Internet illimité: les opérateurs s’agitent

Le 22 août 2011

Suite aux révélations d'OWNI sur la fin projetée de l'Internet fixe illimité, l'univers Internet s'est ébranlé, des opérateurs qui se désolidarisent au ministre Eric Besson qui réagit.

Ce week-end, les acteurs du net ont vivement réagi aux révélations d’OWNI relatives à un document de la Fédération Française des Télécoms (FFT) proposant la mise en place d’offres Internet fixe limité.

La FFT a ainsi eu l’occasion de s’exprimer sur la question, tenant un discours souvent contradictoire.
Samedi, le directeur général de l’organisation Yves Le Mouël, assurait à l’AFP qu’“il n’est pas question de la fin de l’Internet illimité sur [les lignes] fixes”, ajoutant: “cette affaire n’est pas à l’ordre du jour”.

Le lendemain, il déclarait pourtant dans une interview au journal Le Parisien consacrée au sujet, que la FFT réfléchissait bien à des solutions pour faire payer davantage les “net-goinfres”, autrement dit, les utilisateurs consommant beaucoup de bande-passante via le streaming vidéo, le jeux en ligne ou bien encore le téléchargement. A la question: “comment sera-t-il tenu compte de ces différences de consommation?”, Yves Le Mouël répond: “on a envisagé toutes les possibilités. Les solutions sont simples: soit plafonner le volume total consommé par mois, soit réduire le débit. Chaque opérateur fera ce qu’il veut.” Ce jour même, le responsable de la communication de la FFT affirmait sur Twitter que la position des opérateurs français était connue depuis un an. En effet, dans le document en date de juillet 2010 [PDF], la FFT répondait à l’Arcep, dans le cadre de sa large consultation menée sur la neutralité des réseaux et de l’Internet. Page 7, on peut y lire:

Afin que l’accès à l’internet présente une qualité de service suffisante, il est donc nécessaire de responsabiliser tous les acteurs de la chaîne, notamment en matière d’utilisation efficace des capacités de réseaux, depuis le consommateur qui doit savoir qu’à un usage exceptionnel correspond un prix spécifique, jusqu’au fournisseur de service [...]. [ndlr: les marquages en gras ont été ajoutés par la rédaction]

Là encore, l’idée d’une sanction des gros utilisateurs d’Internet, passant par une spécificité tarifaire au-delà d’un “usage exceptionnel” qui reste à définir, était lancée. Autrement dit, la limitation des offres Internet fixe sont bel et bien à l’ordre du jour, et ce au moins depuis 2010.

Rejoignant le mouvement amorcé par Free, Numericable samedi, suivi de Bouygues Telecom et SFR ce jour, se sont tout trois désolidarisés de la réflexion. Le premier rappelant n’être “plus membre de la FFT depuis plusieurs mois”, le deuxième s’attachant à “rassurer l’ensemble de [leurs] clients”:

Il n’a jamais été dans les projets de Bouygues Telecom de limiter l’accès à l’internet fixe à travers nos offres Bbox.

SFR indique laconiquement ne pas avoir “de projet en ce sens à date.”

Quant à Orange, il semblerait que l’opérateur soit en plein rétropédalage. Le groupe affirme ce jour sur Twitter: “la fin de l’Internet fixe illimité n’est pas à l’ordre du jour chez Orange France”. Pourtant, son porte-parole Jean-Marin Culpin, confirmait il y a quelques jours la teneur des travaux de la FFT à OWNI tout en déclarant: “oui, il y a certains forfaits sur lesquels on risque de mettre des seuils”. Des déclarations aujourd’hui déniées, qui semble indiquer qu’Orange a bien lancé un ballon d’essai… qui vient de s’écraser.

Face à l’ampleur des réactions, Éric Besson, ministre de l’industrie également en charge de l’économie numérique, a pris part au débat:

Le Gouvernement n’envisage aucune restriction de l’accès à Internet et travaille bien au contraire au développement du très haut débit fixe et mobile sur l’ensemble du territoire et pour l’ensemble des français.

Le Gouvernement travaille par ailleurs a encadrer l’utilisation du terme “illimité” par les opérateurs, afin de protéger les consommateurs contre certains abus. Certains consommateurs ayant souscrit des offres prétendument “illimitées” ont effet pu constater des débits qui n’avaient rien d’illimités.

Une sortie qui n’a pas manqué de surprendre les observateurs, en particulier du côté des opérateurs, qui soulignent le caractère commercial des offres qu’ils proposent. Entre l’Arcep, régulateur du secteur des télécommunications, et l’Autorité de la Concurrence, qui planche déjà sur les modalités d’interconnexions entre les différents acteurs du réseau, difficile d’apprécier la marge de manœuvre du gouvernement dans l’histoire. Malgré nos sollicitations, le cabinet d’Éric Besson n’a pas donné suite.

De même, l’Arcep, dont une consultation sur la qualité de service de l’Internet est à l’origine du document de la FFT, n’a pour le moment pas répondu à nos demandes et reste muette sur la question.

L’éventualité d’un Internet plafonné au sein des foyers français soulève de nombreuses interrogations (notamment dans vos commentaires) en particulier sur la réalité de la saturation du réseau, argument principal des opérateurs justifiant une adaptation de leur offre, ou de la proportion de ces fameux “net-goinfres”, nouveau bouc-émissaire des telco.

Image CC Flickr PaternitéPas d'utilisation commercialePartage selon les Conditions Initiales quimby

Les autres articles de notre dossier :
Les vrais goinfres, ce sont les FAI
La fin de l’Internet illimité
Image de Une Loguy pour OWNI, téléchargez-la :)

Laisser un commentaire

  • Loïc le 22 août 2011 - 18:47 Signaler un abus - Permalink

    Plutôt que de vouloir investir dans des nouvelles infrastructures supportant ces nouveaux usages d’Internet, ces dinosaures préfèrent encore se “goinfrer” sur le dos des consommateurs en ne dépensant surtout pas un centime.
    On ne peut pas vendre des iPhones et autre Android qui consomment de l’internet, des services de VOD, des services de streaming de musique etc. avec une infrastructure vieillissante.

    Et c’est un peu hors sujet, mais quand je lis les rumeurs sur les prix de Free mobile, je me dis que c’est vachement culotté de nous traiter de goinfre.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • ropib le 22 août 2011 - 18:48 Signaler un abus - Permalink

    Que veut dire “le caractère commercial des offres qu’ils proposent” ? Et s’agit-il d’une citation ?

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Andréa Fradin le 22 août 2011 - 19:39 Signaler un abus - Permalink

    @ropib: Certains opérateurs, contactés par OWNI, s’étonnent de l’intervention du gouvernement, expliquant qu’ils voient mal comment le politique pourrait intervenir dans un secteur régi par une logique d’économie de marché. OWNI tente de joindre le cabinet d’Eric Besson précisément pour en savoir plus sur ce point.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • mlklc le 22 août 2011 - 19:44 Signaler un abus - Permalink

    35€ par mois : internet illimité + box TV + mobile chez Bouygues, avec Ideo, par exemple…
    Et ils ont plus de 8000 employés, pour la plupart ingénieurs et commerciaux, qui sont payé correctement, à faire un travail honnête.
    C’est aussi ça.
    Je ne parle pas des 200 employés de Free (à tarifs abonnés identique et salaires inférieurs)… et des rumeurs que celui-ci pourrait se plaire à lancer, sachant qu’il reçoit, à la demande de l’état, tous les documents émis par l’ARCEP (même si il n’en ai pas membre).

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Emmanuel le 22 août 2011 - 20:38 Signaler un abus - Permalink

    Rappelez-vous que les opérateurs Orange & SFR ont
    été épinglés récemment par le Conseil de la concurrence
    dans son avis concernant les GSM (ajout de services
    inutiles aux abonnés pour empêcher la baisse
    des tarifs de base).

    Maintenant que les offres ADSL sont bien garnies en
    services (internet, TV, téléphone), impossible
    d’appliquer ce système d’extensions inutiles de l’offre.

    Alors pour garder des marges énormes, solutions simples :
    - arrêter les investissements et réduire les débits (frais d’exploitation)
    - segmenter l’offre (pour bloquer le prix de base, et maximiser les marges)
    - Faire passer ça sur le compte des “méchants” internautes qui volent l’internet des honnêtes gens.

    L’argent ainsi récolté sera investi à l’étranger, pour le plus
    grand bonheur des actionnaires (mais pas des français).
    Voir compte rendu de FT pour 2010.

    Au fait : après avoir été ministre de la culture et de la
    communication, Mme Albanel travaille depuis 1 an et 1/2 pour
    FT comme chargée de la communication du groupe…

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Viviane le 22 août 2011 - 20:40 Signaler un abus - Permalink

    Montée du chômage à des niveaux dramatiques

    Fournitures de classe en hausse de 4% grevant les familles des classes populaires et moyennes

    Montée vertigineuse des prix de l’alimentation

    Flambée de l’immobilier à tel point que les classes moyennes ne peuvent plus se loger pour ne pas parler des classes populaires

    NOW :

    la fin de l’internet illimité si précieuse pour les recherches d’emploi etc

    Si Monsieur YVES LE MOUEL veut continuer d’affamer et écraser les Français pour son profit personnel (il doit avoir une part variable dans son salaire….) et celui des grands groupes qu’il le dise !

    HONTE A LUI

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • 2011.08 le 22 août 2011 - 20:41 Signaler un abus - Permalink

    Le mouel est un goinfre

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • arcadefire le 22 août 2011 - 20:48 Signaler un abus - Permalink

    Quel parcours de traître pour Eric Besson ! Il est aussi fiable qu’une limande ivre d’alcool à 90% ; )

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • mmmm le 22 août 2011 - 21:00 Signaler un abus - Permalink

    La devise de Le Mouel : payez plus pour trouvez un travail

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Alexandre le 22 août 2011 - 22:29 Signaler un abus - Permalink

    Sur les sites internet ceci veut également dire la fin de publicité de plus en plus gourmande en ressource et en débit ?

    Le profit que veulent tous ces gens est partout.

    En attendant tout augmente, sauf nos salaires !

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • KSEB le 23 août 2011 - 6:41 Signaler un abus - Permalink

    Et qu’on dément, et qu’on rattrape la sauce, et qu’on nous bassine le vieux refrain des “on a mal compris”, “mal interprêté” ceci ou cela dans un doc qui, en principe, n’aurait jamais dû être connu du cochon de payeur. Sans le papier d’OWNI, leur plan pouvait passer en douce avec la complicité du ministre de service et la bénédiction de l’Union européenne, dont ceux qui suivent l’affaire ont bien pigé que ses techno-ploutocrates sont à l’origine du projet, comme à chaque fois qu’il est question de régresser/réprimer/racketter dans ce pays :
    http://www.numerama.com/magazine/19348-la-mort-d-internet-se-confirme-un-peu-plus-a-bruxelles.html
    … c’est toujours sur l’injonction de Bruxelles, qui dit oui, qui dit non, qui dit “je vous attend au tournant”. Mais gaffe, restons vigilants, le dossier est loin d’être clos, ils ne renonceront pas si facilement, et la liberté de surfer va faire partie, contre toute attente, des enjeux d’une campagne électorale qui dans ses grandes lignes s’annonce chiantissime et sans relief car sans candidat valable. Ce sera à nous de secouer ce ramassis de nantis congénitaux et leurs acolytes profiteurs des multinationales, et déjà le buzz de ce week-end leur montre qu’on est tout à fait disposés, s’il le faut, à passer à la vitesse supérieure !

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • garry_bayonne le 23 août 2011 - 7:44 Signaler un abus - Permalink

    Je ne comprend pas une chose : pour avoir internet, on peut utiliser les lignes téléphoniques ou le cable. Dans le premier cas, il semble qu’il y ai quelques soucis pour répondre à une demande de gros transferts..Par contre côté cable, ce n’est pas le cas. Si les FAI qui proposent l’adsl veulent mettre fin à l’illimité, ils vont droit dans le mur car les gens vont alors se tourner vers le cable, non?
    Je ne suis pas un technicien de la bande passante, aussi je dis peut être des bétises…Qu’en est il exactement?

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • KSEB le 23 août 2011 - 8:23 Signaler un abus - Permalink

    @GARRY BAYONNE : Le problème que pose le câble est qu’il n’équipe, pour le moment (et pour encore longtemps), que les grandes villes, et que Numéricâble en détient le monopole. Deux autres solutions existent en-dehors des fils de cuivre de la boucle locale France-Télécom : le satellite, exigeant en matériel, coûteux et peu performant, et le Wimax, répandu dans certains pays d’Afrique, sorte de super-Wifi qui permettrait, pour simplifier, d’accéder à l’internet “par radio”. Cette solution “de proximité”, peu connue du grand public, pourrait se développer en régies municipales et en associatif. C’est le principe de la borne wifi ouverte ( MCDO, médiathèques, hôtels…) appliqué à un quartier, un village, une ville, une petite région, par le biais de relais.

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • piclours le 23 août 2011 - 10:48 Signaler un abus - Permalink

    http://www.forbes.com/2010/08/07/lombard-verizon-google-intelligent-investing-france-telecom_3.html

    « What I think is that we have to get rid of what we call the unlimited offers, which are not unlimited. All the unlimited offers we have on our network have been designed when the main traffic was the voice and the data was a small part of the capacity. Now we observe that it’s exactly the reverse. Voice is a minority user for our network. Data is exploding. So now we have to establish a new tariff grid, where everybody pays for the amount of data used. »

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • UBU 53 le 23 août 2011 - 11:43 Signaler un abus - Permalink

    Deux déclarations de M.Besson !!!
    Vous iriez caresser ou attribuer une once de confiance à un serpent à sonnette vous ????

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • vonlulu le 23 août 2011 - 14:11 Signaler un abus - Permalink

    En gros les opérateurs nous arnaquent toute l’année en vendant des services dont personne ne se sert et le jour où un service est pleinement utilisé il faut tout arrêter ! Nous sommes des pigeons

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Raphaël le 25 août 2011 - 13:24 Signaler un abus - Permalink

    C’est la grande débandade !

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • thiriet le 29 août 2011 - 6:56 Signaler un abus - Permalink

    bjr de toute façon quoi qu il arrive si ont enléve l illimité y a pas photo les internaute vont ce tournée vers l opérateur qui propose le meilleur produit exemple je suis fidelle a mon opérateur mais si ont touche a mon forfait actuel et quand limite mon surf je vais voir chez la concurance ce qui et certain

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • pourquoi le 4 septembre 2011 - 0:32 Signaler un abus - Permalink

    Etles nombreux qui sont a regarder des videos en streaming par youtube et autres coment cela va se passer.car dans un sens internet sert a partager des videos, des photos et autres ????
    Pffffffff encore et toujours la meme chose on va nous taxer indirectement alors que l’on nous venter encore il y a quelques mois les bienfaits de l’illimité

    tous des connards je dis en haut

    voila

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • Antoine le 17 septembre 2011 - 12:05 Signaler un abus - Permalink

    Non mais c’est n’importe quoi.
    Vous savez qui sont les “net goinfres” aujourd’hui?? Orange offre aujourd’hui la Télévision HD via la livebox, ce qui consomme l’equivalent d’une connection de 10 mega chaque seconde ou elle reste allumée. Chaque foyer qui possede un boitier TV HD Orange est sans le savoir concerné.

    Ce project n’est la que pour faire banquer les pauvres clients qui n’éteignent que leur poste de télévision, ne réalisant pas que laisser le boitier orange allumé c’est laisser un robinet ouvert. Gare aux factures extravagantes quand Orange mettra un terme a l’illimité!

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • raymond le 6 octobre 2011 - 0:58 Signaler un abus - Permalink

    au québec c’est deja fait commen ce defendre ?

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
  • asLadoeb2s89 le 5 décembre 2016 - 0:47 Signaler un abus - Permalink

    [url=http://ventolin2012.top/]ventolin drug[/url] [url=http://amoxicillinonline.date/]amoxicillin online[/url] [url=http://buy-methotrexate.pro/]buy methotrexate[/url] [url=http://crestor-10mg.cricket/]crestor 10mg[/url] [url=http://buyampicillin.club/]buy ampicillin[/url] [url=http://buyneurontin.space/]neurontin generic[/url] [url=http://voltaren-cream.gdn/]cost of diclofenac[/url]

    • Vous aimez
    • Vous n'aimez pas
    • 0
    Lui répondre
4 pings

Derniers articles publiés