréquentation du canal IRC, etc. »

      - ce jour-là, je pense que des milliers d’autres personnes, ne faisant pas du tout partie du DDoS, ont également dû s’y connecter… Le flux habituel de connexion, quoi. Devraient-elles être mises en examen ?

      - document relatif à Anonymous… Un flyer pour être plus précis. Portant le nom d’un groupe dont « l’existence » n’a rien d’illégale.

      - fréquentation du canal IRC. Hu ?

      Bon, demain je vais visiter mon compte perso sur edf.com, j’imprime 500 flyers OpGreenrights, et je me connecte sur un canal IRC Anonymous. Autant que j’aille directement me présenter aux autorités, là, hein, je suis devenu un hors-là-loi directement alors.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
    • Blackeuh le 27 janvier 2012 - 18:50 Signaler un abus - Permalink

      Ce n’est pas clair. Le flyer n’a pas été retrouvé chez lui, l’adresse de son service de redirection est sur un flyer. C’est assez différent.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
    • Pierre le 31 janvier 2012 - 17:07 Signaler un abus - Permalink

      Mon site a à l’époque été piraté par des personnes que je connaissais, j’ai perdu 4 ans de travail. Et mon équipe d’une vingtaine de personnes également à perdu le travail de rédaction réalisé dessus.
      Il y eu des intrusions et injections SQL pour qu’à chaque clic sur une actualité s’affichent des images pornographiques ainsi que des montages de moi et de mes amis (à partir de photo facebook).
      Donc tu vois il s’agissait d’une de mes connaissances, toutes les preuves étaient là. (logs OVH, etc)…
      Je suis allé porter plainte aux services spécialisés en cybercriminalité. On m’a clairement dit que je n’étais pas une société qui venait de perdre des milliers d’euros ni sarkozy donc que je n’avais aucune chance que ça aboutisse à quelque chose (les mecs avec les preuves que je leurs avaient fournis !!! même pas besoin de rechercher quoique ce soir !!).

      Donc ça me fou les boules quand je vois que là juste pour faire style qu’on va casser de l’anonymous on arrive si facilement à arrêter un innoncent alors que quand il s’agit d’arrêter un pirate IDENTIFIE, on en est incapable, parce que de toute façon ça ne concerne pas le gouvernement, ça concerne juste un citoyen…

      Vive la police de nos jours… elle défend l’état, pas les citoyens…

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
  • RedFox le 27 janvier 2012 - 18:16 Signaler un abus - Permalink

    Je ne suis pas choqué que la police arrête et auditionne des “suspects” d’un délit sur lequel elle enquête.

    Par contre, après plusieurs mois d’enquete et manifestement si peu d’élément à charge, je trouve vraiment abusé de retenir aussi longtemps une personne pour l’interroger sans relache et de manière obsessionnelle.
    De plus, est-ce légal et digne de “relacher” quelqu’un à 400km de chez lui ?

    Le serveur chez ovh a t’il été perquisitionné ? Si c’est un serveur mutualisé, il semble que ce fut le cas sans interruption de service… Cela me parait en tout cas nécessaire pour retrouver l’adresse ip personnelle de Triskel et la rapprocher des logs d’edf…

    Sinon, a t’on des nouvelles des 2 autres “suspects” annoncés par l’AFP ?

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • Lol1234 le 28 janvier 2012 - 9:48 Signaler un abus - Permalink

      “De plus, est-ce légal et digne de “relacher” quelqu’un à 400km de chez lui ?”

      Digne, non, mais légal oui. J’ai souvenir d’un cas d’erreur sur la personne, du temps de la DST. 6 heures du matin, le type amené à Rennes sans un mot. Pas de bol, les policiers s’étaient trompé de commune et de type ! Le type arrêté à tort avait été relâché sans un rond à Rennes, à 150 km de chez lui. Sans excuse bien sûr.

      Il devrait y avoir une obligation légale de raccompagner la personne non mise en examen dans sa commune, ou au minimum moins à la gare la plus proche.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
      • phil le 14 février 2012 - 23:54 Signaler un abus - Permalink

        C’est une pratique très courante voire habituelle en Corse dans les affaires de “terrorisme”. Si tu es un terroriste, c’est à dire si tu fréquentes un peu trop tel ou tel établissement, que tu as été vu buvant un coup avec telle personne (contamination par récurence ou la justice selon poincarré ?!:-) ou que tu as fait une caricature d’un juge sur un site internet, tu peux être le matin à Sartène (au hasard), et te retrouver le soir vers 22h tant qu’à faire une main devant, une main derrière sans même un téléphone portable (des fois qu’il y ait des contacts interessants dedans, candidats potentiels au même voyage – toujours la récurence mais sans condition initiale !!…. ) laché comme un con à paname ! (et la retour à tes frais même si tu es blanc comme neige – quant à tes ordis…. pour les récuperer tu peux te gratter….!!!)
        La conclusion… si ça se fait en Corse ça doit bien se faire ailleurs !
        (ps : ip anonyme tant qu’a faire …. )

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
  • Okhin le 27 janvier 2012 - 18:22 Signaler un abus - Permalink

    Mmm, une enquète de la police française sur des Anonymous qui visent EDF. Ça me rappelle quelque chose ça.

    Ah, ça y est, trouvé: http://arstechnica.com/tech-policy/news/2011/05/german-police-seize-pirate-party-servers-looking-at-anons-toolkit.ars c’était le raid de la police allemande sur les serveurs du parti pirate allemand (deux jours avant une élection locale) qui était demandé par la police française dans le cadre d’une enquète anti-terroriste sur EDF organisée par Anonymous.

    A noter donc, que, à priori, mener un DDoS est un acte de terrorisme (même si je n’encadre pas le DDoS car c’est stupide et inutile, c’est un peu extrême comme réaction).

    With datalove.

    Okhin

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • KheOps le 27 janvier 2012 - 18:28 Signaler un abus - Permalink

    C’est moi ou le texte qui contient la notification de mise en examen est tout plein de fautes ? :p

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • @Alleluyachuu le 27 janvier 2012 - 18:34 Signaler un abus - Permalink

    J’ai un grand respect mon @Manhack il est un des notoires français sur la scène twitter, que ce soit en matière d’information, de formation, de réflexion ou de dissertation.
    Certe cette publication peut paraître faussement in-objective. En l’occurrence ce n’est pas un article journalistique qui nous est présenté ici, si on le lit en entier, et si on l’examine bien c’est un article “témoignage” Manhack affiche la vérité, il ne fait que relaté ce qui est ressorti de sa conversation avec Triskel, en l’occurence Manhack ne parle pas de ses sentiments personnel vis à vis de la situation, donc l’article a l’air orienté, mais ce n’est pas le cas. Si l’article parait critique envers la DCRI c’est qu’il y a de quoi critiquer la DCRI.

    C’est un cas d’école débile (Ce qui débilise grandement la DCRI ici) au sens propre, imaginer une bagarre dans un collège l’un agresse, l’autre se défend, les deux sont punis. Ici c’est presque ça.On accuse Triskel de quelque chose de complètement anodin d’une chose minime, mais on fait paraître sa ENORME comme on en a discuté avec des amis sur Twitter.
    Les cas où on voit 90h de garde à vue c’est pour les terroristes. Si DDOS, si permettre aux gens de communiquer, est du terrorisme, alors la moitié de la planète peut-être considéré comme des terroristes.

    En gros ce qu’a fait la DCRI est totalement futile, ils viennent de se taper l’affiche, et la honte. Et si ce sont ces mêmes personnes qui sont censés nous protéger, je préfère rester seul et me protéger seul.

    A bon entendeur.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Chabal le 27 janvier 2012 - 18:36 Signaler un abus - Permalink

    Je crois que la défense du net va etre un important combat dans les jours, les mois, les années qui vont venir.
    On voit bien en ce moment, avec la multiplication des lois liberticides pour le net et mêmes avec les comportements à la limite de la légalité voir carrément illégaux des états et des grandes industries (l’affaire ci dessus me semble d’ailleurs bien limite…).
    Ce qu’il se passe aujourd’hui c’est que la démocratisation du web est bien réelle, et maintenant elle fait peur. Peur à deux groupes : les gouvernements et les grandes industries car le web permet une liberté, un dialogue qui auparavant nous étaient interdit.

    Mais le problème c’est que nous avons gouté à quelque chose que nous ne sommes pas prêt de lâcher.
    La répression poussera juste les utilisateurs à devenir de plus en plus pointu. Il y a 6 mois je n’aurais jamais cherché de renseignements sur les proxy, Tor et tout un systeme de navigation anonyme. Et j’habite de en France … pas en Iran.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • @Alleluyachuu le 27 janvier 2012 - 18:38 Signaler un abus - Permalink

      C’est ce qu’un de mes professeurs de Sociologie m’a dit.

      “Le peuple s’est battu pour avoir des droits, depuis la nuit des temps, des morts et du sang pour faire valoir des droits et des valeurs. Tenter de les reprendre, de les modifier, ou de les restreindre signifierait déclencher une guerre civil à l’encombre de l’état oppresseur”

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
      • Butters le 27 janvier 2012 - 20:00 Signaler un abus - Permalink

        Pour mon avis personnel, ça ne s’arrêtera pas à deux simples ddos, il commence à y avoir des manifestations, pour le reste seul le temps nous le dira.

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
    • KheOps le 27 janvier 2012 - 18:40 Signaler un abus - Permalink

      <3

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
  • Benoît le 27 janvier 2012 - 18:45 Signaler un abus - Permalink

    je ne voudrais pas dire, mais dans “courant août 2011 sous la banière des Anonymous” bannière devrait prendre 2 “n”, que ce soit celle des Anonymous ou toute autre…

    Certes, mais comme c’est le juge qui l’écrit… /-)

    manhack

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • anti D le 27 janvier 2012 - 18:49 Signaler un abus - Permalink

    et je trouve ça totalement normal !

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • flox le 27 janvier 2012 - 19:21 Signaler un abus - Permalink

    Big up triskel !! C’est pas la premiere fois que t’as des soucis, j’espère que tu vas pas laisser tomber irc.lc ;)

    Coucou les copains d’inframonde et les mecs de la DCRI sont vraiment débile à le prendre pour un anon x)

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Gritche le 27 janvier 2012 - 19:34 Signaler un abus - Permalink

    Certains d’entre-nous connaissent (plus ou moins) Triskel via le Réseau et s’il faut reconnaitre qu’existent des divergences sur de nombreux sujets, Triskel ne méritait certainement pas ce qu’il a subit.
    Alors non, cet article n’est pas subjectif, ceux qui connaissent un peu Anonymous et Triskel en conviendront.
    Vive la France, Vive la République.
    Anonymous triomphera.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • kwartou le 27 janvier 2012 - 19:54 Signaler un abus - Permalink

    http://www.hrw.org/fr/node/104543
    et cet article aussi est orienté contre la police? ou c’est la police qui est parfois orientée vers certaines personnes? certains fonctionnaires de police nuisent à l’image de leur profession, personne n’est parfait

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Butters le 27 janvier 2012 - 19:56 Signaler un abus - Permalink

    Si la police ne servait pas à rien peut être que l’on serait de son côté !
    Mais à l’heure d’aujourd’hui, nous défendons la censure et la liberté d’expression!!

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Anonymous le 27 janvier 2012 - 20:00 Signaler un abus - Permalink
    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • mmu_man le 27 janvier 2012 - 20:03 Signaler un abus - Permalink

    L’ANSSI ? Ah je comprends mieux. Les pauvres sont toujours sous XP…
    http://revolf.free.fr/qdn/motivator1998337a68e9e46b249c011d6960afb4d314b0e5.jpg

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • Bob le 6 mai 2014 - 18:14 Signaler un abus - Permalink

      Pedrito, Pedrinho (e0 prononcer avec un acecnt improbable), on avait meame tente9 La Pierre, La Pe8dre, La Garde avec plus ou moins de succe8s Tant de surnoms, mais tu resteras toujours Pierrick. Un vrai shrabe aux pinces d or.Ta ge9ne9rosite9 et ta joie de vivre vont beaucoup me manquer.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
  • Mahasiah le 27 janvier 2012 - 21:44 Signaler un abus - Permalink

    J’aime bien “les fin limiers de la DCRI” ça fait très V for vendetta ;)

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Chamontin Élisabeth le 27 janvier 2012 - 21:49 Signaler un abus - Permalink

    Attention, grosse faute dans votre dernière mise à jour : « MaJ, 21h32 : le hashtag #entendupendantlaGAValaDCRI étant devenu le trending topic n°1 ce soir sur Twitter, on ne pouvait résisté au fait de l’embedder : »
    C’est résister, pas résisté !

    Arf, c’est corrigé, merci tout plein.

    manhack

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Kdm le 27 janvier 2012 - 23:02 Signaler un abus - Permalink

    Je ne sais pas qu’elle est la part de vérité dans ce témoignage. Mais s’il y a du vrai, alors j’ai vraiment honte pour la DCRI.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Zed le 28 janvier 2012 - 0:12 Signaler un abus - Permalink

    Mauvaise idée de ne pas prendre d’avocat…

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • Albion le 5 mai 2014 - 19:40 Signaler un abus - Permalink

      think some perspective is in order here. These pelope are far less organized than any of the dozen or more terrorist groups that have operated in Europe and England in my lifetime. If it turns out that this person who called France 24 and who is in the standoff with the police is the attacker then it’s clear that he was basically a lone wolf much like Anders Breivik. This does not call into question the French approach to dealing with the terrorist threat.The terrorist attacks by Algerians inside metropolitan France, including the effort to use a hijacked Air France plane in a suicide attack on Paris, were far better organized and sophisticated. Likewise the various IRA campaigns in England. Even the Badder-Meinhoff gang (famously called the clowns of terror by the Daily Mail) planned their operations better and were more sophisticated than this individual. Also, it seems pretty obvious the the main training this guy received couldn’t have been much more sophisticated than playing on the monkey bars. Assuming that he was actually recruited by Al Qaeda, they evidently couldn’t figure that it was a bad idea to have him travel to and from Afghanistan on his own papers. When he returned to France and, presumably, became operational he seems to have received no meaningful support from Al Qaeda in carrying out is mission. He lived and conducted his operations under his true identity which apparently is why the authorities (who were already aware of him) could focus on him so quickly. He bought the scooter himself, apparently with his own papers and using his own computer which is apparently the way in which the French authorities were able to identify him as the attacker and track him down. This guy would have gotten better training in secret operations if Al Qaeda had just sent him the collected works of Ian Fleming instead of having him play on the monkey bars.He apparently wasn’t given any kind of escape route (safe houses, pelope to buy him stuff like food while he stays out of sight, false papers, etc) probably because, unlike the IRA or the ODESSA or the Badder-Meinhoff’s KGB handlers, Al Qaeda clearly no longer possess the ability to support operational personnel outside of Pakistan or Saudi Arabia in this way.As I say, he’s basically the Islamist equivalent of Anders Breivik. He can do a lot of damage but he’s clearly not a part of a real organization in the way that, say, the IRA is a real terrorist organization.I think the French need to be careful not to overreact and damage the fabric of their society as we in America did after Sept. 11, 2001.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
  • NykO18 le 28 janvier 2012 - 0:39 Signaler un abus - Permalink

    Wow, je découvre tout juste cette affaire navrante. J’en suis bouche bée. Comment peut on faire preuve d’autant de manque de jugement face à l’informatique quand on est policier ou juge. Ils pourraient accuser Google que ça reviendrai au même!

    Quand on a un regard d’expert sur le domaine, c’est vraiment révoltant de se dire qu’on peut finir au trou du jour au lendemain en hurlant son innocence parce qu’une poignée de connards ne connaissant rien aux nouvelles technologies ont décidé de faire un exemple. Révoltant et flippant, mais bien symptomatique de notre époque.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • eomer le 28 janvier 2012 - 2:51 Signaler un abus - Permalink

    tout ca est navrant, mais en meme temps representatif de la peur qui etreint nos dirigeants.
    peur de ce qu’ils ne comprennent pas, la technologie, de ce qu’ils ne peuvent pas maitriser, l’internet ou l’informatique, diriger, couper. la peur de ne plus avoir le POUVOIR.
    internet a changé notre societe, et ce n’est qu’un debut.
    nos dirigeants etaient habitués à detenir du pouvoir en organisant la penurie et en distribuant leurs faveurs, leurs passes droits.
    ils appliquent toujours les memes recettes, mais elles fonctionnent de moins en moins bien.
    l’education, et l’accés à la connaissances sont passés par la. il devient plus difficile pour eux de nous imposer leurs mensonges et leurs manipulations. alors ils s’enervent, par flics interposés, ils cherchent des boucs emissaires à jeter au bon peuple pour lui faire trés peur, pour qu’il soit favorable à une bonne et lourde repression.bonne gens, un mechant pirate, il doit bien avoir toute la collection piratée de “l’ile aux enfants” avec ce cher casimir…
    ca vous parait excessif.?? si seulement ce n’était que ca..
    le probleme, c’est que j’ai beau retourner les faits dans tous les sens, ils me ramenent toujours à ces conclusions.. verite? illusion? , posez vous la question..

    quand à la photo de l’article, elle est saisissante, surprenanteL.
    franchement, il devrait faire des castings, il y a quelque chose comme une force interieure dans ce regard, saisissant, oui, c’est le mot..

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • capello le 28 janvier 2012 - 11:30 Signaler un abus - Permalink

    “l’un de ces soi-disant Anonymous que la DCRI a arrêtéSSSSSSSSSSSSSSSS”

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Roger NYMO le 28 janvier 2012 - 14:47 Signaler un abus - Permalink

    Le procès de TEPCO pour crime contre la nature imprescriptible au TPI est pour quand ?

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Pierre le 28 janvier 2012 - 14:58 Signaler un abus - Permalink

    Je suis outré de voir que les autorités françaises sont pire que les autorités des pays communistes. Heuresement que les Russes et les chinois sont là. C’est de ces pays que doit s’organiser la lutte. Nous ne pouvons pas continuer à être censurés de la sorte.
    Les américains ne sont pas les gendarmes du monde, partout où ils passent il y a des conflits et des guerres. Sous Sarko la France est au pied des USA. Internet n’a pas de limite c’est vrai, mais tout ce qui se passe c’est de la dictature sarkozienne !! Les Lobby de ce monde nous volent! Si d’abord ils arrêtaient de nous voler, on achèterai. Faut dire que pirater m’a permis au lycée d’avoir la possibilité d’utiliser et d’apprendre à utiliser des logiciels qui me sont utiles dans ma vie aujourd’hui ! Surtout les programmes qui valent une année de smic

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • FlUnKoUt le 28 janvier 2012 - 20:04 Signaler un abus - Permalink

    Annuit cœptis – Novus Ordo Seclorum \o/

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • kassiop le 29 janvier 2012 - 3:09 Signaler un abus - Permalink

    “Il a refusé d’être assisté par un avocat, s’estimant totalement innocent des faits qui lui sont reprochés.”

    –> Très mauvais idée, En lisant maitre-eolas.fr au moment de la réforme de la Garde à Vue,
    je n’ai retenu que deux choses :
    1° Prend un avocat direct car il connait les procédures policières et les chicaneries administratives, et le stress de la GAV est très difficile à gérer seul et sans expérience.
    2° Tu fermes ta bouche, pas un mot (sauf ton état civil), car ce que tu dis, même pensant prouver ton “innocence” peut se retourner contre toi, ou tes proches surtout au bout de 40 heures de GAV …
    (C’est pas moi qui ai mis le feu à l’immeuble, car j’étais en train de vendre du shit, par exemple)

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Nino le 29 janvier 2012 - 8:03 Signaler un abus - Permalink

    Bjr, anonymous les mecs respect !!! Mais vous faites flipper du monde normal non ??? Votre action peut être légitime mais le hic et que demain un mec mal intentionné veut faire du mal à la planète on fait comment ???? Genre un fou veut appuyer sur la bombe nucléaire ???? Donc auto censuré vous sinon l’opinion sera contre vous

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Sarkozy le 30 janvier 2012 - 0:47 Signaler un abus - Permalink

    Personne n’a remarqué que cela tombe en pleine opération #opmegaupload des Anonymous ? Et que justement le lien http://irc.lc/anonops/opmegaupload permettait aux non initiés du protocole de communication IRC de se joindre plus facilement à la discussion et/ou au mouvement ?
    Pour être plus explicite : La DCRI sait très bien que Monsieur Jean Marc Manach est innocent de ce qui lui est actuellement reprochée. Ce que la DCRI à voulu faire (et a fait) c’est d’obtenir la fermeture du service irc.lc en direction du serveur IRC anonops, pour contenir (entre autre) l’opération #opmegaupload. Ainsi que de se procurer les adresses IP des chateurs ayant utilisé ce moyen d’accéder à IRC. Je vous rappelle que le site http://www.hadopi.fr a été pris pour cible par les manifestants, ce qui est inadmissible aux yeux d’un régime t0t@1it@ir3…

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • luc le 30 janvier 2012 - 16:38 Signaler un abus - Permalink

      comme le rappelle l’intervenant… “Sarkozy” (le 30 janvier 2012 à 0:47) “La DCRI sait très bien que Monsieur Jean Marc Manach est innocent de ce qui lui est actuellement reprochée”. Formellement, ce n’est pas faux, mais c’est oublier que sous la houlette du nommé Michel MERCIER -car en plus il joue à la houlette, le triste sbire !- nous sommes sous le régime de la preuve inversée : la DCRI sait très bien qu’il n’est pas coupable, mais… c’est à Monsieur Jean Marc Manach de démontrer son innocence ! Et déjà lors de l’affaire dite de Tarnac, mais qui n’était qu’une affaire Alliot-Marie, un étronfumant en costume Marin, dont le nom soudain m’échappe, s’était vanté d’engager des poursuites alors qu’il ne disposait d’aucun “élément solidifié”, sic.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
    • Sarkozy le 30 janvier 2012 - 18:21 Signaler un abus - Permalink

      Je voulais dire “Monsieur Pierrick Goujon” et non “Monsieur Jean Marc Manach”, mauvais copier/coller.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
      • luc le 1 février 2012 - 12:02 Signaler un abus - Permalink

        oui, Sarkozy, mais cela ne change rien au reste : il y a, parmi ceux qui détiennent l’exorbitant privilège d’exercer le métier de magistrat, vraiment trop d’étronfumants en costume, Marin, et qui se permettent vraiment trop de choses. Et, si ceux-là ont toujours existé, autrement plus préoccupant est le spectacle donné par toute la canaille journalistique, qui du “Monde” à “Libération”, et à chaque nouvelle turpitude, s’extasie sur le… professionalisme (sic), et la technicité (resic), des étronfumants. Ce n’est pas bien.

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
  • deaf beed le 30 janvier 2012 - 3:37 Signaler un abus - Permalink

    Ils vont pas être contents les ” procuteurs ” d’électricité…

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • ludo le 30 janvier 2012 - 19:47 Signaler un abus - Permalink

    Les super flic de la DCRI qui s’en mêlent, ça ne rigole pas, on ce croirait dans un J.Bond et pour finir, l’interpellé innocent (il aurait été con d’avouer un truc aussi naze)

    Que ce soit le soutien à megaupload, les attaques contre des sites de presse libre, le réseaux des anonymous va ce discrédité et si l’opinion public les interprète comme une menace, ça justifiera des loi pour un contrôle total du net au nom de l’ordre et de la sécurité public.

    Un sacré niveau de connerie tout ca, pour le moment on peu encore en rire.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • Otumile le 5 mai 2014 - 9:06 Signaler un abus - Permalink

      ET aussi Nathalie c’est la tre8s belle puissante phprgotaohie quand vous phprgotaohiez ce qui entoure l’affiche comme la chaine.C’est tre8s puissant.Au se9rieux si nous sommes exploiter e0 cause de l’information traque9 bien ca c’est un proble8me mais peut-eatre il n’yaura pas beaucoup de place pour l’exploitation.La pizza ne couterait jamais 80 dollars.ha ha Alors peut-eatre on a de la phobie.Mais je n’aime pas l’ide9e d’avoir l’identification e9lectronique dessous la peau parceque ca peut causer le cancer.bonne journe9e magique.merci pre9cieuse Nathalie.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
    • buy cialis on line le 16 juin 2014 - 14:50 Signaler un abus - Permalink

      That’s a well-thought-out answer to a challenging question

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
  • SithSion le 31 janvier 2012 - 23:38 Signaler un abus - Permalink

    Mouai.

    Triskel, je compatis mec.

    Comme je le dis, 1984 c’est pas loin, Big Bro. is watching you…

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
    • totopipo le 1 février 2012 - 8:33 Signaler un abus - Permalink

      1984 et BigBrother ne sont pas loin ?
      C’est une blague ? On est en plein dedans ! Le gouvernement use et abuse de la novlangue et nos fai, nos opérateurs telco, nos google, nos dcri nous surveillent 24h/24 !
      Oh, bien sur, ce n’est pas sithsion ou totopipo en particulier qui vont être surveillé, la surveillance implique des moyens colossaux pour traiter en masse le maximum de personne, d’objets, de lieux en tout temps (c’est une activité totalitaire) et pouvoir affiner et filtrer dans cette masse n’importe quelle information sur des critères qui peuvent devenir du jour au lendemain synonyme de perturbation – imaginez des idiots aux manettes s’il peuvent coupler une carte d’identité biométrique avec profilage complet de l’adn, car ça va bientôt arriver pour notre bien ou notre expérience non pas utilisateur mais citoyenne, et un document sur la génétique de la délinquance de l’inserm qui arrive du jour au lendemain. Avez-vous la moindre idée du travail de supervision d’un système d’information, ce que sont des sondes, les seuils et les déclencheurs, le nombre d’occurrences par exemple ?
      Dans le roman de EA Blair, c’est pareil, il n’y a pas une personne ou une machine qui surveille une personne.

      • Vous aimez
      • Vous n'aimez pas
      • 0
      Lui répondre
      • luc le 1 février 2012 - 12:43 Signaler un abus - Permalink

        pire encore que le roman de EA Blair, totopipo : la réalité de Tony Blair (et alii) ! Il y a là plus qu’un problème. Quel que soit le pays concerné cette offensive contre les libertés publiques aurait la partie moins facile si elle rencontrait le début d’un commencement d’opposition de la prétendue gauche, dont l’horizon indépassé est d’accéder au pouvoir afin de… faire-pareil. Non crois moi, totopipo : loins, d’être de l’ordure ordinaire, c’est de l’ordure grandiose. Et le fait qu’il y ait parmi eux des étronfumants qui veulent bien qu’on soit fichés, “mais seulement avec l’autorisation de la CNIL”, n’y change rien -bien au contraire.

        • Vous aimez
        • Vous n'aimez pas
        • 0
        Lui répondre
        • totopipo le 1 février 2012 - 18:17 Signaler un abus - Permalink

          La gauche, la droite, quelle importance quand les individus qui les représentent ou qui s’en réclament ne cherchent qu’à soumettre ceux d’en face à leurs ordres ou à leurs illusions…
          Mais ne nous leurons pas, la prochaine étape, l’après-bigbrotherisation de la société est déjà en cours et elle été inaugurée pas plus tard que cette semaine. Et en petite pompe, car ça lui va bien, par notre agité de service à l’élysée. “Clinatec,” ça vous parle tous ? Non, il ne vaut mieux pas, mais quand ça se saura, il y sera de toute façon déjà trop tard. Tout comme il est trop tard contre cette société de surveillance déjà dénoncée depuis plusieurs décennies.

          • Vous aimez
          • Vous n'aimez pas
          • 0
          Lui répondre
          • luc le 2 février 2012 - 14:48 Signaler un abus - Permalink

            il n’y a pas un “avant” et un “après” (et en particulier ce tu appelles ici l’après-bigbrotherisation), totopipo : le monde a toujours tourné, il continuera de le faire… Même dans cet “après” tel que tu le décris, le pire ne serait à aucun moment atteint avec certitude, ou acquis une fois pour toutes : bref, même et surtout dans un tel univers, le problème de la défense des libertés continuerait de se trouver posé.

            • Vous aimez
            • Vous n'aimez pas
            • 0
            Lui répondre
            • totopipo le 3 février 2012 - 8:26 Signaler un abus - Permalink

              Ce sont des phases conceptualisées d’un vaste plan sociétal voulu par tous; il s’agit bien d’un avant et d’un après.
              Le monde peut continuer à tourner à l’image d’un astre mort dans son milliparsec, nonobstant la défense des libertés qui n’aura plus aucun sens quand des électrodes ou des méthodes d’apprentissage épurées auront grillé ou shunté ce concept superflu de nos cerveaux.
              Pour faire court : nos “libertés” ne sont fonctions que de ce que nous sommes prêt à abandonner par pure commodité. Donc si tu souhaites mener ta vie selon un schème bien précis que ce soit pour un mélange de plaisirs déterminés et d’une illusion de réussite d’objectifs individuels, prépare toi à abandonner toute sorte de “libertés” et de te laisser guider par des “experts” ou des algorithmes pour arriver à tes fins. Et même si tu ne le veux pas, d’autres t’y inciteront ou t’y contraindront ou te rejetteront comme un déchet impossible à manipuler pour rentrer dans cette vision publicitaire idyllique de la création d’un monde parfait dans ce qu’on peut encore appeler “l’imaginaire collectif”.

              • Vous aimez
              • Vous n'aimez pas
              • 0
              Lui répondre
              • luc le 3 février 2012 - 12:53 Signaler un abus - Permalink

                alors là Totopipo je vais finir par croire que tu as le vin triste, car enfin tu y vas un peu fort là où tu m’attribues je ne sais quelle… “illusion de réussite d’objectifs individuels” ! Je ne me suis pas explicitement revendiqué de la lutte colelctive, vu que ce site n’est pas vraiment le lieu, mais enfin c’était à cela que je faisais allusion. Et je maintiens que tant qu’il y aura deux bipèdes (ou plus si affinités) à qui on n’aura pas, comme tu le dis, implanté des électrodes -auquel cas il est clair que toute question ne se poserait plus-, ceux dont le but est de régner sur un troupeau d’esclaves auront toute raison de se faire du souci.
                Quoi qu’il en soit et à moins que j’aie mal compris c’est ta propre position, qui dans l’immédiat se voit déjà faire en sorte que toutes questions ne se posent plus, puisque dans le même temps :
                - tu en appelles à des objectifs collectifs…
                - … mais pour aussitôt ajouter qu’ils ne sont pas possibles !
                Loin de moi l’intention d’opposer un triomphalisme hors de propos : mais la rumination morbide, n’a jamais rien arrangé.

                • Vous aimez
                • Vous n'aimez pas
                • 0
                Lui répondre
                • totopipo le 4 février 2012 - 21:38 Signaler un abus - Permalink

                  Par rappot à nous, le “système” que nous semblons combattre a l’éternité devant lui. Je suis pessimiste en effet, et mes congénères ne me laissent aucun espoir. Ils l’aiment, ne veulent pas s’en séparer et ne veulent pas en consrtuire un autre sous prétexte que ça prendrai trop de temps. Satanée société de l’instantanéité. C’est autant de temps gagné pour cette mégamachine. Malgré quelques rebelles, leurs mouvements, leur empreinte, dans l’Histoire dont ce système s’est déjà emparé et qui est prêt à ré-écrire (ça commence doucement avec des trucs du genre “le rôle positif de la colonisation” à l’école), ne pèseront vraiment pas lourd.
                  Je ne conteste pas le fait qu’il faut pourtant se battre pour ce qu’on estime juste et espérer que d’autres suivront. Mais je n’y crois plus. Depuis des années que les dérives sont annoncées, depuis des décennies que l’expérience est connue à travers les écrits et les témoignages dans d’autres lieux, et rien. Rien n’a empêché notre espèce de s’engoufrer allègrement dans l’engrenage, dans cette course à la mécanisation, à l’industrialisation, au clonage du vivant, à la numérisation, à la miniaturisation avec les nano qui portent en elles toute l’aggressivité de ce monde marchand et de croissance, froid et vide d’humanité, stupide mais ô combien efficace.
                  Désolé, mais je n’ai plus la force de sortir les poings. Je me contenterai juste de ruminer et refouler ça intérieurement jusqu’à mon dernier souffle si je ne me fais pas rééduquer dans des centres agréés par c.guéant avant. Et ce sera effectivement avec soulagement lorsque mon heure sera venue que je partirai de ce purgatoire. En attendant, je compte bien m’octroyer d’autres plaisir quand même. ;)

                  • Vous aimez
                  • Vous n'aimez pas
                  • 0
                  Lui répondre
  • GiViT le 6 février 2012 - 12:14 Signaler un abus - Permalink

    Les gouvernements sont bien dans la merde avec les anonymous… Pour une fois que le peuple a un mouvement bien à lui et puissant par dessus le marché…

    Remarque : Les masques des dictatures vont tombés… eux qui se disaient soit disant démocratique… et la France en fait parti

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • n le 22 juin 2012 - 12:02 Signaler un abus - Permalink

    Comment se fait il que le hashtag #entendupendantlaGAValaDCRI ne sorte plus rien sur Twitter?

    Censure? quoi d’autres?

    Le moteur de recherche de Twitter ne permet pas de chercher ce qui date de plusieurs mois; j’ai donc mis un lien vers les archives sur Topsy, et incorporé un best of storify d’#EntenduPendantLaGAValaDCRI

    manhack

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
37 pings

  • Black Eco's Blog » DCRI contre Anonymous le 27 janvier 2012 - 18:47

    [...] entretenus avec Pierrick Goujon, l’un de ces soi-disant Anonymous diabolisés par la DCRI.Via owni.fr Catégorie: Veille Partager cet article: Tweeter +1 [...]

  • [...] d’EDF dans la période avril-juin 2011″, selon ITespresso. Owni, dans son article intitulé DCRI contre Anonymous, a indiqué que cela constitue un délit « entente en vue de l’entrave au [...]

  • [...] cas exemplaire, tentative d’intimider les organisations extra-parlementaires, cf. http://owni.fr/2012/01/27/dcri-contre-anonymous/) ? Ne mériterait-il pas davantage de soutien que Kim Dotcom ? Y a-t-il équivalence entre un [...]

  • DCRI contre anonymous le 28 janvier 2012 - 21:07

    [...] La Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) part en guerre contre les Anonymous. 3 membres supposés d'Anonymous ont été arrêtés cette semaine . Owni dresse un compte rendu de l'arrestation de Pierrick Goujon. [...]

  • [...] élection !?! mise à jour du 29 janvier 2012 « DCRI contre Anonymous » http://owni.fr/2012/01/27/dcri-contre-anonymous/ comme dirait l’autre les hostilités sont ouvertes et c’est bizarre, ça me rappelle [...]

  • [...] Sur le sujet, pour plus de détails lire aussi : un article instructif d’OWNI, ici. [...]

  • [...] ils ont diffusé les coordonnées de plusieurs centaines de policiers pour protester contre l’arrestation par la DCRI de deux de leurs membres [...]

  • [...] Les personnes soupçonnées d’avoir coordonné une attaque de déni de service (DDOS) contre le site Internet d’EDF, les 20, 23 avril et 2 juin 2011, s’apparentent à des hacktivistes – c’est-à-dire des militants qui utilisent ou détournent les technologies de l’information pour défendre leurs idées. Sur les trois personnes interpellées, deux hommes ont été déferrés devant un juge de la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Paris. L’un deux, Pierrick Goujon, allias Triskel, a livré hier son témoignage chez OWNI. [...]

  • [...] France, la Direction Centrale du Renseignement Intérieur (DRCI) a décidé d’essayer d’attraper quelques Anonymous afin de reprendre la main, en allant attraper un Breton au saut du lit. On pourra lire avec profit [...]

  • [...] Autant vous dire que ma préférence va nettement vers la seconde solution. Comme dirait l'autre, on n'est jamais trop prudent. Et on ne sait surtout jamais quand la DGRI viendra frapper à notre porte (private joke). [...]

  • [...] comme une réponse aux opérations de police judiciaire menées la semaine dernière par la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) : Nous sommes Anonymous. Il n’y a pas de “Je”, nous ne nous exprimons que [...]

  • [...] the publication of this article on Owni.fr on Friday evening, the hashtag #entendupendantlaGAValaDCRI (‘Overheard in DCRI [...]

  • [...] Du moins si l’on se rapporte au récit que fait Pierrick Goujon de son arrestation, à OWNI, ou sur une page personnelle : « Je ne crache pas sur des mecs qui font leur métier, ceux à qui [...]

  • [...] demain (en train?). Je peux vous ecrire grace a Jean-Marc, qui m'a accueilli dans les bureaux de Owni.fr où je peux aller sur le net et boire du café. Et meme fumer des clopes a la fenetre !! Je vais [...]

  • [...] le Parquet de Paris a communiqué contre son avis sur l’affaire des trois supposés Anonymous arrêtés la semaine dernière par la [...]

  • Revue de web – S01E05 | Fred H le 5 février 2012 - 10:10

    [...] sur les dents. Ils ont décidé de lutter vaillamment contre les grands méchants Anonymous… Un joli n’importe quoi que l’on retrouve dans ce témoignage. Et il semblerait que l’opération soit de longue [...]

  • Semaine #04 (2012) – Partie 2/3 | Grokuik le 5 février 2012 - 19:17

    [...] Pour comprendre cela il faut remonter à l’an passé, alors que Fukushima venait d’exploser des hackers s’invitaient dans le système d’EDF. Cette intrusion n’a pas plu et la DCRI a enquêté. Cela a conduit à deux arrestations dont celle de Pierrick Goujon souspoçonné d’être un #Anonymous. [...]

  • [...] que certains s’en servent sans respecter la loi. Et je ne vous parle pas de MegaUpload là, mais de IRC.LC, développé par Pierrick Goujon en Bretagne [...]

  • [...] 30 janvier D.C.R.I contre Anonymous http://owni.fr/2012/01/27/dcri-contre-anonymous/ [...]

  • [...] Il peut décider, arbitrairement, de vous emmener faire un tour au poste de police (et pas forcément le plus proche).Et là où Google déclenche des douzaines d’articles d’une presse vibrant à [...]

  • [...] du coup ils arrêtent n’importe qui au hasard, ça passe le temps et ça les fait se sentir moins minables. Ils le feraient exprès que ce ne [...]

  • [...] La DCRI contre un anonyme (à défaut d’un Anonymous) [...]

  • [...] démocratie / liberté d’expression / pas de ça chez nous). Mais les récentes affaires (Anonymous et DCRI, Pirate Sourcil et tant d’autres) démontrent que l’arbitraire est encore de mise : on [...]

  • [...] plus fou dans l’histoire est que l’une des personnes interpelées n’a aucun rapport avec les actions des Anonymous, hormis de proposer un « raccourcisseur » d’URL pour les utilisateurs d’IRC. Or les adeptes [...]

  • Anonymous, Paris France | jDownload le 11 octobre 2012 - 5:37

    [...] 60H de garde à vue et se font interroger par la DCRI (service secret intérieur français). Voir owni.fr/2012/01/27/dcri-contre-anonymous/ Le samedi 28 janvier 2012, un petit millier de personne (Anonymous ou non) manifestent pour la [...]

  • Entraînement « htmlaucfj le 24 octobre 2012 - 23:20

    [...] intérieur (DCRI). Comme en janvier, comme en juin dernier. Et tout s’est enchaîné. En janvier, l’arrestation de Pierrick Goujon (Triskel) provoque l’ire d’Anonymous français qui lancent plusieurs attaques contre des sites. Le climat [...]

  • fanny « htmlaucfj le 26 octobre 2012 - 10:35

    [...] (DCRI). Comme en janvier, comme en juin dernier . Et tout s’est enchaîné. En janvier, l’arrestation de Pierrick Goujon (Triskel) provoque l’ire d’Anonymous français qui lancent plusieurs attaques contre des sites. Le climat [...]

  • Clothilde « htmlaucfj le 26 octobre 2012 - 10:40

    [...] (DCRI). Comme en janvier, comme en juin dernier. Et tout s’est enchaîné. En janvier, l’arrestation de Pierrick Goujon (Triskel) provoque l’ire d’Anonymous français qui lancent plusieurs attaques contre des sites. Le climat [...]

  • Loïc « htmlaucfj le 26 octobre 2012 - 10:42

    [...] intérieur (DCRI). Comme en janvier, comme en juin dernier. Et tout s’est enchaîné. En janvier, l’arrestation de Pierrick Goujon (Triskel), provoque l’ire d’Anonymous français qui lancent plusieurs attaques contre des sites. Le [...]

  • Jason « htmlaucfj le 26 octobre 2012 - 10:50

    [...] intérieur (DCRI). Comme en janvier, comme en juin dernier. Et tout s’est enchaîné. En janvier, l’arrestation de Pierrick Goujon (Triskel) provoque l’ire d’Anonymous français qui lancent plusieurs attaques contre des sites. Le climat [...]

  • Guillaume « htmlaucfj le 26 octobre 2012 - 10:50

    [...] intérieur (DCRI). Comme en janvier, comme en juin dernier. Et tout s’est enchaîné. En janvier, l’arrestation de Pierrick Goujon (Triskel) provoque l’ire d’Anonymous français qui lancent plusieurs attaques contre des sites. Le climat [...]

  • Entrainement Morgan « htmlaucfj le 26 octobre 2012 - 10:53

    [...] intérieur (DCRI). Comme en janvier, comme en juin dernier. Et tout s’est enchaîné. En janvier, l’arrestation de Pierrick Goujon (Triskel) provoque l’ire d’Anonymous français qui lancent plusieurs attaques contre des sites. Le climat [...]

  • Gaëtane « htmlaucfj le 26 octobre 2012 - 10:53

    [...] intérieur (DCRI). Comme en janvier, comme en juin dernier. Et tout s’est enchaîné. En janvier, l’arrestation de Pierrick Goujon (Triskel) provoque l’ire d’Anonymous français qui lancent plusieurs attaques contre des sites. Le climat [...]

  • Martin Bourdin « htmlaucfj le 26 octobre 2012 - 10:55

    [...] intérieur (DCRI). Comme en janvier, comme en juin dernier. Et tout s’est enchaîné. En janvier, l’arrestation de Pierrick Goujon (Triskel) provoque l’ire d’Anonymous français qui lancent plusieurs attaques contre des sites. [...]

  • test olivier « htmlaucfj le 26 octobre 2012 - 10:56

    [...] intérieur (DCRI). Comme en janvier, comme en juin dernier. Et tout s’est enchaîné. En janvier, l’arrestation de Pierrick Goujon (Triskel) provoque l’ire d’Anonymous français qui lancent plusieurs attaques contre des sites. Le climat [...]

  • test brieuc « htmlaucfj le 26 octobre 2012 - 10:57

    [...] Comme en janvier, comme en juin dernier. Et tout s’est enchaîné. En janvier, l’arrestation de Pierrick Goujon (Triskel) provoque l’ire d’Anonymous français qui lancent plusieurs attaques contre des sites. Le climat [...]

  • Nono’s Vrac 39 « m0le'o'blog le 2 septembre 2014 - 15:33

    [...] en lisant cette article sur un type qui se fait mettre en garde à vu pdt 60heures pour rien, et son texte d'explication que je me dis que truecrypt est quand même une des seules solution [...]

Derniers articles publiés